Ce site est spécifiquement dédié à ceux qui ont faim et soif de la vérité, et qui n'ont pas peur de vérifier toutes choses, comme des Béréens des temps modernes, salut !

« Il enverra ses anges avec un grand éclat de trompette, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis un bout des cieux jusqu'à l'autre bout. »

(Matthieu 24:31)

« Mais quand celui-là, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera point de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et vous annoncera les choses à venir. »

(Jean 16:13)

L.01 – La science de l’ADN et le sang de la lignée juive


Traduit par Roch Richer

Qui sont les Juifs ? Qui sont leurs ancêtres ? Les Juifs sont-ils une race homogène ? Les Juifs descendent-ils d’Abraham, d’Isaac et de Jacob ?

Aujourd’hui, la science de l’ADN révèle que presque tous les Juifs dans le monde proviennent de la Khazarie. Ils ne sont pas de la lignée d’Abraham et des prophètes, mais du roi Bulan et des peuples païens du Caucase. Les ancêtres des Juifs d’aujourd’hui ne sont pas les Israélites, mais les Khazars.

Au 8e siècle, le peuple de la Khazarie se convertit du paganisme au judaïsme. Au 10e siècle, ces Khazars convertis « juifs » émigrèrent vers l’Europe de l’Est, particulièrement en Pologne et en Lituanie.

En 1948, les Khazars, se croyant erronément des « Juifs », arrivèrent en territoire de la Palestine et y installèrent l’état d’Israël. Le peuple d’Israël d’aujourd’hui est pratiquement tout d’extraction khazare (de souche turco-mongoloïde). Les « Juifs » n’ont aucun droit génétique sur la terre d’Israël, pas plus que de lien familial avec l’Israël de l’histoire.

La science de l’ADN se joint aux récentes découvertes de l’histoire et de l’archéologie pour présenter au monde un portrait exact et remarquable du peuple juif. Maintenant, tout change !

texe-marrsTexe Marrs est auteur de 46 livres, incluant le bestseller #1, Dark Secrets of the New Age ; Robot Alchemy : Androids, Cyborgs and the Magic of Artificial Life ; et Codex Magica : Secret Signs, Mysterious Symbols and Hidden Codes of the Illuminati. Officier des Forces de l’Air américaines à la retraite, il a enseigné à l’Université du Texas, à Austin et a fait des apparitions à la radio et dans des débats télévisés dans toute l’Amérique.

Cliquez ici pour lire le livre

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Livres Tagués avec : , ,

D.260 – Hériter le vent

moulin à vent

 

Par Joseph Sakala

Dans Proverbes 11:29, nous apprenons que : « Celui qui ne gouverne pas sa maison avec ordre, aura le vent pour héritage ; et le fou sera le serviteur de celui qui a le cœur sage. » Ce verset fut choisi comme titre pour un des films les plus distribués d’Hollywood. Inherit the Wind était un film en noir et blanc produit en 1960, mettant en vedette Spencer Tracy jouant le rôle du fameux avocat athée Clarence Darrow. Le thème du film était la cause de l’évolution d’un dénommé Scopes, au Tennessee, en 1925. Le film glorifiait Darrow et l’évolutionnisme, faisant passer les croyants de la Bible et les créationnistes pour des bouffons fanatiques. Malgré l’anormalité de l’histoire, le film a continué à être présenté à plusieurs reprises.

Le cas Scopes, malgré l’absence de preuve scientifique en faveur de l’évolution, est quand même exhibé par les évolutionnistes dans leur zèle typique pour détruire ceux qui croient à la création. C’est caractéristique de leur comportement, mais Paul a bien enseigné son évangéliste : « O Timothée ! Garde le dépôt, fuyant les discours vains et profanes, et les disputes d’une science faussement ainsi nommée ; dont quelques-uns ayant fait profession, se sont détournés de la foi » (1 Timothée 6:20-21). C’est vers cela que les évolutionnistes se tournent, faute d’évidence afin de proclamer une théorie comme étant la vérité.

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Conversion Tagués avec : ,

D.259 – Avec l’eau et le sang

sang

 

Par Joseph Sakala

Les écrits de l’apôtre Jean sont garnis d’exemples et d’illustrations qui se centrent sur la divinité de Jésus. Dans 1 Jean 5:5-6, l’apôtre dit : « Qui est celui qui est victorieux du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? C’est ce même Jésus, le Christ, qui est venu avec l’eau et le sang ; non seulement avec l’eau, mais avec l’eau et le sang; et c’est l’Esprit qui en rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité. » Dans Sa dernière prière au Père pour Ses disciples, avant d’être livré pour mourir, Jésus a dit ceci : « Sanctifie-les par Ta vérité ; Ta parole est la vérité » (Jean 17:17).

Dans Jean 1:14, l’apôtre a écrit : « Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé Sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. » Nous voyons alors que la Parole de Dieu est la vérité et la Parole a été faite chair pour devenir le Fils unique venu du Père dans la personne de Jésus. Si nous acceptons cela comme la vérité, il faut donc accepter également que Dieu et Sa Parole sont la manifestation de la même personne de deux façons différentes et non deux personnes distinctes au sein d’une trinité. Dieu est Esprit et Jésus était EMMANUEL, ce qui signifie : DIEU AVEC NOUS (Matthieu 1:23) dans la chair humaine.

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Doctrine Tagués avec : ,

D.258 – La force de Christ en nous

 

Par Joseph Sakala

Le jour de la Pentecôte, les cent vingt premiers chrétiens ont vu le Saint-Esprit descendre sur eux sous forme de langues de feu. « Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils commencèrent à parler des langues étrangères, selon que l’Esprit les faisait parler. Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel. Et ce bruit ayant eu lieu, il s’assembla une multitude, qui fut confondue de ce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. Et ils en étaient tous hors d’eux-mêmes et dans l’admiration, se disant les uns aux autres : Ces gens-là qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment donc les entendons-nous chacun dans la propre langue du pays où nous sommes nés ? » (Actes 2:4-8).

« Mais Pierre, se présentant avec les onze, éleva sa voix, et leur dit : Hommes juifs, et vous tous qui habitez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l’oreille à mes paroles » (Actes 2:14). « Hommes Israélites, écoutez ces paroles : Jésus le Nazarien, cet homme signalé de Dieu parmi vous par les actes de puissance, les merveilles et les miracles qu’il a opérés par son moyen au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ; ce Jésus livré par la volonté déterminée et selon la prescience de Dieu, vous l’avez pris, et, l’ayant attaché à la croix par les mains des iniques, vous l’avez fait mourir. Mais Dieu l’a ressuscité, ayant rompu les liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il [Jésus] fût retenu par elle » (Actes 2:22-24).

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Doctrine Tagués avec :

D.257 – Une espérance vivante

 

Par Joseph Sakala

Dans sa première épître aux convertis situés à l’extérieur de Jérusalem, le chef des apôtres les salue ainsi : « Pierre, apôtre de Jésus-Christ, aux élus étrangers dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l’Asie et la Bithynie, élus selon la prescience de Dieu le Père, pour être sanctifiés par l’Esprit, pour obéir à Jésus-Christ, et pour avoir part à l’aspersion de son sang. Que la grâce et la paix vous soient multipliées ! Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a fait renaître, pour une espérance vivante par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage incorruptible, sans tache, inaltérable, et réservé dans les cieux pour nous » (1 Pierre 1:1-4). De nos jours, la grande majorité des êtres humains recherchent une espérance à laquelle s’attacher. Dans cette épître, Pierre rassure les nouveaux élus en leur affirmant qu’ils ont une espérance vivante par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts.

Le fait que Christ soit ressuscité nous indique que notre destin est assuré. Car : « Si nous n’avons d’espérance en Christ que pour cette vie seulement, nous sommes de tous les hommes les plus misérables. Mais maintenant, Christ est ressuscité, et il est devenu les prémices de ceux qui sont morts. En effet, puisque la mort est venue par un homme, la résurrection des morts est venue aussi par un homme. Car, comme tous meurent en Adam, de même tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15:19-22). Notre espoir demeure dans cette vérité que notre Seigneur S’est donné pour nous afin de payer la rançon de nos péchés sur la croix. Cette vérité nous rappelle que Dieu a tout créé, incluant les humains avec lesquels Il veut partager Sa Création, au sein d’une Famille parfaite et durant toute l’éternité. Dieu nous a aimés avant même que nous soyons, S’assurant que nous ne manquerions de rien, mais Il a pris soin de nous informer que toute déviation à Son Plan parfait serait inacceptable et serait punissable de mort.

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Conversion Tagués avec : ,

D.256 – Les cicatrices du péché

 

Par Joseph Sakala

Tout au long des Saintes Écritures, nous apprenons que le péché laisse des cicatrices, soit physiques, soit spirituelles. Nous savons également que le but principal pour lequel Jésus est venu vivre dans la chair était de verser Son sang afin d’effacer la cicatrice spirituelle du péché. C’était le prérequis pour nous réconcilier au Père en nous ouvrant l’accès à l’immortalité et au Royaume de Dieu à venir. Cependant, même si les cicatrices spirituelles disparaissent, les empreintes physiques demeurent inlassablement afin de démontrer les dégâts que la désobéissance aux commandements de Dieu produit. La plupart des maladies dont nous héritons dans la vieillesse sont souvent les séquelles d’un commandement transgressé. Allons voir quelques exemples bibliques pour nous montrer comment éviter les tourments que le diable nous cause en implantant dans notre esprit que sa voie peut apporter du bonheur en utilisant le mensonge comme arme favorite.

Samson aimait beaucoup Délila et, pour lui plaire, il s’est mis à lui raconter le secret de sa force colossale. Dans Juges 16:18-21, nous lisons que : « Délila, voyant qu’il lui avait ouvert tout son cœur, envoya appeler les princes des Philistins, et leur fit dire : Montez cette fois ; car il m’a ouvert tout son cœur. Les princes des Philistins montèrent donc vers elle, et apportèrent l’argent dans leurs mains. Et elle l’endormit sur ses genoux ; et, ayant appelé un homme, elle lui fit raser sept tresses des cheveux de sa tête. Elle commença ainsi à le dompter, et sa force l’abandonna. Alors elle dit : Les Philistins sont sur toi, Samson ! Et il s’éveilla de son sommeil, et dit : J’en sortirai comme les autres fois, et je me dégagerai de leurs mains. Mais il ne savait pas que l’Éternel s’était retiré de lui. Les Philistins le saisirent donc, et lui crevèrent les yeux. Ils le firent descendre à Gaza, et le lièrent de deux chaînes d’airain ; et il tournait la meule dans la prison. »

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Doctrine Tagués avec : ,

D.255 – Identifier les antichrists

 

Par Joseph Sakala

Les télévangélistes nous prêchent continuellement la venue imminente d’un Antichrist. Mais personne ne semble discourir sur le fondement que la Bible nous dévoile plusieurs antichrists déjà en action pour comploter le mal. Dans 1 Jean 2:18, l’apôtre nous dit : « Petits enfants, c’est ici la dernière heure ; et comme vous avez entendu dire que l’antichrist vient, il y a dès maintenant plusieurs antichrists ; par où nous connaissons que c’est la dernière heure. » Jean insiste sur deux facteurs pour dévoiler ces « anti » Christ. Le premier facteur nous est donné dans 1 Jean 2:22, où Jean déclare : « Qui est menteur, si ce n’est celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l’antichrist, qui nie le Père et le Fils. »

Selon la Bible, il devient très clair que quiconque refuse d’accepter le fait que Dieu S’est incarné Lui-même pour prendre une chair humaine afin de devenir notre Messie (Christ) en tant que Fils de Dieu, est un antichrist. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la Parole de Dieu ! Et Jean ajoute : « Et tout esprit qui ne confesse pas Jésus-Christ venu en chair, n’est point de Dieu. Or, c’est là celui de l’antichrist, dont vous avez entendu dire qu’il vient, et qui est déjà à présent dans le monde » (1 Jean 4:3). Il est donc obligatoire de prendre le temps d’expliquer cette affirmation de Jean dans toute sa simplicité. Le nom de Jésus-Christ contient deux titres. Celui de Jésus (Sauveur) et de Christ (Messie, l’Oint de Dieu).

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Doctrine Tagués avec :

D.254 – La vigne

vigne

 

par Joseph Sakala

Dans les Saintes Écritures, nous apercevons plusieurs références illustrant des vignes et des vignobles, mais trois passages bibliques majeurs nous révèlent les aspects concernant le caractère de Dieu et Son amour pour Son peuple. Le premier se trouve dans Ésaïe 5:1-7 où nous lisons : « Je chanterai pour mon bien-aimé le cantique de mon bien-aimé sur sa vigne. Mon ami avait une vigne sur un coteau fertile. Il la défricha ; il en ôta les pierres ; il la planta de ceps exquis ; il bâtit une tour au milieu d’elle, et il y creusa un pressoir. Or il espérait qu’elle produirait des raisins ; mais elle a produit des grappes sauvages. Maintenant donc, habitants de Jérusalem, hommes de Juda, jugez entre moi et ma vigne. Qu’y avait-il encore à faire à ma vigne, que je n’aie pas fait pour elle ? Pourquoi, quand j’espérais qu’elle produirait des raisins, a-t-elle produit des grappes sauvages ? Et maintenant je vais vous apprendre ce que je veux faire à ma vigne : j’enlèverai sa haie et elle sera broutée ; je romprai sa clôture, et elle sera foulée. Je la réduirai en désert ; elle ne sera plus taillée ni bêchée ; elle montera en ronces et en épines ; je commanderai aux nuées de ne plus faire tomber la pluie sur elle. Or la vigne de l’Éternel des armées, c’est la maison d’Israël, et les hommes de Juda sont le plant auquel il prenait plaisir. Il en attendait la droiture, et voici des meurtres ; la justice, et voici des cris de détresse ! »

Nous découvrons dans ce texte que Dieu, le propriétaire, le planteur qui espérait qu’elle produise du raisin, ne peut contenir Son désappointement, car, malgré tous les soins exercés sur Sa vigne, elle produit des grappes sauvages. Dans cette parabole, le vignoble du Seigneur est la maison d’Israël et les hommes de Juda Son plant auquel Dieu prenait plaisir. Ce peuple choisi avait vu, plus que tout autre peuple, les bénédictions de Dieu en abondance et, malgré cela, il a décidé de rejeter son Dieu en refusant de Lui porter du fruit. Alors, Dieu lui dit : « Je la réduirai en désert ; elle ne sera plus taillée ni bêchée ; elle montera en ronces et en épines. »

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Conversion Tagués avec :

D.253 – Les péchés du diable

 

Par Joseph Sakala

Dans Exode 18:9-11, nous lisons : « Et Jéthro se réjouit de tout le bien que l’Éternel avait fait à Israël, de ce qu’il l’avait délivré de la main des Égyptiens. Et Jéthro dit : Béni soit l’Éternel qui vous a délivrés de la main des Égyptiens et de la main de Pharaon ; qui a délivré le peuple de la puissance des Égyptiens ! Maintenant je connais que l’Éternel est plus grand que tous les dieux ; car lorsqu’ils se sont élevés avec orgueil, il l’a emporté sur eux. » C’est la première mention du péché d’orgueil dans la Bible et elle se réfère très spécifiquement aux multiples péchés incités aux humains par les « dieux » des païens. Mais qui est ce dieu des dieux qui encourage les gens à pécher ?

Croyez-le ou non, lors de sa création, il s’appelait Lucifer, un archange d’une grande intelligence et très beau. Voici ce que déclare l’Éternel à son égard : « Fils de l’homme, prononce une complainte sur le roi de Tyr, et dis-lui : Ainsi a dit le Seigneur, l’Éternel : Tu étais le couronnement de l’édifice, plein de sagesse, parfait en beauté ; tu te trouvais dans l’Éden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de pierres précieuses de toutes sortes, la sardoine, la topaze, la calcédoine, le chrysolithe, l’onyx, le jaspe, le saphir, l’escarboucle, l’émeraude et l’or. Les tambours et les flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. Je t’avais établi comme chérubin protecteur, aux ailes déployées ; tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au milieu des pierres de feu. Tu fus intègre dans tes voies depuis le jour où tu fus créé, jusqu’à ce que l’iniquité ait été trouvée en toi » (Ézéchiel 28:12-15).

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Église Tagués avec : , ,

D.252 – Les standards de Dieu

 

Par Joseph Sakala

Dans Jérémie 9:23-26, nous lisons : « Ainsi a dit l’Éternel : Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse ; que le fort ne se glorifie pas de sa force, et que le riche ne se glorifie pas de sa richesse. Mais que celui qui se glorifie, se glorifie de ce qu’il a de l’intelligence, et qu’il me connaît, et qu’il sait que je suis l’Éternel qui exerce la miséricorde, le droit et la justice sur la terre ; car c’est en ces choses que je prends plaisir, dit l’Éternel. Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où je punirai tous les circoncis qui ne le sont pas du cœur : l’Égypte, Juda, Édom, les enfants d’Ammon, Moab, et tous ceux qui se rasent les coins de la chevelure et qui habitent le désert. Car toutes les nations sont incirconcises, et toute la maison d’Israël est incirconcise de cœur. » Selon Dieu, qu’est-ce qu’un circoncis de cœur ? L’apôtre Paul l’a très bien expliqué dans Romans 2:25-29. Il est vraiment remarquable de voir comment nos standards humains sont différents de ceux de notre Dieu. Mais quels devraient être nos critères pour établir la valeur d’un standard ?

Comment reconnaître un cœur plein d’amour, de gentillesse, une attitude de justice et un attribut de droiture ? Pourtant, ce sont des attributs de Dieu et ce sont nos comportements dans ces domaines qui déterminent notre vraie valeur pour la balance de l’éternité, selon Ses critères. La sagesse humaine, la force et la richesse ont tendance à produire l’orgueil chez une personne. Et enflée d’orgueil, elle tombe fréquemment sous la condamnation du diable. Or, il faut se tourner vers les Écritures. Dans 1 Corinthiens 1:26-29, Paul déclare : « Considérez, frères, que parmi vous, qui avez été appelés, il n’y a pas beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages, et Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes, et Dieu a choisi les choses viles du monde et les plus méprisées, même celles qui ne sont point, pour anéantir celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant lui. »

Lire la suite ›

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Publié dans Conversion Tagués avec : ,