D.479 – L’enlèvement des 144 000

image_pdfimage_print

Par Joseph Sakala

Comme nous approchons de la fin de cet ère, et de la parousie littérale de Christ, plusieurs chrétiens se posent la question à savoir ce qui va leur arriver. Bon nombre croient en un enlèvement secret. Les Témoins de Jéhovah prétendent faire partie des 144 000 d’Apocalypse 7:4 et 14:1. D’autres s’inquiètent au sujet de la Grande Multitude. Mais qu’est-ce que la Bible nous enseigne au sujet des saints de Dieu des derniers jours ? Il est important de comprendre que les véritables chrétiens, non seulement acceptent Christ comme leur Sauveur personnel, mais qu’ils vivent également selon la Parole de Dieu. C’est la réponse précise que Jésus a utilisée pour répondre à Satan, dans Matthieu 4:4, lorsque : « Jésus [lui] répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

Mais de quelle Parole ? Dans Jean 14:15, Jésus nous dit : « Si vous m’aimez, gardez mes commandements. » Puis : « Mon commandement, c’est que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés », nous a déclaré Jésus dans Jean 15:12. Mais puisque nous sommes tous Ses ministres pour proclamer l’avènement du Royaume de Dieu : « Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre. Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson ? Voici, je vous le dis : Levez vos yeux, et regardez les campagnes qui blanchissent déjà pour la moisson. » (Jean 4:34-35). Les véritables chrétiens font quelque chose. Ils font actuellement la volonté de Dieu. « Ce n’est pas tout homme qui me dit : Seigneur ! Seigneur ! qui entrera dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux », nous confirme Jésus, dans Matthieu 7:21.

Si nous faisons toutes ces choses, alors nous sommes sur le chemin de devenir de bons et fidèles serviteurs de qui notre Maître sera content lors de Son retour. Regardons Matthieu 25:20-23 pour voir comment Jésus va procéder : « Alors celui qui avait reçu cinq talents, vint et présenta cinq autres talents, et dit : Seigneur, tu m’as remis cinq talents ; en voici cinq autres que j’ai gagnés de plus. Et son maître lui dit : Cela est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur. Et celui qui avait reçu deux talents, vint et dit : Seigneur, tu m’as remis deux talents ; en voici deux autres que j’ai gagnés de plus. Et son maître lui dit : Cela est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur. »

Notez que celui qui a reçu cinq talents reçoit la même récompense que celui qui n’a reçu que deux talents. Jésus appelle les deux ouvriers de bons et fidèles serviteurs et dit aux deux qu’Il les établira sur beaucoup. Donc, ce n’est pas que l’un ait produit plus que l’autre, mais plutôt que les deux serviteurs ont doublé leurs talents. Dans les églises du monde, seul le ministre exerce ses talents. Les autres ne font qu’écouter et payer leurs dîmes. Un disciple de Dieu est un ministre de Dieu. Chacun doit s’exécuter selon les talents qu’il a reçus. Nous sommes des Ambassadeurs de Christ. Dans 2 Corinthiens 5:20, Paul nous confirme que : « Nous faisons donc la fonction d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; et nous vous supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! »

Alors, qu’en est-il de l’enlèvement des 144 000 et de la Grande Multitude que nous voyons dans Apocalypse 7 ? Qu’est-ce qui est vrai ? Où devrions-nous nous situer ? D’abord, établissons une chose : nulle part les Écritures ne nous enseignent qu’il y aura un enlèvement secret. Christ ne reviendra pas en secret pour enlever Ses serviteurs afin de les amener au ciel, sept années avant la grande tribulation. C’est ridicule, car Christ Lui-même a dit : « Or personne n’est monté au ciel, que celui qui est descendu du ciel, savoir, le Fils de l’homme qui est dans le ciel » (Jean 3:13). Ces ministres font de Jésus un menteur et ne sont pas Ses ministres. Nous possédons plusieurs articles dans notre site qui démontrent clairement qu’il n’y aura pas d’enlèvement secret et que Christ ne reviendra pas en « deux temps ».

Une telle prédication contredit complètement plusieurs Écritures, comme Matthieu 24:26-31, où nous pouvons lire : « Si donc on vous dit : Le voici dans le désert ; n’y allez point : Le voici dans des lieux retirés ; ne le croyez point. Car, comme l’éclair sort de l’orient et se fait voir jusqu’à l’occident, il en sera aussi de même de l’avènement du Fils de l’homme. Car où sera le corps mort, là s’assembleront les aigles. Et aussitôt après l’affliction de ces jours-là le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera point sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel ; alors aussi toutes les tribus de la terre se lamenteront, en se frappant la poitrine, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel, avec une grande puissance et une grande gloire. Il enverra ses anges avec un grand éclat de trompette, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis un bout des cieux jusqu’à l’autre bout. ».

Notez maintenant ce qui nous est dévoilé dans 1 Corinthiens 15:50-53 : « Or, je dis ceci, frères ; c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite point l’incorruptibilité. Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous changés, en un moment, en un clin d’œil, à la dernière trompette ; car la trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible soit revêtu de l’incorruptibilité, et que ce corps mortel soit revêtu de l’immortalité. » Notez qu’à la dernière trompette les morts ressusciteront incorruptibles et nous qui serons encore vivants serons changés. Et tout cela en même temps après la grande tribulation, et pas avant.

Les Écritures nous révèlent un groupe de 144 000 personnes. Mais qui sont-elles ? Reportez-vous à Apocalypse 7:1-4 où nous découvrons que nous sommes en pleine tribulation et que, soudainement, Dieu a quelque chose à faire avant de poursuivre. Donc : « Après cela, je vis quatre anges qui se tenaient aux quatre coins de la terre, retenant les quatre vents, afin qu’aucun vent ne soufflât ni sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre. Puis je vis un autre ange qui montait du côté de l’Orient, tenant le sceau du Dieu vivant, et il cria à grande voix aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de nuire à la terre et à la mer, en disant : Ne nuisez point à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué d’un sceau le front des serviteurs de notre Dieu. Et j’entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués : cent quarante-quatre mille marqués d’entre toutes les tribus des enfants d’Israël. »

Avant de spéculer, il faut déterminer qui seront ces 144 000. D’abord, ils ne sont pas nommés présentement, alors que les Témoins de Jéhovah disent tous faire partie des 144 000 déjà marqués. Mais ils sont quelques millions, alors qu’arrivera-t-il aux autres ? La deuxième chose à noter, les 144 000 seront marqués d’un sceau sur le front et seront des serviteurs de Dieu. Comment peuvent-ils être des serviteurs de Dieu et faire passer Jésus comme une création de Dieu, et Le considérer comme un petit dieu dans Jean 1:1 !? D’autres croient que ces 144 000 seront formés de Juifs convertis à Christ, alors que les Juifs L’ont rejeté et attendent toujours leur messie. Lisez maintenant les noms des tribus concernées et essayez de me trouver la tribu de Dan. Dieu aurait-Il oublié une tribu entière de non convertis, ou bien serait-ce qu’il y a quelque chose que Dieu cache aux non convertis pour le dévoiler à Ses serviteurs, que Jésus veut protéger durant cette tribulation ?

La clé du mystère se trouve dans un seul mot, Israël. Dans l’Ancien Testament, Israël était le peuple choisi par Dieu et tout le reste était considéré comme les païens. Lisez votre Bible pour apprendre que ce peuple a continuellement rejeté son Dieu et est allé en captivité pour ses péchés. Les Israélites ont-ils appris une leçon ? Absolument pas, ils rejettent toujours leur Sauveur Jésus et attendent leur messie. « Que dirons-nous donc ? Que les Gentils, qui ne cherchaient point la justice, sont parvenus à la justice, à la justice qui est par la foi ; tandis qu’Israël, qui cherchait une loi de justice, n’est point parvenu à cette loi de justice. Pourquoi ? Parce qu’ils ne l’ont point cherchée par la foi, mais par les œuvres de la loi : en effet, ils se sont heurtés contre la pierre d’achoppement ; selon qu’il est écrit : Voici, je mets en Sion une pierre d’achoppement et une pierre de scandale ; et : quiconque croit en Lui [Jésus], ne sera point confus » (Romains 9:30-33).

Dans Matthieu 21:42-43 : « Jésus leur dit : N’avez-vous jamais lu dans les Écritures ces paroles : La pierre que ceux qui bâtissaient ont rejetée est devenue la principale pierre de l’angle ; ceci a été fait par le Seigneur, et c’est une chose merveilleuse à nos yeux ? C’est pourquoi je vous dis que le royaume de Dieu vous sera ôté, et qu’il sera donné à une nation qui en rendra les fruits. » Alors, qui sont-ils ? Ils portent toujours le nom d’Israël, mais sont maintenant identifiés à l’Israël de Dieu. « Car en Jésus-Christ, la circoncision ne sert de rien, ni l’incirconcision ; mais la nouvelle naissance. Et pour tous ceux qui suivront cette règle, que la paix et la miséricorde soient sur eux, et sur l’Israël de Dieu ! » (Galates 6:15-16). Les gens qui composent la nouvelle circoncision, celle du cœur, ce sont les saints du Corps de Christ, l’Église.

Je regrette de vous annoncer cela, mais Israël physique devra endurer la grande tribulation, car il ne sera pas compté parmi ceux méritant la protection divine, sauf ceux qui se convertiront à Christ. Et alors, ils feront partie de l’Israël de Dieu et non plus de l’Israël physique. Le salut n’est pas une question de race ou de sang ; c’est une question de foi en notre Seigneur Jésus-Christ et en Sa grâce. Dans l’Israël de Dieu, il n’y a ni Juif, ni Grec. Dans Apocalypse 7:13-14, nous pouvons lire : « Puis un des Anciens prit la parole, et me dit : Ceux qui sont vêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où sont-ils venus ? Et je lui dis : Seigneur, tu le sais. Et il me dit : Ce sont ceux qui sont venus de la grande tribulation, et qui ont lavé leurs robes, et ont blanchi leurs robes dans le sang de l’Agneau. »

Donc, l’Israël de Dieu recevra le sceau de Dieu pour la protection, alors qu’il va prêcher pour Dieu. Notez maintenant, au verset 9, où, contrairement aux 144 000, la Grande Multitude est identifiée. Dans Apocalypse 7:9, nous lisons : « Ensuite je regardai, et voici une grande multitude que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue ; ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, et des palmes à la main ; et ils criaient à grande voix, disant : Le salut vient de notre Dieu, qui est assis sur le trône, et de l’Agneau. » Ce sont ceux qui se convertiront pendant la tribulation grâce à la prédication et à la protection divine des serviteurs de Dieu. Alors pour entrer dans le Royaume de Dieu, faut-il souffrir dans la grande tribulation ? Y a-t-il un autre moyen ?

Dans Apocalypse 3:7-13, Jésus nous donne la description d’une Église toute spéciale qu’Il S’engage Lui-même à protéger. « Écris aussi à l’ange de l’Église de PHILADELPHIE : Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David ; qui ouvre, et personne ne ferme ; et qui ferme, et personne n’ouvre : Je connais tes œuvres ; voici, j’ai ouvert une porte devant toi, et personne ne peut la fermer ; parce que tu as peu de force, que tu as gardé ma parole, et que tu n’as point renié mon nom. Voici, je t’en donnerai de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et qui ne le sont point, mais qui mentent ; voici, je les ferai venir, afin qu’ils se prosternent à tes pieds, et qu’ils connaissent que je t’ai aimée. Parce que tu as gardé la parole de ma patience, moi-même je te garderai de l’heure de la tentation qui doit venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt ; tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem, qui descend du ciel, d’auprès de mon Dieu, et mon nouveau nom. Que celui qui a des oreilles, écoute ce que l’Esprit dit aux Églises. »

Ces chrétiens essaient honnêtement d’imiter Christ dans leur façon de vivre et d’adorer. L’apôtre Paul nous dit : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis aussi de Christ » (1 Corinthiens 11:1). Ils ne sont pas parfaits, mais : « Celui qui dit qu’il demeure en lui, doit aussi marcher comme il a marché lui-même » (1 Jean 2:6). Ils pratiquent l’amour ainsi que les fruits de l’Esprit et il y a quelque chose d’unique chez ces chrétiens, ils sont zélés. Ils cultivent l’amour de la vérité et refusent tout compromis avec la Parole. Ils sont en train de faire quelque chose. Ils comprennent « la clé de David » qui inclut ce qui est prophétisé pour l’Israël moderne. « Je le vêtirai de ta tunique, et le ceindrai de ta ceinture ; je mettrai ton autorité entre ses mains, et il sera le père des habitants de Jérusalem et de la maison de Juda. Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David ; il ouvrira, et nul ne fermera ; il fermera, et nul n’ouvrira » (Esaïe 22:21-22).

Ils ne sont pas distraits par les soucis de ce monde, ni par les politiques internes des églises ; leur centre d’intérêt est au bon endroit. Ces chrétiens prêchent l’Évangile à ceux qui veulent bien l’entendre. « Celui donc à qui vous pardonnez, je lui pardonne aussi ; (car pour moi ce que j’ai pardonné, si j’ai pardonné, c’est à cause de vous,) en la présence de Christ, Afin que Satan n’ait pas le dessus sur nous ; car nous n’ignorons pas ses desseins. Or, quand je vins à Troas pour l’Évangile de Christ, quoique le Seigneur m’y eût ouvert une porte, je n’eus point l’esprit en repos, parce que je n’y trouvai pas Tite, mon frère ; c’est pourquoi, ayant pris congé des frères, je vins en Macédoine » (2 Corinthiens 2:10-13).

Tout comme Jésus, leur nourriture est de proclamer l’Évangile du Royaume. Dans Jean 4:34-35, « Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir Son œuvre. Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson ? Voici, je vous le dis : Levez vos yeux, et regardez les campagnes qui blanchissent déjà pour la moisson. » Ces chrétiens recevront la protection de Jésus Lui-même durant la grande tribulation. Ils formeront l’épouse de Christ lors de Son avènement. Apocalypse 3:12 nous déclare : « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem, qui descend du ciel, d’auprès de mon Dieu, et mon nouveau nom. »

La fin de cette ère approche à grands pas et Christ va revenir. Dans Jean 14:3-4, nous lisons : « Et quand je serai parti, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et vous prendrai avec moi, afin qu’où je serai, vous y soyez aussi. Et vous savez où je vais, et vous en savez le chemin. » Pendant ce temps, sur la terre, le monde s’inquiétait pour ce qui devait arriver en l’an 2000, parce que c’était l’année qui terminait le 20ème siècle et marquait l’anniversaire du 2ème millénaire depuis la naissance de Jésus de Nazareth. En réalité, Jésus est probablement né quatre ans avant cette date, selon le moine Dionysus Exiguus, d’après les documents qui lui étaient disponibles au sixième siècle.

Mais comme le temps approchait du 2 000e anniversaire de la première venue de Christ, il était tout à fait correct que l’intérêt concernant Son Second retour fasse l’objet de l’étude des prophéties bibliques. Avant les années 1970, ce sujet était rarement discuté par les ministres de ce monde. Mais soudainement, le second avènement de Jésus est devenu le sujet de plusieurs prédicateurs et écrivains religieux. En 1970, l’auteur Hal Lindsey a écrit le best-seller intitulé The Late Great Planet Earth. Ensuite, en quelques années, Tim LaHaye trônait en haut de la liste des best-sellers avec des bouquins centrés sur la Grande Tribulation et le Deuxième Avènement de Jésus-Christ sur la terre.

Les scénarios prophétiques d’Hal Lindsey, de Tim LaHaye et de plusieurs autres évangélistes protestants se sont concentrés sur l’enseignement exclusif d’un enlèvement secret de l’Église. Toute l’emphase portée sur la Bible dans les dernières années fut déviée vers l’enlèvement pré-tribulationniste. Peut-être que vous avez même vu des autocollants sur les pare-chocs de voiture annonçant que : « En cas d’enlèvement, cette auto sera sans conducteur ». La plupart des évangélistes qui parlent ou écrivent sur le sujet de la prophétie assument que la clé des évènements de la fin des temps concerne l’enlèvement secret des chrétiens. Mais qu’est-ce, au juste, que l’enlèvement ? Que déclare la Bible sur l’enlèvement et est-il le seul espoir des chrétiens ?

Il y a énormément de confusion dans le monde sur cet aspect de la prophétie, parmi les soi-disant chrétiens. Néanmoins, la vérité est facilement prouvable et connaissable quand nous regardons ce que la Bible enseigne, au lieu des idées et des théories des hommes inspirés par Satan pour s’enrichir très vite. Quelle est la « doctrine » de cet enlèvement secret ? Simplement dit, cela part du fait que Jésus a enseigné qu’Il reviendra une seconde fois ! C’est cela que l’on appelle la parousie. Mais avant cela, Jésus va revenir en secret pour enlever tous les chrétiens, les morts comme les vivants afin de les amener au ciel avec Lui, pendant qu’il y aura une grande tribulation sur la terre. Ce serait, dit-on, leur protection. Cet enlèvement secret peut arriver à n’importe quel moment, sans avertissement préalable à personne. Sept ans plus tard, Christ va revenir ouvertement en puissance et en gloire pour détruire tous les méchants afin d’établir Son Royaume sur la terre.

Ceux qui prêchent cette doctrine ont cependant un petit problème. L’expression « enlèvement » n’existe pas dans la Bible et demeure un terme inventé par les hommes pour l’appliquer à ce qu’ils appèlent la première phase de la parousie ou Second avènement. La Bible n’enseigne nulle part que l’avènement de Christ va se faire en deux phases, une en secret et l’autre à la vue de tout le monde. Imaginez. Il y aurait une résurrection avant la Grande Tribulation et il y aurait une autre résurrection après la Grande Tribulation, et toutes deux s’appelleraient la Première Résurrection ?? Un prédicateur du 19ème siècle, nommé John Nelson Darby, fut celui qui a développé l’enseignement de l’enlèvement pré-tribulationniste et a commencé à promouvoir sa doctrine dans les années 1830. Darby était le fondateur de l’église des Frères à Plymouth et a développé une interprétation scripturale appelée le dispensationalisme. Sa doctrine était que Dieu avait des règles différentes pour différents groupes à des époques différentes. Par exemple, Dieu avait la loi pour les Juifs et, maintenant, nous avons la grâce pour l’Église.

Les enseignements de Darby furent raffinés et popularisés par un avocat et ministre américain, C. I. Scofield, qui fut l’auteur de la populaire Scofield Reference Bible, au commencement du 20ème siècle, grâce à du financement fourni par plusieurs Juifs sionistes athées. Au début, grâce au soi-disant docteur (il n’a obtenu de doctorat nulle part !) Scofield, les évangélistes protestants ont accepté l’enseignement sur le dispensationalisme et l’enlèvement secret. Car ces deux idées allaient main dans la main pour aveugler des gens sincères qui ne cherchaient que la vérité sur le véritable message de Dieu aux chrétiens pour les derniers jours. Les adeptes de l’enlèvement pré-tribulationniste vous référeront à 1 Thessaloniciens 4 comme preuve principale du second avènement de Jésus en deux phases distinctes. Mais vous n’y verrez rien de cela.

Ensuite, ils commencent à diviser toutes les Écritures qui ont rapport au retour de Jésus en deux catégories. Premièrement, ils prennent les Écritures sur la résurrection des saints vers Christ. En second lieu, viennent les Écritures qui parlent de Christ qui vient exécuter Sa vengeance contre les nations rebelles et méchantes. Leur idée est cependant qu’il se passera une période de sept ans entre ces deux évènements. Allons voir dans 1 Thessaloniciens 4, pour découvrir si c’est ainsi. Paul avait prêché dans l’Église qu’il avait fondée dans la ville grecque de Thessalonique vers l’an 50. À cause de l’intense persécution, Paul fut forcé de quitter la ville et de déménager ailleurs en Grèce. Pendant qu’il se trouvait à Athènes, Paul envoya son jeune évangéliste Timothée à Thessalonique, avec une lettre pour consoler et encourager cette jeune communauté chrétienne.

C’est dans ce contexte que Paul mentionne ceux qui sont déjà morts dans la foi. Quelques-uns à Thessalonique se demandaient, puisque certains étaient morts, comment ils pouvaient bénéficier du retour de leur Messie. Alors, Paul leur répondit : « Or, mes frères, je ne veux pas que vous soyez dans l’ignorance au sujet des morts, afin que vous ne vous affligiez pas, comme les autres hommes qui n’ont point d’espérance. Car si nous croyons que Jésus est mort, et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus, pour être avec lui, ceux qui sont morts. Car nous vous déclarons ceci par la parole du Seigneur, que nous les vivants qui serons restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne précéderons point ceux qui sont morts ; car le Seigneur lui-même descendra du ciel, à un signal donné, avec une voix d’archange et au son d’une trompette de Dieu ; et les morts qui sont en Christ ressusciteront premièrement ; ensuite, nous les vivants qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4:13-17).

Ce passage est considéré par ceux qui prêchent l’enlèvement pré-tribulationiste comme étant la description d’un enlèvement secret par Christ qui viendra chercher les Siens pour les monter au ciel. Étudions cependant ce passage pour voir si c’est ce qu’il dit vraiment. D’abord, Jésus revient avec une voix d’archange et au son d’une trompette de Dieu. Avez-vous déjà entendu le son d’une trompette ? Ceci ne me semble pas du tout un enlèvement secret ! Notez maintenant où les saints seront amenés. « Et nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur des nuées. » Notez le bien : nous serons enlevés dans les nuages, pas au ciel. Savez-vous pourquoi ? Parce que Jésus Lui-même nous a confirmé que : « Personne n’est monté au ciel, que celui qui est descendu du ciel, savoir, le Fils de l’homme qui est dans le ciel » (Jean 3:13). De plus, lorsque le Christ va revenir, ce sera pour régner mille ans sur terre ! Alors, je vous laisse le choix de décider qui est menteur et qui dit la vérité. Romains 3:4 me dit : « que Dieu soit reconnu véritable, et tout homme menteur. »

Mais remarquez bien que cette résurrection aura lieu au son de la trompette de Dieu. Quel sera le moment où cette trompette sonnera ? L’apôtre Paul ajouta encore plus de détails quand il écrivit une lettre à l’Église de Corinthe, ville située non loin de Thessalonique. Aux Corinthiens, Paul a écrit : « Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous changés, en un moment, en un clin d’œil, à la dernière trompette ; car la trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons changés » (1 Corinthiens 15:51-52). Notez bien qu’ici la trompette qui sonnera est appelée la dernière trompette. Est-ce que la Bible nous parle d’une série de sons de trompettes surnaturelles ? La réponse est un OUI retentissant !

Dans Apocalypse 8:1-2, nous pouvons lire : « Quand l’Agneau eut ouvert le septième sceau, il se fit un silence dans le ciel d’environ une demi-heure. Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et on leur donna sept trompettes. » Nous voyons ici l’ouverture du septième et dernier sceau qui fermait le livre de l’Apocalypse jusqu’au moment où Jésus les ouvrit, un sceau à la fois. Lorsque Jésus ouvrit le septième sceau, l’apôtre Jean vit, dans une vision, sept anges qui se tenait devant Dieu et chacun reçut une trompette. Les anges procédèrent en sonnant ces trompettes, une à la fois, pour signaler des désastres écologiques terribles suivis par une guerre horrible. Maintenant, regardons ce qui est écrit dans Apocalypse 11:15, où nous lisons : « Or, le septième ange sonna de la trompette, et de grandes voix se firent entendre dans le ciel, qui disaient : Les royaumes du monde sont soumis à notre Seigneur et à son Christ, et il régnera aux siècles des siècles. »

Le verset 18 vient relier la septième et dernière trompette au moment où : « Les nations se sont irritées ; mais ta colère est venue, ainsi que le temps de juger les morts, et de récompenser tes serviteurs les prophètes, et les saints, et ceux qui craignent ton nom, petits et grands, et de perdre ceux qui perdent la terre. » Lorsque nous regardons ces trois sections des Écritures, il devient évident que la septième et dernière trompette nous signale, et la résurrection des saints par Jésus et Son retour pour juger les nations qui détruisaient la terre. Il n’y a pas deux phases différentes de Son second avènement séparés par sept années, comme les évangélistes de la parousie secrète le prêchent. D’abord, pourquoi prêcher un séjour dans les nuages pendant sept ans, alors que la tribulation ne dure que trois ans et demi.

Les pré-tribulationiste essaient d’amener comme argument que la trompette dont parlait Paul et celle d’Apocalypse ne sont pas la même, car Paul ne pouvait savoir ce que Jean écrirait dans l’Apocalypse, bien des années après. Ce que ces gens oublient, c’est que les paroles inspirées à Paul et celles inspirées à Jean proviennent toutes du même Esprit de Dieu qui connaît toute la prophétie et tous les événements de tous les temps. Donc, leur argument est insoutenable bibliquement.

Ce que la Bible enseigne plutôt, c’est la résurrection des saints élus à l’immortalité en même temps que les sept derniers fléaux seront versés sur la terre pour détruire Babylone la Grande avec sa religion et ceux qui ont accepté la marque de la Bête. Une autre série des versets que ces ministres ne citent jamais dans leurs sermons se trouve dans Matthieu 24:29-31. Dans le verset 29, nous apprenons que la tribulation et les signes dans les cieux ont lieu avant le retour de Jésus-Christ. « Et aussitôt après l’affliction de ces jours-là le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera point sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées » (Matthieu 24:29).

Le verset 30 met l’emphase sur Son retour qui, loin de se faire en secret, sera vu par toutes les nations de la terre et provoquera des lamentations et des plaintes chez les non repentis. « Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel ; alors aussi toutes les tribus de la terre se lamenteront, en se frappant la poitrine, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel, avec une grande puissance et une grande gloire » (Matthieu 24:30). Remarquez bien, maintenant, ce que le verset 31 nous déclare : « Il enverra ses anges avec un grand éclat de trompette, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis un bout des cieux jusqu’à l’autre bout » (Matthieu 24:31). C’est à ce moment que se fera le grand rassemblement des Élus de Christ par ses anges. Et il n’y a rien qui se fera en secret, car la réunion avec Christ se fera avec un grand éclat de trompette.

Notez surtout que le rassemblement des élus se fera des quatre vents, donc ils ne seront pas tous protégés au même endroit, mais ils seront plutôt en train de prêcher le retour de Christ dans le monde entier. L’expression « les quatre vents » veut dire à l’est, à l’ouest, au nord et au sud, et seront protégés par Jésus Lui-même pendant cette prédication. Et Jésus n’aura qu’à envoyer Ses anges pour les recueillir afin de les amener dans les nuées où Jésus les attendra à bras ouverts. Comme c’est simple ! « Vous aussi de même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche et à la porte. Je vous dis en vérité que cette [dernière] génération ne passera point que toutes ces choses ne soient arrivées. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, non pas même les anges du ciel, mais mon Père seul » (Matthieu 24:33-36).

Quant à Ses élus, ils auront un signe évident, dans Matthieu 24:37-39, où Jésus nous confirme : « Mais comme il en était aux jours de Noé, il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme ; car de même qu’aux jours d’avant le déluge les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et donnaient en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et qu’ils ne connurent rien jusqu’à ce que le déluge vint et les emporta tous ; il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. »

Dans 2 Thessaloniciens 2:8-14, Paul nous donne un signe évident de l’apparition du Faux Prophète : « Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie aura lieu avec la force de Satan, avec toute puissance, avec des prodiges et de faux miracles, et avec toutes les séductions de l’iniquité parmi ceux qui se perdent, parce qu’ils n’ont point reçu l’amour de la vérité, pour être sauvés. C’est pourquoi Dieu leur enverra un esprit efficace d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge ; afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir dans l’injustice, soient condamnés. Mais pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons rendre de continuelles actions de grâces à Dieu à cause de vous, de ce qu’il vous a choisis, dès le commencement, pour le salut, dans la sanctification de l’Esprit, et dans la foi en la vérité ; Il vous a appelés à cela par notre Évangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. »

Pour ce qui est des non convertis, les monde entier ne s’attendra pas au retour de Jésus, mais les serviteurs de Christ n’auront aucune excuse de se faire prendre, car Jésus nous donne les signes. Dans 1 Thessaloniciens 5:1-6, Paul nous déclare : « Pour ce qui concerne les temps et les moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive. Vous savez bien, en effet, vous-mêmes, que le jour du Seigneur viendra comme un larron dans la nuit. Car lorsqu’ils diront : Paix et sûreté ! alors une ruine subite les surprendra, comme les douleurs surprennent la femme enceinte ; et ils n’échapperont point. Mais quant à vous, frères, vous n’êtes point dans les ténèbres, pour que ce jour-là vous surprenne comme un voleur. Vous êtes tous des enfants de la lumière, et des enfants du jour ; nous n’appartenons point à la nuit, ni aux ténèbres. Ne dormons donc pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres. »

Mais que veut dire de ne pas dormir comme les autres ? Durant la grande tribulation, il y aura la présence de deux Églises de Dieu, en même temps. Dans Apocalypse 3, nous voyons l’Église de Philadelphie et l’Église de Laodicée, deux groupes de gens complètement différents. La lettre à Philadelphie nous parle d’une petite Église faible, mais zélée pour Christ, passant par une porte ouverte par Christ Lui-même pour prêcher l’Évangile de Christ dans le monde entier par le biais de ses Élus. Cette Église sera protégée durant sa prédication. Dans Daniel 12:1, nous lisons : « En ce temps-là, se lèvera Micaël, le grand chef, qui tient ferme pour les enfants de ton peuple ; et ce sera un temps de détresse tel qu’il n’y en a point eu depuis qu’il existe des nations, jusqu’à ce temps-là. En ce temps-là, ton peuple échappera, savoir quiconque sera trouvé inscrit dans le livre. »

Sa protection est décrite comme suit, dans Apocalypse 12:14-16 : « Mais deux ailes du grand aigle furent données à la femme, pour qu’elle s’envolât au désert, en son lieu, où elle fut nourrie un temps, et des temps, et la moitié d’un temps, loin de la présence du serpent. Et le serpent, de sa gueule, lança de l’eau, comme un fleuve, après la femme, afin qu’elle fût entraînée par le fleuve. Mais la terre secourut la femme, et la terre ouvrit son sein et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule. »

Tandis que Laodicée est tiède, sans zèle, prétendant être riche, car « je me suis enrichie, et je n’ai besoin de rien », dit-elle. Elle cherche ses « richesses » parmi les faux ministres de Satan et devra passer par la colère de Satan. Mais Jésus leur dit : « tu ne connais pas que tu es malheureux, et misérable, et pauvre, et aveugle, et nu. » Jésus aime cette Église et, afin de se réchauffer, elle devra passer par la tribulation. Dans Apocalypse 3:19-20, Jésus lui déclare : « Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime ; aie donc du zèle, et te repens. Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. » C’est la seule manière communicative pour Dieu de réveiller ces chrétiens qui ont perdu leur zèle.

Pourtant, ce sont des chrétiens qui sont décrits comme ceux qui gardent les commandements. Apocalypse 12:17 nous dit : « Le dragon s’irrita contre la femme, et s’en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, qui gardent les commandements de Dieu, et qui ont le témoignage de Jésus-Christ. » Prions pour cette Église afin que ceux qui en font partie se repentent avant qu’il soit trop tard. On nous encourage à demeurer près de Dieu dans la prière et de prêcher l’Évangile du Royaume au monde entier avec zèle et conviction. Matthieu 24:14 nous dit : « Et cet Évangile du Royaume sera prêché par toute la terre, pour servir de témoignage à toutes les nations ; et alors la fin arrivera. » Ceux qui le feront seront protégés par Christ. Prions pour ceux de Laodicée et encourageons-les à : « Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le, tandis qu’il est près ! » (Esaïe 55:6).

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : , , ,