D.431 – Au-delà du Millénium

image_pdfimage_print

(Suite de D.429)

Par Joseph Sakala

Avec Satan, l’ennemi par excellence, complètement anéanti et en dehors des affaires humaines, Dieu va accomplir un Plan que très peu de personnes semblent comprendre. Et pourtant, ce merveilleux Plan de Dieu répondrait à des questions qu’un très grand nombre de pères et de mères se posent depuis des siècles. Comme : « Nous avons eu une petite fille née prématurément, mais morte à peine quelques heures après sa naissance…que lui arrivera-t-il ? » Où bien, « qu’adviendra-t-il de tous les enfants qui sont morts en très bas-âge, soit de maladie, soit dans un accident, ou de n’importe quelle façon ? » Seriez-vous prêts à condamner une personne qui n’a jamais entendu parler de Jésus de toute sa vie ? Pourtant, Jésus est le seul nom : « Et il n’y a de salut en aucun autre ; car sous le ciel il n’y a pas un autre nom, qui ait été donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12).

Différentes congrégations ont inventé toutes sortes de sornettes pour garder leurs brebis, comme les limbes où les enfants non baptisés iraient pour l’éternité. Et pour ce qui est des adultes, « si tu n’es pas converti à Christ, dommage, tu vas en enfer pour l’éternité ! » Pour tous ceux qui ont passé leur vie entière à croire ce mensonge monstrueux, j’ai une bonne nouvelle pour vous. L’apôtre Pierre, le chef des apôtres, a été confronté à des questions similaires. Mais il a enseigné en toute honnêteté ce qu’il a dit dans Actes 10:34 : « Pierre, prenant la parole, dit : En vérité, je reconnais que Dieu n’a point égard à l’apparence des personnes. » Mais il a également déclaré, dans 2 Pierre 3:8-9 : « Toutefois, bien-aimés, n’ignorez pas une chose, c’est que pour le Seigneur un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne retarde point l’exécution de sa promesse, comme quelques-uns croient qu’il y ait du retard ; mais il use de patience envers nous, ne voulant point qu’aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance. »

Au-travers de l’histoire, la plupart des hommes et des femmes ont vécu et sont morts sans jamais avoir entendu le nom de Jésus. Pourtant, en parlant du Christ, Pierre a déclaré qu’il n’y a de salut en aucun autre que Jésus ; « car sous le ciel il n’y a pas un autre nom, qui ait été donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12). Comment alors pourrions-nous  réconcilier ce paradoxe apparent dans le message de Pierre ? Et que dire de 2 Corinthiens 6:1-2 où Paul nous dit : « Puisque donc que nous travaillons avec Dieu, nous vous conjurons que ce ne soit pas en vain que vous ayez reçu la grâce de Dieu. Car il dit : Je t’ai exaucé au temps favorable, et je t’ai secouru au jour du salut. Voici maintenant le temps favorable ; voici maintenant le jour du salut. » Mais si quelqu’un entend le nom de Jésus et ne répond pas, comment réagissez-vous à cela ?

Ce passage est une reprise d’Esaïe 49:8 où le prophète déclare : « Ainsi a dit l’Éternel : Je t’ai exaucé dans le temps favorable ; je t’ai secouru au jour du salut ; je te garderai, j’établirai en toi mon alliance avec le peuple, pour relever le pays et donner en partage les héritages dévastés. » Si nous prenons ce verset comme voulant dire, au jour de salut du temps d’Esaïe, alors ce jour est passé et il n’y a pas d’autre jour de salut disponible ! Je vais vous faire une déclaration que vous ne croirez pas, mais saviez-vous que Dieu n’appelle pas tous les humains au salut, même maintenant ? Regardez autour de vous et dites moi si, selon vous, la majorité des gens du monde sont convertis. Comment se fait-il qu’ils pensent pouvoir passer par n’importe quel sauveur en croyant que toute religion est bonne pour allez au ciel ?

Ce jour est certainement le jour du salut, mais pour ceux à qui Dieu a bien voulu ouvrir l’esprit. Mais pour la vaste majorité qui n’a pas eu l’esprit ouvert à la connaissance divine, ce n’est pas leur jour de salut. Avec ceci en tête, pensez à tous ceux qui, durant la totalité de l’histoire humaine, n’ont jamais entendu parler de Jésus ? Et que dire de tous ces petits enfants qui n’ont pas eu le privilège d’entendre parler de Jésus ? Ces personnes reviendront tous dans la Deuxième Résurrection pour recevoir leur première et seule chance de salut ! Regardez ce que Jésus a déclaré au sujet des Ninivites, dans Matthieu 12:41 : « Les Ninivites s’élèveront au jour du jugement contre cette nation, et la condamneront, parce qu’ils se repentirent à la prédication de Jonas ; et il y a ici plus que Jonas. »

« La reine du Midi s’élèvera au Jugement contre cette nation, et la condamnera, car elle vint des bornes de la terre pour entendre la sagesse de Salomon ; et il y a ici plus que Salomon » (Matthieu 12:42). À partir d’endroits aussi divers que l’Assyrie et Shéba, en Arabie, les gens vont ressusciter et apprendront l’hypocrisie de la population du temps de Christ, et les condamneront. « Alors il [Jésus] se mit à faire des reproches aux villes où il avait fait la plupart de Ses miracles, de ce qu’elles ne s’étaient point repenties. Malheur à toi, Corazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car si les miracles qui ont été faits au milieu de vous eussent été faits à Tyr et à Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties en prenant le sac et la cendre. C’est pourquoi je vous dis que le sort de Tyr et de Sidon sera plus supportable au jour du jugement que le vôtre. Et toi, Capernaüm, qui as été élevée jusqu’au ciel, tu seras abaissée jusqu’en enfer ; car si les miracles qui ont été faits au milieu de toi eussent été faits à Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. C’est pourquoi je vous dis que le sort du pays de Sodome sera plus supportable au jour du jugement que le tien » (Matthieu 11:20-24).

Avez-vous bien lu ce qui est écrit ici ? Selon les fausses doctrines des églises, les gens de Tyr, de Sidon, de Sodome, la reine du Midi et les Ninivites sont tous en train de brûler en « enfer », en ce moment ! Alors, que voulait dire Jésus en déclarant qu’au jour du jugement, leur sort sera plus supportable et qu’ils condamneront Corazin, Bethsaïda et Capernaüm ? Voulait-Il dire qu’ils seraient brûlés seulement partiellement ou juste d’un côté ? Absurde. Il déclare aussi que, si Sodome avait été témoin de Ses miracles, elle se serait repentie ! C’est donc qu’elle n’a jamais eu la chance de connaître le nom de Jésus. Le Christ ne la condamne pas au feu éternel, ici !

Ce jugement — la Deuxième Résurrection — aura lieu longtemps après le retour de Christ et la Première Résurrection à l’immortalité de Ses Élus. Dans Apocalypse 20:4-6, voici ce que Jean déclare : « Et je vis des trônes, sur lesquels s’assirent des personnes, et il leur fut donné de juger. Je vis aussi les âmes de ceux qui avaient été décapités pour le témoignage de Jésus, et pour la parole de Dieu, et ceux qui n’avaient point adoré la bête, ni son image, et qui n’avaient point pris sa marque sur leurs fronts, ou à leurs mains. Et ils vécurent et régnèrent avec Christ mille ans. Mais le reste des morts ne ressuscita point, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est là la première résurrection ! Heureux et saint celui qui a part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et régneront avec lui mille ans. »

Après avoir restauré le Gouvernement de Dieu pendant mille ans, il sera temps de juger tous les autres morts qui n’ont pas eu l’opportunité de recevoir le salut, et ils ressusciteront en chair et en os. Regardons ensemble comment Ézéchiel nous décrit cet événement extraordinaire. Dans Ézéchiel 37:1-8 : « La main de l’Éternel fut sur moi, et l’Éternel me fit sortir en esprit, et me posa au milieu d’une vallée pleine d’ossements. Il me fit passer près d’eux tout autour ; et voici, ils étaient en fort grand nombre à la surface de cette vallée, et ils étaient complètement secs. Et il me dit : Fils de l’homme, ces os pourraient-ils revivre ? Je répondis : Seigneur Éternel, tu le sais. Alors il me dit : Prophétise sur ces os, et dis-leur : Os secs, écoutez la parole de l’Éternel. Ainsi a dit le Seigneur, l’Éternel à ces os : Voici, je vais faire entrer en vous l’esprit, et vous vivrez. Je vous donnerai des nerfs ; je ferai croître sur vous de la chair ; je vous couvrirai de peau, je mettrai l’esprit en vous, et vous vivrez, et vous saurez que je suis l’Éternel. Je prophétisai donc, comme il m’avait été commandé ; et, dès que j’eus prophétisé, il se fit un bruit, et voici, un mouvement, et les os s’approchèrent les uns des autres. Je regardai, et voici, il se forma des nerfs sur eux ; il y crût de la chair, la peau les couvrit, mais il n’y avait point d’esprit en eux. »

Dans Ézéchiel 37:9-14 : « Alors il me dit : Prophétise à l’esprit, fils de l’homme ; prophétise et dis à l’esprit : Ainsi a dit le Seigneur, l’Éternel : Esprit, viens des quatre vents, et souffle sur ces tués, afin qu’ils revivent. Je prophétisai donc, comme il m’avait été commandé, et l’esprit entra en eux, et ils revécurent, et se tinrent sur leurs pieds. C’était une fort grande armée. Et il me dit : Fils de l’homme, ces os, c’est toute la maison d’Israël. Voici, ils disent : Nos os sont devenus secs, notre espérance est perdue, c’en est fait de nous ! C’est pourquoi prophétise, et dis-leur : Ainsi a dit le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’ouvrirai vos tombeaux, et vous ferai remonter de vos tombeaux, ô mon peuple, et je vous ferai rentrer dans le pays d’Israël. Et vous saurez que je suis l’Éternel, quand j’ouvrirai vos tombeaux, et que je vous ferai remonter de vos tombeaux, ô mon peuple. Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous placerai dans votre pays, et vous saurez que moi, l’Éternel, j’ai parlé et agi, dit l’Éternel. »

Vous remarquerez, au passage, qu’il n’est question nulle part d’une âme immortelle qui réintègre un corps, mais de l’esprit qui vient de Dieu qui le met dans un corps sorti des tombeaux.

Mais la prophétie se poursuit et, dans Ézéchiel 37:15-22 : « La parole de l’Éternel me fut adressée en ces termes : Et toi, fils de l’homme, prends un morceau de bois et y écris : ̋ Pour Juda et pour les enfants d’Israël, ses compagnons. ̏ Prends un autre morceau de bois, et y écris : ̋ Pour Joseph, bois d’Éphraïm et de toute la maison d’Israël qui lui est associée. ̏ Rapproche-les l’un de l’autre pour en faire une seule pièce, afin qu’ils soient unis dans ta main. Et quand les enfants de ton peuple t’interrogeront, en disant : ̏ Ne nous expliqueras-tu pas ce que tu veux dire par cette action ? ̋ Dis-leur : Ainsi a dit le Seigneur, l’Éternel : Voici, je prendrai le bois de Joseph qui est dans la main d’Éphraïm et les tribus d’Israël, ses compagnes ; je les joindrai au bois de Juda, pour en faire un seul bois, qui ne soit qu’un dans ma main. Les bois sur lesquels tu auras écrit seront dans ta main, sous leurs yeux. Dis-leur : Ainsi a dit le Seigneur, l’Éternel : Voici, je vais prendre les enfants d’Israël du milieu des nations où ils sont allés ; je les rassemblerai de toute part, et les ferai rentrer dans leur pays. Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, sur les montagnes d’Israël, et ils auront tous un seul et même roi ; ils ne seront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. »

Dans Ézéchiel 37:23-28, Dieu déclare : « Ils ne se souilleront plus par leurs idoles, ni par leurs infamies, ni par tous leurs péchés ; je les retirerai de tous les lieux où ils habitent, et où ils ont péché ; je les purifierai, ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu. David mon serviteur régnera sur eux ; ils auront tous un seul pasteur ; ils marcheront dans mes ordonnances, et garderont mes statuts pour les pratiquer. Ils habiteront dans le pays que j’ai donné à Jacob, mon serviteur, où vos pères ont habité ; ils y habiteront, eux, leurs enfants et les enfants de leurs enfants, à toujours, et David, mon serviteur, sera leur prince à jamais. Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura avec eux une alliance éternelle ; je les établirai, et les multiplierai ; je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours. Ma demeure sera au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Et les nations sauront que je suis l’Éternel, qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera au milieu d’eux pour toujours. »

Voilà en détail la Deuxième Résurrection d’Israël, ainsi que du reste des nations par association. Écoutez maintenant prêcher les ministres et les différents pasteurs, et vous découvrirez comment ils sont complètement perdus dans leur enseignement, disant que cette résurrection n’est destinée qu’à la destruction totale d’Israël et des autres nations, alors que Dieu nous parle de Son sanctuaire qui sera au milieu d’eux pour toujours et qu’ils auront tous un seul et même pasteur : Jésus-Christ ! Cette résurrection sera un temps de jugement pour toutes ces nations et non de condamnation. Nous avons vu, dans Apocalypse 20:10 : « Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète ; et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. »

Plusieurs chrétiens lisent ce verset comme si la bête et le faux prophète allaient être tourmentés aux siècles des siècles. La bête et le faux prophète étaient en chair et en os lorsqu’ils furent jetés dans ce feu, et nous n’avons pas à vous convaincre qu’ils ont été brûlés instantanément. Non, c’est Satan et ses anges qui seront tourmentés aux siècles des siècles dans ce feu éternel, préparé au diable et à ses anges (Matthieu 25:41). Notez maintenant qu’aussitôt après Apocalypse 20:10, nous enchaînons avec le verset 11 où nous découvrons ceci à propos de la Deuxième Résurrection.

Apocalypse 11-12 : « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui y était assis. La terre et le ciel s’enfuirent de devant sa face, et leur place ne se retrouva plus. Je vis aussi les morts, grands et petits, qui se tenaient devant Dieu ; et les livres furent ouverts. On ouvrit aussi un autre livre, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans les livres. » Ces deux versets sont interprétés par presque toutes les dénominations religieuses comme étant une résurrection pour la destruction de tous les humains non convertis depuis Adam et Ève. Mais est-ce la vérité ? Analysons cette déclaration divine pour apprendre une vérité phénoménale que Satan a toujours voulu voiler, afin de mieux séduire les humains depuis la création de nos premiers parents.

D’abord notez la couleur du trône sur lequel Jésus est assis. Il est blanc, et représente la miséricorde divine. Habituellement, dans la Bible, la condamnation est associée à la couleur rouge, le cramoisi ou l’écarlate. La terre et le ciel s’enfuirent devant Sa face parce que le Jugement se fera sur tout ceux qui n’ont pas encore été jugés. Ceux qui seront jugés sont les grands et petits. Cela couvre tous les adultes et tous les enfants qui n’ont jamais eu le bonheur de connaître Jésus. Mais cette expression peut également couvrir tous ces hommes qui se considéraient grands à leurs propres yeux et les humbles qui furent écrasés  et qui se considéraient petits. Cependant, tous se tiennent devant Jésus qui ne les détruit pas, mais les accueille plutôt à bras ouverts en leur annonçant qu’ils vont tous avoir cent ans pour se convertir à Christ. Ce sera La Grande Récolte à laquelle la Bible fait plusieurs fois références et que les pasteurs séduits ne semblent pas avoir compris. Et les livres selon lesquels ils seront jugés, et non condamnés, seront les livres de la Bible. Et notez maintenant : « On ouvrit aussi un autre livre, celui qui est le livre de vie. »

Mais pourquoi ouvrir le livre de vie si Jésus a l’intention de détruire tout ce monde ? Pure stupidité de la part de tous ces ministres. Non, Jésus va donner cent ans, comme dans le Millénium, à ces gens pour se faire instruire par Ses Élus sur la façon de vivre selon la Bible afin de se faire enregistrer dans le livre de vie et faire partie des nations qui se convertiront à Jésus durant cette Deuxième Résurrection. Ce jugement, je le répète, n’est pas un temps de condamnation, ni une seconde chance pour ces individus. Les enfants mort-nés, les avortons, les petits enfants assassinés en bas-âge, ou morts d’une infection auront cent ans d’instruction pour comprendre la Bible.

Dieu a inspiré Esaïe de prophétiser : « Et il enlèvera, sur cette montagne, le voile qui couvre la face de tous les peuples, la couverture étendue sur toutes les nations » (Esaïe 25:7). Pourquoi faire cela s’ils sont tous condamnés ? Non, leur voile sera enfin enlevé afin de pouvoir comprendre l’enseignement spirituel pour la première fois. Imaginez, en tant qu’Élu, de reconnaître et d’enseigner à un proche parent, que vous pensiez peut-être perdu, avec les accolades et les larmes qu’ils verseront en vous voyant. Dieu leur donnera accès au salut spirituel et aussi à l’immortalité parmi les nations converties. Dans Apocalypse 21:4, nous lisons : « Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus. Il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni travail ; car les premières choses sont passées. » Et les nations qui auront été sauvées marcheront à Sa lumière et les rois (les Élus) de la terre y apporteront leur gloire et leur honneur, nous déclare Apocalypse 21:24.

Jésus avait prédit cette grande conversion soudaine lorsque : « Le dernier et le grand jour de la fête, Jésus se trouvait là, et s’écriait : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. (Or, il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car le Saint-Esprit n’avait pas encore été donné, parce que Jésus n’était pas encore glorifié.) Plusieurs de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient : Celui-ci est véritablement le prophète » (Jean 7:37-40). Et notez bien quand Jésus a fait cette grande  prédiction : le dernier et le grand jour de la fête, (à la fin de la Fête des Tabernacles) qui représente la Deuxième Résurrection dans le Plan de Dieu. Quelques-uns ont cru et ont reçu des fleuves d’eau vive qui ont coulé de leur sein, comme dit l’Écriture, lorsqu’ils se sont convertis. Mais qu’est-ce qui est arrivé à la très grande majorité qui est née depuis ce temps ? Voilà leur première chance au salut, après le Millénium. Quelle belle marque de miséricorde de la part de notre Créateur qui a voulu patienter jusqu’à la toute fin pour sauver tout le monde !

Mais qu’arrivera-t-il à ceux qui persisteront à rejeter Dieu jusqu’à la fin et qui auront préféré garder leur nature humaine, plutôt que de se soumettre à Dieu et à Son Royaume ? Nous découvrons donc une autre résurrection, une Troisième destinée à la destruction de tous ces incorrigibles. Lisez-le vous-mêmes, dans Apocalypse 20:13-15 : « Et la mer rendit les morts qu’elle contenait ; la mort et l’enfer rendirent aussi les morts qui y étaient, et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et l’enfer furent jetés dans l’étang de feu ; c’est la seconde mort. Et quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie, fut jeté dans l’étang de feu. » Avez-vous remarqué que le livre de vie n’est pas ouvert ici, car ces personnes ont tous reçu leur chance, mais ont refusé le salut qui leur était offert gratuitement ?

Dieu ne forcera jamais personne à faire partie de Son Royaume. Plutôt que de les laisser vivre misérablement en opposition à la seule manière de vivre le véritable bonheur, Dieu prononcera une sentence de mort éternelle sur eux : « Et quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie, fut jeté dans l’étang de feu. » Ce feu aussi connu comme : « le jour du Seigneur viendra comme un larron dans la nuit ; en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les œuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée. » Une purification de la terre entière par le feu. Tout ce qui demeurera sur la terre sera purifié, pour enfin recevoir Dieu Lui-même, dans toute Sa gloire.

Dans Apocalypse 21:1-6, nous lisons : « Je vis ensuite un ciel nouveau et une terre nouvelle ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et moi Jean je vis la sainte cité, la nouvelle Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, préparée comme une nouvelle mariée qui s’est ornée pour son époux. Et j’entendis une grande voix du ciel, qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes, et il habitera avec eux ; ils seront son peuple, et Dieu sera lui-même avec eux, il sera leur Dieu. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus. Il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni travail ; car les premières choses sont passées. Et celui qui était assis sur le trône, dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Puis il me dit : Écris ; car ces paroles sont véritables et certaines. Il me dit aussi : C’en est fait ; je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. Je donnerai gratuitement de la source d’eau vive à celui qui a soif. »

Jésus poursuit Sa description dans Apocalypse 21:7-11 : « Celui qui vaincra, héritera toutes choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils. Mais, pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les fornicateurs, les empoisonneurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part est dans l’étang ardent de feu et de soufre ; ceci est la seconde mort. [Voilà pour qui sera la Troisième Résurrection.] Alors l’un des sept anges, qui avaient eu les sept coupes pleines des sept dernières plaies, vint à moi, et me parla en disant : Viens, je te montrerai la nouvelle mariée, l’épouse de l’Agneau. Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et il me montra la grande cité, la sainte Jérusalem qui descendait du ciel venant de Dieu, avec la gloire de Dieu. Et son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, telle qu’une pierre de jaspe cristallin. »

Et maintenant voici une description de cette Sainte Jérusalem. « Elle avait une grande et haute muraille, avec douze portes, et aux douze portes douze anges et des noms écrits, c’étaient les noms des douze tribus des enfants d’Israël. A l’Orient, trois portes ; au Septentrion, trois portes ; au Midi, trois portes ; à l’Occident, trois portes. La muraille de la ville avait douze fondements, sur lesquels étaient les noms des douze apôtres de l’Agneau. Et celui qui me parlait avait un roseau d’or pour mesurer la ville, et ses portes, et sa muraille. La ville était quadrangulaire, et sa longueur était égale à sa largeur ; il mesura la ville avec le roseau, douze mille stades de côté ; sa longueur, sa largeur et sa hauteur étaient égales. [Une pyramide parfaite]. Il mesura aussi la muraille, cent quarante-quatre coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. La muraille était bâtie de jaspe, mais la ville était d’un or pur, semblable à un verre pur » (Apocalypse 21:12-18).

Regardons maintenant la richesse au sein des fondements. Dans Apocalypse 21:19-23, nous lisons : « Et les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de toute sorte de pierres précieuses. Le premier fondement était de jaspe ; le second, de saphir ; le troisième, de calcédoine ; le quatrième, d’émeraude ; le cinquième, de sardonix ; le sixième, de sarde ; le septième, de chrysolithe ; le huitième, de béryl ; le neuvième, de topaze ; le dixième, de chrysoprase ; le onzième, d’hyacinthe, et le douzième, d’améthyste. Les douze portes étaient douze perles ; chaque porte était d’une seule perle, et la place de la ville était d’un or pur semblable à du verre transparent. Je n’y vis point de temple ; car le Seigneur Dieu Tout Puissant et l’Agneau en sont le temple. Et la ville n’a pas besoin du soleil, ni de la lune, pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau. »

Notez bien maintenant qui seront les seuls à avoir accès à cette magnifique ville sur la terre, le Quartier Général de l’Univers. « Et les nations qui auront été sauvées, marcheront à sa lumière, et les rois de la terre [Ses Élus] y apporteront leur gloire et leur honneur. Ses portes ne se fermeront point chaque jour, car il n’y aura point de nuit. On y apportera la gloire et l’honneur des nations. Il n’y entrera rien de souillé, ni personne qui s’adonne à l’abomination et au mensonge, mais ceux-là seuls qui sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau » (Apocalypse 21:24). Seuls les enfants de Dieu, immortels, auront accès à cet extraordinaire bâtiment ; c’est pourquoi ses portes ne se fermeront point chaque jour, car il n’y aura point de nuit.

Voyez-vous pourquoi Paul insistait tellement sur le salut ? Et pourquoi les souffrances de ce siècle ne sont rien en comparaison de ce que nous allons hériter ? « Et si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers ; héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ ; si toutefois nous souffrons avec lui, afin que nous soyons aussi glorifiés avec lui. Car j’estime qu’il n’y a point de proportion entre les souffrances du temps présent et la gloire à venir, qui sera manifestée en nous. En effet, la création attend, avec un ardent désir, que les enfants de Dieu soient manifestés, car ce n’est pas volontairement que la création est assujettie à la vanité, mais c’est à cause de Celui qui l’y a assujettie, dans l’espérance qu’elle sera aussi délivrée de la servitude de la corruption, pour être dans la liberté glorieuse des enfants de Dieu » (Romains 8:18-21).

« Car cela est bon et agréable aux yeux de Dieu notre Sauveur, Qui veut que tous les hommes [et les femmes] soient sauvés, et qu’ils parviennent à la connaissance de la vérité ; car il y a un seul Dieu, et un seul Médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ, homme, Qui s’est donné lui-même en rançon pour tous ; c’est là le témoignage rendu en son propre temps, » nous déclare Paul, dans 1 Timothée 2:3-6. Jésus est venu pour nous annoncer Son Royaume qui englobera l’univers entier et qui, comme la terre, sera transformé pendant l’éternité par Ses enfants. Et cette magnifique ville céleste sera établie sur la terre, avec Dieu comme notre PÈRE, Qui nous guidera dans tous Ses projets sans fin. Donc, nous allons nous déplacer à la vitesse de la pensée, dans l’univers avec un pied-à-terre. D’ailleurs, je suis certain que c’est l’origine de cette belle expression.

Quand nous voyons et expérimentons les souffrances dans le monde présent, soyons continuellement reconnaissants envers notre formidable Créateur et Son merveilleux Plan de Salut pour Sa création. Quelle bonne nouvelle !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : ,