D.263 – La Sagesse incarnée

image_pdfimage_print

 

Par Joseph Sakala

Regardons ensemble la poésie divine de Proverbes 8:22-31, alors que la Sagesse raconte son histoire et ses origines : « L’Éternel m’a possédée dès le commencement de ses voies, avant qu’il fît aucune de ses œuvres. J’ai été établie depuis l’éternité, dès le commencement, dès l’origine de la terre. J’ai été engendrée lorsqu’il n’y avait point encore d’abîmes, ni de fontaines riches en eaux. J’ai été engendrée avant que les montagnes fussent assises, et avant les coteaux ; avant qu’il [Dieu] eût fait la terre, et les campagnes, et le commencement de la poussière du monde. Quand il agençait les cieux, j’y étais ; quand il traçait le cercle au-dessus de l’abîme, quand il fixait les nuages en haut, quand il faisait jaillir les fontaines de l’abîme. Quand il imposait à la mer sa loi, afin que ses eaux n’en franchissent pas les limites, quand il posait les fondements de la terre, alors j’étais auprès de Lui son ouvrière, j’étais ses délices de tous les jours, et je me réjouissais sans cesse en sa présence. Je trouvais ma joie dans le monde et sur la terre, et mon bonheur parmi les enfants des hommes. »

Le livre des Proverbes reproduit à d’innombrables reprises les vertus de la véritable sagesse, fondée sur la crainte de Dieu. Dans ce passage, cependant, le thème change, reculant dans le temps jusqu’à la création, et même au-delà. C’est comme si la sagesse nous racontait le plan de Dieu dès sa conception dans l’Esprit du Créateur. C’est un merveilleux passage à citer à ceux qui croient que l’univers entier s’est créé sous l’effet d’une espèce de « Big Bang » et que l’évolution aurait tout produit avec le temps. Nous découvrons un Éternel rempli de sagesse, qui Se mit à créer l’univers, la terre, les montagnes, les nuages et qui fit jaillir des fontaines. La sagesse, Son ouvrière, était en admiration constante alors que Dieu imposait Sa loi même à la mer afin que ses eaux ne franchissent pas les limites que Dieu lui avait imposées. Dieu parla et tout fut créé par la toute puissance de Son Esprit. C’est le témoignage que l’apôtre Jean Lui rend lorsqu’il dit : « Au commencement était la Parole [de Dieu], la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. [Si Dieu est Dieu, Sa Parole est également Dieu. Donc,] Elle était au commencement avec Dieu [l’évidence même]. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans elle » (Jean 1:1-3). Dieu parla et la toute puissance de Son Esprit créa instantanément.

Un exemple parfait se trouve dès le début de la Genèse, alors que Dieu dit : « Que la lumière soit ; et la lumière fut » (Genèse 1:3). Le Seigneur Jésus loge très bien à l’enseigne du contexte de ce témoignage, lorsque Dieu décida de Se faire homme, pour offrir le salut aux humains, en venant Lui-même effacer les péchés de l’humanité en versant Son sang pur et sang tache, alors qu’Il n’avait jamais commis le péché. C’est exactement ce que l’apôtre Jean déclare dans Jean 1:14 : « Et la Parole [de Dieu] a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. » En prenant une forme humaine, la Parole de Dieu devenait Son Fils unique, engendré par Son Esprit, donc venu du Père.

Bon nombre d’organisations chrétiennes prêchent au sujet de Jésus, mais refusent d’accepter Sa divinité, prétendant qu’Il fut créé et, à cause de cela, Jésus est identifié dans leur Bible comme « dieu », dans Jean 1:1. C’est curieux que, dès le premier siècle, Satan séduisait certains enseignants qui essayaient déjà de détruire la divinité de Christ. Donc, Jean nous dit d’éprouver ceux qui viennent nous prêcher, afin de discerner quel esprit les anime. Mais pourquoi Jean fut-il inspiré de nous déclarer cela ? Car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde, nous dit Jean. « Reconnaissez l’Esprit de Dieu à ceci : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair, est de Dieu ; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus-Christ venu en chair, n’est point de Dieu. Or, c’est là celui de l’antichrist, dont vous avez entendu dire qu’il vient, et qui est déjà à présent dans le monde » (1 Jean 4:2-3).

Qu’est-ce que cela veut dire ? « Jésus-Christ venu en chair » veut dire que Jésus-Christ, le Sauveur/Messie, est littéralement descendu du ciel pour venir dans le monde afin de vivre dans une chair humaine. Emmanuel, « Dieu parmi nous ». Pas une autre personne créée par Dieu, mais Dieu Lui-même en chair humaine. Ceux qui confessent cette vérité sont guidés par l’Esprit de Dieu, nous dit Jean. Mais il nous met en garde, aussi. Au verset 3 : « Et tout esprit qui ne confesse pas Jésus-Christ venu en chair [comme au verset 2], n’est point de Dieu. Or, c’est celui de l’antichrist [c’est fort, ça !] dont vous avez entendu dire qu’il vient, et qui est déjà à présent dans le monde. » Jean ne laisse rien à l’interprétation ; sa déclaration est claire et directe.

Donc, Satan, le véritable esprit de l’Antichrist, faisait déjà son travail et ses ravages au premier siècle en utilisant ses faux prophètes qui prêchaient que Jésus était seulement un homme rempli du Saint Esprit avec qui Dieu travaillait, mais pas Dieu dans la chair. Combien davantage, de nos jours, Satan séduit-il les gens en utilisant encore des faux prophètes pour enseigner cette même doctrine. En prêchant que Jésus n’était qu’un homme, le salut nous vient donc par un homme et non par Dieu.

Voyez-vous l’hérésie que ces gens répandent ? Les temps changent, vous savez, mais ce sont toujours les mêmes fausses doctrines. M. Vaclav Havel, président de la République Tchèque, a prononcé ces paroles qui sont à la fois bibliques et prophétiques, dans l’un de ses discours : « Si le pilier principal d’un système [ou d’une religion] est fondé sur un mensonge, il est donc évident que la vérité deviendra sa plus grande menace et son plus grand ennemi. » Subséquemment, soyons sur nos gardes.

« Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est Dieu venu en chair. Un tel homme est le séducteur et l’antichrist. » (2 Jean 7).

L’esprit de l’antichrist travaille en eux. Cela ne veut pas dire qu’ils s’en iront directement dans le feu de la géhenne lors de leur décès. Comprenez-moi bien. Quelqu’un peut se repentir et il y en a beaucoup qui vont se repentir. Néanmoins l’esprit de l’Antichrist travaille dans plusieurs personnes présentement. Si nous entretenons des relations avec ces gens, nous nous exposons au grave danger de commencer à penser et à croire la même chose qu’eux.

C’est aussi grave que cela, nous dit Jean. Regardons ce qu’il nous déclare au verset 8 : « Prenez garde à vous, afin que vous ne perdiez point le fruit de notre travail, mais que nous en recevions une pleine récompense. » Au verset 10, Jean est encore plus catégorique : « Si quelqu’un vient à vous, et n’apporte point cette doctrine… » Quelle doctrine ? Nous venons de la voir. La doctrine que notre Rédempteur était nul autre que Dieu Lui-même dans la chair. Remarquez bien que Jean n’a pas dit « cet évangile ». Il a dit : « cette doctrine ». Dieu dans la chair est la doctrine de base de cette Église que Christ est venu fonder. Si ces individus ne prêchent pas cette doctrine, nous dit Jean, « …ne le recevez point dans votre maison, et ne le saluez point. »

Ne le saluez pas ? Se peut-il que l’apôtre de l’amour manquait d’amour ? Vous noterez que saluez se rapporte au mot « salut ». Salut, ici, n’était pas une simple salutation telle : « Salut, comment ça va ? » Non, non. Salut, ici, veut dire que nous avons reconnu que Jésus est le seul nom sous le soleil par lequel le salut est possible. Salut, c’est ce que nous recevons lorsque nous acceptons Son sacrifice comme étant le seul disponible pour effacer nos péchés. Quand un chrétien disait : « Salut ! » à un autre chrétien, au premier siècle, il confirmait cette vérité. Si quelqu’un vient vous enseigner autre chose, ne le laissez pas entrer chez vous. Dire salut à une telle personne serait confirmer que vous êtes d’accord avec sa doctrine qui n’est pas biblique. C’est ce que Jean nous dit au verset 11 : « Car celui qui le salue, participe à ses mauvaises œuvres. »

Sachez, chers amis, que je ne veux ridiculiser personne. Chacun a droit à ses croyances. Si quelqu’un veut croire que Dieu est simplement une puissance impersonnelle et que chacun est son propre dieu, c’est son droit, mais vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec sa croyance. Si quelqu’un veut croire que Jésus n’était pas Dieu dans la chair, mais simplement un homme, c’est son affaire, cependant n’allez pas le croire simplement par politesse. De nos jours, on prêche que l’immortalité nous viendra par le clonage. Et le Saint Esprit aussi ? Non merci, je passe ! Si quelqu’un veut croire qu’il a une âme immortelle qui, après la mort, peut aller au ciel, c’est aussi son affaire.

Si quelqu’un veut croire qu’il doit se suicider afin d’être « téléporté » sur l’étoile Sirius dans l’immortalité, c’est son droit, car il est libre. Sachez, cependant, que nous sommes libres aussi et que nous avons le droit de croire ce qui se prouve dans les Écritures. Oui, mais ces gens parlent continuellement d’amour et parlent également de Jésus ! Fantastique ! Et nous, nous parlons de qui ? Les mouvements les plus populaires, de nos jours, sont ceux qui prêchent ce qui fait plaisir. Un salut facile où on donne son cœur à Jésus à la fin d’une assemblée, et lorsque la tribulation viendra, ils seront enlevés au ciel pendant sept ans hors de tout danger. Il y a des ruées vers ces groupes populaires à l’heure actuelle.

Le Nouvel Âge est extrêmement populaire de nos jours avec ses doctrines qui s’adaptent à tout le monde. Il y a plus d’un millier de mouvements Nouvel Âge juste en Amérique, actuellement, avec toutes leurs variantes. Moi, personnellement, je n’ai rien contre les initiés du Nouvel Âge, mais j’ai aussi le devoir de vous expliquer ce qu’ils prêchent. Il est primordial pour le chrétien de connaître quelques-unes de leurs doctrines principales. En voici sept :

Dieu, pour les adeptes du Nouvel Âge, est une énergie impersonnelle qui remplit l’univers. Tout ce qui existe fait partie de cette énergie et tout est un avec cette énergie. Discernez maintenant leur raisonnement. Comme nous faisons partie de cette unité, nous sommes alors divins. Dieu est tout et tout est Dieu, disent-ils. Chaque membre du Nouvel Âge est donc son propre dieu. Croyez-vous que cette doctrine soit une invention nouvelle ? Voici le fameux argument utilisé par Satan pour faire manger le fruit de l’arbre défendu à nos premiers parents. Dans Genèse 3:5, Satan leur dit : « Mais Dieu sait qu’au jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » Les années passent mais la séduction demeure pareille. Ce concept était au centre de la théologie de la Religion à Mystères de Babylone et elle s’est perpétuée au travers les âges jusqu’à aujourd’hui par le conduit des Traditions secrètes véhiculées par les Égyptiens, les Grecs, les Romains et les pharisiens du judaïsme par leur kabbale juive, au fil des siècles.

Maintenant qu’ils ont les yeux ouverts, qu’en est-il de Christ ? Christ, d’après eux, était simplement un grand maître spirituel, inspiré par cette énergie divine, toutefois disponible à chacun de nous. Conclusion : vous êtes Christ, je suis Christ, nous sommes tous Christ dans notre for intérieur.

Pour ce qui est de la Bible, elle n’est pas fiable, déclarent ces érudits. Les Apôtres, disent-ils, ont mal compris le message de Jésus et ont rajouté des enseignements qui ne sont pas endossés par Dieu. Oh, bizarre ! Nous avons vu plus haut que ce même Dieu, devenu maintenant une personne, n’était qu’une énergie impersonnelle auparavant… Ils prétendent que la Bible a été manipulée pendant plusieurs siècles, durant lesquels elle est devenue victime d’innombrables additions et de suppressions de passages. Donc, elle n’est pas fiable. Subséquemment, le passage où Jésus déclare : « Je proteste à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre que si quelqu’un y ajoute, Dieu fera tomber sur lui les plaies écrites dans ce livre. Et si quelqu’un retranche des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part du livre de vie, et de la sainte cité, et des choses qui sont écrites dans ce livre », n’a aucune valeur pour eux, dans Apocalypse 22:18-19.

Dans le Nouvel Âge, il n’y a pas de place pour le concept de l’existence du péché. Il ne peut pas y avoir de péché, disent-ils, car, si nous sommes Dieu, il n’y a donc pas de transgression possible contre Dieu. Car Dieu ne peut pas pécher contre Lui-même ! Alors, le péché n’existe pas et nous n’avons pas à nous en repentir. Jésus n’est donc pas mort pour nos péchés. Comme c’est simple, n’est-ce pas ?

Pour ce qui est de la croissance spirituelle, chaque adepte se transforme lui-même, par la méditation transcendantale, par l’hypnotisme, le yoga, par la régression dans une vie antérieure, ou par toute autre discipline spirituelle. Pour ce faire, l’aide d’un esprit guide ou d’un médium en spiritisme peut s’avérer très utile. On est très ouvert, choisissez ce qui fait votre affaire : un ange ou un médium. C’est la même chose pour eux.

Le salut, pour eux, n’est même pas un sujet de discussion. Simplement parce que l’âme, faisant partie de l’univers, ne meure jamais. À la mort de l’individu, elle renaît et se réincarne dans une succession de corps physiques différents. Le bien ou le mal que vous faites déterminera votre prochaine réincarnation. Et comme le péché n’existe pas, c’est l’humain qui doit lui-même déterminer son cheminement. Car il n’existe pas qu’une seule voie qui soit bien ou mal pour tous. Donc, c’est vous qui décidez.

Finalement, le salut du monde entier dépendra des humains. Écoutez bien leur raisonnement. Quand assez de personnes seront branchées sur cette énergie positive universelle et tourneront leurs pensées vers la paix, comme si cela pouvait humainement être possible, le monde sera alors nettoyé de tous ses éléments négatifs. Voilà ce qui nous amènera éventuellement dans l’ère merveilleuse de la lumière. Comment ne pas aimer une telle religion où tout est beau et extraordinaire !

Mes amis, c’est avec ces enseignements « prodigieux » que des millions de nouveaux adeptes se joignent à eux chaque année. Et c’est ainsi que Satan prépare le monde entier à cheminer vers une grande apostasie, qui aura lieu avant l’apparition de son Antichrist religieux. Or : « Que personne ne vous séduise en aucune manière ; car il faut que la révolte [l’apostasie] soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire et celui qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu, ou qu’on adore, jusqu’à s’asseoir comme dieu dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même dieu. » Heureusement qu’il y a un petit troupeau qui croit encore que la Bible contient la Parole de Dieu. Un petit troupeau engagé à faire la volonté de Dieu, coûte que coûte, et à qui Jésus déclare que Sa récompense sera grande, dans le Royaume qui s’en vient.

Pouvez-vous encore croire certains de ces évangélistes à la télé qui ne cessent de trompeter qu’aujourd’hui est le seul jour du salut ? La Bible nous indique clairement que n’importe quel jour est un bon jour pour le salut, car Dieu nous appelle lorsqu’Il voit notre cœur disposé à recevoir Sa Parole et cheminer vers Son Royaume. Ces prédicateurs ne prennent pas le temps de vérifier les Écritures, voulant plutôt enseigner ce qui fait leur affaire. « Car de telles gens ne servent point notre Seigneur Jésus-Christ, mais leur propre ventre ; et par des paroles douces et flatteuses ils séduisent le cœur des simples », nous dit si bien Paul, dans Romains 16:18.

Les athées croient fermement au « Big Bang » comme si, dans une confusion totale, tout aurait surgi et ensuite, par une espèce d’évolution, tout se serait organisé pendant des millions ou même des milliards d’années pour en arriver à ce que nous voyons présentement. Et, ils nous donnent comme seul vecteur de l’évolution le temps, impersonnel, sans aucune espèce d’intelligence ! Vous noterez cependant, dans Proverbes 8:22-31, cité au début du message, qu’une planification intelligente a précédé la création et rien ne s’est fait sans un but précis. Voilà la doctrine réelle sur les générations éternelles où Dieu Se manifeste en tant que le Tout-puissant, sans commencement ni fin, le premier et le dernier, le Rédempteur, Sauveur de ceux qu’Il a créés à Son image et à Sa ressemblance. Dieu a poussé Son amour au point de consentir à Se faire homme dans la personne de Jésus (Sauveur), afin de payer la rançon de tous nos péchés (Rédempteur).

Le Nouveau Testament rend avec clarté que Jésus n’était nul autre que la Sagesse incarnée de Dieu, la Parole par Qui toute chose existe. Jésus est aussi Celui qui a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ; personne ne vient au Père que par moi. Si vous m’aviez connu, vous auriez aussi connu mon Père ; et dès à présent vous le connaissez, et vous l’avez vu » (Jean 14:6-7). Jésus a également dit : « Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » (Jean 8:12). Paul nous confirme que : « pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, le Christ est la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu », dans 1 Corinthiens 1:24.

Toute la connaissance des grands penseurs du monde s’avère néant et futilité en comparaison avec Jésus qui est venu instruire les Siens : « Afin que leurs cœurs soient consolés, et liés étroitement ensemble dans la charité, pour être enrichis d’une parfaite intelligence, pour connaître le mystère de Dieu le Père, et de Christ, en qui sont renfermés tous les trésors de la sagesse et de la science » (Colossiens 2:2-3). La raison pour laquelle nous avons cette connaissance extraordinaire, c’est parce que nous avons l’Esprit de Dieu.

Dans 1 Corinthiens 2:11-13, Paul dit : « Car qui est-ce qui connaît ce qui est en l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même aussi, personne ne connaît ce qui est en Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Pour nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, pour connaître les choses qui nous ont été données de Dieu ; et nous les annonçons, non avec les discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne le Saint Esprit, expliquant les choses spirituelles aux spirituels. » Comment se fait-il que certaines personnes peuvent lire des passages bibliques et les trouver difficiles à comprendre, confus et même cocasses, alors que d’autres reçoivent la bénédiction d’une compréhension claire de ces mêmes passages ?

La réponse, c’est que le premier groupe n’est animé que par l’esprit de l’homme qui est en eux, reçu à la naissance. Tandis que le deuxième est animé par l’Esprit qui vient de Dieu, pour connaître les choses données par Dieu, afin que personne ne puisse se glorifier lui-même. Or, comment faire la distinction entre les deux groupes ? Aux Éphésiens, Paul l’explique ainsi : « Vous étiez morts dans vos fautes et dans vos péchés, dans lesquels vous avez marché autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de cet esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion ; parmi lesquels nous vivions tous autrefois, selon les convoitises de notre chair, accomplissant les désirs de la chair et de nos pensées ; et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres » (Éphésiens 2:1-3).

Tandis que le deuxième groupe est composé de ceux qu’enseigne le Saint Esprit, expliquant les choses spirituelles aux spirituels, ayant reçu le Saint Esprit lorsqu’ils ont mis leur foi en Christ pour le pardon des péchés et la réception du salut. C’était, après tout, le Saint Esprit qui a inspiré toutes les Écritures Saintes. « Car la prophétie n’a point été apportée autrefois par la volonté humaine ; mais les saints hommes de Dieu, étant poussés par le Saint Esprit, ont parlé » (2 Pierre 1:21).

Cette vérité fut confirmée par Paul lorsqu’il a dit que : « Toute l’Écriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour former à la justice ; afin que l’homme de Dieu soit accompli, et propre à toute bonne œuvre » (2 Timothée 3:16-17). Concernant l’inspiration de son propre enseignement, Paul a dit ceci, dans 1 Corinthiens 2:12-13 : « Pour nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, pour connaître les choses qui nous ont été données de Dieu. Et nous les annonçons, non avec les discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne le Saint Esprit, expliquant les choses spirituelles aux spirituels. »

Pareillement, c’est le même Esprit au sein de chaque converti qui éclaire, confirme et applique Son Écriture dans l’esprit du chrétien qui lit ou entend ces écrits pour les appliquer dans son cheminement personnel vers le Royaume. Parce que : « L’homme animal ne comprend point les choses de l’Esprit de Dieu ; car elles lui semblent folie, et il ne les peut connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. Mais l’homme spirituel juge de toutes choses, et n’est lui-même jugé par personne. Car qui a connu la pensée du Seigneur pour l’instruire ? Mais nous, nous avons la pensée de Christ » (1 Corinthiens 2:14-16). Voilà pourquoi Jésus a pu, en toute assurance, déclarer à Ses Élus : « Mais quand celui-là, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera point par lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:13).

Dieu accomplit tout par les Écritures qu’Il a Lui-même inspirées selon Son bon plaisir. Il comble également de bénédictions ceux qui étudient les Écritures avec des cœurs croyants et obéissants. Paul nous explique le retour de Jésus : « Lorsqu’il viendra pour être glorifié en ce jour-là dans ses saints, et admiré dans tous ceux qui auront cru ; car vous avez cru à notre témoignage. C’est pourquoi aussi, nous prions continuellement pour vous, que notre Dieu vous rende dignes de votre vocation, et qu’il accomplisse puissamment tous les desseins favorables de sa bonté, et l’œuvre de la foi ; afin que le nom de notre Seigneur Jésus-Christ soit glorifié en vous, et vous en lui, selon la grâce de notre Dieu et de notre Seigneur Jésus-Christ » (2 Thessaloniciens 1:10-12). Le bon plaisir de Dieu retient tout jugement sévère, car nous découvrons que : « Ce sont les bontés de l’Éternel, que nous n’ayons pas été consumés ; ses compassions n’ont point défailli. Elles se renouvellent chaque matin ; Sa fidélité est grande ! » (Lamentations 3:22-23).

Nous voyons continuellement les manifestations divines de Sa miséricorde et de Sa compassion. Car Dieu est lent à la colère et grand en bonté. Il est bon envers tous, et Ses compassions sont sur toutes Ses œuvres. Le bon plaisir de Dieu, c’est de faire du bien à Son peuple. Psaume 84:11-13 nous dit : « Car un jour dans tes parvis vaut mieux que mille ailleurs. J’aime mieux me tenir sur le seuil, dans la maison de mon Dieu, que d’habiter dans les tentes des méchants. Car l’Éternel Dieu est un soleil et un bouclier ; l’Éternel donne la grâce et la gloire ; il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité. Éternel des armées, heureux l’homme qui se confie en Toi ! » Donc : « Confie-toi en l’Éternel, et fais le bien ; habite la terre, et fais de la vérité ta pâture. Et prends ton plaisir en l’Éternel, et il t’accordera les demandes de ton cœur. Remets ta voie à l’Éternel et te confie en lui, et il agira. Il fera ressortir ta justice comme la lumière, et ton droit comme le plein midi » (Psaume 37:3-6).

Le bon plaisir de Dieu nous pardonne. « Qui est le Dieu semblable à toi, qui pardonne l’iniquité, et qui passe par-dessus le péché du reste de son héritage ? Il ne garde pas à toujours Sa colère, car il se plaît à faire miséricorde. Il aura encore compassion de nous, il mettra sous ses pieds nos iniquités. Tu jetteras tous leurs péchés au fond de la mer. Tu feras voir à Jacob ta fidélité, et à Abraham ta miséricorde, comme tu l’as juré à nos pères, dès les temps anciens » (Michée 7:18-20).

Le bon plaisir de Dieu est également de faire Sa volonté, lorsqu’il nous déclare : « Car autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées. Car, comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n’y retournent pas sans avoir arrosé et fécondé la terre et l’avoir fait produire, pour donner de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de Ma parole, qui sort de Ma bouche ; elle ne retourne pas à Moi sans effet, sans avoir fait ce que J’ai voulu, et accompli l’œuvre pour laquelle Je l’ai envoyée » (Ésaïe 55:9-11).

C’est d’ailleurs ce que Dieu a fait. Sa Parole est sortie de Sa bouche et Elle a accompli toute l’œuvre pour laquelle Dieu l’a envoyée en la personne de Jésus. Aux Juifs qui tentaient de Le prendre en défaut : « Jésus leur dit : Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, parce que c’est de Dieu que Je suis issu, et que je viens ; car je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est Lui qui m’a envoyé. Pourquoi ne comprenez-vous point mon langage ? C’est parce que vous ne pouvez [pas] écouter ma parole » (Jean 8:42-43). Et, avant de mourir, Jésus a dit ceci à Ses disciples, dans Jean 16:28 : « Je suis issu du Père, et je suis venu dans le monde ; je laisse de nouveau le monde, et je vais au Père. »

Jésus était vraiment la Parole vivante sortie du Père, venue dans le monde pour nous apporter le salut, et qui a laissé de nouveau le monde, et qui est retournée au Père. Encore une autre preuve que Jésus était véritablement Emmanuel – Dieu avec nous (Matthieu 1:23). Pas une deuxième personne distincte dans une trinité, mais une deuxième manifestation, celle-là physique, de Dieu dans une chair humaine. Donc, dans Jean 1:14, nous lisons : « Et la Parole [de Dieu] a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. » Quand nous vivons selon le bon plaisir de notre Créateur, il est facile de nous réjouir en Lui. Nous comprenons finalement que Jésus n’était pas seulement Dieu, mais véritablement Sa Sagesse incarnée.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec :