D.013 – Les puissances des ténèbres se déchaînent

image_pdfimage_print

 

Apocalypse 9:1-11

Par Joseph Sakala

Nous sommes présentement rendus au chapitre 9 de l’Apocalypse où le premier des trois derniers malheurs nous est dévoilé par la cinquième trompette. À chacune des quatre premières trompettes, nous avons étudié le côté physique ou littéral, ainsi que le côté symbolique caché par Dieu dans le texte. Juste avant d’arriver à cette cinquième trompette, Jean avait vu un évènement étrange dans le ciel. « Puis je vis et j’entendis un ange qui volait par le milieu du ciel, disant à haute voix : Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre, à cause du son des trompettes des trois anges qui doivent encore sonner ! » (Apocalypse 8:13). Notez bien que ces trois malheurs sont destinés exclusivement aux habitants de la terre !

Le premier malheur nous donnera une description de la dernière montée phénoménale d’une puissance religieuse mondiale dans les temps de la fin. Elle sera dirigée par un Faux Prophète Antichrist.

Le deuxième malheur nous donnera les détails des préparatifs à la Troisième Guerre Mondiale qui sera provoquée par ceux qui contrôlent l’économie mondiale et auront accès à une puissance militaire mondiale pour établir un Nouvel Ordre Mondial durant cette même période. Elle sera dirigée par un Chef Politique Antichrist. Les deux systèmes seront sous la gouverne directe de Satan.

Le troisième malheur nous montrera, en grand détail, comment Dieu va S’y prendre pour détruire complètement et en même temps ces deux systèmes ou puissances mondiales sataniques en très peu de temps.

Contrairement à la croyance populaire exprimée par plusieurs érudits dans leurs écrits sur le sujet de la prophétie, être « antichrist » n’est pas une caractéristique dévolue à une seule personne. Un antichrist n’est pas un poste ou une position, ni même un titre ou quelque chose du genre. Donc, il ne s’agit pas de l’identité exclusive d’une seule personne. Être antichrist est une caractéristique, un état d’esprit, une manière de penser satanique qui est en révolte contre tout ce qui est Jésus-Christ ! Cela revient à dire que, non seulement la Bête et le Faux Prophète seront-ils des Antichrists, mais également tous ceux qui seront d’accord avec leurs doctrines et formeront la hiérarchie en dessous d’eux. Il devient fondamental que le lecteur comprenne très bien ces nuances importantes avant d’apposer des étiquettes sur qui que ce soit.

L’apôtre Jean a bien expliqué ceci dans ses épîtres quand il nous déclare : « Petits enfants, c’est ici la dernière heure ; et comme vous avez entendu dire que l’antichrist vient, il y a dès maintenant plusieurs antichrists ; par nous connaissons que c’est la dernière heure » (1 Jean 2:18). Au verset 22, Jean nous dit ceci : « Qui est menteur, si ce n’est celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l’antichrist, qui nie le Père et le Fils ». Alors selon Jean, une personne qui nie que Jésus est le Christ est non seulement un menteur, mais aussi un antichrist. Dans 1 Jean 4:3, l’apôtre nous dit clairement que : « Tout esprit qui ne confesse pas Jésus-Christ venu en chair, n’est point de Dieu. Or, c’est là celui de l’antichrist, dont vous avez entendu dire qu’il vient, et qui est déjà à présent dans le monde ». Cet esprit d’antichrist agissait déjà dans le monde du temps de Jean.

Regardons ce que l’apôtre nous déclare dans 2 Jean 7 : « Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Un tel homme est le séducteur et l’antichrist ». Le nom de « Jésus-Christ » contient deux TITRES. « Jésus » qui veut dire Sauveur et « Christ » qui veut dire Messie, l’Oint de Dieu. Ce que Jean nous dit simplement, c’est que la personne qui NIE que le Sauveur Messie est venu vivre « en chair » humaine pour nous sauver, est un antichrist. Vous noterez que le terme « antichrist » n’apparaît pas dans l’Apocalypse. Dieu nous dévoile deux bêtes, une militaire et l’autre religieuse, dirigées par Satan lui-même. Cependant, le mot antichrist est mentionné à cinq reprises dans les épîtres de Jean. Ceci tend à confirmer ce que nous venons d’expliquer au sujet de la véritable définition biblique d’un antichrist. Vu qu’il était fort probable que Jean ait écrit ses épîtres après la rédaction de l’Apocalypse, il avait sans doute encore la Bête et le Faux Prophète en tête en créant le mot « antichrist », car ces deux individus seront également des antichrists. Mais il a voulu inculquer à ses lecteurs qu’être antichrist est un état plus courant qu’ils pensaient.

Revenons maintenant à notre cinquième trompette. Tout comme avec les quatre premières trompettes, nous allons continuer à étudier le côté littéral ainsi que le côté symbolique de chacun de ces malheurs. N’oublions pas, cependant, que les jugements décrits dans ce livre sont réels ! Ce sont des désastres terribles et horribles qui seront vraiment physiques. Mais le texte contient aussi une dimension symbolique ou spirituelle qu’il ne faut surtout pas négliger, car elle est dirigée vers un système diabolique identifié comme Babylone la Grande, qui sera complètement anéanti pour faire place au Royaume de Dieu. Il n’est pas plaisant de parler de ces jugements, mais ils demeurent néanmoins l’accomplissement de ce que les prophètes de l’Ancien Testament ont appelé « le Grand Jour de l’Éternel », un jour de fureur, de détresse, d’angoisse, de ravages et de destructions, comme on peut voir dans Sophonie 1:14-15.

Certaines personnes se demandent si les sceaux et les trompettes vont se produire exclusivement dans un ordre chronologique ou si deux ou trois de ces incidents pourraient également se produire en même temps. C’est extrêmement difficile à déterminer. N’oublions jamais que l’apôtre Jean a reçu cette vision dans l’ordre que Jésus avait déterminé de lui dévoiler. Jésus voit tous ces événements de la fin à partir du ciel, un peu comme s’Il regardait un tableau où toute l’histoire humaine se déroule devant Ses yeux. Mais du point de vue de l’éternité, Il voit tous ces événements au présent, autant l’incident d’Adam et Ève dans le Jardin d’Éden, à un bout du tableau, que la Jérusalem céleste qui descendra du ciel à l’autre bout, sans oublier toute l’histoire humaine qui se passe entre les deux.

C’est précisément ainsi que Dieu, qui ne vit pas dans le temps, voit tout au présent aujourd’hui. Vous pourriez Lui parler de n’importe quelle période de l’histoire et Il vous dirait toujours : « Je suis là ! » Pas « J’étais là ! », mais plutôt « Je suis ! ». Jésus a ouvertement déclaré Sa Divinité aux pharisiens en leur disant : « en vérité, en vérité je vous le dis, avant qu’Abraham fût, JE SUIS » (Jean 8:58). Les Saintes Écritures nous disent que Jésus « a été éprouvé en toutes choses sans jamais pécher » (Hébreux 4:15). Avez-vous déjà songé à la profondeur de cette merveilleuse déclaration de Jésus aux pharisiens ? Si Jésus n’était pas « la Parole Vivante du Père » dans la chair humaine, donc éternelle et divine, Jésus aurait commis le péché de mensonge. Mais Jésus savait qui Il était, et que la Parole qui vivait en Lui était éternelle. Jésus n’a donc PAS péché en faisant cette déclaration.

En conséquence, le temps fut créé pour nous. Pour Dieu, le temps n’existe pas, car Il vit dans l’éternité où il n’y a ni passé, ni futur, seulement le présent. Toujours le présent. Ceci est difficile à comprendre pour nous en tant qu’humains, parce que notre vie dans ce corps est relativement courte et nous supportons le passage du temps d’une manière qu’on pourrait désigner de « linéaire ». Nous devons vivre chaque seconde l’une après l’autre, sans pouvoir revenir sur elles, ni pouvoir les dépasser. Sans nous en rendre compte, le temps devient pour nous une prison au même titre que notre chair humaine. Nous sommes si bien habitués à nos limites, que nous ne pouvons ni ne voulons percevoir au-delà, car ça nous donne le vertige.

On dit que quelqu’un a vécu longtemps quand il dépasse 100 ans. C’est quoi 100 ans, pour Dieu ? Pour vraiment avoir une petite idée de l’éternité, ou de la vie en dehors du temps, il nous faut faire un effort de réflexion. Cela est toutefois possible, car « [Dieu] a fait toute chose belle en son temps ; même il a mis l’éternité dans leur cœur, sans que l’homme puisse toutefois comprendre, depuis le commencement jusques à la fin l’œuvre que Dieu fait » (Ecclésiaste 3:11). Subséquemment, sans que l’homme puisse comprendre le plan de Dieu au complet, Dieu a quand même mis dans son esprit le désir et l’espérance de vivre éternellement. Revenons toutefois à notre texte prophétique.

Voilà pourquoi il est si difficile pour nous, en tant qu’humains, de déterminer exactement à quel moment un événement a eu lieu ou aura lieu dans ce récit prophétique. Certaines choses suivent toutefois un cours logique. Par exemple, Jésus n’ouvre pas le septième sceau en premier et le quatrième sceau en deuxième. Les sceaux sont ouverts dans un ordre chronologique. Les sept derniers fléaux sont réservés pour la fin et non au début de la tribulation. Jésus ne revient pas avant la tribulation, mais à la septième et dernière trompette, juste avant le déversement des sept dernières coupes de la colère de Dieu. Il y a quand même une logique incontestable dans ces événements de la fin. Car Dieu, qui nous a créés et qui a conçu le temps, sait très bien comment écrire Sa Parole à l’intérieur de nos limites de compréhension avec, bien assurée, l’inspiration du Saint-Esprit.

Cependant, vous noterez que dans l’ouverture des sceaux, les jugements divins de la fin prophétique augmentent toujours en intensité, car ils sont concentrés entièrement à l’intérieur de cette période de trois ans et demi. Durant cette même période, les trompettes nous identifient les différentes facettes du jugement dans les chapitres 8 et 9. Quand nous arriverons aux sept fléaux de la septième trompette, nous verrons une augmentation additionnelle de l’intensité de l’agonie qui frappera la terre. Mais nous n’essaierons pas de déterminer la séquence exacte de chaque fléau, c’est-à-dire, si ces malheurs se suivront chronologiquement seulement ou si certains s’enchaîneront en même temps, ou se superposeront à d’autres. Car cette possibilité existe également, puisque c’est Dieu qui décidera du déroulement de cette séquence.

Ceci deviendra encore plus évident, surtout quand nous verrons Jésus arrêter,à un moment donné, le cours des événements prophétisés pour y insérer, à notre intention, des informations passées afin de nous expliquer pourquoi nous en sommes rendus ici dans l’histoire. Et ensuite, le récit reprendra son cours normal. Ce sont ces passages, injectés par Dieu pour rendre Sa prophétie plus claire, qui mêlent souvent ceux qui parcourent habituellement cette prophétie d’une façon littérale seulement, comme si tout devait se suivre uniquement dans un ordre chronologique.

Nous arrivons maintenant à cette cinquième trompette qui annonce le premier des trois derniers malheurs. Apocalypse 9:1 : « Et le cinquième ange sonna de la trompette, et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre… » Ce passage remarquable commence avec la chute d’une autre étoile. Pas sur les fleuves et les sources d’eau, comme à la troisième trompette, mais cette fois, sur la terre. Il est fort possible qu’une grande météorite pourrait tomber du ciel et causer des dégâts épouvantables sur la terre. L’histoire est pleine de ces météorites qui, en tombant sur notre sol, ont créé des situations chaotiques et catastrophiques. Dans la deuxième partie du verset 1, cependant, Jean nous dit : « …et la clé du puits de l’abîme fut donné à cet ange. 2Et il ouvrit le puits de l’abîme, et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise ; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits. » Dans ce texte, cette deuxième étoile qui tombe du ciel est aussi un ange déchu qui reçoit la clé du puits de l’abîme. Ceci nous indique clairement qu’il y a aussi un côté symbolique et spirituel attaché à cette histoire.

Nous avons ici la description d’un ange déchu que chaque serviteur de Christ devrait reconnaître et qui reçoit une clé avec laquelle il pourra ouvrir le puits de l’abîme. Tournez avec moi dans Luc 8:26-28. Jésus entre dans le pays des Gadaréniens où un homme vient au devant de Lui, possédé par plusieurs démons. Au verset 29, Jésus commande à l’esprit impur de sortir de lui. Au verset 30, nous apprenons que cet esprit s’appelle Légion, ou environ 6 000 démons. Verset 31 : « Et ils le priaient de ne leur pas commander d’aller dans l’abîme. » C’est exactement le même mot que celui utilisé dans Apocalypse 9, au verset 1. Dans Luc 8:32-33, Jésus permet néanmoins à ces démons d’entrer dans un troupeau de pourceaux. Les pourceaux deviennent complètement fous et se précipitent en bas des pentes escarpées dans un lac où ils se noient. Notez, toutefois, que les démons ne tuent pas les pourceaux. Ils s’attaquent à leur cerveau, et ce sont les pourceaux eux-mêmes qui se jettent en bas des pentes.

Cette étrange histoire nous indique aussi la crainte épouvantable qu’ont ces démons d’être jetés dans cet abîme. Pourtant, c’est exactement là où ils seront jetés avec leur chef Satan pendant mille ans, quand Christ viendra établir Son Gouvernement Mondial sur cette terre. « Après cela, je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme, et une grande chaîne en sa main ; et il saisit le dragon, l’ancien serpent, qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans. Et il le jeta dans l’abîme, il l’y enferma, et mit un sceau sur lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis ; après quoi il faut qu’il soit délié pour un peu de temps » (Apocalypse 20:1-3). Jude, au verset 6, nous parle aussi de cet abîme dans lequel le Seigneur a réservé pour le jugement du Grand Jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges déchus qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure pour suivre Satan. Oh, ces démons savent que Dieu existe, et ils tremblent (Jacques 2:19).

Revenons maintenant dans Apocalypse 9:3. Nous sommes rendus proches du jugement de ce Grand Jour, quand cet ange reçoit l’autorité d’ouvrir cet abîme d’où sort une fumée comme d’une grande fournaise. Au verset 3, on peut lire : « Et de cette fumée, des sauterelles se répandirent sur la terre ; et on leur donna un pouvoir semblable au pouvoir qu’ont les scorpions de la terre. » C’est quoi au juste, des sauterelles à qui on donne un pouvoir semblable à celui des scorpions de la terre ? Je me souviens avoir vu, un jour, à la télé, un documentaire sur une invasion de sauterelles dans un champ de blé. C’était une véritable plaie qui descendit d’un ciel assombri par leur grand nombre. Et quand les sauterelles eurent fini, la récolte était complètement dévastée et anéantie.

C’est un peu cela que Jean essaie de décrire dans cette vision. Il voit une armée énorme de démons, invisibles à l’œil nu, comme des sauterelles relâchées de cet abîme, et qui reçoivent la permission pour un peu de temps de se répandre sur la terre pour tenter d’anéantir le plan de salut de Dieu pour l’humanité. Et, tout comme avec les pourceaux, les démons ne tuent pas. Il serait bon ici d’apporter une précision sur le fait qu’un démon ne peut pas tuer quelqu’un, même dans un cas établi de possession, peu importe ce que vous voyez dans les films d’horreur au cinéma. Dieu peut lui permettre de tourmenter l’esprit ou de maltraiter un individu, mais Dieu seul se réserve le droit de vie ou de mort sur un humain. Aucun démon n’a jamais reçu ce pouvoir. Donc, même dans les situations les plus tragiques, Dieu est toujours en charge !

Un homme a la prérogative d’en tuer un autre, dans le libre arbitre qui lui a été octroyé par Dieu. Mais dans ce choix qui lui est accordé entre faire le bien ou le mal, l’homme devra un jour répondre pour ses actes dans un jugement futur. Mais imaginez si les démons avaient le droit de tuer des humains ! Un humain à l’état naturel n’a aucun moyen physique ou mental de résister à la puissance supérieure d’un démon. Donc, il y a longtemps que l’humanité entière serait disparue ! Nous comprenons alors pourquoi Satan a été obligé d’élaborer son plan diabolique de Nouvel Ordre Mondial, (visant assurément l’anéantissement du genre humain), en l’étalant sur des millénaires. Mais souvenons-nous toujours que Satan peut seulement influencer l’homme à s’autodétruire, car il n’a jamais reçu l’autorité de le faire lui-même. Satan exerce son pouvoir maléfique sur l’esprit de ceux qui préfèrent marcher : « selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de cet esprit [dégoûtant] qui agit maintenant dans les fils de la rébellion » (Ephésiens 2:2).

Étant le « prince de la puissance de l’air », Satan diffuse ses ondes dans l’air pour faire passer ses pensées directement dans le cerveau des individus. Voilà pourquoi ces personnes disent avoir entendu une voix qui leur disait de commettre des actes les plus horribles. Pourtant, ils sont les seuls à avoir entendu cette voix. Alors, dans les derniers jours, ces démons s’attaqueront à l’esprit des humains. Mais en étudiant le côté symbolique de ce passage, nous avons le droit de nous demander qui est ce personnage puissant, qui reçoit cette autorité de pouvoir déchaîner les puissances des ténèbres. « L’apparition de cet impie aura lieu avec la force de Satan, avec toute puissance, avec des prodiges et de faux miracles, et avec toutes les séductions de l’iniquité parmi ceux qui se perdent, parce qu’ils n’ont point reçu [pour le moment] l’amour de la vérité, pour être sauvés » (2 Thessaloniciens 2:9-10). Sa puissance lui viendra de Satan lui-même, comme on peut voir, mais avec la permission de Dieu. Il y a un lien, ici, avec ce que nous avons vu à la troisième trompette, au sujet de cette première étoile qui était tombée.

Si vous vous rappelez, la première étoile pourrait être identifiée à ce leader politique très puissant et qui changera sa politique et sa façon d’agir au début de cette période prophétique de trois ans et demi. Son geste va sûrement enrager des nations entières. Ici, dans la cinquième trompette, nous voyons une deuxième étoile qui tombe. Il serait alors question d’un leader religieux, apostat, possédé directement de Satan, et qui pourra utiliser ces puissances démoniaques pour accomplir son œuvre de Faux Prophète. Nous verrons beaucoup plus de détails sur cet homme plus loin dans cette prophétie.

Il serait trop facile à ce stade, d’attribuer ce poste de Faux Prophète à la papauté seulement, comme c’était devenu la coutume depuis plusieurs années. Gardons notre esprit ouvert et prenons le temps de vérifier toutes choses, sinon nous pourrions être drôlement surpris, un jour, d’apprendre l’identité de cet individu qui appuiera la Bête politique et ses armées puissantes. Les Écritures sont claires là-dessus. L’Église catholique, depuis plusieurs années, a tenté de faire revenir au bercail toutes les « brebis perdues » qui, tout au long des siècles, ont formé d’autres dénominations quand elles se sont détachées du catholicisme. À l’heure actuelle, cependant, la « Sainte Mère l’Église » a réussi un coup de maître, en faisant revenir à sa bergerie presque toutes ces dénominations « chrétiennes rebelles » par un mouvement œcuménique mondial. En l’an 2000, sans tambour ni trompette, dans la ville de Pittsburgh en Pennsylvanie, avec l’aval de l’ONU, une charte fut signée, réunissant le mouvement œcuménique avec tous les autres mouvements religieux du globe pour former un organisme mondial qui porte le nom de « Initiative des Religions Unies ».

Clarifions tout de suite que le mouvement œcuménique, sous l’égide de l’Église catholique, ne constituera PAS la dernière religion universelle que Dieu assimile à Babylone la Grande et d’où sortira le Faux Prophète. Le mouvement œcuménique est tout simplement le procédé que les instances talmudistes sionistes se sont donné pour rassembler le monde « chrétien » sous un même abri afin de pouvoir l’écraser lorsque viendra le temps d’instaurer le Nouvel Ordre Mondial et sa religion. Et cette religion sera catégoriquement le judaïsme talmudiste, kabbaliste et sioniste moderne, véritable descendant de la Religion à Mystères de Babylone. Ce fait est exceptionnellement important, afin de vraiment bien saisir la suite de notre interprétation de l’Apocalypse, sinon, nous allons passer complètement à côté, comme le font la forte majorité des religions dites « chrétiennes » de nos jours. Ce que nous lisons dans les journaux et ce qu’enseigne la majorité des églises protestantes et évangéliques ne sont que de la propagande pour détourner la vérité de nos yeux.

Ayant déjà leur charte pour former le « Nouvel Ordre Mondial » politique, les Nations Unies ont maintenant une organisation religieuse aussi, avec qui elles peuvent travailler afin d’assembler les différents groupes religieux et les amener à un consensus universel pour proclamer la tolérance et la « paix mondiale ». Tout nouveau groupe religieux est également invité à faire partie de cet organisme mondial en signant leur formulaire d’adhésion démontrant qu’il est d’accord avec la déclaration suivante :

« Nous, en tant que personnes de diverses religions et diverses expressions spirituelles et traditions autochtones de par le monde, nous établissons, par le présent document, l’Initiative des Religions Unies (URI), dans le but de promouvoir une coopération inter religieuse quotidienne et durable, de mettre fin à toute violence d’inspiration religieuse, et de créer des cultures de compassion, de paix, de justice et de guérison pour la Terre et pour les êtres vivants. »

C’est cette association religieuse qui sera utilisée comme outil principal par les puissances occultes sionistes pour unifier les divers courants religieux afin de les enrayer de manière globale. Cette ambiance de controverses religieuses sera idéale pour accueillir le Faux Prophète, quand il paraîtra avec des prodiges et des faux miracles, et avec toutes les séductions de l’iniquité. Une fois accepté d’un public entièrement séduit par ses prouesses et ses arguments mensongers, le monde va appuyer l’Antichrist politique et le judaïsme, en devenant « l’image de cette Bête » et la religion unique officielle, sera animé pour parler en faveur de cet homme de péché. Nous avons ici une contrefaçon parfaitement physique d’un événement spirituel. Autant Jésus était l’image du Père quand il est venu nous apporter l’Évangile du Royaume de Dieu, autant ce Faux Prophète sera l’image de cette Bête militaire qu’il viendra appuyer pour fonder le Nouvel Ordre Mondial.

Regardons ensemble la dualité qui existe dans cette prophétie. Son premier accomplissement est arrivé quand l’Empire romain a reçu sa blessure mortelle en l’an 476. L’Église catholique était la religion de l’empire à cette époque. Après sa chute, l’Église s’est structurée dans sa hiérarchie à l’image de cet empire, et son chef, le pape, s’est coiffé du titre de « Souverain Pontife », antérieurement réservé au César. Donc, par le fait même, cette Église est devenue l’image de cette bête, qu’elle servait du temps des césars. Cette religion devait temporairement faire le lien comblant la période située entre l’Empire romain déchu en 476, et la dernière résurrection de la Religion à Mystères, cette fois en habit judaïque, au sein de son Nouvel Ordre Mondial lors des temps de la fin.

Pour bien nous situer dans le temps et dans les événements, faisons un bref résumé du parcours de la Religion à Mystères à travers l’histoire, par le biais de son véhicule de prédilection : le judaïsme. Les deux jambes de la statue de Nébucadnetsar sont l’Empire romain. Mais toute la statue constitue la grande Babylone au fil des siècles. Ce qu’il est important de savoir en ce qui a trait à l’Empire romain, c’est qu’en réalité, il s’agissait d’un empire juif ! En effet, lors du règne des Césars, du temps de la Rome antique, c’est dans cette ville que se retrouvait la deuxième plus grande concentration de Juifs de l’époque, en dehors de la Judée. Or, les Juifs faisaient déjà ce qu’ils font encore aujourd’hui, c’est-à-dire qu’ils se sont emparés du pouvoir économique et, de ce fait, du pouvoir politique. Il y eut même un César pour se plaindre du fait que les Juifs rendaient les Romains esclaves de leur pouvoir ! Le judaïsme portait déjà en lui ses traditions talmudistes (alors Tradition orale) qui descendaient en ligne directe de la Religion à Mystères que les Juifs avaient rapatriée lors de leurs séjours en Égypte et à Babylone, pendant leur captivité. Donc, la Rome antique était juive, au même titre que New York, aujourd’hui, est devenue la plus grande concentration du pouvoir juif, que Londres est sous la coupe des Juifs, que Paris appartient aux Juifs, que Montréal est dirigée par les Juifs, etc. ! Le Talmud et la Kabbale juive sont des écrits où on a mêlé l’enseignement de la Torah (la Loi de Moïse) avec le gnosticisme babylonien et les traditions de Nemrod et Sémiramis. Durant presque quatre mille ans, la même idée a été conservée : la domination mondiale par la Religion à Mystères et ce, par le biais des Juifs.

Au fil des siècles, les Juifs se sont infiltrés dans tous les domaines de pouvoir, séculiers comme religieux. Ils ont inventé les sociétés secrètes pour endoctriner sournoisement les goyim et en faire leurs sbires afin de maîtriser le monde. Les Juifs ont également inventé des religions, dont les plus importantes furent l’islam et le catholicisme. Les Juifs se sont toujours arrangés pour que ces deux grandes religions soient perpétuellement en conflit ; cela leur a permis de se cacher derrière et de pouvoir œuvrer en sourdine, sans que personne ne les soupçonne. Incidemment, beaucoup de doctrines de ces religions découlent des idées talmudistes et, par le fait même, de la Religion à Mystères.

Les Juifs poursuivent un seul but : ne former qu’un seul et unique gouvernement mondial dont ils seront les Maîtres. Pour ce faire, ils doivent modeler la pensée des hommes selon un schéma bien précis. Et c’est ce qu’ils sont en train d’accomplir et de parachever en ces derniers temps. Un des moyens principaux pour modeler l’opinion, c’est par le biais des religions (un autre est par le moyen des médias ― la presse, les maisons d’édition, la télévision, la radio, Internet, etc.). C’est ainsi que la religion catholique n’est qu’un outil de propagande (tout comme l’islam) et elle est destinée à être discréditée (lisez déjà les entrefilets de plus en plus nombreux visant à dévoiler les scandales sexuels de la prêtraille). Le but visé est d’anéantir le christianisme. Remarquons tout de suite que les Juifs ne savent pas ce qu’est un chrétien véritable. Pour eux, catholiques, protestants, baptistes, pentecôtistes ou évangéliques sont tous à mettre dans le même bateau. Ils ne connaissent pas la Bible (entière) et ne savent pas ce qu’est le Saint-Esprit. C’est ainsi que, pour écraser les chrétiens, ils dirigent le monde « chrétien » dans un mouvement œcuménique afin de les rassembler tous sous la même enseigne. Ils pourront donc ensuite à loisir sortir tous leurs arguments pour discréditer le monde chrétien aux yeux de la population mondiale (par les scandales, par des accusations de fausses doctrines, dont le polythéisme catholique (trinité) ― qu’ils ont d’abord insérées eux-mêmes dans le christianisme institutionnalisé ― par des déclarations fracassantes et, enfin, par la force).

Alors, comprenons bien que la dernière religion mondiale ne sera pas le résultat de l’œcuménisme ! Les Juifs ne se plieront jamais à une religion de goyim. De plus, ils possèdent tous les moyens d’imposer leurs propres diktats. L’œcuménisme « catholique » n’est donc qu’un moyen pour rassembler les « chrétiens » de manière à faciliter leur anéantissement par la dernière religion mondiale : le judaïsme moderne que Dieu appelle Babylone la Grande, dans Son Écriture. Lorsque l’Église catholique sera anéantie, les Juifs feront croire que « la Grande Prostituée » et le « Faux Prophète » (le Pape) ont enfin été détruits et c’est alors que les Juifs sortiront leur Mashiach (Messie) de leur grand chapeau.

Donc, l’œcuménisme et le rassemblement de plusieurs pays pour former un Saint Empire romain ne sont que des leurres pour tromper la population qui n’y comprend pratiquement rien dans les Écritures et encore moins dans l’Apocalypse. Ne voyons pas les derniers royaumes comme des pays avec leurs frontières et leurs territoires bien déterminés. Les Juifs ne fonctionnent pas comme ça. Leur gouvernement est déjà mondial depuis longtemps. Nous avons affaire à une race internationale et son pouvoir est mis en réseau par tout le monde. Quand les Juifs déclareront leur gouvernement mondial, ils n’auront pas à demander la permission des diverses nations. Ils ne feront qu’officialiser un état de fait. Personne ne pourra s’y opposer, car tous les pouvoirs leur appartiendront (c’est déjà en grande partie le cas).

C’est ainsi que nous verrons apparaître soudainement la deuxième résurrection de la Grande Babylone par l’émergence d’une bête politique, militaire et économique, mais cette fois énormément plus puissante que jamais auparavant. Le début du processus fut entamé après la Deuxième Guerre Mondiale par les Nations Unies pour unifier l’Europe. Aujourd’hui, cette Union Européenne englobe 30 pays pour former une puissance mondiale avec une population d’au-delà de 500 millions, alors que la puissance des Etats-Unis semble carrément en chute libre. La prophétie nous indique clairement que cette Bête foulera tout sur son passage et deviendra le porte-étendard du Nouvel Ordre Mondial, identifié aussi par Dieu comme Babylone la Grande. Et tout comme du temps des césars, le judaïsme moderne mondial sera à son tour, aux temps de la fin, l’image de cette dernière bête, c’est-à-dire, la puissante juiverie internationale, et l’appuiera pendant son court périple de trois ans et demi. N’oublions surtout pas qu’il n’a jamais été question, dans la prophétie, que la religion mondiale des temps de la fin soit chrétienne ! Au contraire, elle est appelée la Grande Prostituée, une IMAGE parfaite d’une puissance militaire ANTICHRIST ! Et aujourd’hui, il n’y a pas plus antichrist que le mouvement sioniste international et toutes ses nombreuses sociétés plus ou moins secrètes.

Ainsi, l’antichrist politique et militaire sera secondé par un antichrist religieux, faux prophète et faux messie, issu soudainement du grand sanhédrin ayant écarté toutes les autres religions et philosophies du monde. Ne vous y trompez pas, le mouvement Nouvel Âge a pour fondement le kabbalisme de la Religion à Mystères du futur Nouvel Ordre Mondial. Il n’a donc rien de nouveau, car il n’est qu’une renaissance de la bonne vieille religion de Babylone depuis Nemrod. Ce mouvement religieux a comme but premier de préparer les gens à recevoir l’endoctrinement prochain au judaïsme international et de promouvoir, en façade, une coopération inter religieuse quotidienne et durable, de mettre fin à toute violence d’inspiration religieuse, de créer des cultures de compassion, de paix, de justice et de guérison pour la Terre et pour les êtres vivants, afin que le dernier Antichrist Faux Juif soit projeté sur le monde entier, ordonnant la dernière hiérarchie du pouvoir religieux satanique.

Dans un article de La Presse de Montréal, du mois d’avril de l’an 2000, un professeur au Cégep s’est inscrit à un cours en pédagogie à l’Université de Sherbrooke. Le nom du cours : La clé du Savoir. Le contenu : Croissance personnelle et exploration de son intérieur. C’est carrément l’enseignement du Nouvel Âge, nous déclare ce professeur. Donc, ce groupe qui se dit d’orientation religieuse est aussi engagé dans l’enseignement séculier. Et l’on vous donne un crédit universitaire pour apprendre cela. Qu’on ne se demande pas ensuite pourquoi certains professeurs enseignent toutes sortes de théories bizarres à leurs élèves. Ce prof a constaté, avec inquiétude, que le mouvement Nouvel Âge, loin de s’éteindre, s’étend simultanément dans les domaines les plus sérieux, comme les sciences sociales, la médecine et l’éducation. Ce monsieur déplore que certains étudiants à l’université, qui devraient être les premiers à défendre la science, croient plutôt dans la magie…! On en est rendu là !

Mais attendez de voir lorsque ces démons seront relâchés comme des sauterelles, pour appuyer ce gourou religieux faux prophète et menteur par excellence, dans sa prédication… ! Vous remarquerez toutefois que ces sauterelles reçoivent des instructions précises, au verset 4 : « Et il leur fut dit de ne faire aucun mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre… » C’est pourtant une nourriture très prisées des vraies sauterelles !Voilà une attestation évidente que ces sauterelles ne sont par littérales, mais bien le symbole de démons tourmenteurs d’esprit humain. « …mais seulement aux hommes qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leurs fronts. » Le sceau des 144 000 ! Verset 5 : « Et il leur fut donné [à ces démons] non de les tuer, mais de les torturer durant cinq mois… » Le but n’est pas de tuer, mais de tourmenter l’esprit des gens, afin de les brouiller spirituellement. «..et leur torture était pareille à celle que cause le scorpion quand il pique l’homme. » Un jour, j’ai lu un article dans lequel un monsieur vietnamien décrivait les effets d’une piqûre de scorpion. La personne piquée, disait-il, doit absolument vivre une période d’angoisse et de souffrance d’environ vingt-quatre heures. Il n’y a rien pour soulager la douleur. Même une injection d’anti-douleur ne fait qu’empirer le mal. Il faut absolument l’endurer pendant ces vingt-quatre heures. C’est alors que la douleur commence à disparaître graduellement.

Jean utilise cette piqûre de scorpion pour décrire le terrible tourment mental qui sera causé aux humains durant les cinq mois de cette cinquième trompette. Ces démons auront comme tâche de séduire l’esprit des gens pour appuyer la cause de cet Antichrist religieux. Ce sera un véritable lavage de cerveau. Les gens qui s’intéressent aux choses occultes vous diront qu’ils entendent souvent des voix qui les encouragent à faire des choses complètement biscornues. Plus ils persistent dans ces séances, plus l’obsession devient forte, car ces mauvais esprits influencent la pensée des gens. Même s’il n’y a pas possession démoniaque complète, les personnes qui ouvrent leurs esprits aux activités occultes permettent inconsciemment à ces puissances d’entrer dans leur vie.

Le tourment causé peut devenir si fort qu’il peut pousser des gens à vouloir se suicider ou simplement faire des dépressions au point de vouloir mourir. Verset 6 : « En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ne la trouveront point ; ils désireront de mourir, et la mort les fuira. » N’oublions pas qu’au travers de tout cela, vous avez ces 144 000 qui symbolisent une foule de chrétiens convertis en train d’évangéliser pour Christ. Vous voyez, maintenant, pour quelle raison Ses serviteurs seront marqués et gardés par Jésus, selon Sa promesse ? Il y a même une restriction imposée par Dieu sur le temps. Les démons pourront tourmenter l’esprit de tous les humains non marqués du sceau de Dieu pendant cinq mois seulement.

D’un côté, ces gens entendront l’Évangile enseigné par des représentants des 144 000, qui dénonceront les fausses doctrines, les mensonges et toutes les théories farfelues et insensées qui leur ont été enseignées dès leur jeunesse. De l’autre côté, ils entendront tous ces démons qui feront tout en leur pouvoir pour les entretenir dans ces mensonges. Imaginez un instant le tiraillement mental, qui sera si fort que plusieurs risqueront de tomber dans la folie pure ! Mais quelle sera la frustration de ces démons en réalisant qu’ils n’auront aucun pouvoir sur l’esprit des chrétiens qui feront ce travail d’évangélisation ! Ces démons devront concevoir que les 144 000 auront la pensée de Christ, et qu’il leur sera impossible de combattre la pensée de Christ.

Pouvez-vous imaginer l’ampleur de cette bataille spirituelle dans laquelle chaque chrétien sera engagé à ce moment-là ? Et pourquoi une protection spéciale sera nécessaire ? Dieu a appelé des serviteurs pour servir, et non pour espérer sauver leur peau, en quelque part dans les nuages, pendant que le gros de l’évangélisation se fera ici-bas sur cette terre ! Durant cette guerre spirituelle, un grand nombre de gens se convertiront à Jésus, mais au risque de leur vie, car ce Faux Prophète Antichrist n’acceptera aucune opposition, ni aucune contradiction de ses idéologies. Au chapitre sept, nous avons vu cette grande foule de gens, convertis pendant cette tribulation, debout, dans leur robe blanche, ressuscités lors de l’avènement de Jésus et devant Son trône. (Apocalypse 7:9, 14).

Mais n’ayez crainte, pendant cette tribulation, les serviteurs de Dieu seront marqués et protégés. Jésus l’a promis ! Heureux ce serviteur que Christ, à Son retour, trouvera à son travail, car Il l’établira sur tous Ses biens (Matthieu 24:46-47).

Pour revenir à cette cinquième trompette, le travail de base pour amener le Mashiach vedette infernal se prépare depuis longtemps. Car la tendance populaire, depuis plusieurs années, est d’abandonner le « christianisme traditionnel » pour se lancer vers les groupes qui se concentrent sur la valorisation du soi et vers l’expansion de ses propres capacités spirituelles. Ce n’est pas par pure coïncidence qu’ils se forment de plus en plus de réunions et d’assemblées où l’on enseigne le Nouvel Âge et surtout la Kabbale. Ces assemblées connaissent une recrudescence marquée depuis ces dernières années. Nombreux sont les artistes célèbres qui y adhèrent ouvertement et qui le prêchent sans vergogne, même si à la base ces mouvements sont anti-chrétiens. Pendant ce temps, les congrégations chrétiennes diminuent continuellement et, dans certains cas, se vident entièrement.

Par la méditation, on enseigne à l’individu que rien ne lui est impossible. Chacun possède en soi le pouvoir, par la pensée, de diriger n’importe qui et même le monde entier. Cela porte le nom de « conscience ou pensée universelle ». Il s’agit de l’idée que tous les cerveaux et leurs pensées peuvent finir par se fondre ensemble et ne former qu’une entité ; une forme de télépathie collective avancée où chacun pourrait puiser un pouvoir sans limite. Imaginez la popularité qu’une telle promesse peut susciter chez quelqu’un. Qui ne désirerait pas une telle puissance ? On enseigne également que, par le pouvoir de notre esprit, l’on peut se brancher sur un « esprit puissant » que l’on peut même appeler par son nom. Étant maintenant à notre service, on peut l’utiliser pour accomplir tout ce que l’on désire. Cela ne vous fait-il pas penser à certaines religions orientales extrêmement populaires, où on enseigne qu’il n’y a aucune limite au « pouvoir qui dort en nous » ? Il faut simplement trouver le moyen de le déclencher. Ces groupes grandissent d’une façon phénoménale dans tous les pays occidentaux.

Pourtant, ceux qui suivaient Jésus, recevaient de Lui un enseignement complètement différent. « …Car sans Moi, vous ne pouvez rien faire », a-t-Il déclaré à Ses disciples dans Jean 15:5. Autant les gens, par le passé, recherchaient un encadrement religieux solide et chrétien, autant, de nos jours, les gens veulent une liberté sans encadrement où c’est l’individu qui décide. Cette nouvelle pédagogie garantit cette liberté en plaçant l’individu en charge de sa propre destinée, alors que Dieu est relégué aux oubliettes. Ce n’est pas un hasard que ce mouvement nouvel-âgiste moderne ait été suscité par une dénommée Mme Helena Blavatsky, grande prêtresse de la théosophie, et sorcière en magie noire reconnue mondialement. Cette dame a toujours prôné l’instauration de « la Religion à Mystères » dont tout le monde finirait par être initié. Son « ESPRIT GUIDE » qui l’a si habilement conseillée, se faisait appeler « Maître DK », allez savoir pourquoi…

La dernière apostasie dont Paul parle, dans 2 Thessaloniciens 2:3, est déjà commencée dans les églises chrétiennes, car elles transmettent beaucoup d’enseignements occultes qui ont été insérés depuis longtemps dans toutes ces religions comme étant chrétiens. Puisque très peu de gens vérifient la véracité de ces enseignements dans leur Bible, les membres de ces congrégations sont devenus tièdes et indifférents avec le temps. Ils quittent leurs congrégations pour devenir des chrétiens non pratiquants, et les églises se vident. Cette apostasie est en train de préparer le chemin à cet homme de péché qui viendra, NON au nom de Dieu, mais en son propre nom, pour la dernière séduction ultime. « Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et elle fit mettre à mort tous ceux qui n’adoraient pas l’image de la bête » (Apocalypse 13:15). Toute opposition au chef de cette fausse religion sera punie de mort.

Paul nous parle aussi de cette époque avant l’avènement de Jésus. Les Thessaloniciens croyaient que Jésus viendrait de leur vivant, à cause des enseignements de certains hommes, se disant envoyés par les apôtres, et qui séduisaient ces chrétiens. Pour les rassurer, Paul est inspiré de leur prophétiser exactement ce qui devait arriver AVANT le retour de Christ. Donc, concernant les temps de la fin, il leur déclare : « Que personne ne vous séduise en aucune manière ; car il faut que la révolte [apostasie] soit arrivée auparavant, et que l’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition. L’adversaire et celui qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu, ou qu’on adore, jusqu’à s’asseoir comme dieu dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même dieu » (2 Thessaloniciens 2:3-4).

Il doit donc arriver deux choses. Une apostasie, ou rejet de la vérité, et la parution de cet impie, fils de Satan, qui ira s’asseoir comme dieu dans le temple de Dieu. C’est là que Christ reviendra pour l’anéantir. On pourrait expliquer cette apostasie comme se faisant en deux étapes. La première serait le rejet de la vérité et l’adhésion d’une majorité aux lois dites de Noé qui seront rendues obligatoires sous la férule sévère de la religion unique judaïque moderne qui dévoilera enfin le Faux Prophète (le Mashiach). La deuxième serait la révolte des enfants de Dieu, pris au piège dans ce système judaïque, et qui se réveilleraient soudainement de leur tiédeur, et sortiraient subitement de ces églises du monde, choqués d’entendre toutes ces hérésies qui leur seront enseignées. Cette dernière serait sûrement poussée par le Saint-Esprit. La sortie de ces Laodicéens vers Christ provoquera une bonne partie du dernier grand martyr de cette grande tribulation.

Une précision s’impose ici au sujet de cet homme de péché. Pour les érudits de la Bible, le Temple de Dieu n’est pas un bâtiment. « Ne savez-vous pas que vous êtes le Temple de Dieu, nous dit Paul, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le Temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le Temple de Dieu est Saint, et vous êtes ce temple » (1 Corinthiens 3:16-17). Vous avez ici une description spirituelle de ce qu’est un converti à Christ. Mais ne perdons jamais de vue qu’il y a eu deux constructions physiques durant l’histoire d’Israël et qui ont été consacrées à Dieu, car pour eux c’était le Temple de Dieu. Même Jésus prêchait dans le Temple à Jérusalem, et c’est de ce même Temple qu’Il a chassé les vendeurs en leur disant : « Otez cela d’ici, et ne faites pas de la maison de mon Père une maison de marché » (Jean 2:16). Jésus Lui-même leur dit qu’ils profanaient la maison de Dieu. Les deux Temples ont été détruits, et pour le moment, il n’y a pas de temple juif à Jérusalem.

Je ne vous apprends rien de nouveau en vous déclarant que le rêve de tout Juif sur cette terre est de voir un Temple construit à Jérusalem et qui sera aussitôt consacré à Dieu, tout comme les deux précédents. En ce moment, il y aurait un très puissant consortium international, dirigé par la famille Rothschild, qui aurait déjà entrepris tous les préparatifs pour la construction du troisième temple. Certains prétendent qu’on attend seulement que l’armée américaine soit amenée, petit à petit, jusqu’à Jérusalem pour bombarder le Dôme du Rocher musulman ; et alors pourra débuter la construction du temple. J’ai aussi lu qu’il y avait une autre solution pour régler ce problème, sans toucher au Dôme du Rocher, et qui sera expliquée dans notre 15ème message de cette série. Dans les deux circonstances, cependant, le début de la construction du temple est déjà planifié.

Plusieurs documentaires ont été présentés à la télévision depuis quelques années, démontrant clairement que tous les préparatifs sont déjà en place, non seulement pour la construction du bâtiment, mais aussi les vêtements des sacrificateurs, les ustensiles et tout ce qui touche aux rites religieux du temple. Il se fait même l’élevage d’une vache rousse pour les sacrifices. Sans parler des recherches scientifiques pour retracer par l’étude de l’ADN les descendants supposés de la tribu de Lévi ! Ces préparatifs n’ont pas été faits en vain, mais demeurent temporairement dans l’obscurité. Donc, surveillons cet évènement historique futur, car ce n’est qu’une question de temps. La prophétie nous annonce que c’est ce temple que l’Antichrist aura l’arrogance de profaner, avant l’avènement de Jésus. « C’est épouvantable, » allez-vous me dire, « qui va croire un tel homme ? » Pas les Élus de Dieu, ça je vous l’assure ! Je peux même vous le garantir. Mais certainement ceux qui se croient déjà dieux ! Et leur nombre atteint plusieurs millions dans le monde à l’heure actuelle.

Mais, vu les circonstances prophétiques, de quel Dieu s’agira-t-il, lors de la consécration du temple ? Les Juifs modernes, surtout le rabbinat, rejettent totalement Jésus-Christ et sa Nouvelle Alliance, qui contredisent leur sacro-sainte Tradition talmudiste. La Nouvelle Alliance nous dévoile Jésus comme étant le Messie, le Fils Unique de Dieu, et Son Oint, venu verser Son précieux sang, pour le salut de l’humanité. Donc, nous avons le droit de nous poser la question à savoir : À quel Dieu ce temple sera-t-il consacré, car ces Juifs attendent toujours le premier avènement de leur messie ?

Le temps approche rapidement où les gens devront se brancher, ou bien sur Dieu, ou bien sur « le dieu de ce siècle ». Ceux qui croiront survivre tout seuls, s’exposeront à un grave danger très souvent causé par l’isolement. L’humain n’est pas fait pour être seul, il lui faut une présence humaine, mais surtout celle de Dieu, s’il souhaite survivre spirituellement. C’est pourquoi Paul nous exhorte à ne pas abandonner notre assemblée. Mais Paul ne parle pas de n’importe quelle sorte d’assemblée ! « Car où il y a deux ou trois personnes assemblés EN MON NOM, Je suis là au milieu d’elles », nous dit Jésus dans Matthieu 18:20. Peu importe le nombre ; ce qui constitue une assemblée chrétienne, c’est quelques personnes branchées sur Jésus-Christ et sur la vérité. Car là se trouve la force de survie du chrétien : dans la fraternité avec des semblables, dans l’harmonie et la paix, sous la conduite entière du Saint-Esprit, qui donne au converti le vouloir de faire la volonté de Dieu. Une assemblée où ces trois éléments ne sont pas en évidence, et où seul le pasteur conduit, n’est pas une assemblée de Dieu, mais une assemblée d’homme.

Ce qui va ajouter de la puissance à ce Faux Prophète Antéchrist, c’est qu’il va s’adresser à des individus orientés sur eux-mêmes. Même en groupes nombreux, ils ne seront pas unis. Une foule d’égocentriques ne peut pas avoir un esprit d’unité. Satan le sait très bien. Alors, les doctrines de cet impénitent entêté leur paraîtront, non seulement logiques, mais aussi très convaincantes, grâce à son charme et à son charisme extraordinaire. Il sera un manipulateur excellent, car il sera dirigé par le maître manipulateur lui-même pour l’aider à aveugler l’esprit des gens ! Il aura droit à ses légions d’anges déchus, c’est-à-dire, les démons, relâchés pendant cinq mois et ce, avec la permission de Dieu. Et pour assister les démons dans leur séduction : « Dieu leur enverra un esprit efficace d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge ; afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir dans l’injustice, soient condamnés » (2 Thessaloniciens 2:11-12). Condamnés ne fait pas allusion au feu de la géhenne, mais plutôt à être condamnés à subir les sept derniers fléaux de la colère de Dieu.

Sachez, mes amis, qu’il est très facile pour Dieu de savoir où une personne voudra se situer, spirituellement parlant. Tout ce qu’Il a à faire, c’est de lui donner une entière liberté d’agir. Il n’a qu’à lui donner assez de corde pour voir si elle va se pendre elle-même. Le premier malheur est entièrement orienté vers ce que les gens vont préférer, c’est-à-dire, le spiritisme, donc, une guerre entre les démons et l’esprit des humains ! Les convertis seront fidèles à l’instruction de Paul : « Pour que nous ne soyons plus des petits enfants, flottants et emportés çà et là à tous vents de doctrine, par la tromperie [inspirée] des hommes, et par leur adresse à séduire artificieusement » (Ephésiens 4:14). Les non convertis voudront décider en faisant leur propre choix. Subséquemment, c’est comme si Dieu disait au monde : « Vous voulez vous tourner vers les esprits malins ? Alors, je vais vous en donner au point de vous dégoûter ! » C’est ce qui va d’ailleurs arriver. Le tourment de ces démons poussera les gens à désirer la mort. Jean décrit ce tourment décourageant de l’esprit comme celui que cause le scorpion quand il pique un homme. Voilà l’effet que ces faux enseignements auront sur ceux qui voudront bien croire les mensonges de cet homme de péché. Ces enseignements produiront une angoisse dans l’esprit et dans le cœur des gens, une angoisse qui détruit la foi.

Jésus avait raison de poser la question : « Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-Il la foi sur la terre ? » L’illusion que produira cette séduction est décrite d’une façon métaphorique et en symbole. Dans Apocalypse 9:7, nous voyons : « Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat ; il y avait sur leur tête comme des couronnes semblables à de l’or ; et leurs visages étaient comme des visages d’hommes. » Nous voyons ici une description de la nature de la propagande qui sera utilisée par ce leader religieux sur le monde, ainsi que son effet sur l’esprit des humains. Elle nous est donnée en symboles, comme à plusieurs autres endroits dans ce livre. Avec ce que nous savons déjà, ces symboles sont relativement faciles à interpréter.

Il serait bon de clarifier ici que, selon le Talmud babylonien, la « race juive » est la race des dominateurs, car les Juifs croient avec une conviction absolue que leur peuple est unique à posséder « l’étincelle divine » et se pensent investis de la mission, venant directement de Dieu, de dominer le monde. Satan s’est servi d’un commandement de Dieu pour leurrer les Juifs. En effet, ceux-ci croient encore aujourd’hui qu’ils ont pour mandat de devenir les maîtres du monde et qu’ils doivent assujettir les païens. Or, quand Dieu a commandé à Israël de s’emparer du territoire de la Terre Promise et de détruire les nations païennes des alentours, il s’agissait d’un ordre ponctuel qui ne devait pas durer éternellement. Une fois le territoire conquis, le commandement prenait fin. Néanmoins ces Juifs persistent dans leur conviction que lorsqu’ils installeront le judaïsme mondial, ils s’imposeront comme la « race divine » dirigeante ayant reçu de Dieu le mandat de conduire les païens selon leur système de Lois (Lois de Moïse pour les Juifs et Lois de Noé pour les goyim ― ou non Juifs. C’est peut-être ce que ces « couronnes d’or » pourraient signifier.

 « Couronnes d’or » dans les Écritures, est un symbole d’autorité ou de royauté. Au fur et à mesure que les gens entendront les enseignements et verront les prouesses de cet Antichrist religieux, l’influence de ces démons agira sur leur esprit, les poussant à croire de plus en plus ce Faux Prophète charismatique. « Et elle opérait de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes » (Apocalypse 13:13). À la vue de tels prodiges, les habitants de la terre seront extrêmement impressionnés, surtout qu’ils croiront que ce pouvoir lui viendra directement de Dieu. Des « visages d’hommes » sont le symbole d’intelligence. Ses arguments spirituels, tirés de l’implacable Talmud, auront beaucoup de sens et sembleront même très intelligents, grâce à sa personnalité sympathique et rassurante. « Visages » au pluriel signifie que ce faux prophète sera appuyé par cette multitude de démons qui agiront sur l’esprit des gens, pour qu’ils gobent les enseignements de cette fausse religion.

Verset 8 : « Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femme, et leurs dents étaient comme des dents de lions. » Des « cheveux de femme » sont le symbole de quelque chose de suave, attrayant et fort  séduisant. Plusieurs croiront ses mensonges, car il leur offrira beaucoup d’avantages personnels pour les suborner, un peu comme nos chers politiciens durant une campagne électorale, mais sa propagande sera aussi comme des « dents de lion », un emblème de ce qui peut être acéré, cruel et effrayant aussi. C’est ce qui va commencer alors que les gens qui l’accompagneront fléchiront devant sa séduction. Ils s’apercevront à leurs frais que sa diplomatie deviendra éventuellement cruelle et violente. Ceux qui s’opposeront à lui seront tout simplement mis à mort sans cérémonie, comme durant les inquisitions.

Verset 9 : « Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer ; et le bruit de leurs ailes était semblable au bruit de chariots à plusieurs chevaux qui courent au combat. » « Cuirasses de fer » sur la poitrine symbolise une dureté de cœur qui sera impénétrable. Ces démons seront sans merci et sans sentiment dans leur travail. Une fois le tourment commencé, ils seront sans pitié, ne laissant aucune porte de sortie à ces gens. Le « bruit des chars au combat » symbolise un pouvoir écrasant, c’est-à-dire, quelque chose qui sera tellement populaire qu’il sera impossible de le supprimer. Il y aura énormément de pression exercée sur les gens pour croire les déclarations de cet Antichrist religieux.

Les Anglais appellent cela « peer pressure », où les gens, entre eux, s’encouragent à croire quelque chose au point de dénigrer ou d’écraser ceux qui ne s’y entraînent pas. Pour ne pas faire rire de soi, il faut entrer dans le moule, sinon, l’on devient un paria. La majorité des fausses doctrines et des théories mensongères sont fondées sur ce principe. La procédure est relativement simple : l’autorité déclare quelque chose et tous ceux qui ne s’ajustent pas à cette directive se font railler, ridiculiser, et subissent la moquerie des autres. Finalement dans les cas extrêmes, les « coupables » peuvent être persécutés jusqu’à la mort, s’il le faut.

Le monde a vécu un phénomène semblable du temps d’Hitler et des nazis. Si vous avez vu des films sur la montée vertigineuse au pouvoir de cet homme, vous comprendrez comment ces choses ont pu se réaliser. Ils ont utilisé le pouvoir de la propagande pour attirer la jeunesse du temps, en faisant appel à leurs émotions pour écraser les Juifs, véritables responsables de la crise économique en Allemagne. Quand les émotions sont à fleur de peau, il est plus facile d’entraîner une foule de personnes qu’une seule. Simplement parce que les gens s’encouragent les uns les autres dans leurs croyances, qu’elles soient vraies ou fausses, et ce, par pur mimétisme ou par conformisme. Regardez ce qui se passe dans les réunions religieuses dans les stades sportifs, où on accueille 50 ou 60 mille personnes pour écouter un évangéliste.

Les Juifs ont EFFECTIVEMENT été les seuls responsables de la crise économique en Allemagne. Avant qu’Hitler ne parvienne au pouvoir, les Juifs possédaient déjà la majorité des commerces et des industries de l’Allemagne et ils s’arrangeaient pour que les goyim ne leur barrent pas le chemin ou ne leur fassent pas concurrence. Le gouvernement allemand de l’époque voulut redresser la situation et demanda aux Allemands de favoriser les produits de leurs congénères de race aryenne. Les Juifs se révoltèrent et toute la diaspora mondiale décréta un boycott universel des produits allemands. La crise économique allemande en fut le résultat. En prenant le pouvoir, Hitler et son parti national socialiste tentèrent de briser le monopole juif et la Deuxième Guerre fut déclenchée.

En Allemagne du temps d’Hitler, le recrutement de la jeunesse allemande se faisait au son de la musique des marches militaires de Wagner. De belles parades qui ont créé une armée très puissante, mais aussi des effets néfastes sur cette nation entière pendant plusieurs décennies ! Les gens, qui scrutent présentement les discours à l’emporte pièce d’Hitler au peuple allemand, sont complètement étonnés d’apprendre que l’on ait pu croire tout ce qu’il disait. C’est un phénomène inexplicable de l’histoire qu’une nation entière se soit laissée emporter par les enseignements étranges de cet homme. C’est pourtant un procédé prisé par ceux qui connaissent le fonctionnement de la programmation mentale d’une foule. Les mots clés et les intonations sont souvent plus importants que les idées lancées dans le contenu. Pourtant, ceci n’était qu’un avant-goût de ce qui doit arriver un jour. Regardez ce qui s’est passé en Europe depuis les vingt dernières années, et comment, d’une destruction épouvantable lors de la Deuxième Guerre Mondiale, a surgi une puissante économie mondiale de 30 pays, avec une population d’au delà de 500 millions d’habitants. Tout s’est fait calmement et sans que personne ne soupçonne quoi que ce soit.

Encore une fois, il devient évident qu’il faut nous débarrasser des fausses idées longuement prêchées sur une septième résurrection d’un « Saint Empire romain » dans notre étude des prophéties. La dernière apparition de la Bête dans l’Apocalypse constituera l’accomplissement total de la prophétie sur la grande statue, en commençant par Nébuchadnetsar et le royaume de Babylone, suivi des Mèdes et des Perses, renversés par Alexandre le Grand et finalement englobés totalement par l’Empire Romain. Les pieds d’argiles et de fer de la statue de Nébuchadnetsar sont sans doute la continuation de l’Empire romain, mais deviennent, avant tout, la dernière étape de l’Empire babylonien dans son ensemble, avec sa Religion à Mystères perpétuée dans le judaïsme moderne.

Regardons ensemble ce que Paul a prédit à Timothée, dans 1 Timothée 4:1 : « L’esprit dit expressément que dans les derniers temps quelques-uns se détourneront de la foi, s’attachant à des esprits séducteurs, et à des doctrines de démons. » Paul vient de frapper en plein dans le mille, ici ! Il nous prédisait exactement ce qui va se passer dans ce premier malheur annoncé par cette cinquième trompette.

Revenons à Apocalypse 9:10 : « Elles avaient des queues semblables à celles des scorpions, et à leurs queues un aiguillon ; et leur pouvoir était de nuire aux hommes pendant cinq mois. » Les aiguillons avec lesquels ils font du mal symbolisent les terribles conséquences ainsi que le tourment mental qui suivront cette propagande épouvantable de cinq mois, car elle s’attaquera à l’esprit des humains, les amenant presque au bord de la folie. Verset 11 : « Et elles avaient au-dessus d’elles un roi, l’ange de l’abîme, appelé en hébreu Abaddon, et dont le nom en grec est Apollyon (Exterminateur). » Nous voyons enfin le grand responsable de ce malheur clairement identifié ici. Satan, l’ange de l’abîme. Tout se fera sous le leadership de ce roi démoniaque et invisible.

Ce passage nous décrit en détail la montée en popularité de cet Antichrist Messie faux prophète sous le leadership de Satan lui-même avec ses démons relâchés en ces derniers jours terribles. Avec un peu d’imagination, nous pouvons facilement constater que nous vivons dans les derniers temps, car les signes précurseurs sont déjà là. Dans les années 1960, on a vu une poussée terrible vers le mal dans le monde. On a introduit des enseignements incontestablement démoniaques. D’abord, que Dieu était mort. On déclarait ouvertement qu’il fallait complètement renverser les vieilles traditions, ainsi que les vieux standards moraux. On encourageait les mouvements révolutionnaires pour discréditer tout ce qui était respecté jusque-là. Nous avons eu les « Flower children » avec la drogue prise ouvertement pour provoquer les autorités. Sans oublier les « love-in » avec le sexe libre, grand responsable des maladies sexuelles nombreuses, avec la propagation manifeste du sida comme « cerise » sur le sundae.

De tous ces bouleversements religieux fantastiques est issu le Nouvel Âge qui, au début, enseignait quelques bonnes choses pour attirer les adeptes. Mais quand on se met à étudier ce groupe en profondeur, nous voyons un retour aux bonnes vieilles pratiques occultes kabbalistes où l’on se laisse guider par les esprits pour découvrir le maximum de notre potentiel humain. Car, selon eux, ces esprits sont des enseignants de la vérité, des « anges de lumière » ! Les prophètes de nombreuses religions ont été ainsi approchés par certains de ces « anges de lumière ». Mahomet est un exemple classique. Le Nouvel Âge prétend que les maîtres intellectuels du passé sont disponibles pour vous instruire, savoir, comment devenir les maîtres du monde actuel. Rien n’est impossible à l’homme s’il se laisse diriger par ces esprits ! S’il se nourrit du fruit de leur connaissance, il découvrira qu’il est dieu et vivra éternellement !

Vous savez, cet enseignement n’est pas nouveau du tout. « Vous ne mourrez nullement, » a dit le serpent à Eve, « mais Dieu sait qu’au jour où vous en mangerez [du fruit de cet arbre de connaissance que je vous offre], vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal » (Genèse 3:4-5). Alors, cet enseignement du Nouvel Âge date de loin ! Dans la Genèse, Satan s’est attaqué directement à nos premiers parents. Dans les temps de la fin, Satan utilisera tous ses démons pour s’attaquer à toute la descendance d’Adam et Ève.

Quand un individu commence à suivre ces doctrines de démons, l’effet sur sa personnalité devient terrible. Elles peuvent le pousser au désespoir, au découragement et même au suicide. Combien de gens ont commis des crimes crapuleux en entendant soi-disant la voix de Dieu qui leur disait d’agir ainsi ? Heureusement que ces cas sont assez rares, de nos jours, car Dieu retient ces puissances infernales pour le moment. Mais il viendra un temps où Dieu permettra qu’elles soient déployées sur la terre entière pendant une courte période de temps. Il va falloir que l’homme réalise enfin que sans Dieu, il n’est rien, il est perdu. Les jugements de Dieu viennent de Son amour, car le seul but que Dieu a en tête est de sauver Sa création et non de l’anéantir. Mais tout comme nos premiers parents, les humains ont toujours préféré apprendre par l’expérience, la fameuse « science empirique », au lieu d’obéir à Dieu.

Si les jugements augmentent en intensité, c’est pour faire comprendre aux humains qu’il y a des pénalités attachées à la croissance continuelle de la méchanceté sur cette terre. Si Dieu a permis certaines catastrophes dans le passé, c’était pour réveiller le monde à la réalité, pour son propre bien. Le jugement a pour but de saisir subitement l’esprit des gens pour les ramener à Dieu au travers de la repentance. Voici cinq effets, voulus par Dieu, qu’un jugement doit produire sur l’être humain :

1. Une catastrophe nous effraie. C’est ce qu’elle est supposée faire. Elle doit capter notre entière attention, un peu comme un enfant qui vient de faire un cauchemar épouvantable et qui vient se blottir dans les bras de ses parents à la recherche de protection. Ces catastrophes devraient également nous inciter à nous rapprocher de notre Père céleste pour avoir Sa protection.

2. Quand on est victime d’un tremblement de terre, ou d’un ouragan, on réorganise soudainement les priorités de notre vie. Dans ces moments pénibles, on entend souvent les gens dire : « Je ne prendrai plus jamais ma vie à la légère. » Ou bien : « Je vais professer ce qui est vraiment important dans la vie. »  Les gens se mettent à réévaluer leurs priorités. Ces événements deviennent comme un mégaphone venant de Dieu pour atteindre l’oreille d’un monde entièrement sourd. Vous savez, il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

3. Une catastrophe nous corrige. Elle nous force à faire face aux choses déplaisantes que nous n’aimons pas vivre, à découvrir que nous ne sommes pas parfaits et que tout n’ira pas toujours bien pour nous. Dans le réel, nous le savons, mais nous n’aimons pas nous le faire dire. Une épreuve peut détruire certaines de nos illusions farfelues pour nous ramener précipitamment à la réalité. Nous commençons à penser plus clairement, comme Dieu pense, et en toute liberté, à vouloir vivre selon Ses lois, et pas les nôtres.

4. Une grande épreuve nous humilie pour notre bien, car nous découvrons soudainement que nous ne sommes pas en charge. Nous ne sommes pas des petits dieux capables de tout contrôler dans notre vie. Nous découvrons nos faiblesses, nos folies ainsi que nos erreurs, alors que nous croyions toujours avoir raison. Nous commençons à ouvrir notre esprit et à dire bienvenue aux bons conseils des autres, mais surtout à rechercher la sagesse dans la Parole de Dieu.

5. Un jugement nous rassure quant à la présence de Dieu dans notre vie, et c’est très réconfortant. Allons voir cette belle prière du prophète Habacuc au chapitre 3, verset 2 : « Éternel, j’ai entendu ce que tu as fait entendre ; je suis saisi de crainte. Éternel ! dans le cours des années, fais revivre ton œuvre ; dans le cours des années fais-là connaître ! Dans ta colère souviens-toi d’avoir compassion ! » Nous apprenons, dans Sa Parole, que Dieu non plus n’aime pas les jugements. Il aimerait beaucoup mieux que le monde se tourne vers Lui, afin qu’il ne soit pas nécessaire d’exercer ces jugements. Ésaïe les appelle « son œuvre inconnue, et pour exécuter son travail, son travail inaccoutumé » comme on peut voir dans Ésaïe 28:21. Voilà pourquoi Dieu les fait aussi brefs que possible. Mais Il avertit amplement avant d’agir, Il est extrêmement patient et lent à la colère. Il rappelle avec force ce qui pourrait arriver, dans l’espoir que le monde porte attention à Ses Paroles. Il désire voir une transformation dans le cœur, avant que ces choses deviennent insupportables.

Tout ce que nous venons de voir nous prouve que nous avons un Dieu d’amour, lent à la colère et plein de miséricorde. Ne trouvez-vous pas étrange que les gens qui ne lisent pas la Bible soient les premiers à nous déclarer : « Le Dieu que j’adore est un Dieu d’amour qui n’enverrait jamais un jugement sur qui que ce soit ! » À ces gens, je dis que c’est par amour que Dieu juge. Il faut qu’Il juge afin d’éliminer le mal dans Sa création une fois pour toutes. Son seul et unique but est d’amener éventuellement sur cette terre la bénédiction universelle que Ses serviteurs ont toujours désirée tout au long de l’histoire humaine. Et ce livre de l’Apocalypse nous déclare avec certitude et sans l’ombre d’un doute, que Jésus, le seul qualifié pour ouvrir ces sceaux, va accomplir toute la volonté que Son Père a bien voulu nous dévoiler. C’est ainsi que le mal sera remplacé par le bien et les humains pourront enfin vivre dans un bonheur parfait pour l’éternité.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : , , , , , , ,