D.172 – Séminaire financier et d’Évangélisation – Partie 9

image_pdfimage_print

 

par Guy Richer

Les Illuminati

Adam Weishaupt, franc-maçon et professeur spécialisé dans l’enseignement canonique, avait officiellement renié le catholicisme pour embrasser l’idéologie luciférienne, pendant qu’il enseignait à l’université de Ingolstadt, en Bavière, dans les années 1770.

Weishaupt était juif et pratiquait, selon toute probabilité, la kabbale. II fut enseigné par un Jésuite haut placé, puis installé à la tête des llluminati de Bavière pour ressusciter les Jésuites qui venaient d’être abolis comme Ordre catholique, en 1773. Ses chefs jésuites passèrent des ententes avec la Maison Rothschild d’Angleterre en vue de la mainmise secrète des Jésuites sur les llluminati et, ainsi, de la franc-maçonnerie.

En 1776, la branche de Bavière fut inaugurée et on commença à tramer la Révolution française, début de la terrible vengeance des Jésuites sur l’Europe et spécialement la France et le Vatican. Résultat : 41 ans plus tard, les Jésuites, plus puissants que jamais, étaient réintégrés dans le catholicisme en tant qu’Ordre officiel et leur pouvoir ne fut plus menacé. II faut bien comprendre pourquoi les Jésuites sont importants aux yeux des Khazars talmudistes. C’est la porte par laquelle la kabbale est entrée dans le monde chrétien pour l’infiltrer. Dès le début, les Jésuites ont eu un rôle prédominent dans les affaires de « l’Église » (le Concile de Trente). En s’emparant ensuite des sociétés secrètes, les Juifs ont infiltré le côté protestant du christianisme. Aujourd’hui, ils se retrouvent partout dans le monde, dans toutes les sphères de la connaissance humaine.

Cet objectif exigeant patience et constance, visait la division des masses (les populations nommées goyim signifiant « bétail humain »), en camps opposés afin d’augmenter les tensions politiques, raciales, sociales, économiques et autres. Par la suite, ces camps devaient être armés, et un incident devait être provoqué pour les pousser à s’affronter et à s’affaiblir les uns les autres, tout en détruisant leurs gouvernements nationaux et leurs institutions religieuses.

Les llluminati existaient déjà depuis longtemps, avant l’époque de Weishaupt. Ce dernier fut seulement placé à la tête du chapitre de Bavière. Le créateur de la Compagnie de Jésus (les Jésuites), Ignace de Loyola, était juif espagnol et possiblement descendant direct de la famille royale des Khazars laquelle s’était exilée en Espagne après la déroute subie face aux Russes blancs. Avant de fonder les Jésuites (vers 1534), il était le chef de tous les llluminati en Espagne. Éventuellement, il se fit marrano ou « marrane » (juif converti au catholicisme), mais continua secrètement à pratiquer la kabbale et à suivre le Talmud. Lorsqu’il fonda les Jésuites, il rédigea les Instructions secrètes de la Compagnie de Jésus, livre dont les instructions étaient directement influencées de la Kabbale et du Talmud. Donc, rien de moins chrétien que les Jésuites !

Lorsque Adam Weishaupt reçut le mandat de réactiver les Illuminati en Bavière, il s’agissait, en réalité, de l’élite des Jésuites qui put ainsi agir sous une nouvelle couverture commode. Le système d’enseignement de la société était déjà sous la coupe des Jésuites qui possédaient de nombreux collèges et institutions, ce qui leur permettait de façonner le peuple et de sélectionner leurs descendants « moraux ». Rien d’étonnant à ce que l’on retrouve ce principe dans les Protocoles. Cette méthode était déjà bien éprouvée.

Le terme illuminatus (illuminati au pluriel) est dérivé du mot Lucifer, et signifie entre autres, « détenteur de lumière ». Utilisant le mensonge, Weishaupt recruta environ 2 000 adeptes auxquels il exposa son objectif qui était de mettre sur pied un GOUVERNEMENT MONDIAL. Ces hommes possédaient des facultés mentales supérieures, propres à leur permettre de gouverner le monde. Ce groupe d’élite de 2 000 personnes formées par Weishaupt à l’époque et devenues, sans s’en rendre compte pour la plupart, des agents jésuites, c’est-à-dire, de « robe courte » ou « coadjuteurs temporels », se composait des personnes les plus intelligentes dans les domaines des arts et lettres, de l’éducation, des sciences, de la finance et de l’industrie.

Le plan de Weishaupt exigeait que ses Illuminati suivent certaines prescriptions qui devaient les aider à réaliser leurs objectifs.

1. Utiliser la corruption monétaire afin d’obtenir le contrôle de personnes occupant des postes élevés à différents niveaux de tous les gouvernements et des autres champs de l’activité humaine. Une fois qu’une personne influente tombait sous l’emprise des Illuminati par le biais de mensonges et de supercheries, elle devait être gardée en esclavage par l’application d’un chantage politique ou autre, de menaces, de ruine financière, de scandale public, d’attaque physique, et même de mort, dirigés contre elle ou contre ses proches.

C’est là une méthode qui est encore utilisée régulièrement aujourd’hui puisque les dignes descendants et pratiquants de cette méthode sont les créatures mêmes des Juifs-Jésuites : CIA, FBI, NSA, Mossad, KGB, MI6, Interpol, etc.. Le système d’espionnage est répandu dans le monde entier comme une vaste toile d’araignée dans laquelle nous sommes tous autant de mouches.

2. Les Illuminati, installés dans les facultés des collèges et des universités, devaient recommander aux étudiants possédant des facultés mentales exceptionnelles et appartenant à des familles nobles ayant des tendances globalisatrices, de se diriger vers un entraînement spécial dans l’internationalisme. Cet entraînement devait se faire grâce aux bourses d’études octroyées à ceux qui avaient été choisis. Ils devaient être éduqués, endoctrinés, si l’on préfère, dans l’idée que seul un GOUVERNEMENT MONDIAL peut mettre fin aux guerres courantes et aux tribulations.

3. Les personnes influentes, prises sous le contrôle des Illuminati, et les étudiants spécialement éduqués et entraînés, devaient être utilisés comme agentures (agents espions infiltrés), et placés en arrière-scène, comme en avant-scène, de tous les gouvernements en tant qu’experts et spécialistes. De cette manière, il leur serait alors possible d’influencer les têtes dirigeantes et les amener à adopter des politiques qui pourraient, à long terme, servir les plans secrets des partisans d’un seul ordre mondial.

4. Les Illuminati devaient obtenir le contrôle de la presse et de toutes les agences qui distribuent de l’information au public. Les services de nouvelles et d’information devaient être biaisés de sorte que les goyim (le peuple) en arrivent à croire qu’un gouvernement mondial serait la seule et unique solution à tous leurs problèmes.

La stratégie employée par les Illuminati de Weishaupt est exactement la même que celle utilisée par les Juifs sionistes et les Jésuites. Dans les Protocoles des Sages de Sion, les Juifs sionistes disent s’être servis de la Maçonnerie comme couverture pour occulter leur implication dans les plans d’un « Nouvel Ordre Mondial ». La stratégie employée par les Juifs sionistes, les Illuminati et les Jésuites est la même parce qu’ils partagent le même noyau de croyances occultes babyloniennes et poursuivent un but commun : l’établissement d’un Gouvernement mondial unique, avec Jérusalem et son Temple comme centre du pouvoir et trône de leur futur messie.

Voilà pourquoi les Jésuites, venant tout juste d’être supprimés par le pape Clément XIV, en 1773, trouvèrent nécessaire de reconstituer les Illuminati, ce qui s’avérait une alliance entre les Jésuites et la très puissante Maison bancaire juive ashkénaze des Rothschild.

Meyer Amschel, chef de la Maison des Rothschild, était un Juif allemand éduqué chez les rabbins, et prit plus tard le nom de Rothschild qui signifie « bouclier (ou écu) rouge ».

Amschel utilisa son immense fortune pour consolider les efforts révolutionnaires des Illuminati, dont, entre autres, la Révolution française. Un autre homme ayant contribué à l’établissement des Illuminati se nommait Jakob Frank, Juif polonais. Son nom de famille était originalement Leibowicz. Il vivait dans la cité allemande d’Offenbach et c’était un leader de la kabbale juive secrète de l’époque. Il est à noter que la famille Rothschild actuelle est également à la tête du plan de reconstruction du Troisième Temple de Jérusalem, instrument indispensable pour l’intronisation du messie attendu par les sionistes, les sociétés secrètes, le Nouvel Âge, la majorité des religions païennes et autres adorateurs d’une forme ou l’autre que Satan emprunte pour se faire adorer. La famille Rothschild et le système bancaire international sont prêts à fournir tous les fonds nécessaires à l’accomplissement de cette dernière étape.

Mais revenons à notre étude des Illuminati. Les Jésuites assassinèrent le pape Clément XIV et, par les Illuminati, pillèrent ensuite le Vatican, s’emparant de toutes ses propriétés ecclésiales terriennes de par le monde.

Le Vatican apprit sa leçon et, le 7 août 1814, les Jésuites furent restaurés en tant qu’Ordre catholique par le pape Pie VII. Les Jésuites furent dès lors plus forts et plus puissants que jamais. L’on doit comprendre que les Jésuites ne se fusionnent pas aux autres organisations, ils les absorbent ! Comme le Vatican qui l’apprit à la dure école, tous ceux qui s’allient aux Jésuites se retrouvent dans les griffes de la mort, desquelles il n’y a aucune délivrance, sauf par le pouvoir de Dieu Tout-Puissant. Ils ont absorbé tous ceux qui ont fait alliance avec eux.

L’influence des Juifs, par l’intermédiaire des Jésuites au sein de l’Église catholique romaine, s’est manifestée dès le début dans la doctrine catholique. Le Concile de Trente fut orchestré par les Jésuites qui, d’anathème en anathème, attaquèrent la doctrine chrétienne.

Le contrôle des Juifs sur le Vatican est si complet que le cardinal Joseph Ratzinger, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, émit une doctrine officielle de la foi catholique acceptant le point de vue juif disant que le messie est encore à venir. Il y a apparemment double langage dans le document, car il accepte la vision juive de la venue du messie sans ouvertement rejeter Jésus. Certains ont interprété le document comme reniant le rôle rédempteur de Jésus. Or, par le biais de ses doctrines, l’Église catholique a depuis longtemps renié le rôle rédempteur de Jésus. Le document est renfermé dans un petit livre intitulé Le peuple juif et les Saintes Écritures dans la Bible chrétienne. Rien de surprenant à ce que cette doctrine « judéo-catholique » eut été rédigée par un Jésuite du nom de Albert Vanhoye.

Dans l’ancienne Palestine, les Juifs travaillèrent main dans la main avec les Romains pour crucifier le Christ. Aujourd’hui, les Juifs oeuvrent main dans la main avec l’Église catholique romaine dans leur effort commun pour diriger le monde en détruisant le vrai christianisme.

Dans Apocalypse 17:5, la grande prostituée est l’Église catholique romaine qui porte un nom sur le front, MYSTÈRE, BABYLONE LA GRANDE, LA MÈRE DES IMPUDIQUES ET DES ABOMINATIONS DE LA TERRE. Notez que si elle est un mystère, elle est aussi étiquetée Babylone. Si elle est appelée Babylone, c’est qu’elle est babylonienne. Elle est un mystère parce que c’est une religion démoniaque antichrist qui est sortie de la Babylone païenne déguisée comme étant « la » religion chrétienne. L’étampe du christianisme a été apposée sur le paganisme babylonien pour qu’il se présente comme la religion à mystères que nous connaissons sous le nom d’Église catholique romaine.

Il est important de bien saisir qu’il existe un noyau babylonien commun au talmudisme, au jésuitisme, au catholicisme, à la franc-maçonnerie, au communisme, au nazisme et au sionisme. Ils sont tous issus de Babylone et sont tous antichrists. Voilà pourquoi, à la toute fin, ils auront fini par fusionner ensemble pour former le Nouvel Ordre Mondial ou, bibliquement parlant, Babylone la Grande, appelée la Mère des Impudiques et des Abominations de la Terre.

Le plan pour la domination du monde par Satan

« Au moment présent, le monde tremble dans l’attente de la plus grande catastrophe que la race humaine ait jamais connue, et cependant, les catholiques demeurent enfoncés dans une satisfaction insouciante » Pie XII (en 1951)

Philosophie du fonctionnement de la société vu au travers du prisme des Protocoles des Sages de Sion :

« Les catégories de personnes qui ne pourront pas entrer dans les moules, soit par choix de non-conformisme, soit parce qu’elles sont exclues des systèmes de consommation par manque de moyens financiers, doivent être maîtrisées ou isolées ; le but étant de minimiser et même d’étouffer leur impact dans les modèles de comportement de la société.

« Dans le but d’atteindre à une économie totalement prévisible, les éléments des classes les moins élevées de la société doivent être sous contrôle total. On doit les mettre sous le joug d’un travail social sur le long terme dès le tout jeune âge, avant qu’ils aient l’opportunité de se poser des questions sur la justesse de la situation. De façon à obtenir un tel résultat, les unités familiales des classes inférieures doivent être désintégrées par un processus de préoccupation de plus en plus accaparant des parents.

« La qualité de l’éducation à donner à la classe inférieure doit être du genre le plus pauvre de telle sorte que le fossé d’ignorance séparant la classe inférieure de la classe supérieure soit et reste insurmontable pour la classe inférieure. Avec un tel handicap initial, même les individus brillants des classes inférieures ont peu d’espoir de se sortir eux-même de la situation de vie qu’on leur a imposée. Cette forme d’esclavage est essentielle pour maintenir une certaine mesure d’ordre sociale de paix et de tranquillité pour la classe supérieure dirigeante.

« Un programme d’assistance sociale n’est rien d’autre qu’un système de compensation et de crédit illimité qui crée une industrie du capital fictive pour donner aux personnes improductives un toit sur leurs têtes et de la nourriture dans leurs estomacs. Cela peut être utile, cependant, car les bénéficiaires de cette aide deviennent une propriété d’état en retour des dons qui leur sont faits, une armée potentielle pour l’élite : « celui qui paie est celui qui donne le ton ».

Comment endormir le public face à l’attaque ?

« Le public en général ne peut pas comprendre le fonctionnement de cette arme et ne peut donc pas croire qu’il est en train d’être attaqué et soumis par une arme. Le public peut ressentir instinctivement que quelque chose ne va pas, mais à cause de la technicité inhérente de l’arme silencieuse, il ne peut pas exprimer son sentiment de manière rationnelle. Par conséquent, il ne sait pas comment appeler à l’aide et ne sait pas comment s’associer avec les autres pour se défendre contre cette arme. Lorsqu’une arme silencieuse est appliquée graduellement, le public s’adapte et s’ajuste à sa présence et apprend à tolérer l’empiètement de cette arme sur son mode de vie, jusqu’à ce que la pression (psychologique à travers l’économie) devienne trop forte, et alors il craque. »

Le Plan aux milles visages : l’enfer sur Terre

Les Protocoles des Sages de Sion, le Projet, le Plan à Long Terme, la Conspiration ; quel que soit le nom qu’on veuille lui donner, il s’agit d’une seule et même trame mise sur pied par un petit groupe d’hommes, immensément riches, extrêmement rusés, astucieux, possédant une extrême influence, et utilisant : l’or, les mensonges et les supercheries pour renverser et pervertir la race humaine. Ces organisations occultes utilisent la promesse de la richesse, de la luxure, des plaisirs charnels pour séduire, et attirer les hommes loin de Dieu dans le but de les subjuguer au pouvoir de Satan.

Il faut aujourd’hui vouloir demeurer parfaitement aveugle pour ne pas croire à la mise en place de ce plan, lorsqu’on en voit les paramètres démontrés de manière de plus en plus manifeste. Les détracteurs qui accusent les dénonciateurs de ce plan de crier « au loup » ont de plus en plus de difficulté à camoufler les ordures sous le grand tapis mondial. Elles débordent de partout. La vérité est destinée à se frayer un chemin à l’air libre ; le mensonge est destiné à s’évaporer.

  Jésuites/Juifs Khazars sionistes

Quant au Plan comme tel, quelques-uns des Articles de Morales et Dogmes d’Albert Pike, en 1871, suffisent pour nous donner une idée assez juste de la philosophie de base des sionistes. Ces Articles stipulent, entre autre :

  • Article XV, Paragraphe I: « Quand nous hériterons enfin de notre royaume à l’aide d’un coup d’état mondial amenant la chute morale et physique de toutes formes existantes de gouvernement, nous nous donnerons alors un contrôle global total contre lequel la rébellion ne pourra pas exister. »
  • Article II, Paragraphe 5: « À travers la Presse, nous avons acquis le Pouvoir d’influencer tout en demeurant dans l’ombre. »
  • Article X, Paragraphe 13: « Pour que notre Plan puisse produire des résultats, nous devrons organiser en notre faveur, les élections de Présidents que nous manipulerons par le chantage… Ainsi ils représenteront des agents de valeur pour l’accomplissement de nos plans… Nous devrons investir le Président du droit de déclarer “l’État des Mesures de Guerre”. Nous justifierons cette action en laissant savoir que le Président, en tant que Chef des Armées du pays, doit avoir ce plein pouvoir en cas de besoin pour la Défense de la nouvelle Constitution Républicaine, etc. »

Bill Clinton est plus jésuite que maçon. II a fait ses hautes études à l’Université de Georgetown, le plus puissant collège jésuite des États-Unis et possiblement du monde. Toutes les politiques américaines partent de là et y sont décidées. Ce collège est beaucoup plus puissant que le Sénat ou le Congrès.

Georgetown ne réfère qu’au Vatican, i.e., au Pape Noir, aujourd’hui le Jésuite général Peter-Hans Kolvenbach, et commande à Washington. Clinton consultait souvent ses « dirigeants » jésuites de qui il avait reçu son enseignement.

PDD *25 Presidential Directives Decisions

« Le Président Clinton a signé, en 1994, la reddition des 5 branches de l’Armée américaine sous le commandement des Nations Unies. (Violation directe de la Constitution américaine.)

« EXECUTIVE ORDERS »

« Le directeur du bureau de la Planification d’urgence (FEMA – Federal Emergency Management Agency) est autorisé à appliquer les Executive Orders (E.O.) en période de tensions internationales ou de crises financières. »

« …saisie de tous les médias de communication, de tous pouvoirs électriques, hydrocarbures (essence, propane, diesel, gaz naturel, charbon…), ressources minéralogiques (publiques et privées), de toutes les réserves et ressources alimentaires publiques et privées, toutes fermes et équipements de ferme, de tous types de transports, incluant autos, camions, ou tout véhicule que ce soit et le contrôle total de tous grands axes routiers, ports et voies de navigation, de tous civils pour travailler sous la supervision fédérale ; ceci inclut la séparation des familles et des enfants de leurs parents, de tous établissements de santé, éducation et bien-être (publics et privés). Toutes les personnes, aux États-Unis d’Amérique, devront obligatoirement s’enregistrer à un bureau de poste américain. Saisie de tous les aéronefs et aéroports (publics et privés).

« Autorisation de relocaliser par la force. Saisie de tous les chemins de fer, voies navigables et tous les complexes d’entreposage (publics et privés). Il est prévu qu’aucun service gouvernemental ne sera disponible pour au moins 5 mois. »

Continuons dans les articles de Morales et Dogmes.

Article I, Paragraphe 15 : « Notre pouvoir sera invincible parce qu’il demeurera invisible. Qui ou quoi est en position de renverser une force invisible ? Là réside notre force… »
Article V, Paragraphe 11 : « IL N’Y A RIEN DE PLUS DANGEREUX POUR NOTRE CAUSE QUE L’INITIATIVE PERSONNELLE ; ELLE PEUT NOUS FAIRE PLUS DE TORT QUE POURRAIENT NOUS EN FAIRE DES MILLIONS DE PERSONNES PARMI LESQUELLES NOUS AURIONS DÉJÀ SEMÉ LA DISCORDE. »

Le Nouvel Ordre Mondial amènera :

  • un gouvernement global totalitaire
  • une armée unique
  • une banque unique
  • une monnaie mondiale
  • et une religion unique, luciférienne

Manipulation de l’opinion publique en 6 étapes

Ces planificateurs du Nouvel Ordre Mondial ont mis au point un plan en six étapes qui leur permet de manipuler en douceur l’opinion publique, afin qu’elle change complètement son système de valeurs. Il faut que ce changement se réalise pour qu’ils puissent préparer le contexte favorable à la manifestation de ce gouvernement. Vous avez peut-être du mal à comprendre à quel point on vous manipule chaque jour. Après avoir pris connaissance de ce plan en six étapes, vous saurez reconnaître la manipulation et éviter qu’elle vous influence.

Etape 1 : Une pratique est jugée tellement scandaleuse qu’elle ne peut même pas être discutée en public. Toutefois, elle commence par être défendue par un expert respecté, qui en parle au cours d’un forum respectable.

Etape 2 : Le public est tout d’abord choqué, puis scandalisé.

Etape 3 : Le simple fait que cette pratique puisse faire l’objet d’une discussion publique devient le sujet d’un débat.

Etape 4 : Cette pratique scandaleuse continue de faire l’objet de nombreux débats publics, ce qui finit par émousser son caractère scandaleux.

Etape 5 : Les gens ne sont plus scandalisés par cette pratique.

Etape 6 : Comme le grand public n’est plus scandalisé, certains multiplient les prises de position modérées, en évitant les extrêmes. Une fois que cette pratique est admise, on parle à présent des moyens de la mettre en œuvre.

C’est une méthode très efficace pour obtenir des changements de valeurs et de comportements. Elle a été employée avec succès auprès de toute la population nord-américaine. Aujourd’hui, des millions de personnes sont en train de changer de valeurs et de comportements, dans un grand nombre de domaines. Ces changements sont essentiels pour instaurer le Nouvel Ordre Mondial.

Gardons soigneusement à l’esprit les étapes de cette méthode insidieuse, et passons en revue les nombreux domaines où elle est employée aujourd’hui pour éliminer les valeurs chrétiennes de notre société, et les remplacer par des valeurs païennes.

Exemples actuels de l’emploi de ce plan

—  Contrôle de la démographie en ayant recours à la mort.

—  Suicide et euthanasie.

—  Infanticides.

—  Destruction programmée de l’Afrique.

—  Transplantation et marché d’organes.

—  Avortement et collecte de tissus fœtaux. (Dans un récent article, en France, certains spécialistes médicaux ont commencé à approcher des femmes pour pouvoir s’approprier de leur fœtus vivant, en vue d’expériences médicales.)

—  Cannibalisme.

—  Contrôle de la démographie par la guerre et les conflits.

—  Le mouvement féministe.

—  Encouragement de l’homosexualité.

—  Les étapes sont en marche pour la pédophilie.

—  Le désarmement de la population.

—  Désensibilisation des individus, hommes et femmes, par la télévision, les dessins animés, la violence visuelle, des émissions au contenu ouvertement sexuel.

—  La radio plongeant dans le nihilisme, c’est-à-dire, une attitude négative envers la vie. Le suicide, qui est explicitement encouragé par le rock.

—  L’idée que l’homme n’est qu’une machine animale, rien de plus.

—  La violence et la rébellion.

—  Le sexe dépravé au cœur de la musique.

—  L’occultisme sous toutes ses formes et un culte ouvertement rendu à Satan.

—  Discrédit de tout ce qui touche au christianisme.

—  Destruction de toute morale.

—  Le meurtre.

—  Etc., etc.

Les manipulateurs, ayant prévu que se lèveraient des dénonciateurs qui chercheraient à éveiller la conscience des gens, ont pris soin d’accompagner précautionneusement leur propagande destructrice de l’idée que ces changements de valeurs sont normaux et même souhaitables dans une société qui « évolue ». Faites-en l’expérience et parlez à votre entourage d’un problème sociétal comme, par exemple, l’homosexualité. Remarquez comme on vous toisera de haut en vous disant :

« Mon vieux, nous sommes en 2004… Tes propos sont discriminatoires, il faudrait que tu évolues ! »

Voilà un signe certain que la manipulation a parfaitement fonctionné et que la personne est bien conditionnée, bien programmée.

*           *           *

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : ,