D.049 – La Deuxième Résurrection

image_pdfimage_print

 

Troisième partie (Révisée)

Par Joseph Sakala

Dans le message précédent, nous avons étudié la 1ère Résurrection, où les Élus de Dieu seront Ses sacrificateurs, et ils régneront avec Jésus sur la terre (Apocalypse 5:10). Ils seront les dirigeants éternels de Dieu sur les nations et sur l’extraordinaire héritage que Dieu veut partager avec nous. Même dans le monde, il est impensable de voir un royaume avec un roi, mais sans aucune nation à diriger. À ma connaissance, les rois ont toujours eu des nations sous leur règne. Regardons l’Angleterre, par exemple. Comment se fait-il qu’en religion, on peut imaginer un Royaume avec des Élus (Rois et Sacrificateurs), mais sans avoir aucune nation à diriger ? Trouvez-vous cela logique ?

La plupart des religions prêchent la 1ère Résurrection comme étant la seule qui, selon eux, nous donnerait l’accès au ciel. Donc, je pose encore la même question. Montrez-moi un seul verset dans la Bible qui nous promet clairement la possibilité de pouvoir monter au ciel. J’ai bien dit clairement. Je regrette, mais vous ne le trouverez pas. À plusieurs endroits, la Bible nous dit justement le contraire, et la Parole de Dieu ne se contredit pas. Si elle se contredisait, Dieu serait menteur. Alors, comment pourrions-nous  Lui croire ? Cependant Hébreux 6:18 nous confirme : « Afin que par ces deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous ayons une ferme consolation, nous qui cherchons un refuge dans la ferme possession de l’espérance qui nous est proposée ».

Malgré cela, la majorité de ces mêmes dénominations religieuses  affirment que, la 2ème Résurrection serait uniquement réservée pour la destruction de tous ceux qui ne seront pas de la première. Alors, préparez-vous à recevoir la surprise de votre vie. Mais soyez prêts aussi à lire ce qui suit avec un esprit ouvert, car nous allons traiter, dans ce message, d’un sujet pourtant bien biblique, mais que très peu de prédicateurs se sentent confortables d’aborder. Or, la 2ème Résurrection est extrêmement chère à Dieu, car elle concerne la grande majorité des humains qui n’ont jamais vraiment connu Dieu et n’ont pas reçu le Saint-Esprit. Prétendre que Dieu existe est bienséant, mais combien d’individus sont prêts à exécuter ce que Dieu nous dit de faire ?

Si Dieu est Amour, comme la majorité des religions le proclament, alors comment peut-on accuser Dieu de vouloir détruire la plus grande partie des êtres humains qu’Il a créés ? Jésus a Lui-même déclaré : « Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’Élus » (Matthieu 22:14). Jésus serait-Il venu uniquement pour sauver quelques camarades ? Bon nombre de dénominations utilisent ce verset pour condamner au feu éternel ceux qui ne seront pas les Élus. Même dans le monde actuel, tous les citoyens sont appelés à vivre dans leur pays, mais très peu sont élu pour les diriger. Et nous trouvons cela tout à fait honnête et normal.

Comment se fait-il qu’en religion, tous seraient appelés à faire partie du Royaume de Dieu, mais seulement un petit groupe ferait partie des Élus, alors que la majorité serait détruite dans le feu de la Géhenne ? Y a-t-il quelque chose que les hommes ont compris dans la façon de diriger un gouvernement, mais qui aurait échappé à Dieu ? Ou bien, y a-t-il une possibilité que ce sont les hommes qui n’ont vraiment pas compris le Plan de Dieu à l’endroit de Sa création ? Se pourrait-il, par hasard, que tous les humains seraient appelés à faire partie du Royaume de Dieu et que peu seraient Elus ? Et les autres formeraient les nations dirigées par ces Élus dans un Gouvernement parfait, pour l’éternité ?

Si nous sommes disposés à méditer sur ceci, les paroles prononcées par Jésus, dans Matthieu 22:14, explosent littéralement, et débordent d’espoir. Car, au lieu de nous donner l’impression que seuls les Élus intéressaient Jésus, Il nous confirme ouvertement qu’Il est venu pour sauver l’humanité entière, mais chacun en son temps. « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu n’a point envoyé son Fils dans le monde, pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par Lui » (Jean 3:16-17). Voilà une vérité que Satan a toujours détestée. Alors, il a inspiré ses ministres, tout au long des siècles, à démolir cette vérité, et ce, dès les débuts de l’Église. Et cette séduction se poursuit jusqu’à ce jour.

Regardons ensemble ce que Paul nous dit, dans 2 Corinthiens 11:4 : « Car, s’il venait quelqu’un qui vous prêchât un autre Jésus que Celui que nous vous avons prêché ou un autre Esprit que Celui que vous avez reçu ou un autre évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supporteriez fort bien ». Croyez-vous que je plaisante ? Satan a glissé cet autre évangile dans l’Église, dès ses débuts. Et il a tellement bien fait son travail qu’aujourd’hui « tout le monde veut aller au ciel, mais personne ne veut mourir ». Ainsi, la majorité des dénominations prêchent un « évangile » qui donne droit au ciel après la mort, tout en enrichissant les « ministres » qui l’enseigne. Le plan de salut que Jésus nous a donné, a été complètement tordu.

Pourtant, que peut-il y avoir de plus noble, pour un humain, que de faire partie du Royaume de Dieu, que Jésus est venu nous annoncer ? Aujourd’hui, nous allons découvrir la très grande importance que Dieu  accorde à cette 2ème Résurrection. Car elle impliquera la grande majorité de l’humanité qui se verra offrir le véritable salut un jour. Je ne parle pas d’une deuxième chance, comme certains sermonnent, mais bien leur première. La Bible parle d’une deuxième mort, mais pas d’une deuxième chance. Pour ces gens, ce sera leur première occasion de vraiment connaître Dieu.

Dans Jean 6:44, Jésus a déclaré ceci : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire. » Si on comprend la profondeur de ces paroles de Jésus, peut-on encore présumer que Dieu appelait tout le monde au salut, à ce moment là ? Jésus a prêché à des milliers de personnes durant Son Ministère de 3 ans et demi. En deux occasions, Il a nourri 4 000 et 5 000 personnes. Savez-vous combien ont reçu le Saint-Esprit, le Jour de la Pentecôte ? Environ CENT VINGT ! (Actes 1:15).

Les autres, qui ne se sont pas converti, sont-ils tous destinés au feu de la Géhenne ? Pourtant, c’est le Messie Lui-même qui les instruisait. Que leur fallait-il de plus ? Ils ont tous été exposés à la même prédication que ceux qui se sont convertis. Les ministres qui condamnent déjà les non convertis au feu éternel, et qui l’enseignent, ont-ils vraiment connu l’amour de Dieu ? Un jour, le Premier Ministre d’Angleterre, Winston Churchill, a déclaré ceci, devant le Congrès américain : « Il doit certainement avoir l’âme aveuglée, celui qui ne peut pas voir le grand dessein en voie de s’accomplir ici-bas. »

Mais quel est ce dessein que le Créateur est en voie d’accomplir avec de simples humains mortels ? Nous avons expliqué, dans les articles précédents, que le seul espoir de l’humanité est dans une résurrection des morts. Nous avons aussi démontré, avec des preuves bibliques à l’appui, que l’homme est mortel, et non immortel. Et que cette immortalité ne nous est disponible que par un don de Dieu, lors d’une résurrection des morts. Nous ne sommes pas nés avec l’immortalité déjà en nous. Cette idée vient des hommes, et non de Dieu.

La Bible nous dévoile clairement qu’il n’y a pas une résurrection seulement. Dieu a un plan bien ordonné où, un jour, chaque humain ressuscitera, mais en son propre rang. (1 Corinthiens 15:23). Les Élus seront de la 1ère Résurrection. Ils seront les prémices, ressuscités immortels lors de l’avènement de Jésus. Pour ce qui est des Élus encore vivants, ils seront changés en un instant, en un clin d’œil vers l’immortalité. J’espère que ceci avait été bien expliqué, dans 1 Corinthiens 15:49-53 et 1 Thessaloniciens 4:14-17.

Mais qu’en sera-t-il de ceux qui ne ressusciteront pas lors du retour de Christ ? Pour ce qui est des survivants de cette grande tribulation, ils seront instruits par les Élus, qui seront les Sacrificateurs de Christ, et qui régneront sur ces nations encore physiques. Mais qu’en est-il des morts ? Resteront-ils dans leurs sépulcres durant l’éternité ou seront-ils ressuscités à une date ultérieure ? Seront-ils ressuscités simplement pour être lancés dans le feu de la Géhenne ? Que dire, alors, de toute cette multitude de personnes qui ont été élevées sous le régime athée communiste ou tout autre régime où la Bible était totalement bannie ? Que dire des gens, qui  connaissent rien du véritable Jésus, ni de Son Évangile ?

Qu’arrivera-t-il des enfants avortés, assassinés ou simplement morts en bas âge, sans aucune idée à savoir qui était Jésus ? Et tous ceux qui ont vécu avant la naissance de Jésus, sans même savoir qu’Il devait venir ? Il y a des groupes de « chrétiens gentils » qui sont prêts à vous dire : « tant pis pour eux, brûlons tout ça, et bon débarras. » À tous ces supposés  « chrétiens gentils » j’aimerais citer les paroles mêmes de Jésus : « C’est à ceci que tous reconnaîtront que vous êtes Mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13:35). Jésus n’a pas dit : « si vous avez de l’amour, pour ceux qui pensent seulement comme vous. » Jésus aimait tout le monde. Il a donné Sa vie pour Ses ennemis aussi !

Revenons à la 2ème Résurrection et quand elle doit avoir lieu. Apocalypse 20:5 nous annonce carrément : « Mais le reste des morts ne ressuscita point, jusqu’à ce que les MILLE ans fussent accomplis. » Même avec ce verset si clairement exprimé, plusieurs religions prêchent qu’il y aura une seule résurrection où tous les humains, les justes comme les méchants, ressusciteront en même temps, soit pour recevoir leur récompense, soit pour leur châtiment éternel. Pourtant, Apocalypse 20:5 nous démontre clairement l’erreur d’une telle croyance. Vous ne verrez nulle part, dans les Saintes Écritures, un passage qui dise que Dieu va ressusciter tous les morts dans la même résurrection.

Il est vrai que Paul a déclaré ceci, dans Actes 24:15 : « Ayant en Dieu cette espérance, que la résurrection des morts, tant des justes que des injustes, qu’ils attendent aussi eux-mêmes, arrivera. » Jésus aussi a dit : « Car l’heure vient, que tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et sortiront : Savoir, ceux qui auront bien fait, en résurrection de vie, et ceux qui auront mal fait, en résurrection de condamnation » (Jean 5:28-29). Mais de grâce, ne tombons pas dans le même panneau que ceux qui utilisent ces deux passages pour prétendre que Paul et Jésus voulaient nous dire que les justes, comme les injustes, ressusciteraient en même temps. Nous avons vu l’apôtre Jean nous citer dans Apocalypse 20, une résurrection des Élus immortels dans une 1ère Résurrection, et une autre résurrection mille ans plus tard.

Nous avons le droit, à ce stade, de nous poser la question suivante : « Les injustes de la 2ème Résurrection seront-ils simplement ramenés à la vie pour être précipités dans l’étang de feu et de soufre pour mourir une 2ème fois (Apocalypse 20:14-15) ? » Que voulait dire Jésus, dans Jean 5:29, en déclarant que : « ceux qui auront mal fait, [sortiront] en résurrection de condamnation » ? Ceux qui sont morts non convertis, depuis Adam et Eve, sont-ils tous destinés au feu éternel ? Ont-ils déjà eu une chance au salut éternel ? Si oui, alors Adam et Eve sont destinés au feu de la Géhenne.

Dans le Jardin d’Éden, il y avait une abondance d’arbres fruitiers de toutes espèces. Mais, au milieu du jardin, il y avait deux arbres au caractère très unique. L’un s’appelait Arbre de Vie, l’autre Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal (Genèse 2:9). Nos premiers parents pouvaient manger de tous les arbres du jardin, incluant l’Arbre de Vie. Cet Arbre de Vie leur aurait procuré l’immortalité. Ils ont plutôt opté pour le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, le seul qui leur était défendu. Ayant péché contre Dieu, en désobéissant au commandement direct de ne pas manger de cet arbre, ils étaient condamnés à la mort éternelle (Genèse 2:17). « Car le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6:23).

Or, dans Genèse 3:22-24, non seulement Dieu empêcha Adam de revenir vers l’arbre de Vie, ou de l’immortalité, mais Dieu chassa Adam et Eve du Jardin. Nulle part dans la Bible, vous verrez nos premiers parents se  convertir par la suite. Donc, selon certaines dénominations, Adam et Eve sont destinés au feu éternel, ainsi que les milliards de ceux qui n’ont jamais reçu le Saint-Esprit. Jésus est venu pour sauver le monde. Satan veut détruire tous les humains. Donc, si les Élus de cette 1ère Résurrection sont les seuls destinés à l’immortalité, alors Satan est en train de gagner la bataille !

Aussi étonnant que cela puisse paraître à tous ceux qui ne connaissent pas les instructions des Saintes Écritures, au sujet des résurrections, laissez moi vous annoncer une nouvelle extraordinaire. Après les mille ans, des milliards d’individus ressusciteront, mortels, afin de recevoir leur première chance au salut ! Pensez-y, pendant un tout petit instant. Tous ces milliards de personnes, qui ont vécu sur cette terre depuis Adam et Eve, ont-ils tous eus la chance de comprendre les Saintes Écritures au sujet du salut ? Peut-on refuser une vérité que l’on n’ait jamais eu l’opportunité de vraiment connaître, à cause des faux enseignants ?

Des milliards d’individus ont vécu leur vie entière sans jamais ouvrir une Bible, ni connaître qui était Jésus. Pourtant : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car sous le ciel, il n’y a pas un autre nom, qui ait été donné aux hommes, par Lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12). Combien de personnes de l’Ancien Testament ont connu Jésus ? Combien, depuis Sa première venue, ont vraiment connu Jésus, pour se convertir à Lui ?

Ces individus sont-ils perdus à tout jamais simplement parce qu’ils n’ont jamais eu accès à la Parole de Dieu ou n’ont pas compris la vérité que Jésus était le seul par Qui le salut est accessible ? Il est complètement ridicule de penser ainsi. Peut-on tenir pour responsables, et condamner à la destruction éternelle, les milliards d’hindous, de bouddhistes, de taoïstes, de confucianistes, de communistes, de musulmans, d’athées, d’animistes, et tous les autres qui n’ont jamais connu la vérité concernant le Christ ? Mes chers amis, simplement entendre parler de Jésus, ce n’est pas le connaître.

Pourrait-on les déclarer tous coupables devant Dieu, même s’ils n’ont pas reçu cette connaissance vitale biblique au sujet du salut ? Est-il possible que le Grand Dieu d’amour leur réserve le salut par l’intermédiaire d’une autre personne ou d’une manière différente ? Pourtant, dans Actes 4:12, Pierre, en parlant de Jésus, déclare sans équivoque : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car sous le ciel il n’y a pas un AUTRE nom, qui ait été donné aux hommes, par lequel nous devions être SAUVÉS. »

Un humain ne peut être sauvé qu’au moment où il comprend pourquoi Jésus est venu et pourquoi Il est mort. Je regrette de le dire, mais très peu d’individus comprennent incontestablement cette vérité. Pour être sauvé, il faut absolument que le Saint-Esprit vive dans cette personne. Mais, avant que Dieu place Son Esprit en nous, il est essentiel pour nous de croire   que Jésus soit mort pour nos péchés. Ayant compris ceci, il faut accepter ce sacrifice Suprême de Jésus comme le paiement de la rançon pour tous nos péchés passés. Et, à partir de ce moment-là, il faut prendre la décision de cheminer avec Christ jusqu’à notre mort. Si nous persévérons ainsi jusqu’à la fin, nous serons (futur) sauvés (Matthieu 24:13). C’est un contrat personnel entre l’individu et son Dieu pour l’éternité. Cette sorte de décision ne se prend pas à la légère.

Jésus a déclaré ceci, dans Jean 10:9 : « Je suis la porte ; si quelqu’un entre par Moi, il sera sauvé. » Jésus est la porte unique qui mène au salut. Il n’y a pas d’autre. Il est la porte de la bergerie des sauvés. Au verset 1, Jésus Lui-même déclare : « En vérité, en vérité je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie des brebis, mais qui y pénètre par un autre endroit, est un larron et un brigand. » Que peut-on ajouter pour être plus clair ? Il n’existe aucune autre porte pour entrer dans le Royaume de Dieu.

De nos jours, plusieurs ministres prêchent que tous ceux qui ne se sont pas convertis de leur vivant sont perdus. Voici leur verset favori : « Car Dieu dit : Je t’ai exaucé au temps favorable, et je t’ai secouru au jour du salut. Voici maintenant le temps favorable ; voici maintenant le jour du salut » (2 Corinthiens 6:2). Alors si maintenant est le jour du salut, oublions hier ou, demain car la Bible dit bien maintenant. Paul a prononcé ces paroles autour de l’an 60. Donc, si le seul jour de salut était autour de l’an 60, qu’en est-il de l’an 2000 ou 2003 ? Pourrait-on aussi se convertir en 2006 si aujourd’hui est le seul jour de salut ? Voyez-vous ce qui arrive quand nous utilisons la Parole de Dieu hors contexte pour mousser nos propres ambitions ?

L’autre argument employé est celui-ci : « Vous voulez me faire croire que Dieu va ressusciter tous ces individus afin de leur donner une deuxième chance ? » Non, ce n’est pas du tout ce que la Bible nous enseigne. Mais les Saintes Écritures nous révèlent clairement que le temps vient où les « injustes » ressusciteront pour être jugés. Les justes, comme nous avons vu, font partie de la 1ère Résurrection. Donc tous les autres sont appelés injustes. Il est question ici de ceux qui, pour toutes sortes de raisons, n’ont jamais compris la voie du salut, soit à cause de la séduction par leurs enseignants, où parce que Dieu ne les appelait pas à ce moment là dans Son plan de salut pour eux.

Mais n’ayez crainte, ce plan magistral leur sera révélé un jour, afin de leur donner leur première chance au salut, dans une ambiance où ils pourront enfin comprendre ce qu’ils n’ont jamais compris auparavant. Les Saintes Écritures nous disent qu’il est impossible que Dieu mente (Hébreux 6:18). Dans Jean 10:35, nous voyons : « l’Écriture ne peut être rejetée. » Alors ce que Dieu promet dans Sa Parole, Il le fera. Dans 2 Pierre 3:9, l’Écriture déclare clairement que : « Le Seigneur ne retarde point l’exécution de Sa promesse, comme quelques-uns croient qu’il y ait du retard ; mais il use de patience envers nous, ne voulant point qu’aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance. »

À entendre prêcher certains pasteurs, on dirait plutôt que Dieu manque de patience, et qu’Il a très hâte de détruire la majorité des humains qui ont vécu sur cette terre depuis Adam et Eve. Sauf peut-être les privilégiés qui font partie de leurs congrégations. Dans Son plan, il n’est aucunement dans la volonté de Dieu de détruire ceux qui, en toute sincérité, mais sous le coup d’une puissante séduction, ont pratiqué toutes sortes de fausses religions, pleines de mystères et de rites occultes. Le but de Dieu est de les instruire dans la vérité, afin que tous viennent à la repentance. Et Dieu Seul connaît le bon moment pour cette conversion.

Paul aussi a été inspiré d’écrire ce qui suit au sujet de Dieu notre Sauveur : « Qui veut que tous les hommes soient sauvés, et qu’ils parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2:4). Si toutes les églises de nos jours prêchent la vérité, pourquoi y a-t-il tant de confusion et de distinctions dans leurs enseignements ? Combien y a-t-il de vérités ? La responsabilité d’accorder la connaissance de la vérité aux humains appartient à Dieu. La grande majorité de ceux qui ont vécu sur cette terre, et qui sont morts, ont été privés de cette connaissance, sans pour autant en être responsables. Si cette connaissance avait été disponible, et bien enseignée, ceci aurait constitué pour eux leur première chance. Malheureusement, ce n’est pas arrivé. Et ceux qui ont reçu plus de connaissance, et l’ont mal utilisée, seront jugés plus sévèrement. Il devient donc impératif que Dieu accorde à ces individus leur première chance d’entendre la vérité et de comprendre le chemin qui mène au salut. Mais comment Dieu va-t-Il accomplir cela ? Simplement en les ressuscitant à la vie, avec un corps physique, dans cette 2ème Résurrection.

Combien de chrétiens ont faussement cru que ceux qui sont morts non convertis, c’est-à-dire, dans leurs péchés, sont perdus en enfer à tout jamais ? Alors ils baptisent les enfants, peu de temps après leur naissance pour les sauver. Mes chers amis, de tels baptêmes ne constituent pas une conversion. Le verset le plus souvent utilisé pour prouver leur point est Ecclésiaste 11:3, où on peut lire : « Quand un arbre tombe, au midi, ou au nord, au lieu où l’arbre est tombé, il demeure ». Alors, si quelqu’un meurt dans ses péchés, disent-ils, il demeure ainsi, et il est perdu.

Le contexte dans lequel Salomon a déclaré ceci consiste à nous donner des instructions sur l’importance d’accomplir le plus de choses que l’on peut durant cette vie physique, relativement courte et incertaine. Ceci n’a rien à voir avec une résurrection quelconque. Salomon ne dit pas que, si un individu meurt dans ses péchés, il n’aura aucune chance de se repentir et de participer au salut. Toute Écriture est inspirée par Dieu pour instruire et corriger l’homme de Dieu dans la justice. Mais il faut l’utiliser dans son contexte, sans tordre le but pour lequel elle a été donnée.

Dans Jean 5:29, Jésus a parlé d’une « résurrection de condamnation. » La plupart des chrétiens pensent que « condamnation », ici, veut seulement dire « subir une sentence de mort » par ceux qui auront mal fait, et c’est fini. Ceci est une mauvaise compréhension de l’amour de Dieu. Regardons ce que Pierre a déclaré aux chrétiens, dans 1 Pierre 4:17 : « Car le temps vient où le jugement doit commencer par la maison de Dieu… » Pierre nous dit clairement que, depuis ses débuts, il y a environ 2 000 ans, le jugement de Dieu se fait sur Sa Maison seulement. Son Église !

Donc, les convertis sont jugés maintenant. Voici notre chance, et il n’y en aura pas une autre, pour nous. « Comment échapperons-nous, si nous négligeons un si grand salut, qui, ayant été premièrement annoncé par le Seigneur, nous a été confirmé» nous dit Paul, « par ceux qui l’avaient entendu ? » (Hébreux 2:3). Depuis notre conversion, Dieu nous tient responsables de nos actions, car Il nous juge selon Sa Parole. Ceci est notre première et unique chance. C’est le jugement des Élus, car Dieu nous prépare pour un travail gigantesque.

La majorité des humains, jusqu’à ce jour, ne comprennent pas, et ne croient pas, ce que Dieu nous dit dans Sa Parole. Parce que Satan a séduit tout le monde (Apocalypse 12:9). Et c’est la responsabilité de Dieu de voir à ce que chaque humain soit instruit dans la Parole de Dieu. Voilà pourquoi Il prépare Ses Élus, maintenant, à faire ce travail grandiose, à un moment dans l’histoire où Satan sera banni pour l’éternité. C’est ainsi que tous ceux qui ont été séduits recevront enfin cette instruction qui leur offrira leur chance de salut. Car Dieu est patient, ne voulant point qu’aucun ne périsse, mais que tous viennent à la repentance. (2 Pierre 3:9).

Quand Jésus a parlé de cette période de jugement, Il faisait allusion à cette 2ème Résurrection où les gens sortiront de leurs sépulcres, et tous auront l’opportunité de marcher dans la vérité. Jésus prendra alors une décision sur le sort de chaque individu, basé sur le comportement de chacun. Christ a Lui-même parlé d’un temps où les habitants de Sodome, Gomorrhe, Tyr, Sidon, et Ninive, ainsi que ceux qui vivaient au temps de Jésus, ressusciteraient pour être jugés ensemble. Il a même déclaré que ces nations païennes seraient jugées moins sévèrement que les Juifs qui avaient entendu Son enseignement et qui, malgré tout ça, L’ont rejeté, ainsi que Son Évangile (Matthieu 10:15).

Dans Matthieu 11:21, Jésus a dit ceci : « Malheur à toi, Corazin ! Malheur à toi, Bethsaïda ! Car si les miracles qui ont été faits au milieu de vous eussent été faits à Tyr et à Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties en prenant le sac et la cendre. » Jésus les accuse d’avoir le cœur plus dur que ces nations païennes. Au verset 23, Jésus leur dit que, si les miracles qu’Il avait faits à Capernaüm avaient été faits à Sodome, la ville serait encore là, car les citoyens se seraient repentis. Au verset 24 : « C’est pourquoi je vous dis que le sort du pays de Sodome sera plus supportable au jour du jugement que le tien. »

Jésus nous déclare clairement ici, qu’au jour du jugement, les nations païennes auront moins de difficulté à se convertir à Christ que ces Juifs qui, ayant vu Ses miracles et entendu Son Évangile, L’ont quand même rejeté et crucifié. Si cette 2ème Résurrection n’était que pour la destruction des méchants, alors, selon ce que nous venons voir, les Juifs seraient les premiers à passer par le feu de la géhenne. Pourtant, dans Ézéchiel 37:1-10, Dieu nous parle de la résurrection de cette nation têtue, afin qu’elle apprenne à enfin connaître son Dieu. L’Éternel lui promet, au verset 14, de mettre Son Esprit en elle, ce qui est un prérequis absolument nécessaire au salut.

Dans Romains 11, Paul aussi nous parle de cette résurrection de la nation d’Israël. Au verset 2, Paul nous dit que : « Dieu n’a point rejeté Son peuple qu’il a connu d’avance. » À cause de la dureté de leur cœur, notons ce que Dieu a fait avec eux, afin de pouvoir les sauver plus tard. Au verset 8 : « Dieu leur a donné un esprit d’étourdissement, des yeux pour ne point voir, et des oreilles pour ne point entendre, jusqu’à ce jour. » Mais pour quelle raison ? Verset 15 : « Car, si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur rappel, sinon une résurrection des morts ? » Oui, ils seront ressuscités à la vie par le Dieu qu’ils ont rejeté mais qui les aime, ainsi que l’humanité entière. Et dire que plusieurs prêchent que Dieu veut sauver tout le monde maintenant.

Regardons ce que Paul nous déclare, au sujet de ce mystère attaché au peuple de Dieu, au verset 25 : « C’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que toute la multitude des Gentils, soit entrée dans l’Église. Et ainsi tout Israël sera [futur] sauvé. » Ce que Paul nous déclare en toute simplicité, c’est que Dieu a décidé d’appeler un nombre limité de Juifs et de Gentils pour former son Église des Élus, aussi appelée « ISRAËL DE DIEU » (Galates 6:16). Au risque de choquer plusieurs prédicateurs, Dieu n’est pas en train d’essayer de sauver tout Israël maintenant !

Dieu avait appelé quelques Juifs, et a permis aux autres de tomber dans l’endurcissement, afin d’appeler un certain nombre de Gentils pour former Ses Prémices. Voilà pourquoi Paul dit ceci aux Romains convertis, dans Romains 11:30-32 : « Et comme vous avez été autrefois rebelles à Dieu, et que maintenant vous avez obtenu miséricorde par leur rébellion ; de même ils [les Juifs], ont été maintenant rebelles, afin que par la miséricorde qui vous a été faite, ils obtiennent aussi miséricorde. Car Dieu a renfermé tous les hommes dans la rébellion, pour faire miséricorde à tous. » Voilà comment Dieu travaille ! « Que Ses jugements sont impénétrables, et que Ses voies sont incompréhensibles ! » (v. 33).

N’ayez aucune crainte, Dieu n’est pas en train de perdre la guerre contre Satan. Dieu a simplement permis à Satan de séduire le monde entier avec ses doctrines tordues. Mais pourquoi Dieu permettrait-Il une telle chose ? Pour prouver au monde entier que la voie de Satan ne peut pas produire quelque chose de bon. Quand l’humanité entière sera au bord du gouffre de sa propre destruction, Christ reviendra pour détruire tout ce que Satan a réalisé. Ensuite, Jésus établira Ses Élus pour diriger Son gouvernement. Au bout de 1,000 ans, Dieu ressuscitera tous les morts non convertis depuis Adam et Eve, pour la grande récolte de Dieu. Le Jugement du Grand Trône Blanc.

Le fait que ce trône soit blanc est très significatif, car le blanc, dans les Saintes Écritures, représente la miséricorde ou la rédemption. Dieu est un Dieu de miséricorde, qui ne veut voir périr personne. Ce qu’il veut, c’est que tous parviennent à la connaissance de la vérité et, par conséquent, à la vraie repentance. Dans le monde actuel, cela est impossible. Cependant, Dieu sait que cette connaissance sera très bien reçue dans un monde qui sera complètement libéré de Satan, et beaucoup mieux disposé pour recevoir cette connaissance, dans l’esprit des humains.

Ce sera une résurrection, dans la chair physique, de ceux à qui notre Dieu d’amour offrira Son Esprit gratuitement. Allons voir ce beau texte biblique, dans Apocalypse 20:11-12 : « Puis, je vis un Grand Trône Blanc, et Celui qui était assis…  Je vis aussi les morts, grands et petits, qui se tenaient devant Dieu ; et les livres furent ouverts. » Le juge, ici, c’est Jésus, et non le Père. Jésus Lui-même a déclaré : « Le Père ne juge personne, mais Il a remis tout jugement au Fils » (Jean 5:22). Nous voyons donc des individus de toutes les sphères de la société. Les chefs, comme le commun des mortels, les grands et les petits. Tous sont devant Jésus.

Des livres furent ouverts. Le mot grec, ici, est biblos. Donc les livres de la Bible seront ouverts pour les enseigner, et ces gens auront le discernement jadis cachée des Saintes Écritures à leur compréhension comme jamais auparavant. Ils comprendront enfin ce que le sacrifice de leur Juge est venu leur apporter, par Sa mort sur la croix. Mais nous voyons également d’autre chose dans Apocalypse 20:12 : « On ouvrit aussi un autre livre, celui qui est le LIVRE DE VIE. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans les livres. » Donc, nous voyons ici une période de jugement allouée par Christ afin de pouvoir juger chaque individu selon son comportement, après avoir compris tout ce qui lui sera enseigné d’après la Bible. Chacun aura alors un choix à faire, en pleine connaissance de cause, sans aucune pression extérieure.

Le fait que le Livre de Vie soit aussi ouvert, indique clairement que Dieu a l’intention d’y ajouter des noms. Si ce livre était complet au retour de Jésus, il resterait fermé. Dieu ouvre cependant ce Livre afin d’y inscrire le nom de chaque individu qui se convertira à Jésus, en L’acceptant comme son Sauveur personnel, tout comme nous l’avons fait, lors de notre appel et notre conversion. Ce temps de jugement sera alors sur ceux qui formeront les nations sur lesquelles les Élus régneront. C’est ici que l’Amour de Dieu et Sa grande patience seront manifestés comme étant sans limite.

Donc, nous constatons dans cette 2ème Résurrection, la formation d’une multitude de nations de gens devenus immortels qui viendront s’ajouter à celles déjà formées pendant le Millenium, entièrement au service de Dieu durant l’éternité. Et Dieu Lui-même nous éclairera tous dans nos nouvelles fonctions. « Et les nations qui auront été sauvées, marcheront à Sa lumière, et les rois de la terre [Élus] y apporteront leur gloire et leur honneur » (Apocalypse 21:24). Nous saisissons donc une nette distinction entre les prémices de la 1ère Résurrection, la meilleur, (Hébreux 11:35), et la conversion de tous les autres humains qui formeront les nations dans ce Royaume de Dieu.

Tous ceux qui seront du Royaume seront immortels, car la chair et le sang ne peuvent pas hériter le Royaume de Dieu (1 Corinthiens 15:50). « Il n’y entrera rien de souillé … mais ceux-là seuls qui sont écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau » (Apocalypse 21:27). Jésus nous dit : « Que celui qui a soif [de la vérité] vienne, et que celui qui voudra de l’eau vive, en reçoive gratuitement » (Apocalypse 22:17). Dieu plaide avec l’humanité pour qu’elle se convertisse, jusqu’à la toute fin de la Bible. Que pourrait-Il faire de plus pour nous convaincre qu’il nous aime et veut notre salut?

Qu’adviendra-t-il de ceux qui refuseront ce grand salut offert gratuitement, en demeurant rebelles jusqu’à la toute fin ? Ce sera le sujet du prochain et dernier message de cette série. J’espère que personne ne fera partie de cette résurrection-là, qui est exclusivement destinée à la destruction des méchants irrécupérables. Toutefois les Saintes Écritures nous disent qu’il y en aura une. « Et quiconque ne fut pas trouvé ÉCRIT dans le LIVRE de VIE, fut jeté dans l’étang de feu » (Apocalypse 20:15).

Ma prière, c’est que Dieu nous préserve tous de ne jamais commettre ce péché IMPARDONNABLE. À bientôt, et aimez-vous les uns les autres, comme Jésus Lui-même nous aime.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec :
Un commentaire sur “D.049 – La Deuxième Résurrection
1 Pings/Trackback pour "D.049 – La Deuxième Résurrection"
  1. […] celui-ci est déjà complet, il devrait rester fermé ! Nous vous proposons de lire notre article La Deuxième Résurrection où sont donnés tous les détails. Il y a cependant une Troisième Résurrection consacrée à la […]