D.042 – Comment Dieu Se révèle à nous

image_pdfimage_print

 

Luc 5:37

Par Joseph Sakala

Imaginez un instant que vous êtes Dieu. Vous avez tout créé et, pour couronner cette création, vous créez des êtres humains à votre image, c’est-à-dire, capables d’avoir un contact intime et spécial avec vous en leur donnant une intelligence. Ceci étant accompli, ne serait-il pas tout à fait logique et normal que vous leur fassiez part de qui vous êtes et leur expliquiez aussi pourquoi vous les avez créés ? Ne serait-il pas normal de vouloir entamer une relation dans laquelle vous pourriez partager avec eux ? Plusieurs de ceux qui prétendent qu’on ne peut pas connaître Dieu admettent quand même que Dieu est Créateur, mais qu’Il Se cache, maintenant, laissant les humains se débrouiller seuls, sans aucune orientation. Mais Dieu est-Il comme cela ? Pas du tout !

Depuis Adam jusqu’au Déluge, Dieu a communiqué directement avec Sa création à plusieurs reprises. Il a travaillé directement avec ceux qu’Il a bien voulu utiliser pour tracer le cours de l’Histoire. Par Moïse, Il a commencé à mettre Ses instructions par écrit aux humains. Après Moïse, Il en a utilisé plusieurs autres en les inspirant à écrire les autres livres de ce que nous appelons « la Sainte Bible ». Une quarantaine de personnes ont ainsi été inspirées à différentes périodes dans l’Histoire. Plusieurs ne se connaissaient même pas. Pourtant, ils ont écrit des livres qui, rassemblés sous forme des Saintes Écritures, parlent tous, d’une façon générale, de la même chose sans se contredire.

Il y a cependant des gens qui se sont donné comme mission de prouver, non que la Bible dit vrai, mais plutôt qu’elle se contredit et qu’elle est pleine de mensonges ! Ces gens sont toujours prêts à mettre en doute une vérité, mais rarement les erreurs qu’ils véhiculent eux-mêmes. Je ne parle pas, ici, des gens arrogants qui n’ont rien d’autre à faire que de tout critiquer. Je parle de personnes instruites, possédant un doctorat en théologie, et qui tentent de prouver que Dieu est menteur ! Plus nous approchons des temps de la fin, plus ces gens deviennent nombreux.

Comprenez-moi bien. Plusieurs théologiens sont sincères et honnêtes, et je ne parle pas du tout de ceux-là. Je parle de ce groupe d’incrédules ! Hébreux 6:18 nous déclare qu’il est impossible que Dieu mente. Dans Tite, chapitre 1, verset 2, nous voyons que Dieu ne peut pas mentir. Ces gens disent : « Oui, Il peut mentir ! » Pourtant, le père du mensonge, c’est Satan. La Bible nous enseigne que Dieu est amour. Eux tentent de nous prouver que Dieu est une espèce d’Être sanguinaire qui Se plaît à combattre et massacrer Sa création. Mais qui a créé la guerre ? Est-ce Dieu ? Si les êtres humains, dès la création, avaient voulu écouter les instructions de leur Créateur, aurait-on eu une seule guerre sur cette terre ?

Quand l’on nous parle de contradictions, vous remarquerez que ce n’est jamais quelque chose de majeur que l’on nous propose, mais plutôt une peccadille quasi insignifiante qui aurait pu se glisser au fil des siècles dans la retranscription des textes par les scribes, et là on fonde toute une théorie voulant que si cette petite erreur a pu se faufiler, d’autres erreurs plus importantes le pourraient aussi. Au lieu d’étudier la Parole de Dieu pour mieux l’enseigner, ces chers théologiens tentent de la détruire au nom de la science et de l’évolution.

Mais Dieu n’est pas inquiet. Il n’y a pas de problème pour Lui. Des solutions, oui ! Et Sa plus grande solution fut d’avoir engendré Lui-même, par Son Esprit, dans le sein d’une vierge, Jésus dans Lequel Il a mis Sa Parole pour annoncer Sa Bonne Nouvelle. Laquelle ? L’établissement de Son Royaume sur cette terre un jour. Jésus est venu pour nous faire connaître le Père et pour proclamer Son amour pour l’humanité. En donnant Sa vie et Son sang pour effacer les péchés de ces humains, Il leur a aussi ouvert l’accès à ce Royaume par le salut. Pour croire ceci, il faut d’abord croire en Celui qui nous l’a annoncé. Pour mieux Le connaître, il faut chercher à comprendre ce que Dieu veut nous dévoiler, sur Lui-même en premier, en regardant et en étudiant ce qu’Il nous montre par Ses actes révélateurs.

Par exemple, est-il possible de regarder l’univers dans un télescope et oser croire que tout ceci s’est créé tout bonnement, comme ça, tout seul ? Même nos scientifiques athées utilisent des termes comme « rien ne se crée et rien ne se perd ». Alors, si rien ne se crée tout seul, la simple logique humaine nous indiquerait qu’une chose inférieure ne peut pas créer une chose supérieure. Laissez-moi vous donner un exemple. Un oiseau ne peut pas construire un Jumbo Jet, même si lui peut voler. Un homme, par contre, peut en bâtir un parce qu’il a l’intelligence pour le faire. Imaginez maintenant la grandeur de l’intelligence de Celui qui a créé l’univers et tout ce qui s’y trouve. Comment ne pas reconnaître l’existence de ce Créateur qui maintient aussi toutes ces choses dans un ordre et une harmonie parfaite ?

Il n’est donc pas étonnant qu’au verset 18 de Romains 1, Paul nous dise : « Car la colère de Dieu se déclare du ciel contre toute l’impiété et l’injustice des hommes, qui retiennent la vérité dans l’injustice… » Ils le font en prêchant la théorie de l’évolution. Leur théorie n’a aucun sens, nous dit Paul, au verset 19, « parce que ce qu’on peut connaître de Dieu est manifesté parmi eux, car Dieu le leur a manifesté. 20En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. De sorte qu’ils sont inexcusables, 21Parce qu’ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces : au contraire, ils sont devenus vains dans leurs raisonnements, et leur cœur destitué d’intelligence a été rempli de ténèbres. 22Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous ; 23Et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en des images qui représentent l’homme corruptible, et les oiseaux, et les quadrupèdes, et les reptiles. »

Voilà, mes chers amis, le résultat de leur folie. En rejetant le vrai Dieu, ils en ont créés d’autres. Vous n’avez qu’à regarder ce qui orne les grandes cathédrales du monde pour voir dans quelle sorte de Dieu ils ont cru et croient même aujourd’hui. Paul nous décrit les conséquences d’un tel comportement, au verset 24 : « C’est pourquoi aussi, Dieu les a livrés, dans les convoitises de leurs cœurs, à une impureté telle qu’ils ont déshonoré eux-mêmes leurs propres corps ; 25Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et ont adoré et servi la créature, au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen ! » Les résultats sont faciles à constater. Regardez le verset 26 : « C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions honteuses ; car les femmes parmi eux ont changé l’usage naturel en un autre qui est contre nature. » Le lesbianisme !

Verset 27 : « De même aussi, les hommes, laissant l’usage naturel de la femme, ont été embrasés dans leur convoitise les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes [remarquez bien] la récompense qui était due à leur égarement. » Croyez-vous toujours que le sida vient des singes ? Et que les autres MTS sont de pures coïncidences ? Non, c’est la récompense, nous dit le verset 27, due à l’égarement des humains. Ces maladies sexuelles sont le résultat direct de la dégradation morale de ces humains qui agissent trop souvent « comme des singes » ! Je ne voudrais pas, cependant, inclure ici les pauvres victimes innocentes qui ont contracté le sida par une transfusion sanguine. Ces cas sont de véritables tragédies humaines infligées aux innocents par des individus sans scrupules.

Un soir, en regardant la fabuleuse beauté du ciel, le roi David était tout étonné que Dieu ait pris le temps de nous remarquer tellement nous sommes insignifiants devant Sa grandeur. Dans Psaume 8:4-5, il Lui dit : « Quand je regarde tes cieux, l’ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as formées, 5Je dis : Qu’est-ce que l’homme, que tu te souviennes de lui ? le fils de l’homme, que tu prennes garde à lui ? » Job aussi, à un moment donné, s’est mis à questionner Dieu. Pour lui répondre, Dieu lui a décrit les merveilles de Sa création. Il lui a fait connaître Son autorité sur tout, ainsi que Sa sagesse qui est sans limites. Je vous demanderais de faire une étude biblique sur les chapitres 38 à 41 du livre de Job, cela vaut vraiment la peine ! Alors, face à toute cette grandeur, Job, humilié, a finalement compris. Au chapitre 42, au verset 2, il déclare à l’Éternel : « Je sais que tu peux tout, et qu’on ne saurait t’empêcher d’accomplir un dessein. » Dans la deuxième partie du verset 3, Job continue : « J’ai parlé et je ne comprenais pas ; ce sont des choses trop merveilleuses pour moi, et je ne les connais point. » Au verset 5, Job, complètement humilié, déclare : « Mes oreilles avaient entendu parler de toi ; mais, maintenant, mon œil t’a vu. 6C’est pourquoi je me condamne et je me repens, sur la poussière et sur la cendre. » Vous avez ici le repentir et la conversion de Job. Lisez vous-mêmes les versets 7 à 17 inclusivement, pour constater comment Dieu peut bénir un véritable serviteur.

Par Sa création, nous découvrons, non seulement que Dieu existe, mais encore plus : comment Il est ! Dans la façon dont l’univers a été dessiné, nous voyons l’œuvre d’un architecte par excellence. Dans les lois naturelles, comme la gravité, par exemple, nous voyons le Législateur par excellence. Y a-t-il un législateur humain qui aurait pu créer la Loi de la Gravité ? Une loi si puissante que ceux qui la défient en paient le prix. Si quelqu’un conteste cette loi, en sautant du haut d’un pont, je vous garantie qu’il perdra sa contestation ! Par la manière dont Dieu soutient toutes choses, tout ce qui existe, nous avons le Souteneur par excellence. Le fait qu’il existe une vie physique ici-bas, nous prouve aussi qu’Il soutient et donne cette vie. Mais quel était le but de Dieu en faisant toutes ces choses et en nous donnant la vie ?

Paul a expliqué cela aux Athéniens, dans Actes 17:26-28. Au verset 26, Paul déclare : « Et il [Dieu] a fait d’un seul sang toutes les races des hommes, pour habiter sur toute la face de la terre, ayant déterminé la durée précise et les bornes de leur habitation… » Ceci veut dire que personne n’est venu vivre en Amérique sans la permission de Dieu. Verset 27, mais chacun devait : « …chercher le Seigneur, pour voir si en le cherchant à tâtons, ils le trouveraient, quoiqu’il ne soit pas loin de chacun de nous. » Regardons ce que Paul nous dit au verset 28 : « Car en Lui nous avons la vie, le mouvement et l’être… » Sans Dieu, nous n’existerions même pas ! Notez maintenant la fin du verset 28 : « …Car de Lui nous sommes aussi la race. » Nous sommes de la race divine ! Destinés à devenir Ses enfants !

Quel amour de Dieu pour Sa création ! Si nous aimons, c’est que Dieu nous a aimés d’abord. Nous n’avons pas inventé l’amour ! Même l’amour vient de Dieu ! Car Dieu est amour ! Cela nous amène à ceux qui voudraient bien prouver que Dieu n’existe pas. « Si Dieu est réellement là, » disent-ils, « pourquoi hésite-t-Il à Se montrer au monde ? » Ou bien : « Si Dieu est en charge de tout, pourquoi permet-Il l’existence du mal ? » Très bonnes questions. La première question porte à croire que Dieu ne S’est jamais montré à l’humanité. La deuxième semble L’accuser de ne pas Se soucier du monde ou de ne pas être capable d’arrêter le mal qui cause nos problèmes. Nous n’avons qu’à consulter le côté historique de la Bible pour découvrir que, dès la création d’Adam et Ève, Dieu S’est souvent placé en communication directe avec les humains. Mais la plupart n’ont rien voulu savoir de Lui. Pourtant, Il a donné de bonnes instructions à nos premiers parents. Qui ont-ils préféré écouter ? Satan, le menteur par excellence.

Le prophète Ésaïe, dans Ésaïe 45, au verset 15, a dit : « Certainement tu es un Dieu qui te caches… » Il est vrai que, souvent, Dieu Se retire d’une situation, parce que les gens impliqués Lui démontrent, par leurs pensées et leurs actions, qu’ils ne veulent rien savoir de Dieu, ni de Ses conseils sur la façon d’agir. Mais ce même Ésaïe a aussi déclaré, au chapitre 59, dans les versets 1 et 2 : « Voici, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour délivrer ; ni son oreille trop pesante pour entendre [non, Dieu n’est pas sourd] ; 2Mais ce sont vos iniquités qui ont fait la séparation entre vous et votre Dieu, et ce sont vos péchés qui lui font cacher sa face, pour ne plus vous entendre. » Voilà le nœud du problème !

Tout a commencé avec Adam et Ève. Ils étaient dans un jardin magnifique ; ils ne manquaient de rien. Dieu leur parlait directement et ils savaient qu’Il était avec eux. Dieu leur avait expliqué comment avoir une communication enrichissante avec Lui. Dieu désirait cette relation et Il ne les a pas laissés tout bonnement se débrouiller seuls. Toutefois, ils devaient faire un choix : ou bien obéir à Dieu en s’alimentant du fruit de l’arbre de vie, ou de Le rejeter en mangeant du fruit de l’arbre défendu, le seul dans tout le jardin. Nous connaissons leur choix. Il ne faut pas oublier une chose, cependant. Nos premiers parents savaient qu’ils avaient désobéi et ils se sentaient coupables ! Dès que Dieu S’est approché d’eux pour leur parler, ils se sont cachés parmi les arbres du jardin.

Qui s’est caché ? Pas Dieu ! Eux se sont cachés. Car ils ressentaient le besoin d’avoir une distance, une séparation entre eux et Lui. L’Histoire nous révèle la même chose depuis ce temps. La Bible est pleine d’exemples où Dieu a tendu la main aux êtres humains qui L’ont continuellement rejeté. Noé avait prêché pendant près de cent ans, avertissant le monde de son époque que le jugement de Dieu allait s’abattre sur leurs méchancetés. Ont-ils voulu écouter ? Sont-ils devenus meilleurs ? Pas du tout. Toutes les pensées de leur cœur, nous dit Dieu, se portaient uniquement vers le mal (Genèse 6:5). Sauf Noé et sa famille, tous périrent dans le Déluge. Ils étaient presque rendus au point de non retour. Afin de les sauver, dans une résurrection future, dans une ambiance sûrement meilleure, Dieu a simplement mis fin temporairement à leur existence. Ça, mes chers amis, c’est de l’amour !

Nous, les humains, nous avons beaucoup de cheminement à faire pour comprendre cet amour, parce que nous n’avons pas les solutions disponibles à Dieu. Notre puissance est extrêmement limitée. Dieu, toutefois, n’aura aucun problème à ressusciter tous ces individus dans un monde où Satan ne sera plus ! Croyez-moi, la conversion, pour eux, sera d’autant plus facile.

Plusieurs années plus tard, Dieu a été obligé de détruire Sodome et Gomorrhe par une pluie de feu et de soufre. Encore une fois, il a fallu détruire ces deux villes avec tous leurs habitants pour pouvoir les sauver plus tard. Les gens des alentours, qui ont été témoins de cet événement, ont-ils décidé de changer leur façon de vivre ? Pendant quelques semaines, peut-être, et après, comme on dit en anglais, « business as usual » !

Une bonne partie de l’Ancien Testament nous montre comment Dieu a désiré travailler avec Israël, Sa nation choisie. Ont-ils voulu L’écouter ? Ils venaient tout juste de recevoir les Dix Commandements qu’ils dirent à Moïse : « Parle-nous toi-même et nous t’écouterons ; mais que Dieu ne nous parle point ! » Ont-ils écouté Moïse ? Il était parti depuis à peine quarante jours sur la montagne qu’ils se sont fait un veau d’or pour l’adorer. Eh oui, « parle-nous toi-même et nous t’écouterons » !

Dieu est intervenu dans les affaires des grandes puissances, comme l’Égypte, Ninive, Babylone et la Perse. Il a souvent parlé directement à leurs rois. Est-ce que cela a changé quelque chose ? L’Histoire nous démontre qu’il n’y a pas eu de grandes démonstrations d’émotion pour s’améliorer. Même Ninive, qui s’est temporairement convertie, a été détruite quelques années plus tard. On avait tout oublié ! Non seulement ne voulait-on rien savoir de Dieu, on a même tué de mort atroce les serviteurs, c’est-à-dire, les prophètes que Dieu avait envoyés pour leur apporter Son message.

Finalement, dans Hébreux 1:1-2, nous pouvons lire : « Dieu ayant autrefois parlé à nos pères, à plusieurs reprises et en diverses manières, par les prophètes, 2Nous a parlé en ces derniers temps par son Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses ; par lequel aussi il a fait le monde. » Imaginez un instant : ce Dieu, qui a tout créé par Sa Parole, décide maintenant de mettre cette même Parole dans un homme qu’Il a Lui-même engendré par Son Esprit. Cet homme naît d’une vierge et devient Son Fils unique, Son Oint, c’est-à-dire, Son Christ. Par ce Fils unique, Il nous apporte la Bonne Nouvelle du salut et l’établissement futur du Royaume de Dieu sur cette terre. Son nom ? Jésus, qui veut simplement dire salut ou Sauveur.

Enfin ! Cette fois, Son peuple va L’écouter !

Jean 1:10 : « Elle [la Parole de Dieu] était dans le monde, et le monde a été fait par elle ; mais Lui [Jésus, cette Parole de Dieu dans la chair] le monde ne l’a pas connu. 11Il est venu chez les siens ; et les siens ne l’ont point reçu. » Les incrédules disent : « Pourquoi Dieu ne Se montre-t-Il pas ? » Jésus, Dieu dans la chair, S’est montré !!  Il a voulu établir un contact avec Son monde ! Et on l’a tué…

Jésus est venu exprimer Son amour pour ces humains qu’Il avait créés, quand Il a déclaré, dans Matthieu 23:37 : « Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois [moi qui vous aime] ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes ; et vous ne l’avez pas voulu ! » Non, Dieu ne S’est pas caché. Il S’est révélé clairement tout au long de l’Histoire, mais les êtres humains n’ont pas voulu Le voir. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Voilà pourquoi Jésus leur dit, au verset 39 : « Car je vous dis que désormais vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. » Ce moment approche à grande vitesse !

Tout au long de la Bible, Dieu Lui-même nous déclare qui Il est. Il a dévoilé Son nom à Moïse, dans Exode 3:14, quand Il lui a dit : « JE SUIS CELUI QUI SUIS. » Moïse a vu un buisson qui brûlait, mais ne se consumait pas. Un tel feu à l’état naturel n’existe pas ! Nous avons lu ce passage tellement souvent que nous n’avons jamais réalisé la grandeur du miracle que Moïse voyait s’étaler devant ses yeux. Dieu voulait lui montrer qu’Il est vivant, toujours existant et toujours présent d’une façon active, tellement que lorsqu’Il était dans le feu, ce feu ne pouvait pas consumer ce buisson. Ce feu n’avait aucun pouvoir sur ce bois pendant que Dieu S’y trouvait, car à l’état naturel, le feu consume toujours le bois, ou toute autre matière combustible. Depuis bon nombre d’années, Satan inspire ses ministres de prêcher sur un feu de la géhenne qui ne consume pas ! Un feu qui ne fait qu’infliger une souffrance atroce durant l’éternité ! Le but de Satan est de prêcher un feu dans lequel Dieu serait toujours présent afin que des corps physiques, destinés à une deuxième mort, puisse demeurer vivants et ne pas se consumer, comme ce buisson que Moïse a vu à cause de la présence de Dieu.

Plus tordu que cela, on s’appelle Satan ! La simple logique devrait nous indiquer que mort ne peut pas vouloir dire vie ! Le feu de la géhenne a pour but de détruire complètement les rebelles sans laisser de trace ! Regardons ce que Dieu nous dit dans Malachie 4:3. Aux élus, Dieu dit : « Et vous foulerez les méchants, car ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, a dit l’Éternel des armées. » Avez-vous déjà vu de la cendre vivante qui souffre ? Abdias nous dit, au verset 16 : « …et elles seront comme si elles n’avaient jamais été. » Pas immortelles ! Anéanties ! Disparues comme si elles n’avaient jamais existé !

Mes chers amis, sondez les esprits, comme nous le dit Jean, pour voir quel esprit anime celui qui vous prêche (1 Jean 4:1). Vérifiez toutes choses afin de découvrir si ce ministre dit vrai. Une deuxième mort où les gens continuent de vivre est une doctrine de démon ! Dieu n’éprouve aucun plaisir à vouloir brûler quelqu’un éternellement ni de le voir brûler. L’amour de Dieu sera de les détruire afin de ne plus les voir souffrir.

Jésus était la Parole de Dieu dans la chair. Dans Jean 8:12, Il déclare : « Je suis la lumière du monde. » À ceux qu’Il a éclairé, Il demande aussi d’être, à leur tour, la lumière du monde. Pour nous prouver qu’Il était vraiment la Parole de Dieu dans la chair, Il a déclaré, au verset 58 : « Avant qu’Abraham fût [passé], je suis [présent]. » C’est ce même « JE SUIS » que Moïse a entendu parler dans le buisson ! Donc, la Parole de Dieu a toujours existé, parce que Dieu a toujours existé. Si on pouvait reculer dans le temps, à n’importe quel moment de l’Histoire, on découvrirait que Dieu est là, autant qu’Il est aussi ici, aujourd’hui ! Il n’est pas limité par le temps, car tout est présent, pour Lui, à n’importe quel moment de l’Histoire.

Dans Jean 10:9, Jésus déclare : « Je suis la porte. » Pour être sauvé, il faut absolument entrer par Lui, « car sous le ciel il n’y a pas un autre nom, qui ait été donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12). Au verset 11 de Jean 10, Il nous dit : « Je suis le bon berger… » Autant le bon berger est prêt à sacrifier sa vie pour protéger ses brebis, autant Jésus a donné Sa vie, non seulement pour nous protéger, mais pour nous donner l’immortalité aussi. Dans Jean 14:6, Il nous dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ; personne ne vient au Père que par moi. » Il devient donc inutile de chercher un autre chemin !

Jésus était la Parole de Dieu dans la chair et Sa Parole est la vérité. Il a aussi dit qu’Il ressusciterait au dernier jour ceux que le Père Lui avait donnés. Alors, Il est aussi la vie ! Imaginez qu’après toutes ces fois que Jésus S’attribue le titre de « JE SUIS », le pauvre Philippe Lui demande, dans Jean 14:8 : « Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. » Au verset 9, Jésus lui répond simplement : « Philippe, celui qui m’a vu, a vu le Père. » Réalisez-vous ce que Jésus vient de déclarer, ici ? Il dit que celui qui ne croit pas que Jésus, qu’on pouvait voir, était Dieu dans la chair, ne croit pas non plus que Dieu, qu’on ne peut pas voir, puisse exister !

Sans le réaliser, ces gens s’accusent eux-mêmes par leur incrédulité. Ils ne sont pas convertis ! Ce que nous faisons en révèle beaucoup sur ce que nous sommes. De la même manière, Dieu Se révèle à nous par les choses qu’Il fait. Dans Ésaïe 45, Il nous décrit quelques-uns de Ses exploits. À la fin du verset 7, Il déclare : « C’est moi, l’Éternel, qui fais toutes ces choses. » Il a tout fait ! Et Il domine sur Sa création ! Les empires ont existé parce qu’Il l’a permis. Au verset 5, Il dit : « Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre ; il n’y a pas d’autre Dieu que moi. » Notez le singulier. Bonne chance à ceux qui pensent qu’Il est trois ! Il peuvent bien baigner dans le mystère complet !

Dieu nous déclare aussi ce qu’Il fera dans l’avenir. Dans Ésaïe 46:9, Il dit : « car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre ; je suis Dieu, et il n’y en a point comme moi. » Quelle déclaration ! Verset 10 : « J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas fait encore ; je dis : Mon dessein tiendra, et j’exécuterai toute ma volonté. » Entre vous et moi, qui osera L’empêcher ?

Dieu aime le monde. Il a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait plutôt la vie éternelle (Jean 3:16). Au travers de Jésus, Il est en train d’amener des enfants dans Sa famille. Il veut que nous soyons héritiers de cet univers qu’Il a créé pour nous. Pour ce qui est de votre avenir, ou notre avenir, Jésus nous dit : « voici, je viens bientôt, et j’ai mon salaire avec moi, pour rendre à chacun selon que ses œuvres auront été » (Apocalypse 22:12). Il S’en vient pour récompenser ceux avec qui Il partagera Son Royaume. Dieu a toujours agi par l’interaction de ceux qu’Il a choisis pour accomplir Sa volonté. Et Ses serviteurs inspirés nous ont laissé des déclarations pour identifier ce que Dieu est.

Dans Deutéronome 6:4, Moïse déclare ouvertement : « L’Éternel notre Dieu est le seul Éternel. » Pas une trinité ! Le mot « trinité » n’est même pas biblique ! Un seul Dieu : qui est Esprit et qui est Saint. Un Dieu qui Se révèle à nous de trois façons différentes : soit comme le Père éternel ; soit comme l’homme/Jésus engendré par l’Esprit de Dieu, son Fils unique, Sa Parole dans la chair ; ou soit en tant que Consolateur, ou Saint-Esprit. Jésus ne parlait jamais de Son propre chef. Il disait ce que le Père Lui disait de dire. Et saviez-vous que le Saint-Esprit non plus ? Lisez ce qui est écrit dans Jean 16:13 : « Mais quand celui-là, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous conduira dans toute la vérité, car [remarquez bien] il ne parlera point par lui-même [tout comme Jésus], mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et vous annoncera les choses à venir. » Aucune trinité, ici ! Un seul Dieu qui parle, soit par Jésus ou par Son Saint-Esprit (ou Esprit-Saint, appelez-le comme vous voulez).

Une des plus belles déclarations sur ce que Dieu est, vient de Jean quand il dit que Dieu est amour. Pierre fait une déclaration vitale sur la profondeur de Son amour quand il nous dit : « Le Seigneur ne retarde point l’exécution de sa promesse, comme quelques-uns croient qu’il y ait du retard ; mais il use de patience envers nous, ne voulant point qu’aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance » (2 Pierre 3:9). Voilà Son plus grand désir pour Sa création : que tous soient sauvés ! Certains humains, dans les Écritures, ont décrit ce que Dieu a fait et continue de faire. Dans Job 26:7, Job nous dit que Dieu : « suspend la terre sur le néant. » Il nous dit ici que Dieu contrôle les forces mêmes qui font que la terre demeure suspendue sur rien ! Le vide !

David nous dit que, dans Sa main, Dieu tient la vie et la mort des habitants de la terre, dans Psaume 104:29-30 : « Caches-tu ta face ? ils sont éperdus ; retires-tu leur souffle ? ils expirent, et retournent en leur poussière. 30Envoies-tu ton esprit ? ils sont créés, et tu renouvelles la face de la terre. » Vous avez ici un compte-rendu de Genèse 1, des versets 2 à 26. La vie sur cette terre n’est pas une coïncidence, c’est un acte de Dieu !

Les savants ont trouvé des traces de ce qui pourrait être de l’eau sur certaines planètes. Et, tout de suite, l’on saute aux conclusions. Eau = vie ? Faux ! Il est vrai que, pour entretenir la vie, ça prend de l’eau. Nos corps sont composés ainsi et ceux des animaux aussi. Mais la vie ne se crée pas toute seule, elle vient de Dieu. Il nous dit que la terre a été donnée aux humains parce que c’est que Dieu nous a créés ! Vous lirez cela dans Psaume 115:16. Mais aussi puissant soit-Il, ce Dieu d’amour nous a créés libres, nous donnant autorité sur la terre, sur ses animaux, ses oiseaux et ses poissons. Il nous a aussi créés à Son image, voulant produire en nous cette complicité par laquelle nous aurions le goût de le rechercher volontairement pour apprendre de Lui afin de mieux Le servir.

Malheureusement, ce n’est pas ce qui est arrivé, et les êtres humains, ne voulant faire que leur volonté, en ont payé le prix. Dès les débuts, la méchanceté s’est vite répandue sur la terre, au point que Dieu a dû mettre fin à l’humanité afin de lui offrir le salut durant une période future, à la Deuxième Résurrection. Seuls Noé et sa famille avaient trouvé grâce aux yeux de Dieu et furent sauvés du Déluge pour recommencer le processus. Plusieurs années plus tard, Dieu a choisi Abraham avec qui Il a fait une alliance par laquelle toutes les familles ou nations de la terre seraient bénies en lui. Ceci était une référence directe à Jésus-Christ, un descendant d’Abraham par Qui tout ceci serait rendu possible.

Plus tard, quand Il a formé la nation d’Israël par Jacob, Il a sorti cette nation d’une façon surnaturelle des griffes de Pharaon en la faisant passer au travers de la Mer Rouge, vers le désert. Dans Exode 15:1, on voit : « Je chanterai à l’Éternel, car il s’est hautement élevé. [Comment ?] Il a jeté dans la mer le cheval et son cavalier. » Ce tout petit verset contient toute une déclaration ! Ce qu’il veut, c’est que, par un seul geste de manifestation de Sa puissance, Dieu a complètement écrasé et anéanti l’armée égyptienne. Mes chers amis, nous savons tous que « pas d’armée… plus de pouvoir » ! Il a ainsi entièrement brisé les reins de cette puissance mondiale du temps.

Israël a complètement brisé son alliance avec Dieu en se livrant à la violence et à l’injustice. Il a donc permis que cette nation soit attaquée par des puissances étrangères pour être finalement amenée en captivité. Mais, au travers de tout cela, ce Dieu de miséricorde leur dit, dans Ésaïe 59:20 : « Le Rédempteur viendra pour Sion, pour ceux de Jacob qui se convertiront de leur péché… » Il leur promet un Rédempteur qui viendrait établir une alliance éternelle dans la justice. Notez cependant avec qui : ceux qui se convertiront de leur péché ! Ce Rédempteur, Jésus, est venu pour leur dévoiler qu’Il était bel et bien Celui que le Père leur avait promis. Dans Jean 6:40, Il leur confirme cette promesse de Rédemption quand Il leur déclare : « C’est ici la volonté de celui qui m’a envoyé, que quiconque contemple le Fils et croit en lui, ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. » Assez clair, merci !

Est-ce qu’ils L’ont reconnu ? Ont-ils cru en Lui ? Non, ils L’ont tué. Mais un petit groupe a cru parce qu’ils ont compris qu’Il était ce Rédempteur. À ceux-là qui se sont convertis de leurs péchés, Jésus a donné comme mission de prêcher cette Bonne Nouvelle du salut et du Royaume. Le jour de la Pentecôte, Dieu a envoyé Son Saint-Esprit pour unir cette Église, pour en former le Corps de Christ, afin de proclamer cette merveilleuse promesse. La Bible est le Livre qui nous instruit et qui nous décrit la relation de Dieu avec les êtres humains. La richesse de Son message nous invite d’en faire une étude tout au long de notre vie afin de mieux Le connaître : comment Il est, ce qu’Il a fait, ce qu’Il fait aujourd’hui et ce qu’Il projette de faire dans l’avenir.

Ce Livre nous montre que Dieu est éternel, sans commencement ni fin, absolument pas limité par le temps ni par l’espace. Il ne Se déplace pas : Il est toujours là, partout ! Il n’est pas limité dans la puissance, car Il est tout-puissant. Il est tout-connaissant. Laissez-moi vous donner un exemple : prenons une pomme ; n’importe qui pourrait vous dire combien il y a de pépins dans une pomme. Mais saviez-vous que seul Dieu sait combien il y a de pommes dans un seul pépin ?

Toute la connaissance qui existe dans le monde vient de Lui. Il peut vivre dans l’univers comme à l’extérieur, puisque l’univers n’est qu’une de Ses créations. Mais Il nous montre qu’Il S’implique dans cet univers. Il nous a dévoilé des choses sur Lui par Ses interventions durant l’Histoire. Il est Esprit, mais, à l’occasion, Il S’est manifesté sous différentes formes comme, par exemple, le vent, le feu, une nuée, une colonne de feu, un buisson ardent, ou sous une forme humaine. Tout ceci pour nous montrer qu’il est impossible pour nous de L’étiqueter en disant : « Voici comment Dieu est ou à quoi Il ressemble. » Mais il y a une chose qui demeure certaine ; Il nous a appelés afin d’entretenir une relation familiale avec nous en tant que Ses enfants. Il a utilisé ces différentes formes pour faciliter notre compréhension, à cause de notre limitation intellectuelle.

C’est une forme de condescendance pour nous aider à mieux comprendre qu’étant Esprit, Il n’est limité d’aucune façon. Mais la joie et la gloire ultime qu’Il nous réserve va au-delà de ce que les simples paroles peuvent exprimer. Dans 1 Jean 3:2, Jean nous dit : « Bien-aimés, nous sommes à présent enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que quand il sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. » À la résurrection, quand la plénitude du salut et du Royaume seront établis sur la terre, nous pourrons enfin connaître Dieu pleinement, comme Il est. Tandis que, pour le moment, nous ne le voyons qu’en partie, grâce à Jésus, et nous Le connaissons en partie seulement.

La plus belle marque de condescendance de la part de Dieu fut de Se révéler à l’humanité en devenant un humain. Il est devenu comme nous, pour servir et pour enseigner, dans la personne de Jésus ! La Parole de Dieu est devenue chair et elle a habité parmi nous ! Cette Parole devenue Fils de Dieu S’est temporairement dépouillée de tous les avantages attachés à Sa divinité, afin de venir sur cette terre comme homme pour mourir pour nos péchés et ressusciter pour vaincre l’empire de la mort et pour nous offrir cette même résurrection.

Allons voir ce récit dans Philippiens 2:5 ; regardons comment Paul nous exhorte en nous disant : « Ayez en vous les mêmes sentiments que Jésus-Christ, 6Lequel étant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à saisir [ou quelque chose à laquelle on s’accroche] d’être égal à Dieu ; 7Mais il [i.e., la Parole de Dieu devenue Jésus] s’est dépouillé lui-même, ayant pris la forme de serviteur, devenant semblable aux hommes ; 8Et, revêtu de la figure d’homme, il s’est abaissé lui-même, en se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. 9C’est pourquoi aussi, Dieu [L’ayant ressuscité] l’a souverainement élevé, et lui a donné un nom qui est au-dessus de tout nom. » Jésus est venu fonder Son Église pour enseigner cette vérité à l’humanité. Il a complètement bouleversé la communauté juive de Son temps. Savez-vous pourquoi ? Parce que Jésus n’était pas le genre de Rédempteur qu’on attendait. Pas assez puissant ! On attendait quelqu’un de très puissant pour renverser l’empire romain ! Et les Juifs attendent toujours ce Messie, ce Rédempteur tout-puissant.

Jésus a dit à Ses disciples : « …celui qui m’a vu, a vu le Père. » Le Père vivait en Lui ! Et Jésus était la manifestation physique et visuelle de Dieu ! Après Sa résurrection, Jésus, la Parole de Dieu dans un corps glorifié, maintenant, a repris toute la puissance de laquelle Il S’était temporairement dépouillée « afin qu’au Nom de Jésus tout genou se ploie, tant de ceux qui sont aux cieux, que de ceux qui sont en la terre, et au-dessous de la terre, 11Et que toute Langue confesse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Philippiens 2:10-11). Avant de monter au ciel, Jésus a assuré Ses disciples que toute puissance Lui a été donnée dans le ciel et sur la terre. Sachant ceci, nous pouvons, en toute confiance, enseigner aux autres ce que Jésus nous a commandé. Car nous avons l’assurance aussi qu’Il est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde (Matthieu 28:18-20).

Nous savons que Dieu est tout-puissant, tout-connaissant, tout-sagesse et tout en tout. Nous savons qu’un jour nous Le verrons tel qu’Il est, mais nous savons aussi que, dans Son grand amour pour nous, Dieu S’est révélé à nous comme Jésus, le Christ, notre Sauveur. Notre travail, pour le moment, est de grandir en grâce et de continuer à croître dans cette connaissance de Jésus. Plus nous connaîtrons Jésus, plus nous connaîtrons le Père ; et plus nous connaîtrons Dieu, et plus nous réaliserons comment nous sommes petits et comment Il est grand.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : ,