D.430 – Un temps de sécurité absolue

image_pdfimage_print

(Suite de D.429)

Par Joseph Sakala

Lorsque Paul écrivit à propos de la Première Résurrection, il a déclaré aux Thessaloniciens : « Or, mes frères, je ne veux pas que vous soyez dans l’ignorance au sujet des morts, afin que vous ne vous affligiez pas, comme les autres hommes qui n’ont point d’espérance. Car si nous croyons que Jésus est mort, et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus, pour être avec lui, ceux qui sont morts. Car nous vous déclarons ceci par la parole du Seigneur, que nous les vivants qui serons restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne précéderons point ceux qui sont morts ; car le Seigneur lui-même descendra du ciel, à un signal donné, avec une voix d’archange et au son d’une trompette de Dieu ; et les morts qui sont en Christ ressusciteront premièrement ; ensuite, nous les vivants qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. C’est pourquoi consolez-vous les uns les autres par ces paroles » (1  Thessaloniciens 4:13-18).

Pour voir la suite de ce passage reportez vous à 1 Corinthiens 15:12-17, où Paul déclare : « Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection des morts ? Et s’il n’y a point de résurrection des morts, Christ aussi n’est point ressuscité. Et si Christ n’est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins de Dieu ; car nous avons rendu ce témoignage à l’égard de Dieu, qu’il a ressuscité Christ, lequel il n’a point ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. Car, si les morts ne ressuscitent point, Christ n’est pas non plus ressuscité. Et si Christ n’est point ressuscité, votre foi est vaine, et vous êtes encore dans vos péchés. »

Mais, dans 1 Corinthiens 15:51-58, Paul déclare : « Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous changés, en un moment, en un clin d’œil, à la dernière trompette ; car la trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible soit revêtu de l’incorruptibilité, et que ce corps mortel soit revêtu de l’immortalité. Or, quand ce corps corruptible aura été revêtu de l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura été revêtu de l’immortalité, alors cette parole de l’Écriture sera accomplie : La mort est engloutie en victoire. O mort ! où est ton aiguillon ? O enfer ! où est ta victoire ? Or, l’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et la puissance du péché, c’est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ. C’est pourquoi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, abondant toujours dans l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail n’est pas vain dans le Seigneur. »

Cette scène dramatique représente le second avènement de Jésus. Au son retentissant de la dernière trompette de Dieu de Qui nous savons que c’est la septième, les morts en Christ ressusciteront premièrement ; ensuite, nous les vivants qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs. Donc, Jésus descend du ciel et Ses Élus montent pour Le rencontrer. Mais où ? Écoutons Paul qui déclare que ce sera sur des nuées, dans les airs, pas au ciel, comme la majorité des églises le prêchent pour garder leurs fidèles. Et ces églises continuent de prêcher ce mensonge à gorge déployée, faisant de Jésus un menteur, Lui qui a carrément déclaré, dans Jean 3:13 : « Or personne n’est monté au ciel, que celui qui est descendu du ciel, savoir, le Fils de l’homme qui est dans le ciel. »

Mais ces sinistres ministres de Satan continuent à séduire les gens, encore plus que dans les débuts de l’Église, lorsque Paul leur disait : « Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai unis à un seul Époux, pour vous présenter à Christ, comme une vierge chaste. Mais je crains que, comme le serpent séduisit Ève par sa ruse, vos pensées ne se corrompent aussi en se détournant de la simplicité qui est en Christ. Car, s’il venait quelqu’un qui vous prêchât un autre Jésus que celui que nous vous avons prêché, ou un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supporteriez fort bien » (2 Corinthiens 11:2-4). Que diriez-vous de vous faire parler d’un Jésus qui, après avoir dit que personne n’est monté au ciel sauf Lui, changerait d’idée et ouvrirait le ciel à tout le monde juste pour garder Ses brebis.

Ou que diriez-vous de quelqu’un qui viendrait vous prêcher le salut par un autre esprit que celui que vous avez reçu. Ou encore si un ministre vous prêchait un autre évangile où le salut serait disponible par Mahomet, par  Bouddha, par Hari Krishna, ou par tout autre prédicateur « chrétien », alors que la Bible, qu’ils utilisent, dit bien, par la bouche de Pierre, le chef des apôtres : « Ce Jésus est la pierre, qui a été rejetée par vous qui bâtissez, qui a été faite la principale pierre de l’angle. Et il n’y a de salut en aucun autre ; car sous le ciel il n’y a pas un autre nom, qui ait été donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:11-12). Paul nous déclare, au premier siècle, que, parmi ceux qui n’étudient même pas la Parole de Dieu, on le supporterait fort bien.

