D.181 – QUELLES SURPRISES NOUS RÉSERVE LE 21e SIÈCLE

image_pdfimage_print

 

Par : Joseph Sakala

Nous vivons présentement dans un monde où l’incertitude est devenue la première préoccupation dans l’esprit des gens. Ceux qui nous gouvernent ont complètement perdu le respect de ceux qui, pourtant, les avaient élus au pouvoir. Avec tous les bouleversements, un peu partout dans le monde, depuis l’an 2000, nous avons le droit de nous interroger sur ce qui nous attend durant les prochaines décennies. Sera-ce une période de révoltes et de guerres qui pourrait anéantir la race humaine ? Ou sera-ce un temps où les chefs de la terre décideront d’établir une paix mondiale, tout en utilisant une panoplie de découvertes scientifiques incroyables pour améliorer le bien-être collectif de toutes les nations ? Il faut sûrement reconnaître que le monde dans lequel nous vivons a connu d’énormes changements depuis à peine quatre années.

Retournons en arrière de seulement dix ans, à une époque où les hommes de science avaient tenté de nous convaincre qu’avec une technologie plus à point, la plupart des grandes maladies mortelles seraient vaincues. Entre 1990 et 2000, la somme de connaissance mondiale a plus que doublé, surtout dans les sphères de l’électronique, de la médecine et des sciences. Ces scientifiques n’ont cependant pas autant de pouvoir qu’on semble parfois leur prêter. Car les véritables meneurs de jeu sont les financiers qui possèdent l’argent et subventionnent leurs projets. Ce sont eux qui dictent aussi leur conduite. Ils paient les scientifiques pour qu’ils travaillent dans leur sens, afin de « trouver » les explications qui corroborent leurs visées.

Bon nombre de maladies étranges ont vu le jour depuis quelques années et qui s’expliquent très difficilement de manière naturelle, comme le Sras et le Sida pour n’en nommer que deux. On s’aperçoit de plus en plus qu’elles ont été créées secrètement en laboratoire dans un but spécifique, toujours caché à la population. Créer des virus en laboratoire est une pratique courante par les grandes puissances, comme la Russie et les Etats-Unis, qui en savent quelque chose. De nouveaux virus contrôlés ont été utilisés sous forme expérimentale par ces deux pays dans plusieurs petites guerres où ces nations ont été impliquées, soit indirectement ou directement. Même en temps de « paix », on pousse constamment les gens, jeunes comme âgés, à se faire vacciner contre toutes sortes de maladies, créant ainsi une panique collective chez les masses. Ce qu’on ne dit pas à ces individus, c’est que plusieurs de ces vaccins ont des conséquences désastreuses chez certaines personnes qui étaient auparavant en bonne santé.

La preuve évidente que la technologie, à elle seule, ne peut pas tout régler nous saute aux yeux quand nous constatons clairement que durant cette même période relativement courte, les problèmes mondiaux ont aussi plus que doublé. Il est devenu dangereux de sortir le soir pour prendre une marche de santé dans plusieurs quartiers où on pouvait se balader en toute sécurité, il y a à peine quelques années. Les vols par effraction ont augmenté sensiblement, trop souvent accompagnés de beaucoup plus de violence. On tue les victimes dans le but d’éliminer les témoins qui pourraient identifier les coupables.

Le nombre de divorces augmente d’année en année, laissant dans sa traînée une croissance incessante de délinquants juvéniles. La vie familiale, qui fut toujours considérée comme la fondation même de toute société forte et prospère, est nettement en déchéance. Nous voyons plus d’homicides dans les foyers, suite aux querelles entre époux, ou parent/enfant, comme jamais auparavant. Pourquoi la famille est-elle en train de se détériorer ainsi ? Au niveau international, les énormes manifestations organisées contre plusieurs gouvernements sont à la hausse, et deviennent de plus en plus violentes. Les attaques terroristes sont dirigées là où on s’y attend le moins. Les populations sont effrayées et craignent l’éclatement éventuel d’une guerre nucléaire mondiale.

Mais qu’est-ce que nous réserve le 21e siècle ? Les hommes de science ont deux approches complètement contradictoires :

1- La science, l’industrie et la technologie modernes travaillent à l’unisson pour nous fabriquer un monde de rêve, où semble-t-il toutes les solutions se trouveront dans le bouton d’une manette magique. La vision du bonheur qu’on veut nous vendre se situe dans la réduction maximale des heures de travail, laissant aux gens de plus en plus de temps libre à consacrer aux loisirs et à la famille. La technologie, selon eux, pourrait produire un éventail de gadgets pour ménager les efforts physiques, afin de sauver assez de temps pour nous permettre de nous amuser comme jamais auparavant. La médecine moderne prévoit déjà la transplantation d’organes pour remplacer ceux qui sont endommagés comme une procédure routinière pouvant ainsi accroître sans limite la durée de la vie des humains.

2- De l’autre côté du pendule, bon nombre de scientifiques de renommée mondiale voient un portrait plus obscur de l’avenir. Ils envisagent le sérieux du problème réel de la famine dans les pays pauvres d’Afrique, d’Asie, et d’Amérique du Sud, où vivent plus de la moitié de la population terrestre. Une population où un très grand nombre d’individus illettrés vivent dans une pauvreté dégradante, et où l’explosion de la population rend encore plus difficile la possibilité de nourrir tous ces gens. Même dans les pays industrialisés, nous constatons un éclatement toujours grandissant de la cellule familiale, où la consommation de la drogue a causé la croissance vertigineuse des crimes de toutes sortes. Au niveau de la sécurité, les corps policiers de la planète entière ont présentement énormément de difficultés à contrôler les actes de violence crapuleux commis lors des nombreuses émeutes et démonstrations anti-gouvernementales de tout acabit.

Ajoutez à ceci la prolifération des armes nucléaires à cause de la facilité pour les petites nations à s’en procurer, et nous envisageons soudainement un monde où une guerre pourrait éclater spontanément et sans aucun avertissement. Tout récemment, la Corée du Nord vient de déclarer ouvertement avoir la capacité de fabriquer plusieurs bombes atomiques. Les gens honnêtes sont vraiment inquiets, car ils voient la situation actuelle comme extrêmement alarmante, au point de mettre en doute la survie de l’humanité advenant un conflit mondial nucléaire. Les économistes et les éducateurs très respectés par les médias prévoient un léger ralentissement temporaire de la frénésie actuelle, mais admettent qu’éventuellement, il y aura une nouvelle accélération de toutes les complications qu’on croyait pourtant pouvoir régler par la science.

Nous remarquons depuis plusieurs années dans les pays pauvres, une croissance gigantesque de la production de plusieurs commodités qu’on ne manufacturait jadis, en grande majorité, que dans les pays les plus nantis. Cette production, à salaires très bas mais à qualité égale, a eu pour résultat de créer d’énormes pertes d’emplois dans les pays dit « riches ». Donc, bon nombre d’individus ont, non seulement perdu leurs maisons et plusieurs autres possessions, mais le stress qui en a découlé a fait éclater beaucoup de mariages. Les pauvres victimes de ces éclatements sont toujours les enfants qui finissent par se révolter contre leurs parents, et les crimes violents dans les familles ne font que s’amplifier.

Sommez ces hommes de science de vous déclarer honnêtement pendant combien de temps encore, selon eux, cette tendance pourrait continuer, avant d’atteindre le point de non retour. Les éternels optimistes vous diront en souriant que le monde a toujours eu de ces sortes d’embarras, et pourtant nous sommes toujours ici. D’autres, un peu moins optimistes, pensent que si nous ne trouvons pas de solutions viables dans dix ans ou peut-être moins, quelque chose va sûrement éclater. Mais toutes ces estimations ne sont que des opinions de supposés experts. Rappelons-nous, cependant, qu’il est toujours question de survie !

Mais l’humanité VA survivre ! Voilà la bonne nouvelle nous venant d’une source que la majorité du monde ignore, et que la plupart des hommes de science évitent de consulter. Il y a un plan extraordinaire pour l’humanité déjà en marche, et qui apportera une paix dans la prospérité sur la terre entière. Un plan qui apportera réellement une solution à la pauvreté, la faim, la maladie, ainsi qu’à tous les problèmes d’ordre spirituel qui ont agi comme un véritable fléau dans toutes les générations d’humains qui ont vécu sur cette terre. Ce plan inclut des réformes incroyables au sein de l’agriculture, de l’économie, des gouvernements, et un désarmement mondial intégral dans une paix sans fin.

Avant d’élaborer davantage sur ce plan, sachez aussi que bon nombre de nos hommes de science préparent ce que ça prendrait, selon eux, pour en arriver jusque-là. Des visionnaires travaillent depuis plusieurs siècles à mettre en place les changements nécessaires pour « sauver » les humains d’un cataclysme de destruction totale. Ce que ces visionnaires ne révèlent  pas à la population en général, c’est qu’ils cherchent toujours le moment idéal pour mettre un tel système en place. Ils en ont les moyens depuis près de deux siècles déjà, alors qu’ils se sont emparés des rênes du pouvoir mondial.

D’une seule voix, ces hommes sont d’accord pour dire que la solution réside dans un seul GOUVERNEMENT MONDIAL. M. Winston Churchill a un jour déclaré : « Un super gouvernement mondial est la seule solution aux malaises des hommes ». Le Dr. Charles E. Osgood a aussi déclaré : « Ce dont nous avons besoin — et cela de toute urgence — c’est d’un gouvernement mondial ». À ces deux voix, se sont ajoutées celles de plusieurs hommes très influents disant exactement la même chose. Il n’existe qu’un seul problème cependant dans cette solution, et c’est le seul problème toujours évoqué. Ce gouvernement mondial devra recevoir le pouvoir d’un corps policier mondial pour appliquer les mêmes lois. Ce gouvernement devra aussi disposer d’une seule force militaire mondiale, où toutes les armées de ces différentes nations devront être soumises à cette unique puissance mondiale.

Chaque nation devra alors rendre sa souveraineté nationale d’une manière absolue à cette puissance. Mais la question principale demeure : « Quel homme sera accepté par tous pour devenir ce CHEF MONDIAL ? » Gardons à l’esprit qu’il est question ici d’une dictature mondiale ! Le président de la Russie ou le premier ministre d’Angleterre consentiraient-ils à déléguer cette énorme et puissante responsabilité au président des Etats-Unis ? Les Etats-Unis seraient-ils prêts à se soumettre au chef du Kremlin ? Ou bien, tous ces pays puissants seraient-ils prêts à accepter un chef venant de Cuba ou de la Corée du Nord ou encore d’un des pays musulmans ? JAMAIS ! Par contre, il semblerait qu’il pourrait exister une solution humaine à ce problème, et elle est en branle depuis de nombreux siècles. Dans les lieux secrets pour le moment, il s’agirait de la fameuse lignée royale familiale des Mérovingiens.

Selon les pouvoirs occultes (le Prieuré des Sages de Sion), le dernier « messie » doit émerger de cette lignée. Selon eux, c’est une condition « sine qua non », et la seule manière de faire accepter au monde entier ce pouvoir dictatorial qu’ils préparent. Cette lignée est juive ; elle se dit descendante directe de la famille du roi David, se proclamant descendante de Jésus et Marie-Madeleine ! C’est ce « messie » qui fera reconstruire le Temple à Jérusalem pour y installer la religion des mystères de la kabbale judaïque. Ce sera l’hégémonie juive que les Juifs (réels ou autoproclamés) cherchent à mettre sur pied depuis 2 500 ans. Ce plan est au cœur du mouvement sioniste depuis son introduction dans le monde.

Présentement sur terre, chaque nation possède ses propres lois qui régissent le comportement de ses citoyens. Il faudrait alors, probablement au travers d’un organisme comme les Nations Unies, que toutes les nations participantes modifient leurs lois individuelles pour en arriver à quelque chose d’acceptable dans tous les pays, tout en laissant aux individus certaines libertés personnelles. Donc, pour en arriver à ce que M. Churchill avait envisagé, toutes les nations devront être prêtes à concéder certains droits souverains, pour pouvoir faire partie de cette grande collectivité. Au niveau humain, tous les chefs des différentes nations s’accordent à dire qu’un seul gouvernement mondial dans ces conditions, est totalement impensable. Alors, humainement parlant, tous ces leaders mondiaux semblent unanimement d’accord pour dire que leur solution est IMPOSSIBLE !

Il serait bon de clarifier ici, qu’on nous a habitués à penser que tous les gouvernements actuels fonctionnent indépendamment les uns des autres, bénéficiant chacun d’une certaine autonomie et liberté. C’est un leurre entretenu depuis des siècles ! Il existe une conspiration satanique dans laquelle toutes les sociétés secrètes et tous les gouvernements du monde sont sous la botte du diable. Il faut faire attention de bien distinguer entre ce qui est largement véhiculé dans les milieux médiatiques officiels, et l’information véritable que Dieu nous donne. Ce que les leaders mondiaux déclarent n’est simplement qu’une façade pour induire les gens en erreur. Les églises ont également contribué à écarter leurs membres de la bonne compréhension des évènements, en y consentant par une interprétation faussée des prophéties.

Fondamentalement, ce qu’on souhaiterait nous faire croire, c’est que les gouvernements de ce monde fonctionnent d’une manière relativement indépendante et autonome les uns vis-à-vis des autres. Or, dans la réalité cachée, tel n’est pas le cas du tout. Un gouvernement au-dessus des gouvernements les conduit tous par la main, en un ensemble stratégique très homogène. Les puissants de la terre sont placés à la tête de tous les pays, coordonnant leurs actions par une collaboration étroite. Cela explique les agissements et les comportements souvent illogiques de certains leaders et leurs gouvernements officiels, face aux divers évènements mondiaux. N’oublions jamais que la Bête de l’Apocalypse n’est pas comme les autres bêtes ; elle fonctionne différemment, nous dit la Bible. Satan lui-même la dirige et lui fournit temporairement son pouvoir. Mais ce pouvoir lui sera complètement enlevé un jour.

Il existe pourtant une solution réelle, mais elle nous provient d’une source que les chefs de ce monde ont jusqu’ici préféré méconnaître. Cette source extraordinaire nous révèle les nouvelles futures, avant leur arrivée. Cette source nous parle aussi d’un gouvernement mondial qui sera dirigé par quelqu’un ayant une main assez puissante pour y arriver. Le monde actuel se trouve alors devant deux choix. Un, proposé par les hommes, et qu’ils admettent eux-mêmes comme étant impossible à accomplir, ou celui qui nous vient de cette source et que la majorité du monde refuse d’accepter pour le moment. Soit qu’il n’y a aucun espoir et que l’humanité entière sera anéantie de la surface terrestre, ou, pour utiliser l’expression de M. Dwight D. Eisenhower, ancien Président des Etats-Unis, « qu’il existe une main puissante quelque part », capable d’intervenir dans les affaires mondiales, pour saisir le contrôle des nations de ce monde, afin de sauver l’humanité malgré elle de sa propre destruction.

Étant donné l’implication de M. Eisenhower dans le complot global, et son entourage sioniste, on peut facilement comprendre que ce Président si populaire, ne parlait pas du tout de la main de Dieu. En vérité, il anticipait l’Antichrist, convaincu que celui-ci apporterait la paix mondiale par le Nouvel Ordre Mondial. Vous remarquerez, cependant, que les tournures de phrases souvent utilisées par des hommes d’État ont toujours été soigneusement choisies dans le but de faire croire à autre chose que ce qu’ils déclaraient en réalité. Dans les sociétés secrètes, il y a le côté exotérique des choses et le côté ésotérique. Le côté exotérique est la signification extérieure, celle destinée aux masses, où, pour faire valoir un point, l’on emprunte volontiers les mots de la Bible ou même du langage courant. Tandis que l’ésotérique est la signification cachée, celle qui n’est destinée qu’aux initiés, aux « grands prêtres » de la religion babylonienne, quatre fois millénaire. Depuis des générations, les Présidents américains, s’ils ne sont pas juifs, sont affiliés au sionisme par leur membership dans les sociétés secrètes crées par les Juifs (Illuminati, Rose-croix, Jésuites, Francs-maçons, Carbonari, Skull & Bones, etc.) M. Bush, Président actuel des Etats-Unis est un Skull & Bones, et fait partie du CFR et de la Commission Trilatérale.

Nous croyons qu’il est grand temps que le monde se réveille à la réalité qu’il s’agit bien de votre vie, de vos enfants, de vos familles, de vos amis et de vos voisins. Le dilemme majeur envisagé présentement par toutes les nations est la survie même de la race humaine. Avec leur perspicacité habituelle concernant ce problème, en 1945, les leaders de ce monde ont dressé une charte qui a donné naissance aux Nations Unies dans l’espoir de former une organisation qui serait le dernier espoir pour sauver le monde. Les Nations Unies, en passant, sont la continuité de la Ligue des Nations, organisme créé par le mouvement sioniste au début du 20ème siècle. Sachez cependant, que les Nations-Unies ne sont pas un dernier espoir des pouvoirs occultes, mais plutôt leur outil, nous menant directement au Nouvel Ordre Mondial inévitable.

Dès sa création, les leaders se disputaient déjà sur les avantages spéciaux qui seraient accordés à leurs pays. Cet organisme s’est avéré d’une futilité notable, sauf peut-être pour calmer, à l’occasion, les élans dominateurs de l’Union Soviétique. En réalité, cet organisme tout en donnant l’impression d’être impliqué dans les endroits chauds du globe, ne VOULAIT PAS arrêter les conflits et les guerres. On s’en rend parfaitement compte à la lecture du livre écrit par le général Roméo Dallaire, « J’ai serré la main du Diable », alors que toutes les demandes pressantes de renforts qu’il avait envoyées à l’ONU furent systématiquement refusées pour des raisons « administratives ». C’est ainsi que la guerre au Rwanda s’est soldée par près de 4 millions de morts !

Depuis sa création en 1945, le monde a connu au-delà de 200 guerres, et même présentement, en 2005, plusieurs sont encore en cours. Gardons toujours à l’esprit que les conflits lui sont essentiels afin de nous amener progressivement à l’Antichrist militaire qui apportera une paix temporaire, et sera accueilli en sauveur de l’humanité. Leurs yeux demeurent donc rivés sur le Nouvel Ordre Mondial. Pour ce qui est du pauvre peuple, complètement séduit : « Lorsqu’ils diront : Paix et sûreté ! alors une ruine subite les surprendra, comme les douleurs surprennent la femme enceinte ; et ils n’échapperont point » (1 Thessaloniciens 5:3).

Mais revenons à la source dont nous avons parlé plus haut, qui contient la solution de la survie humaine. Faire la sourde oreille ou faire l’aveugle face à la situation mondiale actuelle ne règlera pas les problèmes du monde. Il faut absolument affronter la réalité pure et simple, c’est-à-dire qu’il ne nous reste qu’une alternative, soit :

1- Que Dieu existe ! Dieu, tout au long des siècles, a été abandonné et éliminé du système d’éducation scolaire occidental, étant méprisé par bon nombre d’éducateurs, et remplacé par l’évolution, cette théorie par laquelle il y a la potentialité d’une création sans la nécessité d’un créateur. Les chefs des gouvernements de ce monde se sont substitués à Dieu en Le discréditant afin de mieux s’élever en puissance au-dessus de leurs citoyens. Ces leaders influents devront un jour reconnaître que Dieu existe, et que Lui seul pourra intervenir pour sauver l’humanité de sa propre destruction.

2- Que Dieu est inutile ! Et que ce sont les hommes qui réussiront à sauver la terre de la catastrophe finale. Avec cette philosophie qui, au dire même de la plupart des chefs d’états, est impossible à réaliser, les puissances occultes de ce monde se préparent quand même à tenter de former un gouvernement mondial sur cette terre. La personne qui refusera de considérer que Dieu est vivant, qu’Il existe, et qu’Il est tout-puissant, n’aura qu’à subir les conditions catastrophiques qui se préparent présentement dans les coulisses de ces mouvements occultes pour contrôler le monde entier.

Mais, pour le lecteur qui veut croire en Dieu, il y a vraiment une bonne nouvelle à l’horizon. Elle est, non seulement bonne, mais elle est certaine. Très peu de gens réalisent que Jésus est venu pour nous donner des nouvelles du futur. Alors qu’Il vivait au premier siècle, Jésus nous a annoncé des évènements que nous verrons sûrement s’accomplir dans ce 21e siècle. Jésus a parlé de futures conditions mondiales ainsi que de l’éventuel établissement d’un Gouvernement Mondial. Au fil des siècles, Son message a été tordu, perverti et ridiculisé. Pourtant, le mot Évangile veut dire « Bonne Nouvelle », et cette nouvelle concernait l’avenir. Jésus a laissé une description claire de l’état chaotique et violent qui existerait dans le monde d’aujourd’hui.

Dans Sa prophétie du Nouveau Testament sur les temps de la fin, Jésus nous décrit d’une manière visuelle le chaos international qui sera en place, et dans lequel nous pourrions facilement nous reconnaître dans le monde actuel, même si nous n’en sommes qu’à l’étape préparatoire. Jésus avait prédit que la violence sera telle, qu’elle explosera éventuellement en tribulation mondiale d’une intensité encore jamais connue dans toute l’histoire de l’humanité. « Car alors, il y aura une grande affliction ; telle qu’il n’y en a point eu depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et telle qu’il n’y en aura jamais. Que si ces jours-là n’avaient pas été abrégés, aucune chair n’eût échappé ; mais à cause des élus ils seront abrégés » (Matthieu 24:21-22). Pourtant, Dieu viendra abréger ces jours, et notez bien pour quelle raison : « à cause des élus ».

La Bible est le livre le plus vendu au monde, mais il est aussi le livre le plus diffamé, incompris, calomnié, disputé et tordu par ceux qui s’en servent pour nourrir leur propre convoitise. Ceux qui l’utilisent ainsi proclament des doctrines diamétralement opposées à ses enseignements, car ces individus ne citent qu’une fraction de ses versets, selon leur convenance. Au lieu de prendre l’ensemble des Écritures pour instruire, ils se limitent à ce qui fait leur bonheur et tordent le vrai sens des Écritures en leur apportant leur propre interprétation. Pourtant, la Bible nous annonce la plus merveilleuse nouvelle qu’on puisse souhaiter. Celle de la disparition totale des gouvernements pourris de ce monde de Satan, et l’établissement du Gouvernement éternel de Dieu, sur cette terre, dans une paix sans fin.

Avez-vous déjà songé à méditer sur un tel changement précipité ? Il est sûrement venu, le moment de reconnaître cette bonne nouvelle, non seulement comme une possibilité, mais surtout comme une réalité absolue annoncée aux enfants de Dieu depuis plusieurs siècles. Aussi incroyable que cela puisse paraître, cette nouvelle d’un gouvernement mondial fut annoncée à un roi du monde quelques 500 ans avant la naissance de Jésus. Elle concerne le roi du premier empire mondial. Son nom était Nébuchadnetsar et la capitale de son royaume était Babylone, la plus belle ville de son époque. Une nuit, ce roi eut un songe remarquable, mais effrayant. C’était un de ces rêves qui demeurent imprégnés dans l’esprit, même au réveil, et dont on ne peut se défaire tellement il est impressionnant. Étant convaincu que ce rêve avait une signification particulière, le roi voulait en savoir son explication.

Nébuchadnetsar convoqua alors ses astrologues, ses chefs religieux, ses magiciens, ses conseillers et ses sages. Au lieu de leur raconter son songe, le roi décida de mettre en valeur toute cette précieuse connaissance de clairvoyance mise à sa disposition, en leur demandant d’abord de lui raconter son rêve, puis ensuite de l’expliquer. Les Chaldéens lui dirent : « Dis le songe à tes serviteurs, et nous en donnerons l’interprétation » (Daniel 2:4). Ceci mit le roi en colère et il dit aux Chaldéens : « La chose m’a échappé. Si vous ne me faites connaître le songe et son interprétation, vous serez mis en pièces, et vos maisons réduites en voirie » (v. 5). Inutile de dire que la panique s’est emparée d’eux, car jamais auparavant ont-ils eu une requête si difficile. Mais, même ayant leurs vies en danger, tous ces sages ne pouvaient pas exprimer au roi quel fut son rêve, encore moins le lui interpréter.

Parmi toutes les nations conquises par Nébuchadnetsar se trouvait le royaume de Juda dont la capitale était Jérusalem. Ces Juifs avaient été pris en captivité par les armées du roi et furent amenés de force dans le pays des Chaldéens pour devenir dès lors les esclaves du royaume. Mais le roi s’était choisi quatre jeunes Juifs brillants comme serviteurs personnels, et il leur avait accordé des postes importants à Babylone. Parmi eux se trouvait un jeune homme du nom de Daniel. Ces quatre jeunes furent arrêtés aussi et placés parmi les « sages » que Nébuchadnetsar voulait mettre à mort si son rêve n’était pas adéquatement expliqué. Daniel s’est alors approché du roi pour lui demander un peu de temps, promettant de lui transmettre la solution à sa demande. Les quatre jeunes Juifs ont prié Dieu et, durant la nuit, Dieu révéla le songe à Daniel dans une vision.

Le lendemain, Daniel se présenta devant le roi qui lui demanda s’il pouvait lui raconter son rêve et lui en donner l’interprétation. Daniel lui dit : « Le secret que le roi demande, ni les sages, ni les astrologues, ni les magiciens, ni les devins ne sont capables de le découvrir au roi. Mais il y a un Dieu dans les cieux qui révèle les secrets, et Il a fait connaître au roi Nébuchadnetsar ce qui doit arriver dans la suite des jours » (Daniel 2:27-28). Dieu avait donné directement au roi une prophétie qui devait commencer avec son royaume et s’échelonner sur des siècles jusqu’à l’établissement d’un dernier royaume couvrant la terre entière. Et, à la fin du verset 28, Daniel lui dit : « Voici ton songe et les visions de ta tête sur ta couche ». Avant de lui expliquer son rêve, Daniel lui confirme que son songe touchait des évènements futurs que Dieu avait décidé de révéler au roi. Mais Dieu avait aussi donné à Daniel l’interprétation de son rêve, afin que le roi comprenne ce qu’il avait rêvé.

Au verset 31, Daniel lui déclare : « O roi ! tu regardais, et tu voyais une grande statue ; cette statue était immense et d’une splendeur extraordinaire ; elle était debout devant toi, et son aspect était terrible. La tête de la statue était d’or fin ; sa poitrine et ses bras étaient d’argent ; son ventre et ses hanches étaient d’airain ; ses jambes étaient de fer ; et ses pieds, en partie de fer et en partie d’argile. Tu regardais, jusqu’à ce qu’une pierre fut détachée sans le secours d’aucune main et frappa la statue dans les pieds, qui étaient de fer et d’argile, et les brisa. Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle de l’aire en été ; et le vent les emporta, et il ne s’en trouva plus de vestige ; mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne et remplit toute la terre » (vs 32-35).

On ne peut qu’imaginer quelle a dû être la stupeur de Nébuchadnetsar en écoutant Daniel lui décrire avec une parfaite exactitude ce rêve qu’il croyait bien être le seul à connaître. Nous avons ici une preuve sans équivoque que Dieu peut facilement juger au cœur, car Il lit dans les pensées des hommes, et rien ne peut Lui être caché, ni en bien, ni en mal. C’est une leçon ahurissante que les hommes devront apprendre un jour, et qu’ils apprendront avec stupéfaction, et sans doute avec honte, lors du Grand Jugement du Trône Blanc.

Mais que voulait dire tout cela ? Jusqu’ici Daniel venait de lui raconter son rêve en détail, mais maintenant Daniel s’apprête à lui expliquer que le songe du roi était une prophétie sur des évènements futurs. Il déclare donc à Nébuchadnetsar : « Toi, ô roi ! tu es le roi des rois, auquel le Dieu des cieux a donné le règne, la puissance, la force et la gloire … C’est toi qui es la tête en or. Et après toi il s’élèvera un autre royaume, moindre que toi ; puis un troisième royaume, qui sera d’airain et qui dominera sur toute la terre. Il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer ; de même que le fer brise et rompt tout, ainsi, pareil au fer qui brise et met tout en pièces, il brisera et mettra tout en pièces. Et comme tu as vu les pieds et les doigts en partie d’argile et en partie de fer, ce sera un royaume divisé ; mais il y aura en lui de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l’argile ; et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Quant à ce que tu as vu le fer mêlé à l’argile, c’est qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; mais ils ne seront pas unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile » (vs 37-43).

Notez bien, maintenant, ce qui doit arriver au verset 44 : « Et dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit ; et CE royaume ne passera point à un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là [qui l’ont précédé], et lui-même subsistera éternellement ». Nous avons ici une prophétie annonçant des évènements futurs, qui doivent se terminer par la mise en place d’un gouvernement éternel qui ne sera pas dirigé par des mortels. Ce gouvernement sera établi par Dieu Lui-même. La valeur d’une prophétie ne se révèle que dans son accomplissement historique, au moment où elle prédit devoir survenir et de la manière qu’elle doit survenir. Sans son accomplissement dans les termes précis bibliques, c’est une fausse prophétie. Regardons alors le déroulement historique de ce que Daniel venait de déclarer au roi Nébuchadnetsar.

La prophétie commence au plus fort du règne de Nébuchadnetsar, où Dieu lui fait savoir qu’il est, en effet, la tête en or de cette statue. Mais un autre royaume devait remplacer la puissance de Babylone. Ceci est arrivé en 539 avant Jésus-Christ, alors que l’Empire médo-perse a envahi et vaincu la ville de Babylone avec son roi Cyrus en tête. Au verset 39, Dieu avait prédit : « Et après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que toi ». Cet empire de Cyrus était intellectuellement et moralement inférieur en splendeur et en gloire au royaume babylonien, tout comme l’argent est inférieur en valeur comparé à l’or. Mais sa force militaire était beaucoup plus puissante, tout comme l’argent est un métal plus dur que l’or. Cette puissance mondiale à son époque a subsisté jusqu’au moment où, à son tour, elle devait céder sa place à un troisième royaume, qui serait d’airain.

Ceci s’est produit vers 330 av. J.-C., alors que l’Empire perse tomba aux mains de l’armée d’Alexandre le Grand, qui a envahi tout ce territoire pour en prendre l’unique possession. Mais l’Empire grec, sous Alexandre, a conquis encore plus de territoire que son prédécesseur. Sa puissance de frappe était supérieure aux Mèdes et aux Perses, tout comme l’airain est plus dur que l’argent, mais sa qualité morale était inférieure, tout comme l’airain a une valeur moindre que l’argent. Selon la tradition, il semblerait qu’après ses nombreuses conquêtes, Alexandre aurait pleuré à chaudes larmes parce qu’il ne lui restait plus de territoires à conquérir. Il serait mort découragé suite à une vie de débauche dans la fleur de l’âge. Ses quatre plus puissants généraux se sont divisés l’empire qui a subsisté jusque vers l’an 44 av. J.-C. Poursuivons donc notre étude de cette merveilleuse prophétie sur l’avenir que Dieu nous réserve.

Dans Daniel 2:40, le jeune prophète dit au roi : « Il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer ; de même que le fer brise et rompt tout, ainsi, pareil au fer qui brise et met tout en pièces, il brisera et mettra tout en pièces ». L’histoire nous indique clairement que ce fut l’Empire romain. Cette puissance sous le règne de Jules César a non seulement englouti tout ce qui restait des quatre divisions de l’Empire gréco-macédonien d’Alexandre le Grand, mais s’est répandu dans plusieurs autres territoires connus du temps. L’Empire romain était la plus grande puissance militaire du monde de son époque. Il est décrit comme étant les deux jambes de fer de la statue. En effet cet empire avait deux divisions, avec la ville de Rome comme capitale occidentale et Constantinople (Istanbul aujourd’hui) comme capitale orientale. Ce quatrième empire avait donc englouti toutes les possessions des trois empires qui l’ont précédé.

L’histoire nous confirme que l’Empire romain, avec sa succession de Césars, a subsisté jusqu’en 476 apr. J.-C. et fut à son tour attaqué et vaincu par des armées barbares. Donc, à partir de sa chute, en 476, cet empire n’existe plus d’une manière officielle depuis ce temps. Mais son histoire est loin d’être terminée ! Au bout des deux jambes de la statue, il y avait deux pieds avec des orteils, nous indiquant une extension de ce même royaume vers une époque future où cette puissance renaîtra de ses cendres, pendant une courte période de temps, pour sombrer finalement dans le néant total pour l’éternité. Cette vérité n’est pas évidente dans le verset 33 de Daniel 2, mais il y a un petit bris dans le verset (;) ENTRE LES DEUX JAMBES DE FER et SES PIEDS EN PARTIE DE FER ET EN PARTIE D’ARGILE.

Regardons ensemble ce que Daniel déclare au roi, aux versets 41 à 43 : « Et comme tu as vu les pieds et les doigts en partie d’argile et en partie de fer, ce sera un royaume divisé ; mais il aura en lui de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l’argile ; et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Quant à ce que tu as vu le fer mêlé à l’argile, c’est qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; mais [malgré ces alliances], ils ne seront pas unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile ». Ceci est définitivement une prophétie sur des alliances humaines futures dans les temps de la fin et non du temps de l’Empire romain de 46 av. J.-C. à 476 apr. J.-C.

Voici la preuve évidente que cette partie de la prophétie identifie les TEMPS DE LA FIN. « Et dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un [autre] royaume qui ne sera jamais détruit ; et CE royaume ne passera point à un autre peuple [comme les quatre précédents. Au contraire], il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même [le Royaume de Dieu] subsistera éternellement » (v. 44). Maintenant, nous arrivons à la plus belle partie de cette prophétie où Daniel, sous l’inspiration divine, nous explique de quelle façon ce Royaume éternel sera mis en place. Verset 45 : « Comme tu as vu que de la montagne une pierre s’est détachée sans le secours d’aucune main, et qu’elle a brisé le fer, l’airain, l’argent, et l’or… » Cette pierre qui frappera la statue n’est nulle autre que Jésus Lui-même. Car : « …ce Jésus est la pierre, qui a été rejetée par vous qui bâtissez, qui a été faite la principale pierre de l’angle » (Actes 4:11).

Il serait bon de noter que Pierre s’adressait aux Chefs du peuple, aux anciens et aux scribes, Anne, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui étaient de race sacerdotale (vs. 5-6). Pierre leur dit : « …par vous qui bâtissez… » ! Mais que bâtissaient-ils sans la pierre de l’angle ? Que bâtissaient-ils et qu’ils continuent encore aujourd’hui à bâtir sans Jésus ? Un gouvernement mondial sans Dieu, et avec leur propre messie ! N’est-ce pas évident et remarquable ? Même de son temps, Pierre savait déjà qu’ils formeraient, dans les derniers jours, le Nouvel Ordre Mondial, cette Babylone la Grande que Jésus viendra Lui-même frapper aux pieds.

Au retour de Christ, Il frappera cette statue babylonienne mondiale, qui sera le résultat d’une accumulation de conquêtes successives, de nations contre nations au long des siècles, au point de se déclarer dans les derniers jours le Nouvel Ordre Mondial. Sa domination, cependant, sera de courte durée, car Christ viendra frapper ce système diabolique dans les pieds, et toute la statue s’écroulera d’un seul coup. « Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle de l’aire en été ; et le vent les emporta, et il ne s’en trouva plus de vestige [complètement disparue] ; mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne [gouvernement mondial] et remplit toute la terre » (Daniel 2:35).

Notez bien ! Le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or sont brisés ensemble ! Qu’est-ce que tout cela veut dire ? Simplement que les empires du monde ne se sont pas seulement succédés, mais ils ont été bâtis l’un sur l’autre et ont ainsi formé cinq étapes du même empire. Babylone, la tête en or, est toujours demeurée la tête qui conduisait le corps. Voilà pourquoi ce sont les mêmes Mystères de Babylone qui transparaissent et conduisent le monde jusqu’à ce jour. Ces Mystères surgiront au grand jour dans un dernier éclat de gloire sous la dictature du dernier Antichrist ! Le plus amusant dans tout cette histoire, c’est que la dernière apparition de la Bête, aussi puissante qu’elle paraîtra, sera pour Dieu la plus facile à anéantir spirituellement et physiquement, parce qu’elle ne sera pas unie. Et c’est justement dans sa partie la plus faible que Dieu va frapper lorsque Christ reviendra. Donc, toute la statue, Babylone la Grande, militaire comme religieuse, sera abattue en même temps !

Et Daniel termine cette explication au roi Nébuchadnetsar en l’assurant que cette prophétie n’était pas la sienne. Au contraire, Daniel lui déclare : « Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui arrivera ci-après. Le songe est véritable, et l’interprétation en est certaine » (v. 45, 2e partie).

Nous vivons présentement à l’époque où cette dernière résurrection de l’Empire romain se prépare depuis le projet de l’unification de l’Europe, sur l’emplacement même de cet empire, lors de sa chute en l’an 476. Le dernier tournant s’est amorcé lentement après la Deuxième Guerre Mondiale, avec la France, l’Angleterre et l’Allemagne de l’ouest, dans les années 1950. En 2004, l’Europe Unie est devenue une puissance composée de 25 nations, avec une population de près de 500 millions d’habitants. La porte demeure toujours ouverte pour accueillir la Turquie et d’autres très bientôt, et tout se fait sans tambour ni trompette, mais au vu et au su de tout le monde, sans opposition de nulle part ni de personne. Présentement, cette unification fonctionne un peu comme une association économique d’amis voulant s’entraider et utilisant déjà l’euro comme monnaie commune. Leur seul problème, pour le moment, semble être de trouver une façon équitable et acceptable de nommer un seul Président pour diriger cette association.

À la lumière de ce que nous savons déjà, ce ne sera vraiment pas un véritable problème quand le moment sera propice. Cet homme est peut-être déjà prêt dans les coulisses, attendant les circonstances appropriées  pour faire son apparition dans toute sa splendeur royale. Nous avons vu au début comment depuis 2 000 années, cette conspiration s’est préservée une étrange lignée royale juive. Lorsqu’ils présenteront leur messie au monde, ce Président antichrist, produira sûrement toute une série de documents confirmant son pedigree royal. En attendant, des livres comme Le Code Da Vinci ont été lancés sur le marché dans le but spécifique de préparer la population à cela. Et quand cet Antichrist sortira, le monde sera prêt à l’accueillir. Mais comment réussiront-ils cette fraude monumentale ?

Dieu nous annonce dans Sa Parole que la situation politique et économique dans les derniers jours sera telle qu’il se formera une alliance entre DIX de ces chefs de pays, derrière un despote appelé une bête par Dieu, et qui deviendra leur Président, pour former la plus puissante force militaire que la terre ait jamais connue. Et cette Union Européenne, avec ce grand nombre de pays dans son association, dominera pendant peu de temps, le monde entier. Du temps de Jésus, la structure de l’Empire romain était déjà rendue à sa sixième étape, ou six têtes dirigeantes différentes. (Voir notre message « D.017 L’Antichrist militaire à venir » pour de plus amples détails.) Cinq étaient déjà tombées et la sixième, celle des Césars, existait et dominait sur le monde de son temps. Voici ce que dit l’ange à Jean au sujet de la bête militaire avec sept têtes et dix cornes : « Ce sont aussi sept rois, cinq sont tombées ; l’un vit [les Césars], et l’autre [le septième et tout dernier] n’est point encore venu, et quand il sera venu, il ne doit durer que peu » (Apocalypse 17:10).

Cette alliance de dix rois aura cependant des problèmes aussi, car comme dans toutes les alliances humaines, certains pays étant plus puissants, voudront bénéficier d’avantages spéciaux normalement non disponibles aux plus faibles. Ils ne seront donc pas unis, tout comme l’argile ne peut pas se lier au fer. Nous avons vu au début, comment les chefs de pays qui ne sont pas juifs doivent appartenir à un des groupes occultes formés par eux. Dieu se rit de ces faux juifs, car il est fort possible que le fait qu’ils ne soient pas unis sera la conséquence d’une désunion ou mésentente au sein même de la juiverie, entre les antisionistes et les sionistes. Leur désaccord pourrait également venir de la part de hauts dirigeants Gentils, dont certains pourraient se révolter contre eux. Le pouvoir est entre les mains des sionistes, et les antisionistes dénoncent ce plan atroce visant à enrayer les Gentils de la surface de la terre. Car pour les Juifs sionistes, les non Juifs ou Goyim, ne sont que des animaux que Dieu aurait créés au service des Juifs, pour éventuellement les exterminer !

Au sujet de ces dix rois représentés comme dix cornes sur cette septième tête, l’ange déclare ceci à Jean : « Et les dix cornes que tu as vues, sont dix rois qui n’ont pas encore reçu l’empire ; mais ils auront la puissance comme rois, avec la bête, pour une heure [courte période] » (Apocalypse 17:12). Ces dix rois seront d’accord avec cet Antichrist car : « Ils ont un même dessein, et donneront leur puissance et leur autorité à la bête » (v. 13). Le livre de l’Apocalypse est la révélation par Jésus à Ses serviteurs de ce qui doit se passer juste avant Son avènement, et qui se soldera par l’établissement du Royaume de Dieu sur cette terre, qui ne sera plus jamais confiée à des mortels.

Comment le monde en arrivera-t-il à créer une telle catastrophe ? Laissez-moi vous raconter une anecdote. Elle débute ainsi : « Dans plusieurs pays, les crises économiques alimentent le désordre complet créant une situation de chaos social. Le chômage monte en flèche, et le produit national brut est en chute libre. Des millions de travailleurs, poussés au désespoir, n’envisagent que des années de peine et de misère à l’horizon. Mais, au travers de ce chaos épouvantable, une voix se fait entendre, offrant de l’espoir à tous ces millions de gens frustrés, leur promettant une période de prospérité et de paix. Cette voix crie qu’un nouveau gouvernement mettra de l’ordre dans tout ce désordre chaotique. Et ce gouvernement, déclare cet homme d’un ton rassurant, régnera sur la terre pendant 1 000 ans » ! Le moment de cette anecdote se situe au début des années 1930. Et la voix qui promettait toute cette prospérité pendant 1 000 ans était celle d’Adolf Hitler !

Ses promesses grandioses avaient séduit des millions de personnes, au point d’amener cet homme au pouvoir. Le 30 janvier 1933, cet ex-caporal de l’armée fut élevé au poste de chancelier de l’Allemagne, et le fameux « Troisième Reich » a pris naissance. S’appropriant une prophétie biblique, Hitler déclarait ouvertement que son accession au pouvoir déclenchait le début du glorieux Reich de mille ans — le Millenium de l’Apocalypse ! Très peu de gens, en 2005, semblent réaliser qu’Adolf Hitler se voyait comme le messie tant attendu qui établirait le Millenium tant prophétisé. Son Reich de 1 000 ans était la renaissance d’un vieux thème concernant la plus vieille institution politique en Europe, en place depuis quelques neuf siècles. C’est en 962 apr. J.-C. que le pape Jean XII couronna le puissant roi allemand, Otto, comme empereur. Cet évènement marquait le début du Sacrum Romanum Imperium Nationis Germanicae, le Saint Empire Romain de la Nation Allemande.

En 1933, Adolf Hitler s’est servi de cette crise économique pour se hisser au pouvoir en Allemagne, inaugurant ainsi l’étape du « Troisième Reich » dans l’histoire de son pays. Il devint donc évident que les ambitions de cet homme débordaient les frontières de sa propre nation. Hitler croyait fermement que son Reich régnerait un jour sur l’Europe entière, et de là il saisirait le pouvoir du monde entier. Il rêvait d’un Nouvel Ordre Mondial qui restructurerait le système mondial, avec M. Hitler en tête. Tout semblait bien se passer au début de sa campagne de conquêtes, en 1939, et plusieurs le croyaient invincible. Mais soudainement, en 1945, le rêve de cet homme d’établir un règne de mille ans sous la dictature allemande s’est écroulé. Et, selon la tradition, le « messie » lui-même se serait suicidé.

C’est malheureux à dire, mais Hitler et son Reich n’ont servi que de banc d’essai, ou d’un espèce de préambule préparatoire aux sionistes, afin de tester leur politique globale, retarder temporairement certains éléments essentiels de leur plan ultime et en mettre d’autres en place. Des millions de pauvres Juifs innocents furent sacrifiés sur l’autel de Satan pour installer la psychose mondiale de l’antisémitisme chez tous les peuples. Depuis ce temps, ce concept leur sert à merveille dans l’escalade de leur prise progressive du pouvoir. Il protège donc les sionistes, en leur donnant les coudées franches pour mener à exécution leur agenda secret final.

La prophétie biblique nous enseigne que le rêve des hommes de former un gouvernement mondial dirigé par l’homme existe toujours. La Révélation de Jésus nous dit que, dans les derniers jours, il y aura un dernier essai par un homme militaire sous la puissance même de Satan, qui tentera par la force de prendre le contrôle de la terre. En parlant de cet homme militaire, l’ange déclare à Jean que cette bête « …est elle-même un huitième roi ; elle vient des sept [résurrections de l’Empire romain], et s’en va en perdition » (Apocalypse 17:11). Dix rois de cette Union européenne auront les mêmes ambitions que lui, et lui garantiront leur puissance et leur autorité. (v. 13). Il deviendra tellement puissant que les gens l’adoreront en disant : « Qui est semblable à la bête, et qui pourra combattre contre elle ? » (Apocalypse13:4). En adorant la bête : « On adorera le dragon [Satan], qui avait donné son pouvoir à la bête » (v. 4).

La force militaire d’un dictateur moderne, fusse-t-il même un George W. Bush, n’impressionne personne et n’attire que le mépris du plus grand nombre. Alors, il est à douter que ce soit uniquement par sa force militaire que la Bête s’attirera l’adoration. Il sera incontestablement craint, et s’attirera le « respect » de ceux qui ne voudront pas devenir les victimes de sa colère. Pourquoi alors les peuples adoreront-ils la Bête ? La plupart des commentateurs bibliques sans oublier les nombreux télévangélistes, nous ont habitués à nous mettre en garde contre UN Antichrist appelé la Bête. La simple vérité révélée dans Apocalypse 13, nous prépare à voir DEUX Bêtes, une politique (v. 1-10) et l’autre religieuse (v. 11-17). L’Antichrist religieux ne se présentera pas au monde comme un homme ordinaire. Il aura une prestance inégalée quand il viendra sur scène, et fera croire aux gens qu’il a une ascendance divine, voir messianique.

Il sera capable d’impressionner les foules. « L’apparition de cet impie aura lieu avec la force de Satan, avec toute puissance, avec des prodiges et de faux miracles » (2 Thessaloniciens 2:9). Qui de nos jours n’est pas ébloui et impressionné par des miracles ? N’oublions jamais que Satan lui donnera  son pouvoir soudainement, donc son apparition se fera « avec toute puissance ». Notez comment les gens de nos jours sont de plus en plus attirés par le monde de l’ésotérisme. La sorcellerie mondiale atteindra son point culminant quant ce faux christ s’affichera avec des pouvoirs sataniques jamais égalés auparavant. Cette Bête religieuse « opérera de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes » (Apocalypse 13:13). C’est sans doute la principale raison pourquoi tant de millions de dollars sont engloutis présentement dans les effets spéciaux de nos films hollywoodiens.

On prépare le monde à des feux d’artifices diaboliquement extraordinaires. Malgré tous ces faux miracles, il sera quand même adoré « avec toutes les séductions de l’iniquité parmi ceux qui se perdent [spirituellement parlant], parce qu’ils n’ont point [encore] reçu l’amour de la vérité, pour être sauvés » (2 Thessaloniciens 2:10). Il sera très animé en tant qu’image de la Bête militaire, séduisant les gens pour qu’ils adhèrent à son système. « C’est pourquoi Dieu leur enverra un esprit efficace d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge » (2 Thessaloniciens 2:11). Pour ce beau travail il exigera sûrement l’adoration, sinon « elle fera mettre à mort tous ceux qui n’adoraient pas l’image de la bête » (Apocalypse 13:15). Et l’Antichrist militaire deviendra si puissant que personne ne voudra s’opposer à lui.

De plus, ce dictateur antichrist deviendra tellement imbu de son propre pouvoir qu’il s’attaquera avec ses armées à Christ Lui-même, lors de Son retour. « Ils combattront contre l’Agneau, mais l’Agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs, et le Roi des rois. Et ceux qui sont avec Lui [Jésus] sont les appelés, les élus et les fidèles » (Apocalypse 17:14). Ce dernier effort militaire sera alors aussi futile que tous les autres et se terminera par un échec total. La leçon de 6 000 années de tentatives humaines de créer une « utopie » ou un « millenium » ne peut pas réussir, et nous montre qu’elles sont donc vouées à l’échec. Le Millenium d’Hitler n’était qu’une contrefaçon de Satan pour remplacer le règne prophétisé de 1 000 ans, avec Christ en tête ! Et Hitler n’était que le précurseur d’un dernier « messie sauveur » humain, qui attend peut-être déjà dans les coulisses, l’heure propice pour faire son entrée triomphale sur la scène internationale.

Les Saintes Écritures sont pleines de prophéties explicites nous annonçant l’établissement d’un gouvernement mondial dans la paix. Il ne sera pas dirigé par des humains avec leurs lois humaines qui nous ont amenés au bord du gouffre chaotique actuel. Une situation où l’humanité entière risque grandement d’être complètement anéantie par toutes les incompétences de ces dirigeants qui prétendent avoir la capacité de nous apporter une paix éternelle. Les hommes ont eu toutes les chances, mais leurs solutions n’ont fait qu’accélérer la décadence et la destruction possible de l’humanité. Ils ont créé un climat de peur où les actes de terrorisme sont florissants et impunis. Les gens vivent dans un crainte continuelle d’être attaqués soudainement par des commandos sans scrupules qui n’ont aucun respect de la vie humaine.

On commence des guerres volontairement pour créer des emplois, sans se soucier le moindrement du sort de cette belle jeunesse qu’on utilise comme chair à canons. Mais les hommes apprendront ! Très peu de gens réalisent qu’au-delà de 80 % des prophéties de la Bible décrivent des évènements se reportant aux temps de la fin. C’est une époque vers laquelle nous nous dirigeons à grands pas. Ces prophéties sont, non seulement négligées par la majorité des gens, mais elles sont devenues la risée de plusieurs, qui ont entièrement rejeté l’existence même de Dieu. Jésus était le plus grand prophète que cette terre ait jamais vu. Malheureusement, plusieurs chefs religieux ont présenté Son enseignement, tout au long des siècles, comme quelque chose de simplement sentimental, n’ayant aucune relation directe avec ce monde, ses nations, ses gouvernements, sa société et la façon de vivre nos vies. Ce concept mielleux est complètement faux !

Le mot évangile veut dire « bonne nouvelle », et l’Évangile que Christ nous a donné parle de l’établissement futur d’un gouvernement mondial dans la joie, le bonheur et la paix. Une société où les nations ne prépareront plus la guerre, mais travailleront en harmonie, tout en coopérant ensemble à une prospérité collective, où la faim n’existera plus. Le Royaume de Dieu sera un véritable gouvernement établi sur cette terre et non une espèce de sentiment euphorique dans le cœur des êtres humains. La fausse notion prêchée par trop de ministres est celle de pouvoir aller au ciel, où les élus passeront leur temps à se promener sur des nuages durant l’éternité en jouant de la harpe. Jésus est destiné à être le Grand Roi dans ce Gouvernement qu’Il viendra Lui-même établir. L’ange Gabriel a dit ceci à Marie : « Tu concevras et tu enfanteras un fils, et tu appelleras son nom JÉSUS. Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père. Il régnera éternellement sur la maison de Jacob, et il n’y aura point de fin à Son règne » (Luc 1:31-33).

Le trône de David était sur cette terre et non au ciel. Jésus S’en vient pour régner sur ce trône ! Devant Pilate, Jésus lui a déclaré qu’au moment où celui-ci Le jugeait, Son Royaume n’était pas encore établi ici-bas. « Alors Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis [en effet] ; Je suis roi, Je suis né pour cela, et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est dans la vérité écoute Ma voix » (Jean 18:37). Donc, parmi toute la vérité que Jésus est venu nous apporter, se trouvait cette vérité fondamentale qu’Il est descendu du ciel pour venir dans le monde, et Il est né pour devenir ROI ! Quand Christ reviendra dans toute Sa gloire pour Se saisir de tous les gouvernements de la terre entière, regardez ce qui sera inscrit sur Son vêtement : « Sur son manteau, et sur sa cuisse, il portait ce nom écrit : ROI DES ROIS, et SEIGNEUR DES SEIGNEURS » (Apocalypse 19:16). Jésus revient comme Roi de la terre entière !

Que verra Jésus lors de Son retour ? « Et je vis la bête [militaire], et les rois de la terre avec leurs armées, assemblées [à Armageddon], pour faire la guerre à Celui [Jésus] qui était monté sur le cheval, et à Son armée » (Apocalypse19:19). Quel sera Son premier geste ? Verset 20 : « Et la bête fut prise [Antichrist militaire], et avec elle le faux prophète [Antichrist religieux], qui devant elle avait fait des prodiges, par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête, et qui avaient adoré son image ; tous deux furent jetés vifs dans l’étang de feu brûlant, dans le soufre ». Fini le chef militaire et fini le chef religieux à son image, qui l’appuyait dans toutes ses conquêtes. Pour ce qui est des armées assemblées contre Jésus : « Et tout le reste fut tué par l’épée qui sortait de la bouché de Celui qui était monté sur le cheval ; et tous les oiseaux furent rassasiés de leur chair » (v. 21). Fini les armées de la terre et toute la violence qu’ils auront causée.

Jésus viendra établir une « nouvelle société » dans laquelle Ses élus dirigeront les nations qui survivront à cette tribulation épouvantable, comme la terre n’a jamais connu et ne connaîtra plus jamais. Les gens apprendront enfin à vivre en paix, sans jamais avoir peur d’un acte de terrorisme ou d’une attaque nucléaire par un chef de pays en démence. Ils travailleront ensemble, heureux et dans la joie, vers un but si grandiose qu’on ne peut qu’en rêver pour le moment. Dieu promet l’immortalité à ceux qui veulent vivre selon Ses lois. À ceux-là, Dieu promet aussi de les accueillir dans Sa Famille en tant qu’Enfants de Dieu. Et Sa récompense ultime : PARTAGER AVEC SES ENFANTS L’UNIVERS ENTIER QU’IL A CRÉÉ ! Voici la grâce que je souhaite à tous ceux qui veulent faire Sa volonté.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec :