Est-ce que Dieu favorise une race plus que les autres ?

Dieu ne fait acception de personne

Traduction de l’infolettre de janvier 2018 de Power of Prophecy

Par Jerry Barrett

« En vérité, je reconnais que Dieu n’a point égard à l’apparence des personnes ; Mais qu’en toute nation, celui qui le craint et qui s’adonne à la justice, lui est agréable. »

(Actes 10:34-35)

Pendant plus de trente ans, Texe Marrs a été un ami, un enseignant et un mentor pour une multitude de chrétiens. Il m’a enseigné plus de dix-huit ans. Ce m’est un grand honneur que de l’appeler mon ami. À Power of Prophecy, nous allons continuer son héritage visant à dénoncer les malfaiteurs et à répandre la vérité.

Sous sa tutelle, je me suis éveillé aux actions subversives de ceux qui se déclarent « chrétiens », mais sont en fait des loups déguisés en brebis. J’ai également été mis au courant du sionisme et du programme « juif » qui mène le pays depuis près de cent ans.

Creusons la chose une minute. Près de cent ans ! Wow !

Le petit pays qui a été créé en territoire palestinien et reconnu par Harry Truman et Joseph Staline n’existe pas depuis bien longtemps. Toutefois, l’infiltration de son programme s’est fait à fond. Quiconque s’est trouvé en travers de son chemin a été éliminé, ostracisé et couvert de honte.

Comme preuve, voyez ce qui est arrivé à Harry Truman, John F. Kennedy, Richard Nixon, Spiro Agnew et Jimmy Carter. Tous se sont rebiffés contre le programme pro-sioniste — à différentes mesures — et l’on s’est chargé d’eux sommairement. Même Bill Clinton s’est vu forcé de tirer la ligne lorsqu’il a succombé à « l’Option Esther » connue sous le nom de Monica Lewinsky.

L’infiltration juive de l’Église d’aujourd’hui

Ce programme s’est, non seulement infiltré dans notre gouvernement et notre système d’éducation, mais il a également envahi l’église soi-disant « chrétienne ». Certains pasteurs ont même déjà commencé à célébrer les jours saints « juifs » et leurs paroissiens imitent souvent leurs pasteurs en répétant : « Bénissez Israël et vous serez béni, maudissez Israël et vous serez maudit. »

Malheureusement, ces mangeurs de balustre n’étudient pas leur Bible et copient plutôt leurs leaders ecclésiastiques. Certains des pasteurs, fraîchement sortis du séminaire, n’ont même jamais appris qu’il y a un Israël spirituel et un Israël physique. À cause de leur zèle à soutenir Israël, ils conduisent chacun de leurs membres à la perdition.

Ils se réfèrent rapidement à Genèse 12:1-3 : « Et l’Éternel avait dit à Abram … je te ferai devenir une grande nation … je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront… »

Chose triste, ils n’ont jamais étudié ni appris Hébreux 8:6-13 : « Mais maintenant Christ a obtenu un ministère d’autant plus excellent, qu’il est Médiateur d’une alliance plus excellente, et qui a été établie sur de meilleures promesses. En effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n’y aurait pas eu lieu d’en établir une seconde. Car en leur adressant des reproches, Dieu dit aux Juifs : Voici, les jours viendront, dit le Seigneur, que je traiterai une alliance nouvelle avec la maison d’Israël, et avec la maison de Juda ; non une alliance comme celle que je fis avec leurs pères, au jour où les prenant par la main, je les tirai du pays d’Égypte ; car ils n’ont pas persévéré dans mon alliance, et je les ai abandonnés, dit le Seigneur. Or, voici l’alliance que je traiterai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur, je mettrai mes lois dans leur esprit, et je les écrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple ; et aucun n’enseignera plus ni son prochain ni son frère, en disant : Connais le Seigneur ; parce que tous me connaîtront, depuis le plus petit d’entre eux jusqu’au plus grand ; parce que je serai apaisé à l’égard de leurs injustices, et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités. En parlant d’une alliance nouvelle, il déclare ancienne la première ; or, ce qui est devenu ancien et a vieilli est près de disparaître. »

Pourquoi cette partie du livre aux Hébreux n’est-elle pas prêchée au lutrin ? Parce qu’elle va à l’encontre de l’enseignement pro-sioniste produit dans les séminaires et dans de nombreuses études théologiques de niveau universitaire. Et – que le ciel les en préserve – parce qu’ils craignent d’être qualifiés « d’antisémites ».

Que veut dire « antisémite » ?

Le terme « antisémite » est servi à toutes les sauces, ces jours-ci. Toute la gloire de la propagation de cette expression en revient à la Ligue Anti-Diffamation et autres groupements pro-Israél. Leur définition dérangée – quiconque parle en mal d’Israël ou des « Juifs » – s’est imprégnée dans notre société.

Le mot « sémite » original concerne un groupe linguistique. Cela n’a rien à voir avec la race ou l’ethnicité. Il inclurait donc les Éthiopiens, les pays arabes, les Iraquiens, les Syriens et d’autres encore. On pourrait aussi inclure les Juifs séfarades.

Les Khazars sont-ils sémites ?

Pourquoi le terme « antisémite » est-il attaché à quiconque parle contre Israël, le sionisme ou le judaïsme ? À cause du stigmate accolé à cette expression, la plupart de ceux que l’on appelle ainsi courberont l’échine et se confondront en excuses en demandant pardon.

Grâce aux recherches sur l’ADN, nous savons maintenant que la majorité des habitants de l’Israël moderne proviennent du Caucase, dans la partie sud de la Russie. On les appelle aussi des Khazars. Leur langue était le khazar, ce qui ne rencontre donc pas le critère établi par les linguistes pour être sémite.

L’émergence du sionisme chrétien

Dans les années 1940, le terme « judéo-chrétien » – le mélange des croyances judaïques et chrétiennes – fit partie de la culture américaine populaire. Cela a également conduit à l’émergence du sionisme chrétien, populaire chez les évangéliques américains. John Hagee personnifie cet enseignement apostat. Son livre, À la défense d’Israël, déclare que Jésus n’est pas venu en tant que Messie. Comment peut-on encore considérer cet homme un « chrétien » ?

Le mouvement Identité Chrétienne a récemment gagné en popularité. Il déclare dans son idéologie que tous ceux qui ne sont pas de race blanche seront, soit exterminés, ou deviendront esclaves de la race blanche dans le royaume céleste sur terre. Sa doctrine énonce aussi que les gens de couleur n’atteindront jamais le salut.

Qui est le Peuple élu de Dieu ?

Ainsi, qui est vraiment le « Peuple élu » de Dieu ? La Bible le décrit-elle ? Pourquoi est-il si difficile de comprendre la Parole de Dieu en la matière ?

Galates 3:26-29 nous dit qui sont Ses Élus : « Car vous êtes tous enfants de Dieu par la foi en Jésus-Christ. Car vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec ; il n’y a plus ni esclave ni libre ; il n’y a plus ni homme ni femme ; car vous êtes tous un en Jésus-Christ. Et si vous êtes de Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, et les héritiers selon la promesse. »

Si vous étudiez la Parole de Dieu, vous noterez que, lorsqu’un point important est apporté, vous allez trouver plus d’une référence s’y rattachant dans la Bible. Donc, voyons ce que Romains 10:12-13 a à dire : « Car il n’y a point de distinction entre le Juif et le Grec, parce que tous ont un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. Car quiconque invoquera le nom du Seigneur, sera sauvé. »

Un véritable chrétien peut-il être raciste ?

Si l’on suit tout le conseil de Dieu, alors être raciste est impossible. Dans le livre des Actes, Pierre dit : « Je reconnais que Dieu n’a point égard à l’apparence des personnes ».

Tous ceux qui en appellent à Jésus-Christ comme de leur Sauveur, ceux-là sont Ses Élus. Nous sommes un peuple particulier, un sacerdoce royal. Nous devons aller l’annoncer et répandre Son message partout.

Il n’y a pas de haine dans la Parole de Dieu. Ceux qui sont engendrés aimeront leurs frères comme eux-mêmes. Nous avons pour mission d’apporter la lumière de Jésus à tous ceux qui ont des oreilles pour entendre.

š›

« Célébration » de cent ans de mensonges et de menaces bolcheviques et sionistes

Par Steve Reilley

Il y a cent ans, le sionisme et le bolchevisme célébraient leurs plus grandes conquêtes. La première, une déclaration concernant la Palestine, de la part du pouvoir colonial dirigeant dans le monde, et l’autre, la destitution du Gouvernement Provisoire de Russie – d’énormes accomplissements, selon tous les standards.

Le bolchevisme et le sionisme attinrent leurs sommets comme il convient durant la plus grande guerre à ce point de l’histoire et ils allèrent jouer un rôle majeur à l’arrivée de la Seconde Guerre Mondiale.

Et, bien que la Première Guerre Mondiale faisait rage dans de nombreux coins du globe et créait une situation fluctuante au sein de beaucoup de capitales européennes, les citoyens de l’Occident croyaient leur monde civilisé. Pourtant, le bolchevisme et le sionisme faisaient fi des lois internationales et des standards pour lesquels les occidentaux supportaient leurs leaders.

Dit simplement : Comment ?

Sans que les citoyens ne le sachent, leurs leaders répondaient, non pas au peuple, mais à une cabale inexplicable et invisible, bien plus puissante que n’importe quel pays (Voir Milieu d’intrigue, par Texe Marrs). Le leader d’un pays fut-il trouvé, jusqu’à un certaine point, réfractaire à « jouer le jeu », comme le Premier Ministre H. H. Asquith de Grande-Bretagne, il était tout simplement « mis sur le banc » au profit d’un remplaçant convenable, comme, dans ce cas-ci, David Lloyd George, qui agit exactement tel qu’ordonné.

Mais il existe un aspect beaucoup moins facile à contrôler qu’un seul homme au-dessus d’un pays. Le flot d’information donné au public.

Le public du début du 20e siècle s’en remettait au reportage des médias écrits pour connaître les événements mondiaux. Alors qu’il y a aujourd’hui des avenues additionnelles par lesquelles l’on peut obtenir les « nouvelles », il y a cent ans, les histoires souvent citées provenaient des agences de presse et des journaux quotidiens majeurs.

Dans La controverse de Sion, Douglas Reed reconnaît le problème comme suit : « De loin, le plus grand obstacle que rencontraient les ambitions du sionisme s’avérait le reportage dans la presse des faits qui se passaient en Palestine, ainsi que des commentaires éditoriaux. »

Initialement, Lord Northcliffe, important nabab de la presse de Grande-Bretagne, représentait le « plus grand obstacle » face à la machine de propagande sioniste. Reconnu comme « indépendant et non achetable », Northcliffe était propriétaire majoritaire de multiples journaux britanniques qui représentaient 40 % du lectorat quotidien.

En 1920, l’intrépidité de Northcliffe lui valut l’inimitié d’un grand nombre de Juifs puissants. Ayant pris connaissance des Protocoles des Sages de Sion récemment traduits, Northcliffe publia des extraits du livre. Sous le titre de « Le péril juif, un inquiétant opuscule qui exige une enquête », Northcliffe déclara : « Une enquête impartiale de ces prétendus documents et de son histoire serait des plus désirables … allons-nous rejeter toute l’affaire sans enquête et laisser l’influence d’un tel livre opérer sans vérification ? »

Vers la même époque, Northcliffe eut vent de ce qui se produisait en Palestine et se donna pour mission de faire connaître la vérité au public. Il se rendit en Terre Sainte avec JMN Jeffries, un éminent journaliste de la Première Guerre Mondiale, et vit de ses propres yeux ce qui s’y passait. Les dépêches de Jeffries dans The Times fournissaient une illustration bien différente de ce qu’offrait la propagande sioniste apparaissant dans les autres journaux anglais.

Mais les choses arrivèrent rapidement au point critique lorsque l’éditeur de Northcliffe au Times, Wickam Steed, refusa d’imprimer d’autres histoires en rapport avec la Palestine. Mystérieusement, en dedans de quelques mois, le grand nabab des journaux, Northcliffe, mourait.

Près de deux décennies plus tard, Jeffries publia un livre, Palestine, la réalité, mais il ne rejoignit qu’une infime fraction de lecteurs.

La nature étrange de la chute et de la mort de Northcliffe en dit beaucoup sur le groupe extrêmement puissant qui opère au-dessus des lois, capable d’éliminer des personnages très connus sans aucune conséquence. Il est clair que ce groupe désire le succès du sionisme.

Inutile de dire que dès lors, les journaux chantèrent tous en harmonie parfaite en ce qui a trait à la Palestine. Les groupements sionistes apportèrent leur « aide » en fournissant des articles prêts à imprimer. Une tactique à l’usage très répandu aujourd’hui.

Robert Wilton, correspondant pour le Times en Russie pendant plus de quinze ans, rapporta la révolution telle qu’il la vit. Ses dépêches montraient on ne peut plus clairement le ratio extrêmement élevé de Juifs dans les postes de leadership.

Wilson fut traité de la même manière qu’il l’aurait été aujourd’hui. Une plainte alléguant de l’antisémitisme fut déposée par un fonctionnaire du Bureau Britannique des Affaires Étrangères. À partir de là, ses dépêches se retrouvèrent dans les corbeilles à papier du Times plutôt que dans ses colonnes. Après quelques années, homme brisé, Wilton mourait. Encore une fois, le révélateur de vérité était éliminé en servant d’exemple.

Aujourd’hui, le contrôle de l’information est encore mieux concerté. La juiverie organisée contrôle 96 % des médias mondiaux. Cependant, avec la venue de l’Internet, plus de gens peuvent employer des sources alternatives afin de trouver la vérité. Ce qui a conduit à la censure de la part de Google et d’autres dans une vaine tentative de contrôler ce que le public en général peut apprendre. Lorsque le Président Trump vocifère « FAUSSES NOUVELLES ! », il pourrait parler pour Jeffries, Wilton et d’autres révélateurs de vérité que l’on a piétinés sommairement.

http://www.texemarrs.com/012018/no_respecter_of_persons.htm




Miroir de l’Enfer – l’histoire de deux royaumes

Il y eut un silence dans les cieux

Traduction de l’infolettre de décembre 2017 de Power of Prophecy

Par Texe Marrs

« Quand l’Agneau eut ouvert le septième sceau, il se fit un silence dans le ciel d’environ une demi-heure » (Apocalypse 8:1).

Le pasteur Martin Niemöller

Le pasteur Martin Niemöller était ministre luthérien, en Allemagne, à l’époque d’Adolf Hitler et des Nazis. La Gestapo lui fit des menaces et, éventuellement, l’amena dans un camp de concentration. Son crime : le pasteur Niemöller prêchait la Parole de Dieu dans son église et lançait des avertissements contre le Troisième Reich.

Souffrant les privations d’un camp de concentration, Niemöller écouta les plaintes de ses compagnons prisonniers. Ils harcelaient le pasteur : « Si ton Dieu est si fort et si vrai, pourquoi ne vient-Il pas nous sauver ? »

Niemöller réfléchit à leur plaidoyer. Puis, il répondit calmement : « Dieu nous teste pour voir quelle sorte d’hommes nous sommes. »

Le pasteur Niemöller passa sept ans dans le dur camp de concentration.

Je vous raconte cette histoire vraie à cause des scènes horribles que nous confrontons présentement en tant que chrétiens, de tous les côtés. Nous sommes témoins des terribles débuts d’une catastrophe tragique et profonde. Le carnage survenu dans une église baptiste de Sutherland Springs, au Texas, alors qu’un monstrueux athée, déguisé en « Mort », fit irruption pendant le service du culte et tua au hasard des bébés, des mères, des grand-mères… tout le monde, n’est qu’un exemple, mais il y en a bien d’autres.

Les églises chrétiennes du Moyen-Orient ont subi de lourdes pertes. Récemment, des croyants chrétiens ont été torturés, brûlés au poteau, ou mis dans des cages et noyés. Leurs églises ont été rasées par les flammes, les femmes et les jeunes filles ont été brutalement violées. Ces terribles scènes se répètent en Asie et en Afrique. Les meurtriers s’écrient : « Allahu akbar » (« Allah est grand », en arabe). Ils accomplissent la prophétie, car Jésus nous a avertis : « l’heure même vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu » (Jean 16:2).

En Amérique, en sentant un changement vers un environnement défavorable pour la foi chrétienne, les pasteurs de partout se mettent à faire des compromis. L’avortement – le meurtre haineux des fœtus – est devenu le crime à ne pas mentionner. Des mariages homosexuels sont célébrés dans de grandes églises et les chrétiens qui s’y objectent sont excommuniés sur le champ et, dans leur voisinage, on les évite et on les ostracise.

L’establishment politique – les Démocrates et les Républicains – est devenu le « Marécage ». Les chrétiens nommés par le Président Trump à des postes politiques sont ridiculisés par le Sénat et les membres de la Chambre des Commissions qui se moquent d’eux en leur disant : « Votre dogme chrétien empêche votre nomination ».

Les pasteurs et les laïques tremblent de peur, trop effrayés que leur ville et leur communauté sachent leurs croyances. Pire encore, ils sacrifient ces croyances. L’IRS [Bureau des impôts américain] avertit les vraies Églises de la Bible qu’elles pourraient perdre leur statut d’exemption de taxe si elles sont « trop conservatrices ». La plupart se soumettent humblement.

Le trône papal

Partout, des parents donnent volontairement leurs enfants en pâture aux bandes de pédophiles et de pervers sexuels. Leurs écoles enseignent les pratiques sexuelles anales et les perversions homosexuelles aux enfants. Des jeunes filles de 12, 13 et 14 ans peuvent obtenir des infirmières de l’école des pilules contraceptives dites « du lendemain » et les jeunes hommes reçoivent des condoms gratuitement.

Hollywood est maintenant un monstrueux repaire de déviance. Harvey Weinstein et ses acolytes sont partout ; la pollution dans le divertissement est universelle et la musique est depuis longtemps un vice satanique. Je note que Taylor Swift, la plus populaire des jeunes artistes, s’est produite récemment sur scène virtuellement nue. Quel exemple pour notre jeunesse déjà si dépravée !

Comme résultat, de nombreux Milléniaux, les jeunes adultes, ont abandonné les églises et s’installent paresseusement dans le sous-sol parental, gaspillant leur vie à jouer à des vidéos de guerre et de sexe.

Quarante-six millions d’adultes doivent utiliser des bons de nourriture. Des millions additionnels se déclarent invalides. Ils peuvent bien – leurs emplois ont été repris par l’élite et donnés à des étrangers illégaux et à des immigrants qui, bien souvent, travaillent pour des « pinottes », pratiquement comme des esclaves liés par contrat.

Miroir de l’Enfer – Empire global des bâtisseurs illuminati a été rédigé avec ce monde méchant en tête. C’est l’histoire de deux royaumes. Le premier, le plus large, est le royaume illuminati de Satan et j’explique avec des détails atroces la philosophie et la doctrine secrète des mauvaises gens qui sont les citoyens du royaume de Satan.

Modèle du Quartier général proposé au mouvement raëlien à Jérusalem. Les Raëiens forment un culte ufologique [culte des extraterrestres].

Mais Miroir de l’Enfer souligne également qu’il existe un royaume plus petit, mais pourtant juste. Composé uniquement des saints de Dieu, il est méprisé, haï et persécuté de façon croissante par ceux qui regardent dans le Miroir de l’Enfer. Ils se lamentent de notre existence même. Ils nous traitent de « bâtards » ou pire.

Dieu connaît leur horrible dépravation. Mais n’allez pas penser un seul instant qu’Il ne sait pas les choses terribles qui ont été faites à Ses enfants – les citoyens de Son Royaume – récemment, à Sutherland Springs, au Texas, par un monstrueux athée. Il connaît aussi parfaitement les tragédies qui sont arrivées aux chrétiens d’Asie, du Moyen-Orient et d’Afrique. Il sait et, au temps choisi par Lui, Il rendra ce qui est dû aux méchants.

Sous l’autel de Dieu dans les cieux, en ce moment même, il y a des millions d’âmes qui ont été massacrées pour la Parole de Dieu au fil des siècles. Apocalypse 6 nous dit :

« Je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été mis à mort pour la parole de Dieu, et pour le témoignage qu’ils avaient maintenu. Et elles criaient à grande voix, en disant : Jusqu’à quand, ô Souverain, le saint et le véritable, ne jugeras-tu point, et ne vengeras-tu point notre sang sur ceux qui habitent sur la terre ? » (vs 9 et 10).

Apocalypse 8:1 et les versets qui suivent nous donnent la réponse à ce cri du cœur. On y révèle d’abord que « il se fit un silence dans le ciel d’environ une demi-heure. »

Ce silence extrêmement poignant est un grave avertissement des événements désastreux qui vont arriver bientôt en provenance du trône céleste. Ce silence est aussitôt suivi par d’incroyables tribulations qui signalent la fin de toutes choses et de la victoire finale capitale de Dieu sur le mal.

C’est le jugement de Dieu, l’époque où les larmes des saints seront essuyées de leurs yeux et où « les royaumes du monde sont soumis à notre Seigneur et à son Christ, et il régnera aux siècles des siècles » (Apocalypse 11:15).

Oui, Seigneur Jésus, viens !

http://www.texemarrs.com/122017/silence_in_heaven.htm

 




L’Empire global des bâtisseurs illuminati

Le miroir de l’enfer

Traduction de l’infolettre de novembre 2017 de Power of Prophecy

Par Texe Marrs

Comme un serpent, l’illuministe voit une image double lorsqu’il jette son regard dans le Miroir de l’Enfer. Jésus dit ceci à Ses disciples : « Mais si ton œil est mauvais, tout ton corps sera ténébreux » (Matthieu 6:23).

Dans son livre, 1984, George Orwell décrivit la double-pensée comme la tenue simultanée de deux croyances conflictuelles. L’homme à la double mentalité accepte les deux croyances, bien qu’elles soient diamétralement opposées. Il conte des mensonges délibérés tout en y croyant vraiment. La double-pensée lui permet de croire en un mensonge pour ensuite l’effacer et en accepter un autre. Le mensonge suivant est toujours un bond en avant de la vérité.

Le monde déborde de double-penseurs possédés par des démons. Ils sont constamment à forger de manière naïve, quoiqu’audacieusement, une nouvelle Réalité. Ils disent croire en la libre expression, mais ils vous puniront pour avoir osé dire la vérité. Ils soutiennent que toute chose comporte deux côtés, mais adoptent celui qui est le plus mauvais.

Pour l’illuminé, le genre et la nationalité sont flexibles et toujours en changement. L’on peut être un mâle aujourd’hui et se changer en femelle demain. La guerre est la paix ; la liberté est l’esclavage ; l’ignorance est la force. Une fillette de, disons, cinq ans peut avoir une relation sexuelle avec un adulte aujourd’hui et ce sera jugé correct. Mais demain, ce peut ne pas l’être.

Seuls les niais croient aux absolus, dit le double-penseur. Mais le libre penseur aura une idée différente demain.

La Parole de Dieu nous met en garde contre le double-penseur : « L’homme double de coeur est inconstant en toutes ses voies » (Jacques 1:8).

La double mentalité : la philosophie des Illuminati

La double mentalité est la philosophie des Illuminati. C’est pourquoi, bien qu’hier nous exprimions de la moralité, aujourd’hui, nous aimons l’homosexualité, le langage grossier, la déviance sexuelle, les mensonges et l’irrespect envers les personnes âgées et l’autorité. C’est aussi pourquoi nous barrons nos portes chaque soir, que la rage au volant est chose commune, que les médias profèrent mensonge sur mensonge et que nos députés passent délibérément pour des bouffons, qu’ils sont de mauvais laquais et des artistes de pacotille.

Les double-penseurs des Illuminati forment les élites de ce monde. Et ils possèdent partout une légion de disciples satanisés. Ils croient sincèrement être les Bâtisseurs d’un Nouvel Empire Global. Ils méprisent ceux qui professent le nationalisme, qui débitent des termes stupides et dépassés comme « l’Amérique d’abord ! ».

Ils sont convaincus que des gens tels que ceux-là, ainsi que tous ceux qui se déclarent stupidement chrétiens, et ceux qui possèdent des fusils, sont désespérément méchants. S’ils le pouvaient, ils vous écrabouilleraient comme un insecte en riant et en sifflant à votre agonie.

Jésus nous a avertis qu’ils détruiraient éventuellement le bon : « l’heure même vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu » (Jean 16:2).

Votre mort piteuse leur procurera beaucoup de plaisir et sera méritée, croient-ils, et elle sera un super amusement. Ces gens-là – l’élite illuminati à double mentalité – adorent les divertissements. Ils aiment les films et les spectacles montrant du cannibalisme, de la consommation de sang, des zombies et des morts hideuses. Plus il y en a, mieux c’est. Leur attrait pour le mal s’apparente à une ferveur psychologique.

Ils sont très religieux

Ils ont une religion. Ils sont très religieux. Et ils offrent des prières et des sacrifices, demandant à leur Déité de vous vaincre et de vous défaire, vous et ceux de votre espèce, et de vous bannir vers un autre royaume – ou encore, simplement vous tuer. Un jour, ils peuvent prier un esprit qu’ils appellent « Jésus », un autre jour, Satan ou ses démons. Tous les dieux sont pareils. Les nombreux dieux des musulmans, des bouddhistes, des hindous – tous sont de valeur égale.

Ce qui n’est pas valide, ce sont ces horribles chrétiens. Les Illuminati à la double mentalité méprisent les chrétiens ; pourtant, beaucoup d’entre eux vont régulièrement à une église chrétienne ; là, ils prient le « dieu inconnu » et polluent la congrégation avec leur vilénie et leurs fruits toxiques.

La plupart d’entre eux croient en la réincarnation. Certains croient en une forme perverse des « cieux ». Aucun ne croit à l’Enfer. L’enfer, c’est le ciel, disent-ils.

Ils sont remplis « d’amour » pour l’humanité

Ils se sont inventé une foi et une église et ils se dévouent à leurs causes. Ils sont remplis « d’amour » pour toute l’humanité ; ils veulent abattre les frontières et créer un Nouvel Ordre Mondial basé sur leur genre malade d’amour. Mais ils s’enflamment de furie contre ceux qui mettent frein à la réalisation de ce merveilleux Nouveau Monde.

Les Illuministes à double-pensée éprouvent une contrainte primordiale à rechercher le salut. En amenant la peine, la misère et la mort sur les masses, ils croient purifier le monde de sa corruption morale.

Ils soutiennent que des sacrifices doivent être faits, tout d’abord par la classe moyenne et, juste après, par les pauvres. Éventuellement, le monde entier sera purifié. Finalement, l’élite se régalera entre elle, tuant et se faisant tuer.

Oh, que ces vrais croyants passionnés ont donc un amour abondant pour la collectivité humaine ! Mais ils partagent également une haine éternelle pour les individus au sein de cette collectivité. Une terre viable requiert la suppression de ces « masses inutiles ». La soif de sang de cette élite doit être satisfaite. Les bons à rien doivent tomber dans l’oubli pour que se lève le brillant Nouvel Âge de Lucifer.

Ce sont des psychopathes

Les Illuminati et leurs mécontents élitistes ne sont pas comme vous et moi. Ils ne pensent pas comme nous. Ce sont des psychopathes. Mais ce sont des psychopathes fous astucieux.

La Bible dit que, pour ces hommes et ces femmes méchants, nous sommes des brebis à massacrer. Nous devons être éradiqués. Nous seuls empêchons leur succès. Nous sommes des barrages routiers.

Alors, mes amis, demeurez proches du Berger. Lui seul peut vous guider sur le sentier de la justice et vers les champs de vert pâturage. Lui seul peut nous protéger, vous et moi, alors que décline progressivement le monde. Son nom est Saint. Son nom est Jésus.

La doctrine hermétique de « Tel qu’en haut, ainsi en bas » est parfaitement représentée dans le Grand Sceau de Salomon du texte occulte classique du franc-maçon Eliphas Levi, Magie transcendantale (1896). Ce symbole hermétique incorpore essentiellement la même doctrine que l’aigle à deux têtes. Notez le serpent ouroboros autour de l’œuf cosmique et d’autres symboles illuministes tels que l’étoile à six pointes de David, alias le Sceau de Salomon. La couronne à trois niveaux nous ramène à la déité babylonienne Al Mazahim, dieu des fortifications et des tours.

À Fresno, en Californie, l’apparition de ces statues de gargouilles reçut son lot de publicité. Des partisans vendirent l’idée que ces structures étaient merveilleuses pour la « revitalisation » de la ville.

http://www.texemarrs.com/112017/hells_mirror_article.htm