Mais Paul dévoilait ces faux ministres ouvertement, dans 2 Corinthiens 11:12-15 : « Mais je le fais, (et je le ferai encore,) pour ôter tout prétexte à ceux qui cherchent des prétextes, en sorte qu’ils soient trouvés tels que nous dans les choses dont ils se glorifient. Car de tels hommes sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs qui se déguisent en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, car Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas surprenant que ses ministres se déguisent aussi en ministres de justice ; mais leur fin sera selon leurs œuvres. » Lors de l’avènement de Jésus, leurs œuvres seront entièrement exposées et les ministres de Satan seront récompensés en conséquence. « Or, voici, je viens bientôt, et j’ai mon salaire avec moi, pour rendre à chacun selon que ses œuvres auront été » (Apocalypse 22:12).

Le prophète Zacharie nous décrit cet événement spectaculaire. « Et l’Éternel sortira, et combattra contre ces nations, comme lorsqu’il combattit au jour de la bataille. Ses pieds se poseront, en ce jour-là, sur la montagne des Oliviers qui est en face de Jérusalem, à l’orient ; et la montagne des Oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il s’y fera une très grande vallée ; et la moitié de la montagne se retirera vers l’Aquilon et l’autre moitié vers le midi. Et vous fuirez dans la vallée de mes montagnes ; car la vallée des montagnes atteindra jusqu’à Atsal ; vous fuirez, comme vous vous enfuîtes devant le tremblement de terre, aux jours d’Ozias, roi de Juda. Alors l’Éternel, mon Dieu, viendra, et tous les saints seront avec toi. Et en ce jour-là, il n’y aura pas de lumière, mais les lumières précieuses se retireront. Ce sera un jour unique, connu de l’Éternel ; il ne sera ni jour, ni nuit, mais sur le soir il y aura de la lumière. En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, une moitié vers la mer d’Orient et l’autre moitié vers la mer d’Occident ; et ce sera en été comme en hiver. L’Éternel sera roi de toute la terre ; en ce jour-là, l’Éternel sera seul, et son nom seul » (Zacharie 14:3-9).

Ce sera le début de la promesse de paix et de prospérité. Jésus va créer un monde de paix et de bénédictions au-delà de tout ce qu’on pourrait imaginer. Mais ces bénédictions n’arriveront pas dans toutes les nations en même temps. Cette nouvelle société ne sera pas bâtie en une journée, avec tant de fausses idées à corriger. Les nations devront apprendre comment vivre afin d’avoir une santé rayonnante. Christ et Ses Élus se mettront à enseigner comment vivre en paix. Deux grands commandements seront établis à la base de cet enseignement. Et ils seront enseignés par Jésus Lui-même qui leur dira : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est là le premier et le grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes » (Matthieu 22:37-40).

Le prophète Ésaïe décrit cette sorte d’éducation ainsi : « Il arrivera, aux derniers jours, que la montagne de la maison de l’Éternel sera établie au-dessus des montagnes, et s’élèvera par-dessus les collines ; et toutes les nations y afflueront. Et plusieurs peuples viendront et diront : Venez et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob ; il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers ! Car la loi sortira de Sion et la parole de l’Éternel de Jérusalem. Il jugera entre les nations, et sera l’arbitre de plusieurs peuples. Alors ils forgeront de leurs épées des hoyaux, et de leurs lances, des serpes ; une nation ne lèvera plus l’épée contre l’autre, et on n’apprendra plus la guerre » (Esaïe 2:2-4). Dès le début, les manufactures d’armements cesseront d’exister, ainsi que l’Organisation des Nations Unis.

De nos jours, la paix et le bonheur n’existent pas dans les familles. Les parents, en général, n’ont pas appris les bons principes montrant comment élever les enfants, ce qui forme des familles émotionnellement déstabilisées. Cette situation n’existera pas dans le Millénium, car, dès le début, les Élus enseigneront d’honorer père et mère afin que les jours des enfants soient prolongés sur la terre que l’Éternel leur Dieu leur donnera. La bonne éducation, qui commencera à la maison, produira des familles heureuses avec des enfants bien élevés qui respecteront ceux qui les enseigneront à l’école. Les parents apprendront à grandir ensemble dans l’amour et Dieu leur dira : « ce sera pour moi un renom plein de joie, de louange et de gloire, auprès de toutes les nations de la terre, qui apprendront tout le bien que je vais leur faire, et seront effrayées et épouvantées de toute la prospérité et de tout le bonheur que je vais leur donner » (Jérémie 33:9). Imaginez, la prospérité et le bonheur de Dieu seront donnés avec une profusion telle que les nations en seront effrayées et épouvantées !

Les parents élèveront des enfants en santé, car la maladie n’existera plus. « Ils ne se fatigueront plus en vain ; ils n’enfanteront pas des enfants pour l’épouvante ; car ils seront la race des bénis de l’Éternel, et leurs rejetons avec eux » (Esaïe 65:23). Remarquez ce que Zacharie a vu dans l’avenir que Dieu lui a révélé : « Ainsi a dit l’Éternel des armées : Il y aura encore des vieillards et des femmes âgées, assis dans les places de Jérusalem, ayant chacun son bâton à la main, à cause du grand nombre de leurs jours. Et les places de la ville seront remplies de jeunes garçons et de jeunes filles, qui se joueront dans ses places. Ainsi a dit l’Éternel des armées : Si cela semble difficile aux yeux du reste de ce peuple en ces jours là, sera-ce pourtant difficile à mes yeux ? dit l’Éternel des armées » (Zacharie 8:4-6). Sans crainte d’accidents sérieux, d’enlèvements, de gangs violents, d’abus sexuel, de vente de drogue par des pushers et une panoplie d’atrocités qui sont devenues des pestes pour notre société moderne, les enfants joueront ouvertement sans la crainte des hommes.

Le Royaume se répandra dans le monde entier, car Jésus a prédit, dans Matthieu 13:33, que : « Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mêlé à trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée. » Dans Esaïe 11:9, Dieu déclare : « On ne fera point de mal, et on ne détruira point, sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer des eaux qui le couvrent. » La loi divine sera le fondement de toute éducation, de tout statut, de toute entreprise d’affaires et de toute action entre humains. L’honnêteté sera la norme, éliminant ainsi toute convoitise au sein des affaires. Avec un tel standard mondial, les nations auront une base pour coopérer sans conflit idéologique et sans préjugé pour régler leurs problèmes dans la paix.

Le prophète Michée a écrit : « Mais il arrivera, aux derniers jours, que la montagne de la maison de l’Éternel sera établie au-dessus des montagnes, et elle s’élèvera par-dessus les collines, et les peuples y afflueront. Et des nations nombreuses iront, et diront : Venez et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob ; il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers ! Car la loi sortira de Sion, et la parole de l’Éternel, de Jérusalem. Il jugera entre des peuples nombreux, et sera l’arbitre de nations puissantes, jusqu’aux pays lointains ; ils forgeront de leurs épées des hoyaux, et de leurs lances, des serpes ; une nation ne lèvera plus l’épée contre l’autre, et on n’apprendra plus la guerre. Mais chacun habitera sous sa vigne et sous son figuier, sans que personne les épouvante ; car la bouche de l’Éternel des armées a parlé » (Michée 4:1-4).

Un monde sans crainte semble impensable pour ceux qui vivent dans une peur constante. Cependant, aussi difficile à comprendre que cela puisse paraître, une telle société paisible sera établie par Jésus, où les humains auront leur nature changée. Même : « Le loup habitera avec l’agneau, et le léopard gîtera avec le chevreau ; le veau, le lion et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un enfant les conduira. La génisse paîtra avec l’ourse ; leurs petits gîteront ensemble, et le lion mangera du fourrage comme le bœuf. L’enfant qu’on allaite s’ébattra près du trou de l’aspic, et l’enfant sevré étendra la main sur le trou de la vipère. On ne fera point de mal, et on ne détruira point, sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer des eaux qui le couvrent » (Esaïe 11:6-9). Incroyable, me direz-vous ? Pourtant, c’est la promesse de Dieu dans la Bible.

Un monde semblable n’est pas possible sous un gouvernement humain, mais avec Dieu tout est possible. Dieu fera encore un plus grand miracle que celui de changer la nature des animaux. Car Il projette de changer la nature humaine. J’aimerais présentement vous faire comprendre comment Dieu changera la nature charnelle, car celle-ci sera appelée à disparaître, tout simplement lorsque les gens recevront l’immortalité, et feront partie des nations dans le Royaume de Christ. Au moment de notre conversion, nous avons reçu le Saint-Esprit en nous, pourtant, nous avons toujours gardé notre nature charnelle, le « vieil homme », de la même manière que l’expliquait Paul quand il disait que sa nature charnelle et sa nature divine (le Saint-Esprit en lui) combattaient continuellement l’une contre l’autre.

Dieu n’avait pas à ce moment là, changé sa nature charnelle, mais Il avait donné à Paul de Son Esprit afin qu’il choisisse en toute circonstance laquelle écouter, comme avec nous d’ailleurs. La nature charnelle est mauvaise par-dessus tout et elle est inimitié contre Dieu. Cependant, elle n’est pas plus forte que la nature divine et si nous apprenons à écouter le Saint-Esprit, la nature charnelle a de moins en moins d’emprise sur nous. Si Dieu changeait immédiatement la nature charnelle d’un être humain, Il n’aurait plus besoin de lui donner Son Esprit. Donc, à la fin du Millénium, Satan sera relâché et soulèvera une révolte contre Jésus-Christ et Son Royaume. Si les êtres humains de cette future époque n’avaient plus leur nature charnelle incorrigible, comment Satan pourrait-il les influencer ? L’Esprit que Dieu met en nous ne change pas notre nature charnelle, mais il la combat puissamment. C’est pourquoi nous avons le libre arbitre, le libre choix. Mais au moment où nous serons changés en êtres immortels notre nature charnelle disparaîtra et seule la nature divine restera.

Ce qui fait la différence entre nous, aujourd’hui, et les gens du Millénium, c’est que 1) Satan ne sera pas là pour les pervertir, 2) ils vivront sous un gouvernement unique dirigé par le Dieu unique, directement, et 3) que tous pourront recevoir le Saint-Esprit. Oui, Dieu par Son Esprit changera la nature humaine qui normalement est centrée sur elle-même. Mais par Son Saint-Esprit, travaillant dans un esprit converti, Il le rendra capable de partager, de servir, de donner, de respecter et d’être concerné pour autrui. Jérémie nous illustre ceci dans une forme symbolique. Dans Jérémie 31:33-34, Dieu dit : « Mais c’est ici l’alliance que je traiterai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, et je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Chacun d’eux n’enseignera plus son prochain, ni chacun son frère, en disant : Connaissez l’Éternel ! car ils me connaîtront tous, depuis le plus petit d’entre eux jusqu’au plus grand, dit l’Éternel ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché. »

Les humains ne vivront plus dans l’ignorance de Dieu. Dans Ézéchiel 36:27-31, Dieu déclare : « Je mettrai en vous mon Esprit, et je ferai que vous marchiez dans mes statuts, et que vous gardiez mes ordonnances pour les pratiquer. Et vous habiterez dans le pays que j’ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. Je vous délivrerai de toutes vos souillures ; j’appellerai le froment, et le multiplierai, et je ne vous enverrai plus la famine. Je multiplierai le fruit des arbres et le produit des champs, afin que vous ne portiez plus l’opprobre de la famine parmi les nations. Vous vous souviendrez alors de votre mauvaise voie, et de vos actions qui n’étaient pas bonnes ; vous aurez horreur de vous-mêmes, à cause de vos iniquités et de vos abominations. »

Tout comme le lion qui recevra une nature paisible, ainsi Dieu fera miraculeusement un changement dans l’esprit hostile humain. Le fait de mettre Son Esprit en nous ne change pas notre nature charnelle, mais nous donne la force de combattre contre le mal. « Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs, par l’Esprit-Saint qui nous a été donné. Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ est mort en son temps, pour des impies. Car, à peine mourrait-on pour un juste ; peut-être se résoudrait-on à mourir pour un homme de bien. Mais Dieu fait éclater son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5:5-8). Donc, ce changement de nature viendra par la puissance du Saint-Esprit qui poussera littéralement les humains à vouloir coopérer ensemble afin de vivre heureux.

Pourquoi l’inflation, la récession ou la stagnation économique affectent-ils autant de nations aujourd’hui ? Toutes les nations souffrent d’au moins un de ces malaises. Lorsque Christ reviendra, Il va établir un système économique qui va fonctionner. Malheur à celui qui bâtit maison sur maison. Les grandes villes surpeuplées remplies de crimes n’existeront pas. Les habitations seront éparpillées sur toute la terre pour fournir la nourriture à sa population. La terre entière recevra la pluie en son temps et les récoltes abondantes suivront et il y en aura pour tout le monde. Pour ce qui est du terrain : « Vous le distribuerez par le sort, en héritage, à vous et aux étrangers qui habitent au milieu de vous et qui engendreront des enfants parmi vous. Ils seront pour vous comme celui qui est né au pays parmi les enfants d’Israël ; ils partageront au sort avec vous l’héritage parmi les tribus d’Israël. Et vous assignerez à l’étranger son héritage dans la tribu dans laquelle il sera domicilié, dit le Seigneur, l’Éternel » (Ézéchiel 47:22-23).

Mais, demanderez-vous, y aura-t-il assez de bonnes terres fertiles pour tous ? Oui, car Dieu l’a promis : « Le désert et le pays aride se réjouiront ! La solitude sera dans l’allégresse, et fleurira comme le lis. Elle fleurira, et elle sera dans l’allégresse ; elle poussera des cris de joie et des chants de triomphe ! La gloire du Liban, la magnificence de Carmel et de Saron lui est donnée. Ils verront la gloire de l’Éternel, la magnificence de notre Dieu. Fortifiez les mains languissantes ; affermissez les genoux tremblants ! Dites à ceux qui ont le cœur troublé : Prenez courage et ne craignez plus ! voici votre Dieu ! La vengeance viendra, la rétribution de Dieu. Il viendra lui-même, et vous délivrera. Alors les yeux des aveugles seront ouverts, et les oreilles des sourds seront débouchées. Alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet chantera de joie. Car des eaux jailliront au désert, et des torrents dans la solitude. Le lieu aride se changera en étang, et la terre altérée en source d’eau. Le lieu où les chacals avaient leur gîte, sera un parc de roseaux et de joncs » ((Esaïe 35:1-7)).

Dans le gouvernement de Dieu, les fermiers n’auront plus besoin de fertilisants synthétiques qui contaminent le sol et son eau. Non, les fermiers seront instruits des méthodes divines d’entretien des fermes. Dans Joël 2:21-22, Dieu déclare : « Terre, ne crains point ; égaye-toi et réjouis-toi ! Car l’Éternel a fait de grandes choses. Ne craignez pas, bêtes des champs ; car les pâturages du désert reverdissent ; les arbres portent leurs fruits ; le figuier et la vigne donnent leurs richesses. » Et, aux parents et enfants, Dieu dit : « Et vous, enfants de Sion, égayez-vous et réjouissez-vous en l’Éternel votre Dieu ! Car il vous donne la pluie de la première saison dans une juste mesure, et il vous envoie une pluie abondante de la première et de la dernière saison, comme autrefois. Les aires se rempliront de froment, et les cuves regorgeront de moût et d’huile » (Joël 2:23-24).

Il n’y aura pas de pauvres fermiers durant le Millénium, car : « Il enverra la pluie sur tes semences dont tu auras ensemencé tes champs ; et le pain que donnera la terre sera savoureux et nourrissant ; ton bétail, en ce jour-là, paîtra dans de vastes pâturages. Les bœufs et les ânes, qui labourent la terre, mangeront un fourrage savoureux, qu’on aura vanné avec la pelle et le van » (Esaïe 30:23-24). Tout cela semble être trop bon pour être vrai ; pourtant, c’est bien ce que Dieu nous déclare au sujet de Son Fils Jésus, lorsqu’Il reviendra en pleine autorité pour enseigner aux nations et aux individus comment préserver la ressource physique la plus précieuse que les humains puissent posséder : le sol fertile.

Les méthodes existantes d’acheter et de vendre, et les affaires en général devront être complètement reconsidérées. Les nations n’auront pas a surveiller les régulations du marché et les lois compliquées des affaires entre elles. Au fur et à mesure qu’elles se convertiront, toutes utiliseront l’honnêteté, dans les prix et les services mutuels. Ce sera une saine compétition qui sera la norme sous la surveillance des Élus. Des produits de qualité seront vendus à des prix favorables et fabriqués à des prix établis à la grandeur du monde. Et qu’adviendra-t-il de la pollution industrielle ? Elle n’existera plus, car l’industrie qui existera n’en créera pas. Dans Esaïe 11:9, Dieu dit : « On ne fera point de mal, et on ne détruira point, sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer des eaux qui le couvrent. »

Sous le règne de Jésus-Christ, le monde utilisera les sources d’énergie d’une façon efficace. Les hommes et les femmes ne seront pas des esclaves sur des lignes d’assemblages. La loi d’amour de Dieu fera que les pratiques de travail vont embellir plutôt que déshumaniser la vie des travailleurs. Dans toute activité productive, l’emphase sera mise sur la qualité plutôt que sur la quantité et la mauvaise qualité pour produire des profits excessifs. Des produits de qualité qui dureront longtemps seront la norme et ce qui sera réutilisable sera recyclé. Le concept de planification de l’obsolescence de la production sera aboli. La culture occidentale de consommer rapidement et jeter ensuite n’existera plus.

N’oublions jamais que toute économie viable doit d’abord être fondée sur l’agriculture. Mais si les pluies arrivent trop vite, ou trop tard, ou durant la récolte, ou pas du tout ? Et si les inondations viennent ruiner les récoltes ? Qu’arrive-t-il si les vents destructeurs viennent ruiner la récolte ? De nos jours, des catastrophes pareilles deviennent de plus en plus nombreuses. Mais sous le règne de Jésus, des catastrophes comme cela n’existeront pas, car, qui contrôle la température ? À ceux qui obéiront, Dieu promet : « Je les comblerai de bénédictions, elles et les environs de mon coteau ; en sa saison je ferai tomber la pluie : ce seront des pluies de bénédiction. Les arbres des champs produiront leur fruit, et la terre rapportera son revenu ; elles seront en sécurité dans leur pays, et elles sauront que je suis l’Éternel, quand je briserai le bois de leur joug, et que je les délivrerai des mains de leurs oppresseurs. Elles ne seront plus la proie des nations ; les bêtes de la terre ne les dévoreront plus ; elles demeureront en sécurité, sans que personne les épouvante. Je leur susciterai une plantation de renom ; elles ne périront plus de faim dans le pays, et ne porteront plus l’opprobre des nations. Et ils sauront que moi, l’Éternel leur Dieu, suis avec elles, et qu’elles, la maison d’Israël, sont mon peuple, dit le Seigneur, l’Éternel. Vous, mes brebis, les brebis de mon pâturage, vous êtes des hommes ; je suis votre Dieu, dit le Seigneur, l’Éternel » (Ézéchiel 34:26-31). Dans le Millénium, cette prophétie s’appliquera à la terre entière.

Imaginez maintenant le pauvre humain, dans une terre aride, qui voit cette belle prophétie : « Les affligés et les misérables qui cherchent des eaux et qui n’en ont point, dont la langue est desséchée par la soif, moi, l’Éternel, je les exaucerai ; moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai point. Je ferai jaillir des fleuves sur les hauteurs, et des sources au milieu des vallées ; je changerai le désert en étang, et la terre aride en sources d’eaux ; Je mettrai dans le désert le cèdre, l’acacia, le myrte et l’olivier ; je planterai dans les solitudes le cyprès, l’orme et le buis ensemble ; afin qu’ils voient et qu’ils sachent, qu’ils observent et comprennent tous, que la main de l’Éternel a fait ces choses, que le Saint d’Israël en est l’auteur » (Esaïe 41:17-20). La combinaison d’obéissance à Dieu et d’une belle température amènera une abondance extraordinaire dans tous les foyers de la terre.

Dans Joël 2:24, 26, Dieu déclare : « Les aires se rempliront de froment, et les cuves regorgeront de moût et d’huile … Vous mangerez et vous serez rassasiés, et vous louerez le nom de l’Éternel, votre Dieu, qui vous aura fait des choses merveilleuses; et mon peuple ne sera jamais confus. » Et, dans Amos 9:13, nous lisons : « Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où le laboureur suivra de près le moissonneur ; et celui qui foule les raisins, celui qui répand la semence ; et les montagnes seront découlantes de moût, et toutes les collines en ruisselleront. » Présentement, l’abondance nationale dans un endroit n’élimine pas la faim et la malnutrition des pauvres ailleurs. Mais, dans le monde sous Jésus, les choses seront différentes. Jésus ne tolérera pas qu’un pays pauvre soit obligé de vendre ce qu’il produit à un pays riche afin de remettre une dette interminable. Non, Jésus saisira le contrôle de toutes les nations et fera la distribution équitable de nourriture, et les dettes nationales seront effacées.

Pendant le règne des hommes, Jésus disait : « Jusques à quand serez-vous des juges pervers et aurez-vous égard à la personne des méchants ? Faites droit au faible et à l’orphelin ; rendez justice au misérable et au pauvre. Délivrez le faible et l’indigent ; sauvez-le de la main des méchants. Lève-toi, ô Dieu, juge la terre ! Car tu posséderas en héritage toutes les nations. » (Psaume 82:2-4, 8). Dans le Millénium, cette prière sera exhaussée. Dieu va miraculeusement intervenir afin que toute personne ait une santé parfaite. Les Élus dirigeront les nations afin de leur montrer comment agir pour demeurer en bonne santé.

Dans Ésaïe 35:5-8, voici encore une promesse : « Alors les yeux des aveugles seront ouverts, et les oreilles des sourds seront débouchées. Alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet chantera de joie. Car des eaux jailliront au désert, et des torrents dans la solitude. Le lieu aride se changera en étang, et la terre altérée en source d’eau. Le lieu où les chacals avaient leur gîte, sera un parc de roseaux et de joncs. Et il y aura là une route et un chemin, qui s’appellera le chemin de la sainteté. Celui qui est souillé n’y passera point ; mais il sera pour eux seuls : ceux qui marcheront dans ce chemin, même les insensés, ne s’égareront point. »

Mais le Millénium ne sera pas la fin de toute souffrance, car il y a encore plus de révélé dans la Bible. La simple logique nous indique à demander : « Qu’arrivera-t-il après les mille ans ? » Jusqu’à présent, nous nous sommes concentrés sur la joie des nations qui seront bénies énormément en santé, en nourriture, en sécurité et en paix. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, le Millénium n’est seulement qu’un pas dans le Plan divin vers la fin. Il y a une tragédie qu’il faut déclarer à l’humanité qui refusera toujours d’obéir à Dieu. Reportez-vous avec moi dans Apocalypse 20:7-8 : « Et quand les mille ans seront accomplis, Satan sera délivré de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, et il les assemblera pour combattre ; et leur nombre est comme le sable de la mer. »

Mais pourquoi Jésus voudra-t-il relâcher Satan pour séduire encore les nations ? Essayez d’imaginer qu’après avoir vécu dix périodes de cent ans dans la paix, et dans l’abondance, à la toute fin de la dernière génération, il va y avoir sur cette terre des non croyants qui ne seront pas encore convertis à Christ. Alors, afin de démontrer Sa compréhension parfaite de la nature humaine, Jésus va relâcher Satan pour une petite période de temps afin de séduire ces nations qui seront facilement dupées et leur nombre sera comme le sable de la mer. Quelle décision stupide d’avoir écouté Satan ! Apocalypse 20:9-10 : « Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils environnèrent le camp des saints et la cité bien-aimée [Jérusalem] ; mais un feu venant de Dieu descendit du ciel et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète ; et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. » C’est le même feu éternel : « préparé au diable et à ses anges » (Matthieu 25:41).

Notez le tri ici : les rebelles sont simplement dévorés par un feu venant de Dieu et mis en réserve pour la Troisième Résurrection, tandis que Satan est immédiatement jeté dans l’étang de feu, préparé au diable et à ses anges. Après avoir utilisé Satan pour ce court temps, dans le but de tester les rebelles, Satan et ses démons seront bannis pour l’éternité afin de ne plus jamais séduire les humains.

À suivre…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : , ,