D.411 – La Parole de grâce et de vérité

image_pdfimage_print

verite

Par Miville Côté

L’Éternel Dieu (Elohim)

Anciennement, avant la venue de Son Fils Jésus-Christ dans la chair (la Parole), l’Éternel parla par des prophètes à Son peuple et aux descendants de ce peuple physique qu’Il avait choisi pour devenir une nation sainte et séparée des nations païennes, pour que l’accomplissement de Son grand dessein suprême commence par une nation physique et charnelle. Il a publié et leur a donné une loi spirituelle sur deux tables de pierres écrites par Lui-même en manifestant Sa présence sur la montagne en Horeb. Il leur donna des ordonnances et des statuts pour qu’ils apprennent à distinguer ce qui est pur de ce qui est impur. Hébreux 1:1-8 : « Dieu ayant anciennement parlé à nos pères, a plusieurs fois et en plusieurs manières, nous a parlé en ces dernier jours par son Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, et par lequel il a fait les siècles ; et qui étant la splendeur de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissance, ayant fait par soi-même la purification de nos péchés, s’est assis à la droite de sa Majesté divine, dans les lieux très-hauts ; étant fait d’autant plus excellent que les anges, qu’il a hérité un nom plus excellent que le leur. Car auquel des anges a t-il jamais dit : Tu es mon Fils, je t’ai aujourd’hui engendré ? Et ailleurs : je lui serai Père, et il me sera Fils ? Et encore, quand il introduit dans le monde son Fils premier-né, il est dit : Et que tous les anges de Dieu l’adorent. Car quant aux anges, il est dit : faisant des vents ses anges, et de la flamme de feu ses ministres. Mais il est dit quant au Fils : O Dieu ! Ton trône demeure aux siècles des siècles, et le sceptre de ton royaume est un sceptre d’équité. »

Lévitique 20:24-26 : « Et je vous ai dit : Vous posséderez leur pays, et je vous le donnerai pour le posséder ; c’est un pays découlant de lait et de miel. Je suis l’Éternel, votre Dieu, qui vous ai séparés des autres peuples. C’est pourquoi, séparez la bête nette de la souillure, l’oiseau net d’avec le souillé, et ne rendez point abominable vos personnes en mangeant des bêtes et oiseaux immondes, ni rien qui rampe sur la terre, rien de ce que je vous ai défendu comme une chose immonde. Vous me serez saints, car je suis saint, moi l’Éternel ; et je vous ai séparé des autres peuples, afin que vous soyez à moi. »

Il le fit par Son serviteur Moise qu’Il a choisi et envoyé comme médiateur de l’alliance donnée à la montagne en Horeb. Il promulgua Sa loi divine sur deux tables de pierres, afin qu’Israël devienne une nation sainte et séparée des peuples païens, bien disposée à connaître la pensée de Dieu par révélation ; pour être un sacerdoce royale engagé et obéissant à choisir le bien dans le but de devenir à l’image et la ressemblance de Dieu. Psaumes 47:4-9 : « Il nous a choisi notre héritage, qui est la magnificence de Jacob, lequel il aime. Dieu est monté avec un cri de réjouissance, l’Éternel est monté avec un son de trompette. Psalmodiez à Dieu, psalmodiez, psalmodiez à notre Roi, psalmodiez. Car Dieu est le Roi de toute la terre ; tout homme entendu, psalmodiez. Dieu règne sur les nations, Dieu est assis sur le trône de sa sainteté. Les principaux des peuples se sont assemblés vers le peuple du Dieu d’Abraham ; car les boucliers de la terre sont à Dieu, il est fort exalté. »

L’Éternel Dieu proposa au peuple d’Israël une alliance spirituelle et éternelle, bien définie et encadrée physiquement, afin qu’ils apprennent à développer le caractère saint de Dieu, bien que ce peuple était charnel. De la même manière que l’Éternel Dieu créa l’homme à Son image et Sa ressemblance dans le but qu’il choisisse par lui-même de prendre de l’arbre de vie qui lui aurait fait atteindre ce but. Ainsi, Dieu désirait que Son peuple sortit d’Égypte par l’intermédiaire de Moise; le médiateur de l’ancienne alliance, afin qu’Israël choisisse d’obéir à l’Éternel. Genèse 2:9 : « Et l’Éternel Dieu avait fait germer de la terre tout arbre désirable à la vue et bon à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la science du bien et du mal. » Deutéronome 30:19-20 : « Je prends aujourd’hui à témoin les cieux et la terre contre vous, que j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis donc la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, en aimant l’Éternel, ton Dieu, en obéissant à sa voix, et en s’attachant à lui ; car c’est lui qui est ta vie, et la longueur de tes jours ; afin que tu demeures sur la terre que l’Éternel a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob, de leur donner. »

Mais, l’Éternel Dieu avait déjà convenu que, si l’homme créé à Son image et à Sa ressemblance désobéissait – ainsi que Son peuple qui transgresserait Son alliance – que l’Agneau pascal viendrait en la personne de Son Fils Jésus-Christ dans un corps de chair, comme Ses créatures, pour payer la condamnation du péché par le sacrifice de Sa vie sur la croix. Hébreux 10:5 : « C’est pourquoi Jésus-Christ, en entrant au monde, a dit : Tu n’as point voulu de sacrifice, ni d’offrande; mais tu m’a formé un corps. » Jean 1:14 : « Et la Parole a été faite chair, elle a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, qui a été une gloire, comme la gloire du Fils unique du Père, pleine de grâce et de vérité. »

Par Ses souffrances, Jésus-Christ a appris a obéir comme Fils à Son Père. Après Sa mort et Sa résurrection d’entre les morts, Il a eu l’assurance qu’Il avait répondu aux exigences de Son Père pour le pardon des péchés de l’humanité, en vue de poursuivre le grand dessein éternel. Hébreux 5:8-9 : « Quoiqu’il fût le Fils de Dieu, il a pourtant appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes. Et ayant été consacré, il a été l’auteur du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent. » Jean 1:15-18 : « Jean a donc rendu témoignage de lui, et a crié disant : C’est celui duquel je disais : Celui qui vient après moi, m’est préféré ; car il était avant moi. Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce. Car la loi a été donnée par Moise ; la grâce et la vérité est venue par Jésus-Christ. Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique, qui est au sein du Père, est celui qui nous l’a révélé. » Apocalypse 13:8 : « De sorte qu’elle sera adorée par tous ceux qui habitent sur la terre, desquels les noms ne sont point écrits au livre de vie de l’Agneau, immolé dès la fondation du monde. »

Paradoxalement, c’est pour l’établissement de la nouvelle alliance du sacrifice de Sa vie que Jésus-Christ, comme homme, répandit Son précieux sang sur l’autel de la croix au calvaire, rendant ainsi définitif le pardon des péchés. C’est par Sa résurrection d’entre les morts que Dieu Son Père allait maintenant concrétiser Son assemblée composée de croyants choisis et appelés pour qu’ils reçoivent le Saint-Esprit promis, afin qu’ils révèlent la vraie nature spirituelle de Son Fils Jésus-Christ par Son évangile du salut. Luc 10:22 : « Toutes choses m’ont été données en main par mon Père ; et personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; ni qui est le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils l’aura voulu révéler. » 1 Pierre 2:9-10 : « Mais vous êtes la race élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis ; afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ; vous qui autrefois n’étiez point son peuple, mais qui maintenant êtes le peuple de Dieu ; vous qui n’aviez point obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde. »

C’est dans l’Évangile de l’apôtre Jean que Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, va nous révéler la nature profonde de Son Fils avant qu’Il ne devienne l’homme fait chair en la personne de Jésus de Nazareth. Jean 1:1-5, 14 : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu ; et cette Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle ; et sans elle rien de ce qui a été fait, n’a été fait. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière luit dans les ténèbres ; mais les ténèbres ne l’ont point reçue … Et la Parole a été faite chair ; elle a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, qui a été une gloire, comme la gloire du Fils unique du Père, pleine de grâce et de vérité. » À travers Sa parole écrite inspirée, nous, les croyants choisis et appelés, nous allons découvrir et reconnaître la personne divine de Jésus-Christ dans la chair comme le Grand Dieu Suprême, Omnipotent, Omniscient, Omniprésent, Intrinsèque, par qui toutes choses existent. Jean 16:29-31 : « Ses disciples lui dirent : Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n’uses plus de paraboles. Maintenant nous connaissons que tu sais toutes choses, et que tu n’as pas besoin que personne t’interroge ; à cause de cela nous croyons que tu es issu de Dieu. Jésus leur répondit : Croyez-vous maintenant ? » Jean 17:17 : « Sanctifie-les par ta vérité ; ta parole est la vérité. » Colossiens 1:15-17 : « Lequel est l’image de Dieu invisible, le premier-né de toutes les créatures. Car par lui ont été créées toutes choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles ; soit les trônes, ou les dominations, ou les principautés, ou les puissances : toutes choses ont été créées par lui, et pour lui. Et Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par lui. » Colossiens 1:25-26 : « De laquelle j’ai été fait le ministre, selon la dispensation de Dieu qui m’a été donnée envers vous, pour accomplir la parole de Dieu ; savoir, le mystère qui avait été caché dans tous les siècles et dans tous les âges, mais qui est maintenant manifesté à ses saints. »

Nous avons toujours à l’esprit ces questions de savoir comment existe-t-Il ? Comment est-Il fait ? Depuis quand a-t-Il commencé à vivre ? Comment vivait-Il ? Laissons-nous guider par Sa parole inspirée de Son Esprit-Saint, pour nous instruire et apprendre à Le connaître et découvrir comment Il est. Esaïe 44:6-8, 24 : « Ainsi a dit l’Éternel, le Roi d’Israël et son Rédempteur, l’Éternel des armées : Je suis le premier, et je suis le dernier, et il n’y a point d’autre Dieu que moi. Et qui est celui qui ait appelé comme moi, qui m’ait déclaré, et ordonné cela, depuis que j’ai établi le peuple ancien ? Qu’ils leur déclarent les choses à venir, les choses, dis-je, qui arriveront ci-après. Ne soyez point effrayés, et ne soyez point troublés : ne te l’ai-je pas fait entendre et déclaré dès ce temps-là ? Et vous m’en êtes témoins. Y a t-il quelque autre Dieu que moi ? Certes il n’y a point d’autre rocher ; je n’en connais point … Ainsi a dit l’Éternel, ton Rédempteur, et celui qui t’a formé dès le ventre : Je suis l’Éternel qui ai fait toutes ces choses, qui seul ai étendu les cieux, et qui ai par moi-même aplani la terre. » Esaïe 45:11-12, 21-22 : « Ainsi a dit l’Éternel, le Saint d’Israël, qui est son Créateur : Ils m’ont interrogé touchant les choses à venir ; et me donneriez-vous la loi touchant mes fils, et touchant l’œuvre de mes mains ? C’est moi qui ai fait la terre, et qui ai créé l’homme sur elle ; c’est moi qui ai étendu les cieux de mes mains, et qui ai donné la loi à toute leur armée … Déclarez, et faites approcher, et même qu’on consulte ensemble : Qui est-ce qui a fait entendre une telle chose dès longtemps auparavant ? Qui l’a déclaré dès lors ? N’est-ce pas moi, l’Éternel ? Or il n’y a point d’autre Dieu que moi ; il n’a point de Dieu Fort, Juste et Sauveur, que moi. Vous, tous les bouts de la terre, regardez vers moi, et soyez sauvés : car je suis le Dieu Fort, et il n’y en a point d’autre. »

Avant même que toutes choses soient créées, les invisibles et les visibles, Il était là comme Dieu en Esprit et en vérité. Jean 4:23-24 : « Mais l’heure vient, et elle est maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité : car aussi le Père en demande de tels qui l’adorent. Dieu est esprit ; et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. » Il est ce qui fait que toutes choses existent et quelles obéissent harmonieusement à Ses lois physiques et spirituelles. Il entretient et conserve en bon état toute Sa création. Hébreux 1:3 : « Et qui étant la splendeur de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, ayant fait par soi-même la purification de nos péchés, s’est assis à la droite de la Majesté divine, dans les lieux très hauts. »

L’Éternel Dieu, le Tout-Puissant, le Créateur, le Législateur, le Rédempteur qui a toujours existé et qui est sans fin, ni commencement de jours, concocta un dessein sage, intelligent et futuriste. Hébreux 7:3-4 : « Sans père, sans mère, sans généalogie, n’ayant ni commencement de jours, ni fin de vie ; mais étant fait semblable au Fils de Dieu, il demeure sacrificateur à toujours. Or considérez combien grand était celui à qui même Abraham le patriarche donna la dîme du butin. » Mais avant que ce grand dessein planifié vienne à l’existence, qu’est ce que Dieu faisait ? Comment vivait-Il ? Il était avant tout le Créateur de toutes choses invisibles et visibles par la toute-puissance de Son Esprit. Genèse 1:1 : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. » Psaumes 92:4-5 : « Car, ô Éternel ! Tu m’as réjoui par tes œuvres ; je me réjouirai des œuvres de tes mains. O Éternel ! Que tes œuvres sont magnifiques ! tes pensées sont merveilleusement profondes. » Romain 11:33-36 : « O profondeur des richesses, et de la sagesse, et de la connaissance de Dieu ! Que ses jugements sont incompréhensibles, et ses voies impossibles à trouver ! Car qui est-ce qui a connu les pensées du Seigneur, ou qui a été son conseiller ? Ou qui est-ce qui lui a donné le premier, et il lui sera rendu ? Car de lui, et par lui, et pour lui, sont toutes choses. A lui soit gloire éternellement ! Amen ! » 1 Corinthiens 2:16 : « Car qui a connu la pensée du Seigneur pour le pouvoir instruire ? Mais nous, nous avons connu la pensée de Christ. »

L’Éternel Dieu, en créant l’homme à Son image et à Sa ressemblance, voulait qu’il puisse choisir librement de l’arbre de vie au lieu de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Si l’homme avait choisi l’arbre de vie, il aurait acquis la connaissance de la pensée de Dieu par Son Esprit qui lui aurait permis de développer son caractère et le rendre semblable à celui de son Créateur, lequel est aimant, bon, doux, sage, fidèle, altruiste, miséricordieux, compatissant ; et ce, dans la joie de Le connaître en se développant spirituellement dans les voies de Dieu. Matthieu 5:48 : « Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est aux cieux est parfait. » Galates 5:22 : « Mais le fruit de l’Esprit est la charité, la joie, la paix, un esprit patient, la bonté, la bénéficence, la fidélité, la douceur, la tempérance. » Mais si l’homme avait choisi de prendre de l’arbre de vie au jardin d’Eden, Dieu n’aurait point eu la nécessité de venir dans la chair pour mourir enfin de lui assurer le salut. Lamentations 3:36-39 : « Lorsqu’on fait tort à quelqu’un dans son procès, le Seigneur ne le voit-il point ? Mem. Qui est-ce qui dit que cela a été fait, et que le Seigneur ne l’a point commandé ? Les maux et les biens ne procèdent-ils point de l’ordre du Très-Haut ? Pourquoi se dépiterait l’homme vivant, l’homme, dis-je, à cause de la peine de ses péchés ? » Jean 4:34 : « Jésus leur dit : Ma viande est que je fasse la volonté de celui qui m’a envoyé, et que j’accomplisse son œuvre. »

Mais Dieu désirait que l’homme, fait à Son image et Sa ressemblance, choisisse de prendre de l’arbre de vie en rejetant l’idée de manger du fruit de l’arbre du bien et du mal. Alors, l’Éternel Dieu aurait enseigné et instruit l’homme et sa descendance dans Son caractère parfait et lui aurait fait connaître son avenir éternel. Deutéronome 30:19 : « Je prends aujourd’hui à témoin les cieux et la terre contre vous, que j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis donc la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité. » 2 Pierre 3:18 : « Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. A lui soit gloire, et maintenant, et jusques au jour d’éternité ! Amen ! »

Comme l’homme à plutôt choisi du fruit de l’arbre défendu, Dieu, qui était aussi la Parole, a dû venir dans la chair, comme Sa créature, pour mourir à sa place et lui offrir la vie éternelle par grâce et bonté. Jean 4:17 : « Car la loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité est venue par Jésus-Christ. » Christ, ayant en lui l’Esprit sans mesure, voulait démontrer que Ses créatures pouvaient, elles aussi, avec l’Esprit de vérité et de puissance, atteindre la perfection pour hériter de la vie éternelle. Jean 3:34 : « Car celui que Dieu a envoyé, annonce les paroles de Dieu ; car Dieu ne lui donne point l’Esprit par mesure. » Dieu est amour et Il voulait que l’homme développe son caractère comme celui de son Créateur parfait. Jésus-Christ est donc venu pour le sauver et les faire connaître, lui et Son Père, en tant que son Créateur et son Rédempteur. Christ a enseigné Ses disciples dans le but de poursuivre Son œuvre après Son départ en fondant Son assemblée de croyants convertis dans la foi, en leur donnant Son Saint-Esprit pour poursuivre ce but. Jean 14:16-18 : « Et je prierai le Père, et il vous donnera un autre Consolateur, pour demeurer avec vous éternellement ; savoir, l’Esprit de vérité, lequel le monde ne peut point recevoir ; parce qu’il ne le voit point, et qu’il ne le connaît point ; mais vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. Je ne vous laisserai point orphelins ; je viendrai vers vous. »

Jésus-Christ vécut, durant Son séjour sur la terre, une vie parfaite, sans péché. Jean 8:45-46 : « Mais pour moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez point. Qui est celui d’entre vous qui me reprendra de péché ? Et si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous point ? » Par Ses actions, Jésus-Christ, le Fils du Père dans les cieux, voulait nous démontrer Son amour envers Son Père et celui du Père pour Son Fils qu’Il avait envoyé comme la Parole vivante dans la chair, afin que l’humanité sache la vérité au sujet du grand dessein éternel et que les hommes et femmes deviennent un avec le Père et le Fils. Jean 10:30 : « Moi et le Père sommes un. » Jean 17:11 : « Et maintenant je ne suis plus au monde, mais ceux-ci sont au monde ; et moi, je vais à toi. Père saint ! Garde-les en ton nom, ceux, dis-je, que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un, comme nous sommes un. » Dans Sa vie humaine sur la terre, Jésus-Christ a parfaitement accompli l’œuvre de Son Père en obéissant à l’autorité de Son Père pour Lui être agréable. Jean 8:28-29 : « Jésus donc leur dit : Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, vous connaîtrez alors que c’est moi, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je dis ces choses ainsi que mon Père m’a enseigné. Car celui qui m’a envoyé, est avec moi, le Père ne m’a point laissé seul, parce que je fais toujours les choses qui lui plaisent. »

Jésus-Christ, étant l’Oint de Son Père dans les cieux, est descendu du ciel pour venir accomplir les promesses faites aux pères de la nation d’Israël. Romain 15:8-10 : « Or je dis que Jésus-Christ a été ministre de la circoncision pour la vérité de Dieu, afin de ratifier les promesses aux pères ; et afin que les gentils honorent Dieu pour sa miséricorde, selon ce qui est écrit : Je célébrerai à cause de cela ta louange parmi les gentils, et je psalmodierai à ton nom. Et il est dit encore : Gentils, réjouissez-vous avec son peuple. » Mais Il était la Parole engendrée dans la chair ; Il a toujours existé et Il est paru dans le monde des hommes pour leur permettre de Le connaître tel qu’Il était avant d’être Jésus, le Fils de l’homme. Jean 1:18 : « Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique, qui est au sein du Père, est celui qui nous l’a révélé. »

Cela alors que les Juifs ne croyaient point en lui, ni à son Père ; mais ils avaient pour père le diable qui est le prince des ténèbres, un être ne respirant que la haine et le meurtre, les ayant séduits en les utilisant pour contrecarrer Jésus dans la mission que le Père Lui assigna comme Rédempteur. C’est alors que Jésus leur déclara ouvertement qu’Il n’était point d’ici-bas. Jean 8:21-23 : « Et Jésus leur dit encore : Je m’en vais, et vous me chercherez ; mais vous mourrez en votre péché ; là où je vais, vous n’y pouvez venir. Les Juifs donc disaient : Se tuera-t-il lui même, qu’il dise : Là où je vais, vous n’y pouvez venir ? Alors il leur dit : vous êtes d’en bas, mais moi, je suis d’en haut ; vous êtes de ce monde, mais moi, je ne suis point de ce monde. »

Jésus-Christ fut la lumière des hommes envoyée par Son Père pour leur salut et leur faire connaître le chemin qui mène au Père. Jean14:4-10 : « Et vous savez où je vais, et vous en savez le chemin. Thomas lui dit : Seigneur ! Nous ne savons point où tu vas, comment donc pouvons-nous en savoir le chemin ? Jésus lui dit : Je suis le chemin, et la vérité, et la vie, nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père ; mais dès maintenant vous le connaissez, et l’avez vu. Philippe lui dit : Seigneur ! montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui répondit : Je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne m’as point connu ! Philippe, celui qui m’a vu, a vu mon Père ; et comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis en mon Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais le Père qui demeure en moi, est celui qui fait les œuvres. »

Ainsi, Jésus annonçait la venue du Royaume de Dieu sur la terre et pour lequel Son Père Lui avait donné tout pouvoir de jugement sur toute chair. Le salut pour quiconque croit en lui, ou la mort éternelle pour les rebelles qui refusent d’accepter le sacrifice de Jésus-Christ comme leur seul moyen de salut, car Il est la seule porte qui mène au Royaume éternel du Père. Jean 5:22-30 : « Car le Père ne juge personne ; mais il a donné tout jugement au Fils ; afin que tous honorent le Fils, comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore point le Fils, n’honore point le Père qui l’a envoyé. En vérité, en vérité, je vous dis, que celui qui entend ma parole, et croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle, et il ne sera point exposé à la condamnation, mais il est passé de la mort à la vie. En vérité, en vérité, je vous dis, que l’heure vient, et elle est même déjà venue, que les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue, vivront. Car comme le Père a la vie en soi-même, il a donné au Fils d’avoir la vie en soi-même. Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est le Fils de l’homme. Ne soyez point étonnés de cela : car l’heure viendra en laquelle tous ceux qui sont dans les sépulcres, entendront sa voix. Et ils sortiront, savoir, ceux qui auront bien fait, en résurrection de vie ; et ceux qui auront mal fait, en résurrection de condamnation. Je ne puis rien faire de moi-même : je juge conformément à ce que j’entends, et mon jugement est juste ; car je ne cherche point ma volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé. »

Avant la fondation du monde, Dieu savait que l’homme et sa femme désobéiraient à l’ordre formel de ne point manger du fruit de l’arbre du bien et du mal. Ainsi donc, Dieu ne pouvait Se faire connaître comme leur Dieu Créateur et Législateur afin de leur révéler le but de leur création et qu’ils parviennent à la vie éternelle dans le Royaume du Père. Matthieu 13:11 : « Il répondit, et leur dit : C’est parce qu’il vous est donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que, pour eux, il ne leur est point donné de les connaître. » Après la désobéissance de l’homme et de la femme, Dieu le Père va préparer dans les siècles suivants Son plan de salut en appelant parmi les descendants d’Adam et d’Eve des personnes croyantes et fidèles qui obéiraient à Sa parole avec foi et sincérité de cœur, en vue qu’ils deviennent Ses instruments dans l’accomplissement de la venue de Son Royaume sur la terre. Luc 22:29 : « C’est pourquoi je vous confie le royaume, comme mon Père me l’a confié. » Jacques 2:5 : « Ecoutez, mes frères bien-aimés : Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres de ce monde, qui sont riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ? » Christ était donc la lumière des hommes, mais les hommes ont mieux préféré les ténèbres que de croire en celui que le Père a désigné pour leur salut. Jean 1:4-5 : « En elle [la Parole] était la vie, et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière luit dans les ténèbres ; mais les ténèbres ne l’ont point reçue. »

Voilà comment Dieu Se définit contre la nature rebelle et séduite par Satan, comme une complainte pour avertir ce monde qu’Il est véritablement son Dieu Créateur et Rédempteur.

Je suis la Lumière, et vous ne me voyez pas.

Je suis la Route, et vous ne me suivez pas.

Je suis La Vérité, et vous ne me croyez pas.

Je suis La Vie, et vous ne me cherchez pas.

Je suis votre Chef, et vous ne m’obéissez pas.

Je suis votre Dieu, et vous ne me priez pas.

Si vous êtes Malheureux, ne me le reprochez pas.

Jacques 1:16-17 : « Mes frères bien-aimés, ne vous abusez point : tout le bien qui nous est donné, et tout don parfait, vient d’en haut, descendant du Père des lumières, en qui il n’y a point de variation, ni d’ombre de changement. »

Jérémie 2:12-13 : « Cieux, soyez étonnés de ceci ; ayez-en de l’horreur, et soyez extrêmement asséchés, dit l’Éternel. Car mon peuple a fait deux maux : ils m’ont abandonné, moi qui suis la source des eaux vives, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées qui ne peuvent point contenir d’eau. »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : , , ,