D.265 – Toutes les sources du Grand Abîme

image_pdfimage_print

 

Par Joseph Sakala

Dans Genèse 7:11-12, nous lisons : « En l’an six cent de la vie de Noé, au second mois, au dix-septième jour du mois, en ce jour-là, toutes les sources du grand abîme éclatèrent, et les bondes des cieux s’ouvrirent. Et la pluie tomba sur la terre quarante jours et quarante nuits. » Ce passage nous décrit les origines physiques primaires du Déluge au temps de Noé, ainsi que les sources d’où sont issues toutes les eaux qui recouvrirent la terre entière. La première est très intéressante du point de vue géologique, si nous souhaitons saisir formellement l’amplitude de ce Déluge unique. Le mot abîme réfère habituellement aux océans, comme dans « les ténèbres étaient à la surface de l’abîme » (Genèse 1:2).

De ce fait, « les sources du grand abîme [qui] éclatèrent » nous dévoilent clairement les éminentes réserves d’eaux souterraines qui crachèrent tout leur contenu dans un temps très court. Cet éclatement s’est poursuivi pendant quarante jours et quarante nuits. « Et les eaux furent grosses sur la terre pendant cent cinquante jours » (Genèse 7:24). Ensuite, nous lisons qu’au bout de cent cinquante jours, « les sources de l’abîme et les bondes des cieux se fermèrent ; et la pluie fut retenue des cieux. Et les eaux se retirèrent de dessus la terre ; elles allèrent se retirant ; et les eaux diminuèrent au bout de cent cinquante jours » (Genèse 8:2-3). Le mot « éclater » mérite aussi notre attention puisqu’il implique également un éclatement de la croûte terrestre par le déplacement des plaques tectoniques qui sont la cause principale des grands tremblements de terre et de la dérive des continents qui se formèrent après le Déluge pour prendre éventuellement leur position actuelle.

Nous voyons ce même mot utilisé dans Nombres 16:30-33 lors de la punition de la révolte de Coré et de ses hommes. « Mais si l’Éternel crée une chose toute nouvelle, et que la terre ouvre sa bouche, et les engloutisse avec tout ce qui leur appartient, et qu’ils descendent vivants au Sépulcre, vous saurez que ces hommes ont méprisé l’Éternel. Et dès qu’il eut achevé de prononcer toutes ces paroles, le sol qui était sous eux, se fendit [éclata] ; et la terre ouvrit sa bouche, et les engloutit avec leurs familles, et tous les hommes qui étaient à Coré, et tout leur bien. Ils descendirent, eux et tout ce qui leur appartenait, vivants au Sépulcre, et la terre les couvrit ; et ils périrent du milieu de l’assemblée. »

Ce passage nous décrit parfaitement l’ouverture surnaturelle de la croûte terrestre pour engloutir les rebelles de Coré et mettre ainsi un terme à leur rébellion contre l’autorité de Moïse. Par l’histoire, nous savons que tout déplacement des plaques tectoniques cause un tremblement de terre et, quand cela se produit dans l’océan, il en résulte un tsunami dévastateur comme celui que nous avons vu dernièrement au Japon. Alors, imaginez des bouleversements souterrains échelonnés sur une période de cent cinquante jours, comme ce fut le cas au temps du Déluge, et nous pouvons nous faire une idée des dégâts et de la restructuration de la surface du globe terrestre découlant de ces tremblements énormes. Des chaînes de montagnes entières furent sûrement déplacées alors que de nouvelles se formèrent. Cet événement nous expose également toute la rancune et le profond dédain qu’éprouva Dieu pour les péchés du monde antédiluvien.

Nous pouvons plus facilement comprendre ce qui se passait dans l’Esprit de Dieu quand : « l’Éternel vit que la malice de l’homme était grande sur la terre, et que toute l’imagination des pensées de son cœur n’était que mauvaise en tout temps. Et l’Éternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il en fut affligé dans son cœur. Et l’Éternel dit : J’exterminerai de dessus la terre l’homme que j’ai créé ; depuis l’homme jusqu’au bétail, jusqu’au reptile, et jusqu’à l’oiseau des cieux ; car je me repens de les avoir faits » (Genèse 6:5-7). Heureusement que Noé trouva grâce aux yeux de l’Éternel. Car Noé fut un homme juste, intègre en son temps, et Noé marcha avec Dieu.

Malgré cela, la terre était corrompue devant Dieu et elle était remplie de violence. Et Dieu regarda la terre et, voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. Et Dieu dit à Noé : « La fin de toute chair est venue devant moi ; car la terre a été remplie de violence par eux ; et voici, je vais les détruire avec la terre » (Genèse 6:13). Mais par amour pour Noé qui marchait avec Dieu, l’Éternel lui dit : « Fais-toi un arche de bois de gopher ; tu feras l’arche par loges, et tu l’enduiras de bitume par-dedans et par-dehors » (v. 14). Après lui avoir expliqué comment bâtir l’arche, Dieu dit à Noé : « Et moi, voici, je vais amener le déluge d’eaux sur la terre, pour détruire toute chair qui a souffle de vie, de dessous les cieux ; tout ce qui est sur la terre, expirera » (v. 17).

Cependant, dans Genèse 6:18-22, Dieu dit à Noé : « Mais j’établirai mon alliance avec toi ; et tu entreras dans l’arche, toi, tes fils, ta femme, et les femmes de tes fils avec toi. Et de tout ce qui vit d’entre toute chair, tu en feras entrer deux de chaque espèce dans l’arche pour les conserver en vie avec toi ; ils seront mâle et femelle ; des oiseaux, selon leur espèce, et des bêtes selon leur espèce, de tout reptile du sol selon son espèce, deux de chaque espèce viendront vers toi pour que tu les conserves en vie. Et toi, prends de tout aliment qui se mange, et fais-en provision par-devers toi, afin que cela te serve de nourriture ainsi qu’à eux. Et Noé le fit ; il fit tout ce que Dieu lui avait commandé » Nous avons ici un aperçu de ce que veut dire « marcher avec Dieu » : faire ce que Dieu nous commande !

Quand l’arche s’immobilisa sur la terre sèche, Noé et tous les animaux sortirent. « Noé bâtit un autel à l’Éternel ; et il prit de toute bête pure, et de tout oiseau pur, et il offrit des holocaustes sur l’autel. Et l’Éternel respira l’agréable odeur, et l’Éternel dit en son cœur : Je ne maudirai plus la terre, à cause de l’homme ; car la nature du cœur de l’homme est mauvaise dès sa jeunesse ; et je ne frapperai plus tout ce qui vit, comme je l’ai fait. Tant que la terre durera, les semailles et la moisson, le froid et le chaud, l’été et l’hiver, et le jour et la nuit, ne cesseront point » (Genèse 8:20-22). Donc, Dieu S’est engagé à ne plus détruire les humains par un autre déluge, même si les êtres humains ont continué par après, et continuent toujours de pécher. « Et que ce fut par ces choses que le monde d’alors périt, submergé par l’eau » (2 Pierre 3:6).

Toutefois, au verset 7, Pierre nous dévoile ceci : « Or, les cieux et la terre d’à présent sont gardés par la même parole, et réservés pour le feu, au jour du jugement et de la perdition des hommes impies. » Néanmoins : « Le Seigneur ne retarde point l’exécution de sa promesse, comme quelques-uns croient qu’il y ait du retard ; mais il use de patience envers nous, ne voulant point qu’aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance. Or, le jour du Seigneur viendra comme un larron dans la nuit ; en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les œuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée » (v. 9-10). C’est par le feu, cette fois, que toute la terre sera purifiée.

Pierre ajoute une exhortation : « Puis donc que toutes ces choses doivent se dissoudre, quels ne devez-vous pas être par la sainteté de votre conduite et votre piété, attendant, et hâtant la venue du jour de Dieu, dans lequel les cieux enflammés seront dissous, et les éléments embrasés se fondront ? » (vs 11-12). L’apôtre Jean a vu cela dans Apocalypse 20:13-15 : « Et la mer rendit les morts qu’elle contenait ; la mort et l’enfer rendirent aussi les morts qui y étaient, et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et l’enfer furent jetés dans l’étang de feu ; c’est la seconde mort. Et quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie, fut jeté dans l’étang de feu. » Dans Apocalypse 21:8, Jésus, le Révélateur, nous dit clairement : « Mais, pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les fornicateurs, les empoisonneurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part est dans l’étang ardent de feu et de soufre ; ceci est la seconde mort. » De cette seconde mort, il n’y a aucune résurrection possible, mais une destruction totale et intégrale par le feu.

Dans Malachie 4:1, Dieu nous révèle ce jour ainsi : « Car voici, le jour vient, ardent comme un four : tous les orgueilleux et tous ceux qui commettent la méchanceté, seront comme du chaume, et ce jour qui vient les embrasera, a dit l’Éternel des armées, et ne leur laissera ni racine ni rameau. » Malachie 4:3 : « Et vous foulerez les méchants, car ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, a dit l’Éternel des armées. » J’aimerais savoir où toutes ces différentes religions ont découvert cette « vérité » que ceux qui vont en enfer continuent de vivre dans un feu intense qui les fera brûler éternellement, sans les consumer, alors que la Bible parle d’une seconde mort et de devenir comme de la cendre sous les pieds de ceux qui seront immortels. Oui, « le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, [est] celui qui séduit tout le monde » (Apocalypse 12:9).

La Bible nous indique clairement que seuls ceux qui seront inscrits dans le « Livre de Vie » recevront l’immortalité et entreront dans le Royaume de Dieu. « Celui qui vaincra, héritera toutes choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils » (Apocalypse 21:7). Alors, que faire pour être inscrit dans ce livre de vie ? Tout revient à Jésus qui a déclaré : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6:44). Donc, c’est le Père qui choisit l’individu, met Son Esprit en lui et le donne à Jésus qui Se charge de son cheminement vers le Royaume. Il faut cependant que l’heureux élu remplisse une condition. Jésus a déclaré ceci : « Ce n’est pas tout homme qui me dit : Seigneur ! Seigneur ! qui entrera dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21).

Ainsi, l’obéissance aux commandements de Dieu n’est pas une option, mais une obligation. Dans Sa dernière prière à Son Père avant de mourir, Jésus Lui dit : « J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu m’as donnés du monde ; ils étaient à toi, et tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Ils ont connu maintenant que tout ce que tu m’as donné vient de toi. Car je leur ai donné les paroles que tu m’as données, et ils les ont reçues, et ils ont connu véritablement que je suis venu de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Je prie pour eux ; je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, parce qu’ils sont à toi. Et tout ce qui est à moi, est à toi, et ce qui est à toi, est à moi, et je suis glorifié en eux » (Jean 17:6-10). Jésus ne priait seulement que pour Ses futurs élus, car Il S’occupera des autres lors de Son second avènement.

Dans cette merveilleuse prière d’intercession pour Ses disciples, nous découvrons plusieurs références importantes au chrétien et à son entourage. En premier lieu, le converti appartient à Christ et ne doit plus faire partie du monde, c’est-à-dire, du système dans lequel il vit encore. Au verset 11, Jésus dit : « Je ne suis plus dans le monde, mais ceux-ci sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un, comme nous [branchés sur le même Esprit]. » Au verset 15, Jésus continue : « Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du malin. » Au verset 14, Jésus poursuit : « Je leur ai donné Ta Parole, et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme je ne suis pas du monde. » Tout comme le Christ, Ses disciples ont aussi enduré la haine du monde tout au long des siècles.

Peu importe, Jésus les a envoyés dans le monde afin de témoigner pour Lui. Dans Jean 17:18, Jésus déclare : « Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. » Verset 21 : « Afin que tous soient un, comme toi, ô Père, tu es en moi, et moi en toi ; afin qu’ils soient aussi un en nous ; pour que le monde croie que c’est toi qui m’as envoyé. » Jésus termine Sa prière en disant : « Père juste, le monde ne t’a point connu ; mais moi, je t’ai connu, et ceux-ci ont connu que c’est toi qui m’as envoyé. Et je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi-même je sois en eux » (vs 25-26).

Ce qui est fantastique dans toute cette connexion au monde dans lequel nous vivons, c’est que Dieu avait tout planifié avant de créer le monde ! Voilà pourquoi, au verset 24, Jésus déclare : « Père, je désire que ceux que tu m’as donnés soient avec moi, où je serai [futur], afin qu’ils contemplent la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. » Lorsque Jésus reviendra pour établir le Royaume de Dieu sur cette terre, Ses Élus seront sûrement là pour contempler Sa Gloire. Toutefois, pas seulement pour contempler, mais pour participer pleinement au travail d’administration de ce Royaume sous la direction de Jésus.

Dans Apocalypse 20:4, l’apôtre Jean déclare : « Et je vis des trônes, sur lesquels s’assirent des personnes, et il leur fut donné de juger. Je vis aussi les âmes de ceux qui avaient été décapités pour le témoignage de Jésus, et pour la parole de Dieu, et ceux qui n’avaient point adoré la bête, ni son image, et qui n’avaient point pris sa marque sur leurs fronts, ou à leurs mains. Et ils vécurent et régnèrent avec Christ mille ans. » Et, au verset 6 : « Heureux et saint celui qui a part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et régneront avec lui mille ans. »

Voilà la récompense qui attend ceux qui ont décidé volontairement et librement de donner leur vie à Christ et à persévérer dans la foi jusqu’à leur mort. C’est ce que je souhaite à chaque personne qui lit ce message et que l’Esprit de Dieu vous guide dans votre cheminement personnel vers ce merveilleux Royaume.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : ,