D.021 – Mystère : Babylone la Grande

image_pdfimage_print

 

Apocalypse 17:1-18

Par Joseph Sakala

Dans le message précédent nous avons vu le dernier procès de la terre avec le déversement des sept coupes de la colère de Dieu répandues sur le monde. Les deux questions les plus souvent posées par les chrétiens au sujet des temps de la fin sont celles-ci : « L’Église devra-t-elle passer par la grande tribulation ? », et la deuxième : « Est-ce que les serviteurs de Jésus devront souffrir comme ceux qui rejettent Dieu ? » Pour répondre à ces questions, les opinions personnelles, même parmi les gens les plus instruits, n’ont aucune valeur, car elles ne demeurent que des opinions personnelles. Seul Jésus, la Parole vivante de Dieu dans la chair, possède cette vérité. Il doit donc être notre seul Révélateur.

Dans l’Apocalypse, deux expressions sont utilisées pour identifier les humains dans les derniers temps. D’abord, vous avez les « serviteurs de Jésus » qui, dès le premier verset de ce livre, reçoivent des instructions sur les choses qui doivent arriver bientôt. Ces serviteurs reçoivent également la promesse de Sa protection durant cette grande tribulation. Ensuite, vous avez les « habitants de la terre », une expression utilisée six fois dans l’Apocalypse désignant les individus qui repoussent carrément la volonté de Dieu. Ces gens devront un jour choisir : soit de se convertir à Christ, ou bien de souffrir dans le déversement des sept derniers fléaux de la colère de Dieu. Ce qui est décrit dans ce livre de l’Apocalypse, entre l’ouverture du premier sceau et l’accomplissement du septième, couvre une période d’environ trois ans et demi. C’est le temps identifié à plusieurs endroits dans la Bible comme la période de la Grande Tribulation.

Mais avant de nous amener dans cette dernière période prophétique, Jésus commence par installer de l’ordre dans Son Église, car déjà, dans les années 90, plusieurs problèmes avaient surgi un peu partout, lesquels problèmes Jésus voulait absolument corriger. Dans les lettres aux sept Églises, en Turquie, une seule émet la promesse d’une protection dans la structure même de son message. Toutes les autres Églises reçoivent des félicitations pour leurs bonnes œuvres, mais également des exhortations à corriger ce qu’elles faisaient de travers. Le but de Jésus était d’amener l’attitude de tous Ses serviteurs à ressembler à l’Église de Philadelphie, car, prophétiquement parlant, cette belle petite congrégation représente l’attitude que Jésus veut voir chez Ses serviteurs. Dans les temps de la fin, ce sont ces serviteurs de Jésus qui seront employés pendant la grande tribulation pour évangéliser le monde. Ce sont ceux qui auront gardé la Parole de la persévérance en Lui, et en Lui seul ! Jésus Lui-même leur ouvrira cette porte que personne ne pourra fermer ! Il leur promet aussi Sa protection particulière pour réaliser ce merveilleux travail d’évangélisation.

Ceci avait été clairement expliqué dans le message sur les 144 000, au chapitre 7, qui seront marqués au front pour obtenir cette protection. Nous avons aussi vu le fruit de leur travail manifesté chez cette foule énorme de chrétiens convertis durant cette tribulation dans Apocalypse 7:13-14, ces habitants de la terre qui, brusquement, à cause des bouleversements un peu partout, reconnaîtront la puissance de Dieu et deviendront bouillants pour Jésus. Malheur à ceux qui prêchent que le Saint-Esprit sera enlevé de la terre durant la tribulation. Si tel était le cas, comment, sans le Saint-Esprit, cette foule pourrait-elle se convertir à Christ ? C’est l’Esprit de Dieu qui nous pousse à la repentance ! Au lieu de croire ces pasteurs qui vendent un salut facile, j’exhorte fortement ceux qui croient se sauver de leur responsabilité d’être chrétien, en fuyant dans les nuages pendant sept années, de s’ouvrir les yeux à la réalité.

Nous avons vu, au chapitre 9, verset 4, comment ce sceau de Dieu va protéger ces Philadelphiens, même contre les démons qui recevront la permission de tourmenter l’esprit de tous les autres humains pendant cinq mois. C’est exactement cette promesse que Jésus a faite aux chrétiens de Philadelphie, dans Apocalypse 3:10, où Jésus leur dit : « Parce que tu as gardé la parole de ma patience, moi-même je te garderai de l’heure de la tentation [ou tribulation] qui doit venir sur le monde entier, pour éprouver [remarquez bien] les habitants de la terre. » Pas les serviteurs de Dieu, les habitants de la terre !

Des démons, relâchés pendant cinq mois, auront comme tâche principale de brouiller l’esprit des gens afin qu’ils croient aux mensonges qui seront inculqués par le faux prophète au travers de son église de faux ministres. Et, pour en finir au plus vite, Dieu sera prêt à prédisposer l’esprit de ces gens à cette séduction satanique. « C’est pourquoi Dieu leur enverra un esprit efficace d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge ; afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir dans l’injustice, soient condamnés » (2 Thessaloniciens 2:11-12). Mais à mesure que la situation mondiale ira en se détériorant, plusieurs commenceront à croire l’Évangile qui sera prêché par les serviteurs de Christ. Ces gens se convertiront et cesseront promptement de suivre cet Antichrist religieux ! Le faux prophète n’acceptera pas cet exode subit vers Christ et donnera l’ordre de faire mourir ces nouveaux convertis. Et comme les autres martyrs, tout au long des siècles, ces derniers martyrs donneront ainsi leur témoignage pour Jésus.

Voilà la manière par laquelle sera rendu complet le nombre de leurs compagnons de service qui, comme on a vu dans Apocalypse 6:11, devront être mis à mort comme eux. Dans Apocalypse 7:9, nous les voyons devant le trône de l’Agneau revêtus de robes blanches. Au verset 14, on voit qu’ils sont passés par la grande tribulation et ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. Mais au chapitre 12, nous voyons deux Églises de Dieu identifiées. Une est composée de serviteurs qui ont développé la belle attitude de Philadelphie, reconnus pour l’amour qu’ils manifesteront les uns pour les autres. Ceux-là prêcheront sous une protection divine durant cette tribulation ! Nous la voyons distinctement identifiée dans Apocalypse 12:14 où cette femme est protégée. L’autre Église devra passer par la tribulation. Elle est symbolisée par Laodicée, les « riches et comblés de tout » n’ayant besoin de rien ! Ils sont devenus tièdes, refusant de dompter ce que Jésus a demandé aux Églises de corriger. Mais, suite à ce qui se passera sur la terre, ils se réveilleront soudainement à la réalité et redeviendront bouillants. On les voit clairement identifiés dans Apocalypse 12:17.

Allons voir le passage, où nous voyons que : « Le dragon s’irrita contre la femme, » qui, au verset 14, est protégée. Alors, ce voyant, il « …s’en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, » à ces Laodicéens qui se mettent subitement à garder « les commandements de Dieu, et qui ont [déjà reçu] le témoignage de Jésus-Christ. » Ils se mettent, eux aussi, à témoigner pour Jésus, ce qui irritera certainement le faux prophète, et ce témoignage de leur part coûtera la vie à un grand nombre. Si seulement ils avaient écouté Jésus quand Il leur disait : « Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime ; aie donc du zèle et te repens. 20Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3:19-20). Il est encore temps de Lui ouvrir la porte, avant le début de la tribulation, pour éviter ce châtiment.

Quelle patience de la part de notre Seigneur qui n’abandonne jamais les Siens. Si seulement ils avaient voulu écouter Sa voix, se repentir de leur tiédeur et Lui ouvrir la porte de leur cœur, ce martyre pour eux aurait pu être évité. Malheureusement, ce martyre aura lieu et sera orchestré par cette fausse église mondiale, dirigée par le faux prophète, que Jésus appelle aussi « la Grande Prostituée ». Nous la voyons d’ailleurs décrite par Jésus dans Sa lettre à Thyatire. Il nous parle d’une femme qu’Il appelle Jézabel et qui enseignait aux frères et aux sœurs qu’il était tout a fait correct pour un converti de se livrer à l’impudicité spirituelle et sexuelle. Cette attitude de « une fois sauvé toujours sauvé » est ouvertement prêchée de nos jours et attire énormément de brebis dans ces assemblées. Vous verrez cela dans Apocalypse 2:20.

Dans les Écritures, la femme est souvent utilisée comme le symbole d’une Église. Puisque les enseignements de cette Jézabel étaient faux, au verset 22, on voit Jésus lui dire qu’Il va envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent l’adultère spirituel avec elle, donc, ceux qui étaient d’accord avec son enseignement, et même à leurs enfants. Nous verrons l’impact de cette prophétie sur la dernière génération de ces enfants, ces Laodicéens qui se croiront spirituellement riches et très à l’aise dans un christianisme aux enseignements dilués ; des Églises prêchant un autre évangile que celui que Jésus nous a apporté ; un évangile rempli de traditions et de vérités d’hommes, et très loin de la véritable Parole de Dieu. Et tout ceci sous le voile de « l’amour » et de la « tolérance » envers tous, peu importe ce qu’ils croient, alors que c’est la cupidité et la convoitise du pouvoir de dominer qui les animera ! Combien y a-t-il de vérités ? Dans Jérémie 17:5, nous lisons : « Ainsi a dit l’Éternel : Maudit est l’homme qui se confie en l’homme, et qui de la chair fait son bras, et dont le cœur se retire de l’Éternel » !

C’est ainsi que, sous la fausse bannière de l’amour, cette « chrétienté » des hommes, inspirée par Satan lui-même, tentera de mettre fin au véritable christianisme. Les dénominations qui minimisent l’importance de toutes ces instructions de Jésus aux Églises se privent, sans le réaliser, d’une source précieuse de connaissance divine, car elles exposent leurs brebis aux loups ravisseurs qui propagent des mensonges et des hérésies. À celui qui s’attache à ces doctrines d’hommes, l’Éternel déclare : « Il sera comme un homme dénué de secours dans la plaine stérile ; il ne verra point venir le bien ; mais il habitera au désert, dans les lieux secs, dans une terre salée et inhabitable » (Jérémie 17:6). Et comme ces groupes ne se concentrent que sur la troisième partie de ces révélations, réservée aux habitants de la terre, leurs ministres voilés ne peuvent pas concevoir l’Église de Jésus sur la terre et protégée par Lui. Pourtant, c’est ce que Jésus nous dit.

Alors, que font leurs prédicateurs ? Ils enlèvent l’Église dans les nuages, ou au ciel, pendant sept ans, avant le début de la tribulation ! Ensuite, ils tordent les versets sur le retour de Jésus qui, pourtant, n’arrivera qu’à la dernière trompette de Dieu, vers la fin de la tribulation. Il n’y a qu’un seul avènement de Jésus, clairement décrit dans l’Apocalypse, pour prendre possession du royaume du monde et il arrive à la dernière trompette ! Apocalypse 11:15-17 : « Or, le septième ange sonna de la trompette, et de grandes voix se firent entendre dans le ciel, qui disaient : Les royaumes du monde sont soumis à notre Seigneur et à Son Christ, et il régnera aux siècles des siècles. Et les vingt-quatre Anciens, qui sont assis sur leurs trônes devant Dieu, se prosternèrent sur leurs faces, et adorèrent Dieu, en disant : Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu Tout-Puissant, QUI ES, et QUI ÉTAIS, et QUI SERAS, de ce que tu as pris en main ta grande puissance, et de ce que tu es entré dans Ton règne. » Vérifiez-le vous-mêmes, s’il vous plaît !

La Bible est très claire là-dessus. L’enlèvement de l’Église n’est pas pour la protection physique, même si cela insulte certains télévangélistes ! Si l’enlèvement était pour la protection physique, quelle serait alors l’utilité de ressusciter Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, les prophètes, etc., pour les protéger ? Les protéger contre quoi ? La troisième guerre mondiale ? Ces Élus de la Première Résurrection se reposent dans leurs sépulcres, bien à l’abri de tout danger physique où rien ne peut les toucher ! L’argument chéri des pré-tribulationistes d’un enlèvement pour la protection seulement n’est pas valide et n’a aucun fondement biblique. L’enlèvement de l’Église n’est pas pour sa protection ! Jésus la protégera SUR LA TERRE pendant qu’elle accomplira fidèlement son travail d’évangélisation. Quand Jésus viendra pour enlever l’Église vers Lui, dans les airs, ce sera notre réunion avec Lui pour toujours. S’il vous plaît, relisez attentivement 1 Thessaloniciens 4:15-17, car c’est alors que chacun de Ses serviteurs recevra sa rétribution, comme il est écrit dans Apocalypse 22:12. Nous recevrons aussi Ses instructions sur les fonctions que Jésus nous réserve dans l’administration de Son Royaume sur cette terre durant le Millenium et éventuellement au-delà, dans l’univers entier.

Regardons maintenant ce que Jésus nous déclare au sujet de cette grande prostituée, dans Apocalypse 17:1 : « Et l’un des sept anges qui avaient les sept coupes, vint et me parla, en disant : Viens, je te montrerai le châtiment de la grande prostituée, qui est assise sur les grosses eaux, 2Avec laquelle les rois de la terre ont commis fornication, et qui a enivré du vin de sa prostitution ceux qui habitent la terre. » De ses faux enseignements ! Voici cette expression — habitants de la terre — qui revient toujours pour identifier ceux qui rejettent Dieu. Verset 3 : « Et il me transporta en esprit dans un désert… » Donc, Jean reçoit une vision. « …et je vis une femme assise sur une bête de couleur écarlate, pleine de noms de blasphème, et ayant sept têtes et dix cornes. » Nous avons vu cette Bête qui représente une cabale de dix dirigeants gratifiés, qui s’uniront soudainement au grand leader politique pour dominer sur l’économie mondiale dans les derniers jours. Nous en verrons encore plus sur cet individu un peu plus loin.

Mais Jean met l’emphase, ici, sur cette femme qui est assise sur la Bête. Elle symbolise ce faux prophète avec sa fausse église qui vont dominer la scène religieuse mondiale, durant les derniers trois ans et demi de cette prophétie. Cette fausse église va exercer toute l’autorité que lui accordera l’Antichrist politique, comme on peut voir dans Apocalypse 13:12. Il est faux de croire que cette femme va dominer sur la Bête juste parce qu’elle est assise dessus ! Vous remarquerez que, dans un concours équestre, où l’on saute par-dessus des obstacles, la personne assise sur le cheval ne domine pas le cheval, elle le guide, car ils font équipe ensemble et non un contre l’autre ! Il y a au moins dix indices qui nous sont présentés pour identifier cette femme. Aucun symbole dans ce livre ne nous est révélé avec autant de signes. Jésus met beaucoup d’emphase sur cette femme, car elle représente la prostitution religieuse à son point culminant dans les derniers jours.

Pour découvrir la véritable dernière religion babylonienne, il faut revenir à Apocalypse 2:9 et 3:9 pour identifier la Synagogue de Satan. D’après ces deux versets, il y a un peuple qui, même aujourd’hui, se proclame comme étant « les Juifs », mais qui ne l’est pas. Il véhicule plutôt une religion qui porte en elle tous les éléments de Babylone et de ses Mystères. Voilà ce qu’est la Synagogue de Satan. Posons-nous alors cette question : Qui, de nos jours, se dit Juif et possède des synagogues ? Il est primordial pour le chrétien d’abandonner les interprétations antérieures sur la Grande Prostituée des temps de la fin, car elles risquent fortement d’amener les lecteurs, en quête de la vérité, à surveiller une fausse piste.

Dans le passé, l’Église catholique a souvent été pointée du doigt par ses adversaires comme étant la Grande Prostituée. Avec la connaissance qui nous est présentement disponible, il devient de plus en plus évident que les véritables coupables ont créé un écran de fumée pour bien cacher leur plan d’action véritable. Ce que la population en général ne connaît pas, ce sont les manigances et les accords qui se font dans les coulisses des ténèbres, et qui vont nous amener vers l’identité réelle de « cette grande prostituée » des derniers jours. Par exemple, très peu de gens sont au courant qu’en juin 2000, à Pittsburgh, aux États-Unis, fut officiellement signée, avec la bénédiction des Nations Unies, la charte créant « l’Initiative des Religions Unies ». Un pot-pourri de religions fondées sur la « tolérance » et l’amour, où toutes les croyances personnelles deviennent bonnes, et où la Bible ne serait plus consultée pour trancher sur la véracité d’une doctrine. C’était la naissance d’un processus bien orchestré pour faciliter le débouché éventuel vers la fausse religion mondiale des derniers trois ans et demi.

Au début, ce mouvement semblait avoir pour motif d’unir simplement les dénominations chrétiennes évangéliques et protestantes, l’Église catholique romaine, l’Église anglicane, le bouddhisme, l’hindouisme, l’universalisme, l’islamisme, le judaïsme, le zoroastrisme, la religion des Sikhs, le shintoïsme, la religion Bahaï, la Wicca (société des sorciers), de nombreux groupes aborigènes qui adorent la nature et ainsi de suite. Tous se sont donné comme but de proclamer la tolérance et la paix mondiale. Mais leur véritable but était de préparer le monde à cheminer vers une religion unique et universelle que le faux prophète pourrait prendre en charge avec beaucoup de facilité afin de plonger le monde entier dans un Nouvel Ordre Mondial de dictature.

Avec cette connaissance additionnelle bien semée dans nos esprits, allons maintenant étudier ce que Dieu veut nous révéler sur cette « femme assise sur la Bête ». Le premier indice nous dit clairement qu’elle est une prostituée, une pervertie ! Ce symbole sexuel nous indique son mauvais comportement par une fausse adoration tordue de Dieu pour séduire. Tout comme une épouse, une prostituée offre une satisfaction sexuelle à un homme. Mais la prostituée ne remplit pas le reste du rôle qu’une épouse fidèle doit remplir envers son époux. Donc, spirituellement parlant, il est question d’une énorme organisation religieuse qui prétendra croire au Dieu de la Bible, mais qui, en réalité, Lui sera complètement infidèle. Ses prédicateurs dialogueront sur Dieu, mais ne croiront même pas Sa Parole !

Dieu avait prédit cette prostitution lorsqu’Il parla à Son épouse Israël. Dans Ézéchiel 16, Dieu explique comment Israël était devenue une prostituée. Les parallèles sont frappants et méritent qu’on établisse la comparaison. Dans un langage très poétique Dieu nous raconte ses origines dès le début du chapitre. Voici ce que Dieu nous déclare au verset 8 : « Et je passai près de toi et je te regardai ; voici, ton âge était l’âge où l’on aime, et j’étendis sur toi le pan de Mon vêtement, je couvris ta nudité ; je te fis serment, je fis alliance avec toi, dit le Seigneur, l’Éternel, et tu m’appartins ». Ensuite Dieu explique comment Il en a pris soin et comment Il l’a parée de ce qu’il y avait de plus beau. Mais après l’avoir comblée de toutes ces bénédictions, et que sa renommée se répandit parmi toutes les nations, grâce à la magnificence dont Dieu l’avait ornée, qu’a fait Israël ?

Ézéchiel 16:15-17 : « Mais tu t’es confiée en ta beauté, et tu t’es prostituée à la faveur de ta renommée, et tu as prodigué tes propositions à tout passant, en te livrant à lui. Tu as pris tes vêtements, tu t’es fait des hauts lieux garnis d’étoffes de toute couleur, et tu t’y es prostituée, — chose qui n’était point arrivée, et qui ne t’arrivera plus. Tu as aussi pris les magnifiques parures, faites de Mon or et de Mon argent, que je t’avais données ; tu en as fait des figures d’hommes auxquelles tu t’es prostituée ». Israël a pris la Vérité divine (Ses vêtements, Son or et Son argent), pour la transformer en traditions d’hommes pour se prostituer avec ces traditions, qui de nos jours ont pris préséance sur la Vérité divine.

Si la religion finale devait être le Nouvel Âge ou quelque chose du genre, aucun membre d’églises chrétiennes ne tomberait dans le piège, ce serait trop gros. Mais le judaïsme appuyé sur une fausse interprétation des Écritures, non seulement ferait du ravage dans un avenir proche, mais en fait déjà en ayant inculqué dans la tête des « chrétiens d’églises » qu’il leur faut quasiment adorer les Juifs et écouter béatement tout ce qu’ils disent. Voilà qui a bien plus de chances d’amener les gens vers l’Apostasie.

Des mouvements existent déjà depuis bon nombre d’années pour préparer ce terrain si fertile à l’apostasie finale. Étudiez vous-mêmes les doctrines du Nouvel Âge, pour ne nommer qu’un de ces nombreux groupes dont les idées sont fondées sur la Kabbale juive. On vous parlera de Dieu, de Jésus et même des anges. Mais creusez un peu pour voir dans quel contexte. Vous découvrirez qui est Dieu, pour eux. Ils sont complètement d’accord avec plusieurs religions orientales qui enseignent ouvertement que chaque être humain possède en lui la puissance nécessaire pour devenir son propre dieu. Avec des religions qui mettent présentement l’emphase sur l’amour seulement, l’ensemble de leur enseignement est orienté vers la tolérance des autres et non sur la Parole de Dieu. La vérité des hommes prend ainsi préséance sur la vérité divine. C’est ainsi que, dans les derniers jours, l’esprit de l’homme non converti sera dénué du véritable secours dans cette plaine stérile religieuse, et il ne verra point venir le bien ; mais il habitera au désert spirituel, dans les lieux secs, dans une terre salée et inhabitable.

Le deuxième indice nous dit qu’elle aura une influence mondiale, car elle est assise sur les « grosses eaux ». Jean nous explique le symbolisme de ceci au verset 15, où l’ange lui dit : « Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, sont des peuples, et une multitude, et des nations, et des langues. » Cette religion mondiale très populaire aura une multitude d’adeptes dans tous les pays du monde. Elle exercera ainsi  beaucoup d’influence sur les chefs de ces nations, car leurs citoyens auront été enivrés du vin de leur impudicité. Impudicité voulant dire ici « fornication spirituelle » et non « physique ». Des esprits enivrés de fausses doctrines. La Prostituée s’est assisse sur tous les peuples. Elle s’est infiltrée partout. Elle n’a pas besoin de se faire des adeptes à la façon des sectes ou des religions modernes, en faisant du prosélytisme. Elle exerce plutôt son influence dans tous les aspects de la société des peuples ; elle dirige leur manière de penser ; elle suggère insidieusement des idées ; elle s’empare des rênes de l’économie ; elle incline, par un marketing bien orchestré, l’opinion publique dans le sens qu’elle désire ; elle fabrique des lois et en défait d’autres ; bref, elle s’attache à guider le destin du monde !

Le commun des mortels sera donc séduit au point de gober comme vérité une illusion religieuse qui, en surface, semblera avoir du sens, mais qui sera complètement fausse. C’est ce qu’on appelle être « enivré du vin de son impudicité spirituelle ». Voilà sans aucun doute une très bonne raison pour laquelle Paul nous encourage dans 1 Thessaloniciens 5:6 : « Ne dormons donc pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres » Paul parle ici d’une sobriété spirituelle que les autres (non-convertis) n’auront pas. Au verset 8, Paul insiste : « Mais nous qui sommes du jour, [enfants de la lumière, éclairés du Saint-Esprit] soyons sobres ». Qui, sauf le vrai serviteur de Christ, prendra le temps de vérifier dans les Écritures si ce qui sera prêché est vrai ou faux ? Et, en plus, ce faux prophète fera de grands prodiges au point de séduire même les élus, si c’était possible. C’est ainsi qu’avec des prodiges, il commettra l’adultère spirituel avec les rois de la terre. Connaissez-vous beaucoup d’individus qui ne sont pas attendris par des miracles ?

Mais pour ce qui est des élus, qui ont appris à vérifier toutes choses par les Écritures, il sera impossible de les séduire. S’il vous plaît, n’abandonnez pas l’étude de la Parole de Dieu ! Elle sera votre arme puissante durant cette période de crise. Car, accompagnée de la prière, elle sera votre seule planche de salut durant cette séduction massive du monde ! La dignité du véritable converti est dans la lutte contre le mal. La victoire du chrétien n’est que la conséquence évidente d’un combat bien entretenu.

Le troisième indice nous déclare qu’elle est assise sur la Bête. Ces deux-là feront équipe ensemble et il y aura une grande complicité entre les deux. Elle recevra beaucoup d’autorité, pour le temps que cela fera l’affaire de ce grand chef politique. Avez-vous déjà noté comment, dans une compétition équestre, le cavalier, sans dominer la bête, la dirige dans ses prouesses ? Alors, comme dans tous les systèmes antérieurs, lorsque le côté religieux reçoit trop de pouvoir, il y a cette tendance inévitable à vouloir dominer le côté politique. L’histoire nous en a souvent donné exemple. Nous avons vu cela avec l’Église catholique devenue tellement puissante qu’elle se croyait supérieure aux rois et aux empereurs qu’elle couronnait. Elle a cependant appris une petite leçon, avec Napoléon Bonaparte qui, lors de son couronnement, a subitement saisi la couronne des mains de l’évêque pour se couronner lui-même empereur.

Nébuchadnetsar, roi de Babylone, détestait lui aussi les Chaldéens qui tentaient à chaque occasion propice d’influencer le roi avec leur religion pleine de Mystères. Plusieurs fois, il a même menacé de les exterminer. Le dieu de son royaume, c’était lui ! Depuis lors, les rois et gouvernants se servent des systèmes religieux pour mater, contrôler et endormir les masses populeuses. Ceci se fait cependant en surface seulement, car de plus en plus nous découvrons que la véritable inspiration de ces hommes leur venait constamment de leurs fidèles thaumaturges qui les instruisaient dans les importantes décisions qu’ils devaient prendre.

L’Antichrist militaire des temps de la fin aura la même réaction envers cette Babylone à Mystères. Devenue très puissante, elle voudra, elle aussi, trop s’imposer dans ses affaires au point de l’irriter à l’extrême. Alors, lui et ses dix acolytes vont s’enrager contre cette fausse église. Verset 16 : « Et les dix cornes que tu as vues à la bête, haïront la prostituée, la désoleront et la dépouilleront et mangeront ses chairs, et la consumeront dans le feu. » Elle sera donc dépouillée de son autorité et on mettra le feu à un grand nombre de ses lieux de rencontre. Il devient intéressant de noter ici comment Satan, qui contrôle les deux systèmes, les tournera à un moment donné l’un contre l’autre. Il est le maître de la division.

Satan est le « dieu de ce siècle » (2 Corinthiens 4:4), et il contrôle tous les gouvernements humains de la même façon. Aucune démocratie n’a jamais fonctionné avec un parti politique unique. Chaque pays, dit démocratique, a toujours eu au moins un parti d’opposition, et Satan dirige les deux pour créer la division. Il a fait la même chose avec toutes les religions, qui prétendent utiliser la même source de vérité, et qui sont pourtant toutes en contradiction les unes avec les autres sur plusieurs doctrines. Plus étonnant encore, au travers de toute cette confusion, c’est que chaque dénomination est tout à fait convaincue qu’elle seule possède toute la vérité, alors que toutes les autres sont dans l’erreur. Mais que nous dit Jésus d’une telle confusion organisée ? « Mais Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : Tout royaume divisé contre lui-même sera réduit en désert ; et toute ville ou toute maison divisée contre elle-même ne subsistera point » (Matthieu 12:25). Et dire que les hommes croient pouvoir fonder un Nouvel Ordre Mondial dans la paix, alors que la confusion et la division règnent dans leurs efforts pour y parvenir.

Notre quatrième indice nous montre que cette femme sera évidemment très riche. Au verset 4, on lit : « La femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles ; elle tenait à la main une coupe d’or, pleine des abominations et des souillures de sa prostitution. » Le pourpre et l’écarlate symbolisent des vêtements dignes de la royauté. Les bijoux qu’elle porte symbolisent des choses divines ou des vérités spirituelles. Mais n’oublions jamais que c’est une prostituée ! Elle est vêtue de ces choses, mais elle ne les possède pas ! Elle les a usurpées, elle les a volées ! Elle s’est emparée du pouvoir par les paroles trompeuses qu’elle a susurrées aux oreilles de ses multiples amants, qu’elle a par la suite écrasés de toute part quand elle avait convenu qu’elle n’en avait plus besoin. Mais son tour viendra, car justice sera faite.

L’histoire de la prostituée en est une de complots, de trames ténébreuses et d’intrigues autour du pouvoir, le tout trempé du sang des martyrs. Et cette situation perdure depuis au-delà de 4 000 années. Donc, l’apparence extérieure de la prostituée dans les derniers jours ne sera qu’une façade, comme toujours, mais son apparition impressionnera des foules énormes. Elle passera pour riche, mais spirituellement parlant, elle sera extrêmement pauvre. Elle sera même mise à nue par cette Bête politique et ses dix acolytes quand ils n’auront plus besoin d’elle. Ses « amis » lui rendront « œil pour œil, dent pour dent » et elle récoltera ce qu’elle a toujours semé. Cette allusion à la richesse et à la pauvreté, nous fait inévitablement penser à l’attitude de Laodicée, que Jésus devra corriger sévèrement pour la réveiller subitement de sa tiédeur !

Le cinquième indice nous dévoile qu’elle tient dans sa main une coupe d’or. L’or, dans les Écritures, est un symbole souvent relié à une activité divine. L’extérieur de cette coupe paraît nous indiquer qu’elle contient la vérité divine, mais elle est remplie de faux concepts religieux, des choses abominables répandues par son enseignement moral tordu. Cette coupe est en contraste aussi avec la coupe de la communion que Jésus avait partagée avec Ses disciples le soir de la Pâque. Sa coupe représentait une nouvelle alliance dans Son sang. Vous avez ici une contrefaçon de cette coupe, c’est-à-dire une alliance satanique avec les habitants de la terre. Satan tente toujours d’imiter Dieu, mais d’une façon corrompue. Donc, cette coupe paraît vraie, mais elle ne l’est pas. C’est la coupe de ce qu’ont fait les rabbins tout au long des siècles avec l’Ancienne Alliance en la pervertissant pour qu’elle devienne le fameux Talmud babylonien.

Le sixième indice nous est dévoilé au verset 5 : « Et sur son front était écrit un nom : Mystère : Babylone la grande, la mère des fornicateurs et des abominations de la terre. » Son nom est un Mystère, alors il nous indique quelque chose de plus profond que ce qui paraît en surface. La première Babylone était la grande ville construite sur l’Euphrate. Cet empire dominait sur le monde ancien de son temps. Mais sa fondation originale se situe dans le livre de la Genèse. Tout avait commencé par Nemrod qui a fondé la ville de Babel, comme on peut voir dans Genèse 11. C’était un système fondé sur l’idolâtrie où Nemrod, ce grand chasseur et protecteur du peuple, était adoré comme un dieu. Sémiramis, son épouse, s’occupait du côté religieux de ce système. Et elle a même réussi à déifier Nemrod après sa mort pour ensuite devenir, à son tour, la reine du ciel ! Vous verrez cela dans Jérémie 7:17-19 et 44:17-19.

Cette religion pleine de Mystères, que seuls certains initiés étaient autorisés à comprendre, s’est éventuellement propagée dans la puissante Babylone du roi Nébuchadnetsar. Les Chaldéens prétendaient être les récipiendaires de ces Mystères, et qu’eux seuls pouvaient les révéler au roi, sur demande spéciale. Même si les Chaldéens appuyaient le roi en le faisant passer pour un dieu, on peut voir comment le vrai Dieu a utilisé Daniel pour lui dévoiler des rêves qu’aucun de ces Chaldéens ne pouvait lui expliquer. Mais cette religion à Mystères est demeurée dans le système au travers des autres royaumes qui se sont succédés à Babylone. Tous les monarques de ces royaumes se faisaient adorer comme des dieux, même si quelques-uns ne le démontraient pas ouvertement. Cependant, dans leur for intérieur, ils se croyaient dieux. Ça, je vous l’assure. Sous l’Empire romain, les césars exigeaient l’adoration des citoyens. Alors, une fois par année, chaque citoyen du royaume devait déclarer ouvertement que César était Seigneur. Quand les chrétiens ont commencé à déclarer que Jésus était Seigneur, on les a martyrisés.

Donc, cette Mystère Babylone représente l’idolâtrie, ou l’adultère spirituel, qui est associé à ce système babylonien. L’adoration d’un homme au lieu du vrai Dieu ! Dans Apocalypse 11:8, nous avons même vu Jérusalem se faire traiter de Sodome et d’Égypte parce qu’elle deviendra, même durant le ministère des deux témoins, un lieu d’enseignement tordu et corrompu par cette fausse église mondiale. Jésus appelle continuellement les choses par ce qu’elles sont ! Il serait bon cependant de ramener ici certains faits historiques qui jettent une lumière crue sur cette Grande Prostituée des temps de la fin. Après la mort de Nemrod, alors que Sémiramis eût ravivé, mais secrètement, les Mystères du culte babylonien, l’Égypte, une nation subséquente, en fit sa religion officielle. Tous les égyptologues pourraient vous retracer l’origine babylonienne du culte rendu à Osiris (Nemrod) et à Isis (Sémiramis).

Rappelons-nous toutefois, qu’Israël, en tant que nation naissante, a passé les 430 premières années de son histoire en Égypte. Or, durant la première partie de son séjour, elle fut choyée à cause de Joseph. Néanmoins, après la mort de Joseph, la nation fut réduite à l’esclavage, et c’est alors que se sont élaborés les premiers fondements de la fameuse Tradition juive que Jésus, durant Son ministère, a si vertement condamnée. Cette Tradition fut toutefois fondée directement sur les doctrines babyloniennes, et elle s’est perpétuée au sein de l’élite religieuse de la nation après l’Exode. Avec le temps, elle fut enrichie d’une interprétation tordue de la Torah — Parole de Dieu donnée à Moïse.

Les chefs religieux de l’époque ont, en outre, « prêté » à Moïse des enseignements oraux qu’ils ont eux-mêmes ajoutés à toutes les autres Traditions teintées de Mystères. Puis, lors de la captivité de Juda dans la Babylone de Nébucadnetsar, les Chaldéens exercèrent une influence telle chez les dirigeants religieux d’Israël que ceux-ci échafaudèrent les assises du judaïsme en s’inspirant des Mystères de Babylone qu’ils insérèrent dans leur interprétation déjà tronquée des Écritures. Ils formèrent différentes sectes d’initiés, comme les Pharisiens, les Esséniens et les Saducéens. Ils fondèrent aussi le rabbinat et eurent de longues discussions sur les versets de la Torah (la Loi mosaïque) afin de trouver des moyens de la contourner grâce à leur Tradition orale déjà bien ancrée dans la Religion à Mystères de Babylone.

Il en a éventuellement résulté le Talmud et la Kabbale. Ces livres d’instructions perpétuent depuis lors l’enseignement de Babylone à tel point que l’on retrouve aujourd’hui deux Talmuds reconnus : le Talmud de Jérusalem et le Talmud babylonien. Et lorsque les deux entrent en désaccord sur un point donné, c’est toujours le Talmud babylonien qui a préséance ! Avec ceci en tête, prenez le temps maintenant de relire Ézéchiel 16 au complet, et vous comprendrez soudainement beaucoup de choses nouvelles….. !

Le septième indice nous déclare qu’elle est la mère des prostituées. Si elle est la mère des prostituées, il ne peut donc s’agir d’une religion NOUVELLE ! Il nous faut chercher la plus ancienne religion des hommes pour la reconnaître. Elle sera donc la mère de toutes les organisations soi-disant religieuses qui prêchent que Dieu existe, mais insistent discrètement pour dire que ce même Dieu n’a plus sa place dans la vie d’un individu. On enseigne déjà que, par la méditation transcendantale, ou par la science pure, l’homme possède déjà tout ce qu’il lui faut pour être dieu. Ces groupes ont plusieurs centaines de millions d’adeptes dans leurs rangs à l’heure actuelle. Cette fausse doctrine déjà populaire, le deviendra encore davantage lorsque le faux prophète se mettra à enseigner la même chose, surtout quand son enseignement sera appuyé par plusieurs grands prodiges. À la vue de tous ces miracles, un effet de foule s’installera où des centaines de millions d’adeptes de toutes langues, de toutes nations, se tourneront alors vers lui, croyant que toute cette puissance lui viendra de Dieu. Ses enseignements erronés seront acceptés volontiers comme étant la vérité.

Le huitième indice se trouve au verset 6 : « Je vis cette femme enivrée du sang des saints et du sang des martyrs de Jésus… » Cette fausse église persécutera ceux qui se tourneront vers Jésus. Elle ne tolérera aucune opposition à son enseignement. Elle s’y objectera avec violence au point de mettre à mort quiconque exposera les mensonges qu’elle tentera de faire avaler au monde. On voit clairement, dans Apocalypse 13:15, l’autorité dont jouira ce faux prophète, car quiconque ne se soumettra pas à cette fausse religion, structurée à l’image de la Bête, sera tué. Les talmudistes ont été responsables du massacre des prophètes et des envoyés de Dieu. Ils sont allés jusqu’à tuer le Fils de Dieu. Depuis lors, il y a eu de multiples persécutions des enfants de Dieu ; cela ne s’est jamais arrêté et cela devrait atteindre son apogée pendant la Grande Tribulation.

Jésus avait dit : « Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés » (Matthieu 23:37 et Luc 13:34). Puis, S’adressant directement aux rabbins, Jésus leur a dit : « Serpents, race de vipères, comment éviterez-vous le châtiment de la géhenne ? 34C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes ; vous ferez mourir et vous crucifierez les uns ; vous fouetterez dans vos synagogues et vous persécuterez de ville en ville les autres. 35Afin que tout le sang innocent qui a été répandu sur la terre retombe sur vous, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l’autel. »

Ensuite, S’adressant à Ses disciples, Il les a avertis, dans Jean 15:20 : « Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont observé ma parole, ils observeront aussi la vôtre », et ce, en parlant des rabbins des derniers temps, car Il leur dit ailleurs cette prophétie : « Mais, avant tout cela, ils mettront les mains sur vous, et vous persécuteront, vous livrant aux synagogues, et vous mettant en prison, et vous menant devant les rois et devant les gouverneurs, à cause de mon nom. »

Jésus dit bien que nous allons être persécutés à cause de Son nom ! On ne pourrait être persécuté par une religion qui prône Jésus-Christ, même de manière boiteuse, ou bien une religion qui s’en fout, comme le Nouvel Âge. Il faut donc que la simple mention de l’adoration du Nom de Jésus soit une cause de persécution, d’emprisonnement et de mise à mort au sein d’un système religieux qui haïra Son nom ! Comme le judaïsme, par exemple ! Il n’est donc pas surprenant que Jésus les appelle de faux juifs membres de la Synagogue de Satan.

Le neuvième indice se trouve au verset 9 : « C’est ici l’intelligence qui possède de la sagesse. » Qu’est-ce que cela veut dire ? Simplement que ce que nous allons voir n’est pas quelque chose de facilement identifiable par le commun des mortels. Comment alors posséder cette intelligence qui a de la sagesse ? Laissons la Parole de Dieu nous répondre. Allons voir Proverbe 9:10. Dans la première partie du verset, Salomon est inspiré d’écrire : « Le commencement de la sagesse est la crainte de l’Éternel… » Ceci veut dire que plus un chrétien développe cette crainte, ou ce respect profond envers Dieu, plus il ou elle deviendra sage. Regardons maintenant la deuxième partie : « …et la science des saints, c’est la prudence [ou intelligence]. » La science du monde, mes chers amis, produit une intelligence physique et mondaine, tandis que la science des saints, c’est-à-dire, celle qui nous vient des Écritures, c’est l’intelligence spirituelle. C’est une intelligence qui a de la sagesse.

Revenons maintenant dans Apocalypse 17. Voici une grande déclaration au verset 9 où notre intelligence qui a de la sagesse est mise au test : « Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. » Dans plusieurs documents historiques anciens, on peut voir la ville de Rome décrite comme une ville bâtie sur sept collines. Cela était bien connu, même au premier siècle. Cette identification de Rome nous est confirmée au verset 18, par notre dixième indice : « Or, la femme que tu as vue, c’est la grande cité qui règne sur les rois de la terre. » Du temps de Jean, vers la fin du premier siècle, la grande ville de Rome était la capitale de l’Empire romain. Elle dominait sur le monde connu du temps et régnait littéralement sur les rois de la terre avec sa fausse religion où César était adoré comme un dieu.

Toutefois l’Église que Christ avait fondée croissait malgré les persécutions contre elle. Elle demeurait fidèle à Jésus et devait souvent se réunir en petits groupes dans les catacombes pour échapper aux soldats romains qui la pourchassaient sans cesse. Alors, Jean nous déclare dans Apocalypse 17:9 : « Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. » Je vous pose alors la question suivante : Quelle autre ville que Rome fut bâtie sur sept montagnes ? Je vous exhorte à lire notre article La Cité aux sept montagnes de l’Apocalypse, où vous verrez que la cité aux sept montagnes, durant la dernière résurrection du système babylonien ne pourra pas être Rome, mais deviendra Jérusalem, également bâtie sur sept montagnes, et où la dernière abomination prophétisée par Paul aura lieu. C’est la ville où les deux témoins seront assassinés après leur témoignage de trois ans et demi. « Et leurs cadavres seront sur la place de la grande cité, qui est appelée spirituellement Sodome et Égypte, où notre Seigneur a été crucifié » (Apocalypse 11:8). Je vous prierais de lire notre article s’il vous plaît.

Vers la fin du premier siècle, plusieurs congrégations existaient un peu partout à Corinthe, à Thessalonique, en Galatie, à Colosse et à Philippe, sans omettre les sept Églises en Turquie que nous avons étudiées dans les chapitres 2 et 3. Jean croyait avec conviction que, dans les temps de la fin, l’Église de Jésus couvrirait la terre entière. Cela explique ce qu’il écrit à la fin du verset 6 : « …et en la voyant, je fus saisi d’une grande stupeur. » Jean est tout surpris de voir que subitement dans les temps de la fin c’est plutôt une grande église prostituée, de connivence avec l’Antichrist qui dominera sur les rois de la terre. La surprise de Jean a sans doute été provoquée par le fait qu’il vit que les rabbins avaient bien changé et pris un pouvoir immense, disproportionné par rapport à ceux qu’il connaissait de son époque et qu’ils étaient devenus le vecteur principal de la religion à mystères de Babylone. Sûrement de quoi surprendre ! Une religion qu’on croit venir de Dieu et qui se transforme en religion du diable ! Une église doucereuse qui séduira le monde en reniant le nom de Jésus sous prétexte qu’il ne faut adorer qu’un seul Dieu et que le christianisme prône une trinité polythéiste. Cette fausse église déviera ainsi l’adoration du vrai Dieu vers cet Antichrist religieux qui osera se proclamer lui-même dieu.

Au verset 7 : « Et l’ange me dit : Pourquoi es-tu stupéfait ? Je te dirai le mystère de la femme, et de la bête qui la porte, et qui a les sept têtes et les dix cornes. 8La bête que tu as vue, a été et n’est plus… » Dans cette vision, Jean reconnaît que cette Bête qui était, c’est l’Empire romain. Mais l’ange lui confie que, dans la chronologie historique de sa vision, elle cessera d’exister et elle ne sera plus, pour un temps. En effet, l’Empire romain a reçu sa blessure mortelle en l’an 476. À partir de ce moment, l’Empire a officiellement cessé d’exister en tant qu’empire mondial. Oh, il y a eu plusieurs tentatives de ressusciter cet Empire, certaines résurrections plus importantes que d’autres ! Chacune fut dirigée par « l’image de cette Bête » qui s’était sournoisement coiffée de toute son autorité. Les hommes comme Justinien, Charlemagne, Otto le Grand, Charles Quint, Napoléon et même le tandem Mussolini/Hitler ont laissé leur marque sanglante sur l’histoire. Mais aucun de ces royaumes ne fut considéré par les historiens comme étant mondial, malgré leur énorme puissance temporaire.

Ce qui se passe ici, cependant, dans la deuxième partie du verset 8, est complètement bouleversant. L’ange dit à Jean que cet empire qui n’est plus « doit monter de l’abîme et s’en aller en perdition… » Pendant cette courte résurrection soudaine, cet empire deviendra extrêmement puissant. Les serviteurs de Jésus reconnaîtront ce qui se passera, mais pas les habitants de la terre. Ces gens seront complètement abasourdis par la rapidité avec laquelle tout se produira. Verset 8, la suite : « …et les habitants de la terre [i.e., les non-convertis], dont les noms ne sont pas inscrits dans le livre de vie, dès la création du monde, s’étonneront en voyant la bête, car elle était, et elle n’est plus, bien qu’elle soit. »

Voilà pourquoi ceux qui connaissent les Écritures auront cette intelligence qui aura de la sagesse pour refuser d’accepter ce qui arrivera. Le serviteur de Dieu reconnaîtra qu’à sa résurrection finale, la Bête redeviendra très puissante, car c’est Satan lui-même qui lui confiera son pouvoir. Tout dans cette prophétie semble nous indiquer que le quartier général de cette Fausse Religion Mondiale sera situé très probablement à Jérusalem près du temple où l’homme du péché, comme Paul le dénomme, fera son acte d’abomination dans le saint des saints.

Le verset 10 nous explique les sept têtes de cette Bête. « Ce sont aussi sept rois, cinq sont tombés ; l’un vit, et l’autre n’est point encore venu, et quand il sera venu, il ne doit durer que peu. » Ce verset fut expliqué dans le message intitulé La Bête et le faux Prophète. Nous avons vu qu’au premier siècle, les cinq premières structures de l’Empire romain étaient déjà tombées pour être remplacées par une sixième, celle des Césars, en commençant avec Julius, quelques soixante années avant la naissance de Jésus. Donc, « un existe » était très simple à comprendre par Jean vers la fin du premier siècle, car c’était le puissant Empire romain dans lequel il vivait. Un autre doit cependant venir et ne restera que peu de temps. Notez qu’un autre doit venir, mais il n’y a aucune mention que cette septième et dernière résurrection serait romaine.

Lorsque nous mettions ensemble tous ces indices, la première réaction de plusieurs groupes était de pointer l’Église catholique romaine comme étant cette prostituée assise sur la Bête, à cause de tous ces « concordats » qu’elle a conclus avec les rois de la terre. Jusqu’à la fin du 20ème siècle elle était toujours l’image de cette Bête, qu’elle avait remplacée en 476 quand la sixième tête de l’empire romain a reçu sa blessure mortelle. Nous avons vu que, du temps de Constantin, elle a même accepté comme pratique chrétienne plusieurs rituels païens jamais enseignés du temps de l’Église primitive que Jésus avait fondée. Alors, dans ce sens, elle s’est prostituée. L’histoire nous indique que, dans sa soif de pouvoir, elle fut responsable de l’Inquisition et des Croisades sanglantes. Toutefois, il serait trop facile de n’accuser que l’Église catholique. La simple vérité néanmoins, c’est que toutes les grandes Églises sont coupables de cette soif de pouvoir. Plusieurs se sont même approprié l’exclusivité des 144 000 ! Sans oublier une protection divine pour elles seules, durant la grande tribulation !

Ces groupes prêchent l’amour à gorge déployée. Mais leur sorte d’amour n’est réservée qu’aux membres seulement. Jésus faisait-Il acception de certains par favoritisme ? Dommage qu’aucune de ces dénominations ne semble avoir vraiment compris que l’Apocalypse n’a pas été écrite pour une dénomination particulière, mais plutôt pour les serviteurs de Jésus ! C’est-à-dire, tous les chrétiens convertis ! S’approprier une exclusivité auprès de Jésus exclut tous les autres individus et les chasse vers la condamnation au feu de la géhenne. Ceci va complètement à l’encontre du but original de Dieu de Se former une famille divine avec tous les humains qui lui obéiraient et vivraient selon Ses commandements.

Mais soudainement, depuis plusieurs années, un phénomène religieux  « quasi miraculeux » a fait surface. Tous ces groupes religieux ont avoué explicitement leurs infractions passées, accompagnées d’excuses envers les pauvres victimes. Pour désintoxiquer cette malheureuse situation, un mouvement œcuménique mondial fut donc créé par l’Église catholique afin de réconcilier et ramener au bercail toutes les églises chrétiennes. Un grand nombre de chrétiens ne réalisent pas ce qui se cache derrière cette réconciliation. Le but réel est de diluer leur enseignement doctrinal  pour amener toutes leurs brebis au même niveau d’enseignement, afin de mieux les manipuler vers une religion mondiale.

Donc, dans toutes ces religions, on ne prêche que l’amour, parsemé de doctrines d’homme. C’est ainsi que, progressivement, on se détourne des doctrines que Jésus est venu nous apporter. Et ceux qui étaient rendus à la viande spirituelle reviennent lentement vers ceux qui n’en sont encore qu’au petit lait…! Avec cette nouvelle « alliance », le thème unique est devenu « la tolérance dans la paix ». Appuyées constamment par un enseignement sur l’amour et encore l’amour dans la tolérance, sans vérifier les véritables mobiles derrière une telle pédagogie, toutes les églises deviennent très riches en connaissance de « vérités » internes, n’ayant plus besoin de rien. Et, avec le temps, la tiédeur viendra envahir et détruire le zèle du vrai chrétien s’il persiste à y demeurer. Ces chrétiens risqueront d’oublier les paroles mêmes de Jésus, qu’il faut adorer Dieu en esprit et en vérité ! Sous-entendue la Parole de Dieu, unique et inaltérable.

Il faut donc relever un fait marquant ici, pour démontrer que la Religion du Faux Prophète sera bel et bien babylonienne. Néanmoins sachez que les derniers préparatifs sont déjà entamés depuis l’an 2000 pour placer dans un même paquet, avec les « chrétiens » et « dans la tolérance et la paix », les bouddhistes, les sikhs, les islamistes, les hindouistes, les musulmans, les sorciers et plusieurs autres groupes. Voilà la création de l’annexion temporaire d’un pot-pourri de croyances, où personne ne devra s’affermir dans aucune vérité spécifique, car toute croyance sera donc considérée comme vérité. Une confusion religieuse où tous ces groupes finiront par annoncer leurs vraies couleurs : le pourpre et l’écarlate babyloniens de teinte 666 !

Quel serait le dessein d’une telle opération d’œcuménisme des diverses religions mondiales ? Pourquoi les Juifs se sont-ils arrangés pour que les autres religions s’unissent s’ils ne veulent pas de ces religions, ou de cet amalgame de religions ? C’est le judaïsme babylonien qui sera la dernière religion humaine, celle d’où sortira le Faux Messie ! Sachez que vous assistez ici au même procédé mis de l’avant dans tous les autres domaines de la vie en société. Ordo ab Chao ! L’ordre qui doit sortir du chaos ! Pouvez-vous imaginer dans quel chaos se retrouveront les membres de ce fouillis de religions engluées les unes aux autres, prônant des théologies tellement différentes tout en défendant que l’on remette en question leurs différences ? Cela équivaudra à essayer de promulguer un gouvernement qui tenterait d’englober intégralement des idées communistes, socialistes, fascistes, dictatoriales, démocratiques, anarchiques, féodales, etc. ! Il y aura une révolte chez les adeptes qui ne pourront pas tolérer longtemps autant de confusion, et qui réclameront que l’Ordre soit rétabli. C’est alors que les Juifs arriveront avec leur religion millénaire et toutes ses théories élaborées pendant des siècles, inspirées par Satan lui-même et soutenue par des prodiges mensongers ! Alors aura lieu la plus grande apostasie jamais vue sur terre…

Dans les derniers temps de cette société influencée par le « dieu de ce siècle », cette grande prostituée de l’Apocalypse englobera tous ceux qu’elle pourra séduire dans une religion mondiale durant un court intervalle de temps dans une dernière résurrection du système babylonien qui nous est présenté par une Bête écarlate de la même couleur que le dragon qui l’animera. Cette femme assise sur la Bête politique sera associée à elle, et les deux feront équipe ensemble. Les Écritures nous disent que cet Antichrist religieux va se déclarer dieu. Il faut alors que cette religion soit d’accord avec le leader politique, au point de le sermonner ouvertement. Elle devra être l’image religieuse de cette Bête politique, donc une religion mondiale, même si ce n’est que pour peu de temps, où les fidèles aussi se prendront pour des dieux.

Attendez de voir, maintenant, lorsque les démons seront relâchés pendant cinq mois, pour tourmenter les habitants de la terre afin qu’ils croient à cette doctrine satanique ! Sachez que l’humanité est déjà pilotée dans cette voie à l’heure actuelle, avec des « vérités » subtiles comme :

  • « Vous êtes numéro un ! » Pas Dieu, vous !
  • Vous pouvez, par la méditation venir à bout de tous vos problèmes tout seul.
  • Vous pouvez, par une méditation transcendantale, invoquer l’aide d’un esprit puissant pour  devenir tout ce que vous voulez.
  • Dieu n’est qu’une énergie impersonnelle qui remplit l’univers. Tout ce qui existe est un avec cette énergie. Alors, comme nous faisons partie de cette unité, nous sommes donc divins !

Revenons cependant à ce Faux Prophète annoncé par la Bible. Partons tout d’abord du principe que les « sages de Sion », c’est-à-dire, les rabbins du grand Sanhédrin qui commande au monde entier, vont élire eux-mêmes leur messie. C’est ce qu’ils ne cessent de répéter depuis des centaines d’années et c’est ce qui est écrit dans tous les bouquins de leur Tradition. En attendant, il y a un détournement d’attention majeur afin de laisser les Juifs s’organiser tranquillement dans l’ombre. Pour avoir la paix pendant qu’ils œuvrent à leur trame conspiratrice, ils suscitent de faux christs et de faux prophètes qui ridiculisent le nom de Dieu et particulièrement celui de Jésus. Au 20e siècle, on a eu droit à l’émergence de télévangélistes, comme Billy Graham, Oral Roberts, Pat Robertson, Tim LaHaye, Kenneth Hagen, Benny Hinn, Creflo Dollar, etc.

Dans la foulée, il s’en est trouvé qui se déclaraient christs, comme Sun Myung Moon, ou qui annonçaient la venue d’un christ, comme le peintre anglais Benjamin Creme qui annonce le Maîtreya depuis plus de trente ans dans le mouvement Nouvel Âge. Ce Maîtreya provient de l’imagination fertile du peintre anglais alimenté par l’inspiration satanique. Mais le Mashiach, futur « chef-d’œuvre » de Satan, doit sortir du Grand Sanhédrin, lui ! Et personne n’est présentement en mesure de pouvoir l’empêcher, car ce sont ses membres qui détiennent tous les pouvoirs terrestres depuis des décennies. Le Maîtreya du Nouvel Âge ne colle pas du tout avec cette réalité.

Voilà pourtant un élément de plus dans la préparation continuelle des « chrétiens » vers une apostasie dictée par le judaïsme sioniste moderne. Subtilement, on commence déjà à remettre en question le messianisme de Jésus-Christ dans les institutions dites « chrétiennes ». Ensuite, on remettra adroitement en question Sa divinité, ce qui se fait souvent dans un nombre grandissant de sectes. Bientôt, Jésus sera révoqué explicitement comme étant un menteur frauduleux et on apportera pour cela et de manière ouverte les arguments orthodoxes juifs tirés de leur Talmud et de leur Kabbale. On utilise déjà des ministres « chrétiens » pour prêcher que la mission de Jésus était frauduleuse en tant que Messie lors de Sa première venue sur terre. À mon avis, aucun autre moyen ne sera plus efficace pour provoquer l’apostasie des chrétiens nominatifs dans les derniers jours.

Il devient alors primordial de faire comprendre au lecteur qu’il faut se méfier de ceux qui viendront et tenteront de se proclamer christs, mais qui ne sont que les insignifiants précurseurs de l’Antichrist. Le Maitreya ne sera pas l’antichrist. Donc, le Maîtreya et tous les autres hurluberlus du genre de Benjamin Creme ne sont que des figures lancées dans le marché religieux pour tromper la population et détourner son regard du véritable Faux Prophète qui s’en vient. Tout ce que ces hommes réussissent à faire, pour l’instant, c’est de cadrer dans la prophétie de Jésus quand Il a dit que plusieurs viendraient en Son nom et diraient qu’Il est le Christ ou qu’ils sont eux-mêmes des christs. Benjamin Creme est de ceux qui disent : « Voici, le Christ est ici, ou il est là » (Matthieu 24:5 et 23). Jésus a bien dit qu’ils seraient plusieurs à faire cela. Alors que l’homme du péché est unique et le dernier. De ce fait, le Maîtreya et les autres ne sont là que pour préparer la table aux Antichrists religieux et politique qui s’en viennent.

Il y a maintenant des années que Benjamin Creme parle du Maîtreya et rien de plus ne s’est produit. Quand le véritable Antichrist va arriver, les choses vont résolument se précipiter et beaucoup plus rapidement. De plus, les chrétiens des églises conventionnelles ne croient pas au Maîtreya et celui-ci ne causera sûrement pas d’apostasie. Tandis qu’un grand rabbin juif possédant des pouvoirs surnaturels sera parfaitement plus en mesure de séduire une grande partie des chrétiens qui « adorent » déjà les Juifs, croyant que Dieu a aussi un plan de salut particulier pour cette race de vipères. Ne soyons pas leurrés et vérifions ce qui se passe.

Ils vont peut-être vous bavarder de Jésus comme étant un grand Maître spirituel. Il y a néanmoins une énorme différence entre croire que Christ vit en nous et croire que nous sommes Christ. Les mensonges véhiculés par ces groupes sont très subtils. Mais quand quelqu’un ne connaît pas les Écritures, ou cesse de les étudier, il s’ouvre à toutes sortes de doctrines de démons. Dans 2 Thessaloniciens 2, Paul nous parle de l’avènement de Jésus, mais il met les Thessaloniciens en garde contre ceux qui, déjà dans les années 60, essayaient de les séduire. Ces séducteurs prétendaient avoir des lettres venant des apôtres pour prêcher que Jésus était déjà arrivé. Nous voyons cela à la fin du verset 2. La même chose se produit à l’heure actuelle, alors que M. Creme prépare le monde pour l’apparition de son Maitreya, et ce sur une étoile qui apparaît déjà dans le ciel annonçant ce messie pour très bientôt.

Je ne sais pas si vous le savez, mais plusieurs groupes religieux de nos jours prêchent ouvertement que le messie est déjà revenu, et que nous sommes tout près d’entrer dans le Millenium avec lui. Il se cache dans les montagnes de l’Himalaya, étant en « retraite » pour méditer sur l’avenir de ce monde qu’il va bientôt diriger. Ces individus prêchent cette « vérité » à des salles combles d’intellectuels qui ne se lassent pas de les écouter. Ce sont pourtant des gens instruits et très intelligents, avec des doctorats en théologie, et qui ont accès aux révélations bibliques. Certains ont même publié des bouquins sur le sujet controversé du moment de l’apparition de ce messie. Les gens lisent ces livres et sont très impressionnés, croyant que c’est vrai. Mais regardez autour de vous, et ce qui se passe dans le monde. Aimeriez-vous demeurer pendant les prochains mille ans dans une société comme la nôtre qui dégénère à vue d’œil, jour après jour ?

Je regrette, mais La Bible nous dévoile comment l’avènement de Jésus se fera et je puis vous assurer qu’Il n’est pas encore arrivé, peu importe si cela déplaît à ces gens. Les Saintes Écritures sont très claires sur la façon que Jésus reviendra pour prendre charge de tous les gouvernements de ce monde. La Bible nous annonce que le Millenium sera un temps de paix et de bonheur sous le règne de Christ. Et c’est ce que nous n’avons pas dans le monde présentement. Paul, un homme extrêmement logique, explique aux Thessaloniciens ce qui doit d’abord arriver avant le retour de Jésus. Cette instruction prophétique s’adresse surtout à nous, aujourd’hui ! Au sujet de ces faux prédicateurs, Paul nous déclare, dans 2 Thessaloniciens 2 :3 : « Que personne ne vous séduise en aucune manière ; car il faut que la révolte [apostasie, de apostasia] soit arrivée auparavant… »

Sur cette apostasie, Paul nous dit que dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi pour s’attacher à des doctrines de démons qui seront enseignées par ces faux docteurs. Paul est très prudent ici dans sa déclaration, car, pour abandonner la foi, il faut absolument l’avoir eue. Donc, Paul proclame ces choses à des chrétiens convertis au moment de cette apostasie des temps de la fin. Il utilise l’expression « quelques-uns », prenant pour acquis que ceux qui seront près de Dieu ne s’attacheront jamais à de telles doctrines de démons. Malheur, cependant, à ceux qui s’endormiront dans leur propre perfection. C’est à ceux-là que Paul lance son avertissement que quelques-uns…

Jésus nous a dit : « Cherchez la vérité et vous la trouverez ! » L’avons-nous trouvée ? Pourtant, elle est là, disponible, dans la Bible. Sachez chers amis, que se promener d’une église à l’autre, équivaut à jouer à la chaise musicale sur le Titanic ! Même le gagnant est sûr de couler ! Si vous avez trouvé la vérité sur Jésus, mettez votre foi en Lui, et en Lui seul ! Cessez de vous balader d’une église à l’autre. Protégez-vous contre ces faux docteurs. Regardez la deuxième partie du verset 3 de 2 Thessaloniciens 2 : « …et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, 4L’adversaire et celui qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu, ou qu’on adore, jusqu’à s’asseoir comme dieu dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même dieu. » Alors, soyons sur nos gardes et surtout, vérifions toutes choses !

Faites attention aux « beaux parleurs » avec leur voix mielleuse remplie d’un charisme capable de vous endormir spirituellement. Paul nous prédit cette apostasie où quelques-uns abandonneront la foi pour s’attacher à des doctrines de démons. Soyons donc vigilants afin de prendre les précautions nécessaires de ne jamais faire partie de ces quelques-uns. Soyons plutôt comme les Thessaloniciens à qui Paul déclare : « Mais pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons rendre de continuelles actions de grâces à Dieu à cause de vous, de ce qu’il vous a choisis, dès le commencement, pour le salut, dans la sanctification de l’Esprit, et dans la foi en la vérité ; Il vous a appelés à cela par notre Évangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ » (2 Thessaloniciens 2:13-14). Ce qui ne se prouve pas par les Saintes Écritures est une doctrine de démons ! Ce sont des doctrines habilement camouflées sous le voile de la vérité.

Et, pour les exhorter à demeurer dans la bonne voie vers le Royaume, Paul leur déclare ceci, dans les versets 15-17 : « C’est pourquoi, frères, demeurez fermes et retenez les enseignements que nous vous avons donnés, soit de vive voix, soit par notre lettre. Or, que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné dans sa grâce une consolation éternelle, et une bonne espérance, console vos cœurs, et vous affermisse en toute bonne doctrine et en toute bonne œuvre. » Prions Dieu et, de grâce, demeurons près de Jésus, afin de ne pas devenir leurs victimes. C’est mon plus grand souhait pour chacun d’entre vous, élus dans ce Corps de Christ.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : , , , , , ,