D.356 – Des temps difficiles

image_pdfimage_print

apocalypse2

Par Joseph Sakala

Dans 2 Timothée 3:1-5, Paul instruit son jeune évangéliste, lui disant : « Or, sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront épris d’eux-mêmes, aimant l’argent, vains, orgueilleux, médisants, rebelles à pères et à mères, ingrats, impies, sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant la volupté plutôt que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais en ayant renié la force. Éloigne-toi aussi de ces gens-là. » Il y a toujours eu un peu de confusion au sujet du terme « derniers jours ». Plusieurs associent cette expression avec l’époque de la Grande Tribulation. D’autres vont jusqu’à étiqueter cette période sur le retour de Jésus pour mettre fin à l’univers. Et dire qu’il existe des prêcheurs qui se plaisent à enseigner une fausseté pareille.

Il y a une prophétie, dans Joël 2:27-29, où Dieu dit : « Vous saurez que je suis au milieu d’Israël ; que moi, l’Éternel, Je Suis votre Dieu, et qu’il n’y en a point d’autre ; et mon peuple ne sera plus jamais confus. Et il arrivera, après ces choses, que je répandrai Mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront ; vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions. Et même sur les serviteurs et sur les servantes, en ces jours-là, je répandrai Mon Esprit. » L’apôtre Pierre a utilisé cette même prophétie le Jour de la Pentecôte.

Dans Actes 2:14-21, nous lisons : « Mais Pierre, se présentant avec les onze, éleva sa voix, et leur dit : Hommes juifs, et vous tous qui habitez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l’oreille à mes paroles : Car ceux-ci ne sont point ivres, comme vous supposez, puisque c’est la troisième heure du jour. Mais c’est ici ce qui a été prédit par le prophète Joël : Il arrivera dans les derniers jours, dit Dieu, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair, vos fils et vos filles prophétiseront ; vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes. Et certes, dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit sur Mes serviteurs et sur Mes servantes, et ils prophétiseront ; et je ferai des prodiges en haut dans le ciel, et des signes en bas sur la terre, du sang et du feu, et une vapeur de fumée ; le soleil sera changé en ténèbres, et la lune en sang, avant que la grande et éclatante journée du Seigneur vienne ; et il arrivera que quiconque invoquera le nom du Seigneur, sera sauvé. »

Il est évident que, dans le discours de Pierre, il va au-delà de la Pentecôte, au retour de Jésus dans la gloire. Pierre a même réaffirmé la façon dont  notre salut fut rendu réalisable : « Sachant que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, non par des choses périssables, comme l’argent et l’or, mais par un précieux sang, comme d’un Agneau sans défaut et sans tache, Christ, destiné déjà avant la création du monde, et manifesté dans les derniers temps à cause de vous, qui, par lui, croyez en Dieu, qui l’a ressuscité des morts, et l’a glorifié, afin que votre foi et votre espérance fussent en Dieu. Ayant purifié vos âmes, en obéissant à la vérité, par l’Esprit, pour avoir un amour fraternel et sans hypocrisie, aimez-vous avec constance les uns les autres d’un cœur pur » (1 Pierre 1:18-22).

Et afin qu’il n’y ait pas de doute possible sur les temps dans lesquels nous vivons, l’apôtre Jean a simplement déclaré : « Petits enfants, c’est ici la dernière heure ; et comme vous avez entendu dire que l’antichrist vient, il y a dès maintenant plusieurs antichrists ; par où nous connaissons que c’est la dernière heure » (1 Jean 2:18). L’avertissement de Paul à Timothée était que ces derniers jours seraient remplis de choses périlleuses, d’un stress qui réduirait notre pouvoir de combattre, un temps dangereux et difficile par la pression qui existerait partout dans toutes les situations. Ces temps sont aussi considérés comme des saisons ou des périodes qui caractériseront ces jours.

Les versets qui suivent contiennent une liste de choses stressantes pour ceux qui voudront vivre selon la volonté divine. Ainsi, l’avertissement est unique et s’applique à toutes les générations depuis son énoncé. Voilà pourquoi Paul insiste sur ce fait, disant : « L’Esprit dit expressément que dans les derniers temps quelques-uns se détourneront de la foi, s’attachant à des esprits séducteurs, et à des doctrines de démons ; par l’hypocrisie de faux docteurs, dont la conscience sera cautérisée » (1 Timothée 4:1-2). C’est arrivé durant chaque siècle du christianisme. Nous voyons la puissance de ces faux docteurs qui auraient la conscience carbonisée. brûlée, stérilisée au fer rouge, afin de prêcher ces doctrines de démons. Il n’est donc pas surprenant de voir Paul déclarer : « Or, tous ceux qui veulent vivre selon la piété en Jésus-Christ, seront persécutés. Mais les hommes méchants et les imposteurs iront en empirant, séduisant et étant séduits » (2 Timothée 3:12-13). Cela est également arrivé à chaque siècle depuis Christ.

Dans son épître d’un seul chapitre, l’apôtre Jude utilise vingt-et-une illustrations pour décrire les hommes impies qui s’attaquent constamment à la foi et à la piété donnée une fois pour toutes aux saints. Jude déclare : « Ce sont des vagues furieuses de la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés ; des astres errants auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée pour l’éternité » (Jude 1:13). Son épître frémit d’imagerie à la poésie perspicace pour décrire ceux qui osent apporter la désobéissance et la dissension chez le peuple de Dieu. Dans ce passage, Jude les compare à des vagues furieuses durant une tempête, déversant une écume de honte par leurs paroles impures. L’image physique est déjà assez dégoûtante puisque, au fur et à mesure que ces vagues augmentent, elles ramassent les détritus de la mer pour les déverser sur la rive.

Ainsi en est-il des impies qui, pendant de longues périodes, accumulent des choses honteuses, afin de les déverser sur les chrétiens en médisances et en calomnies à chaque occasion qui se présente à eux. La comparaison du prophète Ésaïe est encore plus adroite lorsqu’il dit : « Mais les méchants sont comme la mer agitée, qui ne peut se calmer, dont les eaux rejettent de la vase et du limon. Il n’y a point de paix pour les méchants, dit mon Dieu » (Ésaïe 57:20-21). La honte déversée par ces gens ne fait pas que salir, mais elle pourrait aussi endommager la vie spirituelle des convertis. Paul aussi a mis les Corinthiens en garde contre ces gens au comportement malhonnête. Ainsi, dans 2 Corinthiens 4:2, Paul leur dit : « Mais nous avons rejeté les choses honteuses qu’on cache, ne nous conduisant point avec artifice, et ne falsifiant point la parole de Dieu, mais nous recommandant nous-mêmes auprès de toute conscience d’homme devant Dieu, par la manifestation de la vérité. » Un passage que bon nombre de pasteurs devraient mettre en pratique…

Pour contraster avec ce que ces impies prêchaient, Paul et ses co-ouvriers confirmaient ouvertement la vérité en se recommandant eux-mêmes en toute conscience devant Dieu. Tout comme Jude, Paul a prédit la destruction de ce genre d’individus. Aux Philippiens, Paul est allé jusqu’à déclarer : « Car plusieurs, je vous l’ai dit souvent, et maintenant je vous le redis en pleurant, se conduisent en ennemis de la croix de Christ ; leur fin sera la perdition ; leur Dieu, c’est leur ventre, leur gloire est dans leur infamie, [puisque] leurs affections sont aux choses de la terre » (Philippiens 3:18-19). Pour s’enrichir, ces impies prêchent un Christ homosexuel afin d’ordonner leurs ministres  homosexuels et lesbiennes, et ainsi attirer et permettre l’homosexualité dans leur dénomination, au nom de Jésus.

Jude compare ces gens comme ayant l’écume à la bouche, semblable à un possédé démoniaque dans les Écritures. Alors que Jésus prêchait : « un homme de la foule, prenant la parole, dit : Maître, je t’ai amené mon fils qui est possédé d’un esprit muet. En quelque lieu qu’il le saisisse, il le déchire ; et il écume, il grince les dents, et se dessèche ; et j’ai prié tes disciples de le chasser ; mais ils ne l’ont pu » (Marc 9:17-18). Et quelle fut la réplique de Jésus ? Répondant d’abord à l’incapacité de Ses disciples, Jésus dit : « O race incrédule et perverse, jusqu’à quand serai-je avec vous et vous supporterai-je ? Amène ici ton fils. Et comme il approchait, le démon le terrassa, et l’agita violemment ; mais Jésus reprit fortement l’esprit immonde, et guérit l’enfant, et le rendit à son père, » dans Luc 9:41-42.

Médicalement parlant, les symptômes de possession satanique sont rarement assez clairs, de nos jours, pour convaincre notre système judiciaire, même si les gens possédés commettent des crimes crapuleux. Au lieu d’accepter la possibilité d’une possession diabolique, la médicine moderne, qui ne croit pas à l’existence de Satan, concentre plutôt ses efforts sur le coupable, le déclarant simplement mentalement malade, et qu’il faut le soigner avec sa multitude de psychologues et de psychiatres, sans parler des médicaments en abondance. On tente donc de traiter un symptôme spirituel par des moyens physiques. Finalement, on déclare le fautif simple victime du système. Jude voulait sans aucun doute nous mettre en garde contre la source démoniaque qui anime ces impies, en nous annonçant carrément de nous éloigner de ces gens.

Dans un autre domaine de séduction, Jude déclare que : « Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent toujours, qui marchent suivant leurs convoitises, dont la bouche profère des paroles d’orgueil, et qui, par intérêt, admirent les personnes d’apparence » (Jude 1:16). Remarquez toute la superfluité de tels comportements. L’épître de Jude cite plusieurs incidents dans la jeune histoire d’Israël, peu après sa délivrance de l’esclavage en Égypte. En très peu de temps, cette nation était passée par la Mer Rouge, avait goûté à l’eau amère devenue potable, avait vu l’eau sortir d’un rocher et fut nourrie avec la manne du ciel. Malgré cela, quand les douze espions revinrent du pays de Canaan qui leur fut promis, ils se sont révoltés contre Dieu ainsi que la gouvernance de Moïse. « Ces hommes, qui avaient décrié le pays, moururent frappés d’une plaie devant l’Éternel » (Nombres 14:37).

Quelques-uns de ceux qui appuyaient auparavant ces espions défaitistes ont voulu se battre contre les Cananéens. « Toutefois, ils s’obstinèrent à monter vers le sommet de la montagne ; mais l’arche de l’alliance de l’Éternel et Moïse ne sortirent pas du milieu du camp. Et les Amalécites et les Cananéens, qui habitaient dans cette montagne, descendirent, et les battirent et les taillèrent en pièces jusqu’à Horma » (Nombres 14:44-45). Une bonne partie de l’histoire de la nation d’Israël est marquée par des incidents teintés de rébellion contre Dieu. Le Psaume 81 nous donne un résumé de la façon dont Dieu perçoit ce genre de comportement. Dans Psaume 81:10-13, Dieu leur dit : « Qu’il n’y ait point chez toi de dieu étranger ; ne te prosterne pas devant les dieux des nations ! Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait remonter du pays d’Égypte. Ouvre ta bouche, et je la remplirai. Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix ; Israël n’a pas voulu m’obéir. Et je les ai abandonnés à la dureté de leur cœur, pour marcher selon leurs conseils. »

Jude utilise une expression inhabituelle pour décrire ceux qui en manipulent d’autres pour leur avantage personnel. L’apôtre les identifie à des gens « dont la bouche profère des paroles d’orgueil ». Ce sont des paroles lourdes dirigées vers des cœurs pleins de convoitise et d’amertume, n’ayant aucun remord à manipuler les autres pour profiter d’eux. Il paraîtrait que les gens qui murmurent et qui se plaignent continuellement ne se privent pas non plus pour utiliser leurs paroles chargées pour manipuler les brebis honnêtes et naïves, afin d’atteindre leurs propres buts. Ce sont des nuages sans pluie spirituelle, ce qui cause beaucoup de dégâts dans l’alimentation spirituelle du peuple.

En 2014, alors que l’été se déployait dans l’hémisphère Nord, une partie des États Unis souffrait déjà des effets d’une chaleur qui effrayait la population concernant les récoltes et les troupeaux. Ces chaleurs record punirent une grande partie du pays, détruisant d’énormes forêts. Au même moment, ces endroits furent également privés de pluie d’une manière troublante. Ces conditions ne pouvaient être ignorées, car elles affectaient autant les citoyens des villes que les résidents ruraux, mais de façons différentes. Plusieurs endroits subirent des pannes d’électricité à cause de la grande demande, surtout dans les périodes de pointe. Certains consommateurs envisagèrent des factures d’électricité très élevées qui défoncèrent leurs budgets familiaux.

Les fermiers, ainsi que les éleveurs de bétail, subirent des augmentations du coût d’irrigation suite aux chaleurs qui faisaient dépérir leurs récoltes. Les éleveurs de bétail utilisèrent leur réserve de foin plus tôt cette année-là parce que les pâturages étaient desséchés dans les endroits agricoles importants. Les lacs artificiels et les ruisseaux destinés à abreuver les grands troupeaux de bovins et de moutons se tarirent aussi. Plusieurs troupeaux furent intentionnellement dispersés, ce qui causa nécessairement une augmentation du prix de la viande au marché. Pendant ce temps, les différentes récoltes furent réduites suite aux chaleurs intenses.

Les experts ont tenté d’expliquer ces conditions épouvantables de la météo alors que les commentateurs se demandaient pourquoi tous ces malheurs, sans connaître les réponses. Pourtant, les réponses sont disponibles dans un Livre que la plupart des gens possèdent, mais très peu le consultent. En réalité, les Écritures contiennent plusieurs prophéties au sujet de la température. Dans Deutéronome 28, Dieu nous décrit les bénédictions qu’Il accorde à ceux qui Lui obéissent, mais également les malédictions qui résultent quand les gens refusent de Lui obéir en rejetant Ses instructions. À ceux qui obéissent : « L’Éternel t’ouvrira Son bon trésor, les cieux, pour donner à ta terre la pluie en sa saison, et pour bénir toutes les œuvres de tes mains. Tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n’emprunteras point », leur dit Dieu, dans Deutéronome 28:12.

Par contre, à la nation qui refuse d’obéir, la température sera aussi affectée de façon inverse. Notez ce qui est écrit aux versets 23 et 24 : « Les cieux qui sont sur ta tête, seront d’airain, et la terre qui est sous toi sera de fer. L’Éternel te donnera, au lieu de la pluie qu’il faut à ta terre, de la poussière et de la poudre, qui descendra sur toi des cieux, jusqu’à ce que tu sois détruit. » Pouvons-nous nier que les États-Unis qui, depuis leur fondation, avaient adopté la devise « In God We Trust », se sont détournés des enseignements de la Bible ? N’ont-ils pas, en tant que nation, embrassé la philosophie qui accepte la perversion comme comportement normal ? N’est-il pas également évident que la moralité fondée sur l’intégrité est devenue une chose de plus en plus rare de nos jours ?

Face à tous ces désastres, d’autres plaies viennent s’ajouter dans ce pays, en plus du manque de pluie dans certains endroits, tandis que la sécheresse fait ses ravages ailleurs. L’économie du pays est littéralement en faillite, sa force militaire est en déclin, ses infrastructures s’écroulent, ses rues sont remplies de violence et bariolées de crimes crapuleux. N’oublions surtout pas la pénurie de leadership efficace, à tous les nivaux. La plupart des dirigeants, à tous les paliers du gouvernement, sont réticents à admettre ces réalités, et surtout à les attaquer de front. Car, dans le processus politique actuel, les élégantes promesses sont formulées par les candidats simplement pour prendre le pouvoir au mois de novembre.

Et même les solutions qu’ils proposent ne sont que du réchauffé, totalement dénuées de détermination et de discipline, conséquence de générations de mauvaise administration et de déclin moral. Et on ne parle que des États-Unis, ici, alors que tout l’Occident, et bientôt le monde entier, sera accablé du même déclin moral. On n’a qu’à jeter un coup d’œil ici, chez nous, au Québec, pour apercevoir la déchéance croissante de la moralité dans un pays où les Commandements de Dieu ont été jetés aux oubliettes depuis des décennies.

La Bible aborde aussi cette sorte de situation, surtout en regard des promesses vides et de l’incapacité de livrer la marchandise. Proverbes 25:14 décrit parfaitement ces gens en disant : « Celui qui se vante faussement de sa libéralité, est comme les nuées et le vent sans pluie. » Ce n’est pas seulement une évaluation de l’Ancien Testament. Regardons la description de Jude sur ceux qui se sont infiltrés dans cette Église primitive avec leurs fausses doctrines creuses et leurs promesses vides. « Ce sont des taches dans vos repas de charité, lorsqu’ils mangent avec vous, sans aucune retenue, se repaissant eux-mêmes ; ce sont des nuées sans eau, emportées çà et là par les vents ; des arbres au déclin de l’automne, sans fruits, deux fois morts et déracinés » (Jude 1:12). C’est une évaluation digne de ce qui se prêche dans les congrégations de nos jours, où la prédication est axée sur ce que les « fidèles » demandent et non sur la Parole de Dieu. Sinon les revenus baissent…

Aux personnes qui veulent faire Sa volonté, Dieu déclare : « Je traiterai avec elles une alliance de paix, et j’exterminerai du pays les bêtes sauvages ; et Mes brebis habiteront en sécurité au désert, et dormiront dans les bois. Je les comblerai de bénédictions, elles et les environs de mon coteau ; en sa saison je ferai tomber la pluie : ce seront des pluies de bénédiction. Les arbres des champs produiront leur fruit, et la terre rapportera son revenu ; elles seront en sécurité dans leur pays, et elles sauront que je suis l’Éternel » (Ézéchiel 34:25-27). C’est radicalement différent des inondations causées par des pluies qui détruisent des récoltes entières et la terre qui ne rapporte que peu de revenu. Au lieu d’être en sécurité, les familles sont forcées de se déplacer trop souvent pour sauver leurs vies. Et que dire des inondations qui causent des destructions épouvantables dans les grandes villes !

L’Union Européenne rencontre d’énormes problèmes pour régler les conflits financiers intérieurs. Parmi les vingt-sept pays actuels, onze membres tentent de former un pallier spécial (FTT – Financial Transaction Tax) pour résoudre les problèmes financiers majeurs, alors que les détails pour opérer un tel pallier ne sont pas encore conclus. Dans l’interprétation biblique apocalyptique de trop nombreuses églises, on veut nous faire croire que dix pays d’Europe — du soi-disant Saint Empire Romain — formeront le gouvernement de la Bête. Mais dans la Bible, il est question de dix rois ou de dix royaumes. Il n’est jamais question de dix pays ou nations. Le futur Nouvel Ordre Mondial n’est pas confiné à l‘Europe. Le terme le dit : il sera mondial. Et son siège de gouvernement sera à Jérusalem. Cela paraît tout à fait irréconciliable avec la notion de dix pays européens.

Le gros du pouvoir diabolique de la Synagogue de Satan se trouve actuellement en quatre endroits qui se coordonnent : New York (où l’on trouve la plus forte concentration de puissants Juifs), Londres (où se trouve la Maison Rothschild), Moscou (autre grand centre de la puissante diaspora juive) et Jérusalem (futur fief de la puissance juive). Les Juifs n’ont que faire de se confiner à la seule Europe qui leur appartient déjà, depuis des siècles. La grande division en « dix rois » ou « dix royaumes » veut dire autre chose que « l’ancien Empire romain ». Le deuxième chapitre du livre de Daniel nous montre une gigantesque statue qui représentait la Grande Babylone dans ses diverses étapes.

Dans sa description de l’énorme statue du songe de Nébucadnetsar, Daniel lui explique : « Et comme tu as vu les pieds et les doigts en partie d’argile et en partie de fer, ce sera un royaume divisé ; mais il y aura en lui de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l’argile ; et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort [fer], et en partie fragile [argile]. Quant à ce que tu as vu le fer mêlé à l’argile, c’est qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; mais ils ne seront pas unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile. Et dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit [le Royaume de Dieu] ; et ce royaume ne passera point à un autre peuple [il sera dirigé par les Élus de Dieu] ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement » (Daniel 2:41-44).

Vous prendrez soin de bien noter que la statue représente une succession d’empires (chaldéen, médo-perse, grec, romain…). Mais un dernier empire, divisé en deux surgira aux temps de la fin. Trop de théologiens prennent cette dernière étape pour une résurgence du quatrième empire (romain). Or, cette interprétation démontre une incompréhension – ou une négation volontaire – du symbole de la statue. Quelle est la tête de la statue ? Babylone ! Toutes les autres parties du corps agissent en fonction de ce que dicte la tête. Ce n’est pas pour rien que Dieu a suscité un corps humain comme symbole.

Ainsi, que ce soit dans son étape chaldéenne, ou son étape médo-perse, ou son étape grecque, ou son étape romaine, il s’agissait toujours de la Grande Babylone à l’œuvre, là où se trouvait le pouvoir de Satan. Car vous remarquerez que ces différents stades empiriques véhiculaient exactement le même système religieux créé par Satan pour son adoration personnelle. Les mêmes rituels, les mêmes doctrines fausses, les mêmes faux dieux ! La même possibilité enseignée de monter au ciel, d’où Satan a été carrément chassé ! La dernière étape de la Grande Babylone ne sera pas différente et étendra ce culte démoniaque au monde entier en prônant la même philosophie religieuse.

Voilà pourquoi le livre de l’Apocalypse ne parle pas de « l’Empire romain », mais de la Grande Babylone ! Et où se trouve cette Grande Babylone, que Dieu appelle également la Synagogue de Satan ? Dieu donne un indice extrêmement révélateur à qui sait voir spirituellement. Dans Apocalypse 2:9, Christ parle à l’Église de Smyrne et lui dit : « Je connais tes œuvres, et ta tribulation, et ta pauvreté, (quoique tu sois riche), et les calomnies de ceux qui se disent Juifs, et ne le sont point, mais qui sont une synagogue de Satan. » Et Il ajoute, au chapitre 3, verset 9, à l’intention de l’Église de Philadelphie : « Voici, je t’en donnerai de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et qui ne le sont point, mais qui mentent ; voici, je les ferai venir, afin qu’ils se prosternent à tes pieds, et qu’ils connaissent que je t’ai aimée. »

L’Église de Philadelphie représentait celle qui allait exister aux temps de la fin. Alors, qui, aujourd’hui, se disent Juifs et mentent en le prétendant ? Il y a tout un peuple sur cette terre qui se nomme « Juifs », mais qui descend d’une tribu turco-mongoloïde n’ayant aucun rapport avec les anciens Israélites. Et que transportent-ils dans leurs « livres saints » (le Talmud et la Kabale) ? La même philosophie satanique que celle de la Grande Babylone représentée par la statue de Nébuchadnestar ! Jésus a fondé lÉglise, et celle-ci est le Corps de Christ. Or, le diable a fondé la Grande Babylone et celle-ci est le corps de Satan ! Il est remarquable que Dieu ait parlé de la Synagogue de Satan et non de l’Église de Satan pour qualifier la Grande Babylone, des temps de la fin, non ?

La Bible prédit clairement que, dans les derniers temps, dix rois donneront leur pouvoir à la Bête politique, tel que nous le lisons dans Apocalypse 17:12-13 : « Et les dix cornes que tu as vues, sont dix rois qui n’ont pas encore reçu l’empire ; mais ils auront la puissance comme rois, avec la bête, pour une heure [environ trois ans et demi]. Ils ont un même dessein, et donneront leur puissance et leur autorité à la bête. » Malgré que nous ne connaissions pas clairement quelles nations formeront officiellement cette bête politique finale, prophétisée par Daniel et Jean, surveillons quand même les évènements mondiaux, où on a vu récemment une prolifération importante d’armes nucléaires en Corée du Nord, et le célèbre projet de désarmement nucléaire suggéré par les grandes puissances depuis quelques années qui tarde perpétuellement. La Russie et les États Unis possèdent un potentiel de 1 800 missiles nucléaires en alerte, prêts à être déployés en dedans de cinq à quinze minutes en cas d’alerte cruciale.

Les problèmes en Ukraine risquent de bouleverser le monde entier, si une solution pacifique n’est pas trouvée bientôt. Les gens qui suivent de près la situation mondiale réalisent sûrement que le monde contemporain n’est plus un endroit sécuritaire. Avec des dirigeants à attributs imprévisibles en Corée du Nord et en Iran, la vision d’une attaque nucléaire prochaine augmente quotidiennement. Les médias du monde entier ne cessent de propager l’idée qu’une guerre nucléaire pourrait être déclenchée quasiment par accident, tant l’équilibre semble fragile. Foutaise ! Poudre aux yeux. Tous ces soi-disant adversaires politiques marchent, en réalité, main dans la main et travaillent pour les mêmes grands patrons, que Dieu appelle la Synagogue de Satan.

En vérité, il n’y a pas d’adversaires politiques, car, en arrière-scène, ils suivent tous le même plan global. Les conflits entre pays ne sont qu’un paravent destiné à leurrer la grande masse des gens ignorants de la réalité. Les grands bonzes juifs illuminati contrôlent très bien les gouvernements du monde et il n’y a pas une seule guerre qui éclate sans qu’ils en aient donné l’ordre. Leurs seuls véritables adversaires, leurs ennemis mortels, ce sont les chrétiens qui pensent avec l’Esprit. Encore aujourd’hui, les Juifs les combattent avec la dernière hargne, car ils ont peur de la vérité. Alors, nous vous demandons, au nom de Jésus-Christ, de ne plus vous fier seulement à ce que racontent les médias et les églises. Ne basez pas votre interprétation des prophéties sur ce que vous voyez dans les journaux ou aux nouvelles télévisées. C’est de la propagande ! Nous avons le devoir de divulguer la vérité à nos lecteurs. Et nous ne sommes vraiment pas nombreux à le faire, surtout en français.

Alors que la Sainte Bible prophétise la possibilité d’une annihilation de toute vie humaine sur la terre, Jésus Lui-même a dit, dans Matthieu 24:22 : « Que si ces jours-là n’avaient pas été abrégés, aucune chair n’eût échappé ; mais à cause des Élus ils seront abrégés. » Donc, seul le retour de Jésus, empêchera cette catastrophe épouvantable de devenir réalité. Lorsque l’avenir du monde entier reposera sur un simple appel téléphonique, nous avons parfaitement raison de demander qui pourrait solutionner la crise économique mondiale, qui risque de déclencher les évènements prophétisés par la Bible. Les nombreux pays du monde littéralement en faillite aussi ont également raison d’affirmer qu’il nécessitera absolument une politique économique convaincante au niveau international, afin de pouvoir prévenir l’effet domino d’une faillite mondiale.

Tel est présentement l’état précaire de l’économie mondiale où quelques pays déclareraient officiellement faillite et refuseraient de payer leurs dettes envers leurs fournisseurs. Cette attitude pourrait facilement déclencher cet effet domino par les plus grandes banques européennes et américaines. Or, le système bancaire mondial — qui appartient incidemment au domaine privé de la Maison Rothschild — est la cause directe de la faillite des divers gouvernements du monde. Les banques centrales de tous les pays sont des banques privées qui contrôlent la monnaie. La faillite des pays est voulue et planifiée depuis des siècles ! C’est la cheville financière de la Synagogue de Satan sur laquelle elle fonde tout son pouvoir. Les banques sont beaucoup plus puissantes que les gouvernements.

À titre d’exemple, la Réserve Fédérale américaine est une banque privée qui appartient aux Rothschild et aux Rockefeller, et elle émet la monnaie américaine selon leur bon plaisir. Si un Président américain veut défaire ce système, et remettre le droit d’imprimer l’argent dans les mains du gouvernement, ce Président est assassiné. C’est ce qui est arrivé à Abraham Lincoln et à John F. Kennedy. Commencez-vous à comprendre que le véritable pouvoir de la Synagogue de Satan n’appartient à aucun gouvernement ? Saviez-vous que les Présidents américains sont choisis d’après leur degré d’adoration d’Israël ? Surveillez leur comportement.  Même chose pour les gouvernements européens, asiatiques, africains et australiens. Voilà pourquoi nous essayons de vous faire comprendre que les « dix rois » d’Apocalypse ne sont pas des dirigeants de pays modernes.

Mais vous noterez que les faillites sont toujours au niveau des dettes, ou de la production de la nourriture, mais jamais au niveau des armements où on semble toujours trouver assez d’argent. Cet argent est emprunté aux banques privées centrales pour acheter des armements aux armateurs qui se trouvent, comme par hasard, être les mêmes personnes que ceux qui dirigent les banques… ! C’est pourquoi les dettes deviennent graduellement impayables. Et éventuellement les pays appartiendront, pieds et poings liés, à la Synagogue de Satan mentionnée dans l’Apocalypse.

Ces dirigeants travaillent actuellement à préparer une famine pour réduire la population mondiale du quart de sa population. Jésus avait depuis longtemps prédit un tel coup de Satan quand, dans Apocalypse 6:8, Jean dit : « Et je regardai, et voici un cheval de couleur livide ; et celui qui était monté dessus, se nommait la Mort, et l’Enfer marchait à sa suite ; et le pouvoir leur fut donné sur la quatrième partie de la terre, pour faire mourir les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. » Dans Matthieu 24:6-8, Jésus a prophétisé : « Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres ; prenez garde de ne pas vous troubler, car il faut que toutes ces choses arrivent ; mais ce ne sera pas encore la fin. Car une nation s’élèvera contre une autre nation, et un royaume contre un autre royaume ; et il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. Mais tout cela ne sera qu’un commencement de douleurs. »

Même la réduction de la population est planifiée pour mieux contrôler ceux qui resteront. Les pays ne sont pas des vases clos qui agissent de manière indépendante les uns par rapport aux autres. Ce ne sont ni les Européens, ni les Américains qui décident. C’est la Synagogue de Satan, une race de Juifs internationaux qui ne rendent allégeance qu’à un seul pays, Israël, mais qui dirigent partout dans le monde.

Les banques européennes sont en apparence dans un état où elles ne veulent pas, ou ne peuvent pas, se prêter mutuellement. C’est malheureusement faux ! Croire cela, c’est ne pas comprendre le système bancaire mondial. Vous constaterez jusqu’à quel point, nous nous sommes fait mentir à tour de bras, pendant des siècles. La confiance diminue et la contagion menace partout, voilà exactement l’effet souhaité. Tous soupçonnent que quelque chose de très mauvais va surgit à l’horizon, et aucun montant d’argent ne suffira pour le prévenir. Cependant, la catastrophe à venir n’est pas une question d’argent, c’est une question de pouvoir. Bientôt, le pouvoir juif va se révéler au monde au grand jour, et personne ne pourra leur enlever ce pouvoir des mains, car ils ont tissé leur toile dans tous les domaines de la société. Seule l’intervention divine sera assez puissante pour les déloger.

Souvenez-vous de la chute des banques, en 2008 aux États Unis, et tout ce que cette catastrophe a déclenché, comme une pièce de théâtre montée pour la masse des ignorants. La même chose se prépare présentement, grâce à l’effort herculéen du gouvernement central. La Fitch Ratings veut nous faire avaler que les dix plus grands marchés monétaires américains ont prêté au delà de 400 $ milliards aux banques européennes pour s’apercevoir soudainement que la Grèce pourrait faire faillite, et ces marchés tentent désespérément de récupérer leur argent. Non-sens ! En réalité, Rothschild et consorts ont fouillé dans les poches des contribuables américains pour envoyer le tout dans leurs propres banques européennes. Mais ils font cela dans tous les pays…

Présentement, on craint à l’international que ces marchés américains aient commencé à talonner les banques européennes et risquent de les détruire. Qu’ils essaient pour voir ! Les banques européennes appartiennent à la Maison Rothschild et la Réserve Fédérale, la Goldman Sachs et autres banques américaines aussi ! Voyez-vous la tromperie des journaux et des Fitch Ratings ? Le système mondial peut créer de l’argent à volonté à partir de rien ! Il ne peut y avoir de faillite dans les banques de Rothschild. Ce ne sont pas les banques qui feront faillite, ce sont les gouvernements et surtout le monde des petits qui s’endettent continuellement. Les banques vont alors s’emparer de tout ce qui restera.

L’économie globale se dirige actuellement vers une dépression mondiale soigneusement planifiée, et nous connaissons la solution que les Allemands ont tentée pour régler cet embarras dans les années 1929-39. Il y a une vaste campagne de propagande qui dure depuis des décennies à ce sujet. Avant qu’Adolf Hitler prenne le pouvoir, l’économie allemande était au plus bas et le taux de chômage frisait le 40 % ! Hitler a tenté de sauver l’Allemagne et, en quelques années, il a fait baisser le taux de chômage à 3 %. Il a mis les Allemands en garde contre la puissance économique juive et les Juifs lui en ont voulu à mort. Ce sont d’ailleurs ces Juifs qui ont déclenché la Deuxième Grande Guerre et pas Hitler. Adolf Hitler ne voulait pas la guerre. Même que, pendant la guerre, il a offert par deux fois à Churchill de cesser les hostilités et ce dernier a refusé parce qu’il était sous la botte des Rothschild. Ce n’est pas le genre de renseignements que vous trouverez dans les médias officiels. Ce type d’information est prohibé ! Vous n’avez pas idée jusqu’où vont les mensonges des « historiens »…

Le problème fondamental se situe au niveau des dirigeants qui semblent toujours croire qu’en faisant des ajustements dans les systèmes financiers, ils viendront à bout des difficultés. Au contraire, le système financier marche rondement et joue son rôle à la perfection. Les dépressions financières sont planifiées et orchestrées de longue date et pour un but bien précis. Des modifications sans un véritable changement dans la structure du système ne feront qu’acheter du temps, sans changer la conséquence éventuelle, car la conséquence est recherchée !

Pour le moment, les leaders mondiaux jouent à la chaise musicale sur le Titanic et les marchés financiers deviennent encore davantage accrochés à la drogue de la dette. Bientôt, nous verrons des grincements de dents, et peut-être la trompette qui annoncera l’écroulement des bourses mondiales avec le système bancaire mondial à ses trousses. En effet, un changement radical de la structure du système mondial sera primordial, mais pas à la façon des hommes, car leur système entier est fondé sur la convoitise, la compétition frauduleuse, la cupidité et l’amour de l’argent. Ce sont précisément ces mêmes structures qui nous ont guidés dans cet état misérable où nous sommes présentement.

La philosophie utilisée par les grandes corporations les encourage à emprunter et à dépenser l’argent qu’ils n’ont pas. Les gouvernements du monde entier dépensent énormément pour satisfaire l’électorat. Les politiciens accordent des contrats de constructions inutiles pour assurer leur réélection. Trop de personnes désirent extorquer beaucoup plus de la société que ce qu’elles sont préparées à lui donner. Elles sont favorables à l’idée d’enlever aux autres afin de vivre à l’aise. Cette cupidité de la nature humaine est la cause principale de tous nos problèmes. Personne ne veut accepter de vivre avec les conséquences de la cupidité et de la compétition malhonnête. Qui est disposé à vivre selon un budget équilibré ? Quel sera le premier gouvernement à établir un budget balancé, même au risque d’une récession temporaire ? Le Nouvel Ordre Mondial, alors qu’il sera installé par la Synagogue de Satan en apportant toutes les bonnes « solutions » aux problèmes qu’elle a créés elle-même au fil des siècles et jusqu’à aujourd’hui.

Si la nature humaine demeure inchangée, ce monde ne solutionnera pas ses problèmes économiques. Et nous savons que la nature humaine ne peut être changée, elle doit être remplacée par la nature divine. Le temps se fait court et, avec chaque nouvelle crise, la solution devient plus lourde et le crash mondial approche à grand pas. La seule « réussite » que les hommes politiques ont inventée serait un Nouvel Ordre Mondial. Un peu trop tard, ne trouvez-vous pas ? Mais quand l’avenir du monde repose exclusivement sur un coup de téléphone rouge, préparez-vous à voir une multiplication dévastatrice des crises futures. La question que tous devraient se poser c’est : « Est-ce dans un tel monde que j’aimerais vivre ? » Pourtant, il y a une solution qui est prête à paraître et elle ne viendra pas des hommes. Néanmoins, elle viendra ! Peut-être plus vite que ne le spécule le monde et elle prendra la terre entière par surprise.

L’apôtre Jean nous donne une description de cet événement au plus fort de la Troisième Guerre Mondiale, alors que la population de la terre entière sera au bord du génocide. Dans Apocalypse 19:11-16, Jean nous déclare : « Je vis ensuite le ciel ouvert, et voici un cheval blanc, et celui qui était monté dessus, s’appelait le FIDELE et le VÉRITABLE, qui juge et qui combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; il avait sur sa tête plusieurs diadèmes. Il avait un nom écrit que personne ne connaît que lui-même. Il était vêtu d’un manteau teint de sang, et Son nom s’appelle, LA PAROLE DE DIEU. Les armées qui sont dans le ciel, vêtues de fin lin blanc et pur, le suivaient sur des chevaux blancs. Il sortait de sa bouche une épée tranchante pour frapper les nations, car il les gouvernera avec un sceptre de fer, et il foulera la cuve du vin de la colère et de l’indignation du Dieu Tout-Puissant. Et sur son manteau, et sur sa cuisse, il portait ce nom écrit : ROI DES ROIS, et SEIGNEUR DES SEIGNEURS. »

Oui, c’est Jésus qui reviendra pour mettre fin à toute la confusion créée par les humains qui se croyaient plus intelligents que Dieu. Mais c’est Dieu qui aura le dernier mot avec « Son Nouvel Ordre Mondial », qui s’appellera Le Royaume de Dieu et qui demeurera éternellement. Voilà un monde organisé dans lequel tous les humains se plairont à vivre. Un monde sans guerre, car les armées du monde seront détruites au tout début. Dans Zacharie 14:1-5, nous lisons : « Voici, un jour vient pour l’Éternel, où tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. J’assemblerai toutes les nations à Jérusalem pour lui faire la guerre ; et la ville sera prise ; les maisons seront pillées, les femmes violées, et la moitié de la ville s’en ira en captivité. Mais le reste du peuple ne sera pas retranché de la ville. Et l’Éternel sortira, et combattra contre ces nations, comme lorsqu’il combattit au jour de la bataille. Ses pieds se poseront, en ce jour-là, sur la montagne des Oliviers qui est en face de Jérusalem, à l’orient ; et la montagne des Oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il s’y fera une très grande vallée ; et la moitié de la montagne se retirera vers l’Aquilon et l’autre moitié vers le midi. Et vous fuirez dans la vallée de mes montagnes ; car la vallée des montagnes atteindra jusqu’à Atsal ; vous fuirez, comme vous vous enfuîtes devant le tremblement de terre, aux jours d’Ozias, roi de Juda. Alors l’Éternel, mon Dieu, viendra, et tous les saints seront avec toi. »

« Et voici quelle sera la plaie dont l’Éternel frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem : il fera tomber leur chair en pourriture pendant qu’ils seront debout sur leurs pieds, leurs yeux se fondront dans leur orbite, et leur langue se fondra dans leur bouche. Et, en ce jour-là, il y aura parmi eux un grand trouble, venant de l’Éternel ; ils saisiront la main l’un de l’autre, et lèveront la main l’un contre l’autre » (vs 12-13). Dans Apocalypse 16:15-16, nous relisons : « Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu, et qu’on ne voie pas sa honte. Et on les rassembla dans le lieu qui s’appelle en hébreu Armageddon (montagne de la déroute). »

Jésus va rassembler les armées de la terre à Har Megiddo afin de mettre fin à la guerre une fois pour toutes. Fini les armées qui détruisaient des humains tout au long de l’histoire, et le monde n’apprendra plus la guerre. Il ne restera que la paix mondiale pendant mille ans, sous le règne de Jésus, sans fin, dans le bonheur, la joie, la coopération et dans l’amour. N’est-ce pas plutôt dans ce monde-là que vous aimeriez vivre ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : , ,