D.056 – Daniel 9:27

image_pdfimage_print

 

Versions comparées

Par Roch Richer

Il y a encore de nombreux chrétiens qui ne comprennent pas ou n’acceptent pas de croire qu’il y ait, sur le marché, des versions corrompues de la Bible. La grande majorité des traductions françaises de la Bible ne viennent pas… de la Bible ! On distingue deux classes de manuscrits anciens dont se servent les traducteurs pour tirer des versions bibliques : 1) le Textus Receptus ou Texte Reçu, comptant plus de 5 000 manuscrits et constituant la Parole de Dieu, et 2) les Manuscrits d’Alexandrie, au texte corrompu constitué de 4 à 6 manuscrits rédigés au 2e siècle par des « chrétiens » gnostiques influencés par les philosophes grecs. 

Comme il fallait s’y attendre, la grande majorité des traducteurs modernes s’inspirent des Manuscrits d’Alexandrie pour concocter leurs simulacres de bibles. Le but est devenu trop évident : ces bibles trafiquées vont dans le sens des nombreuses fausses doctrines véhiculées dans le monde chrétien.

Afin de vous rendre compte des changements qui peuvent survenir dans la transcription des Écrits originaux, nous vous proposons l’exercice suivant : une comparaison du verset de Daniel 9:27. Je vous laisse juge, après avoir compris que ce verset concerne le Christ (voir nos articles précédents), de conclure vous-mêmes d’après les tournures de phrase empruntées par chaque version…

Versions basées sur le Texte Reçu

La version David Martin est reconnue comme la version française la plus précise. La version d’Ostervald descend de la première version d’Olivétan de 1535. Pour ajouter à la comparaison, nous vous proposons aussi la version de la King James Autorisée de 1611, seule version de langue anglaise qui, à ma connaissance, soit issue du Texte Reçu.

Bible David Martin 1855

« Et il confirmera l’alliance à plusieurs dans une semaine, et à la moitié de cette semaine il fera cesser le sacrifice et l’oblation ; puis, par le moyen des ailes abominables qui causeront la désolation, même jusqu’à une consomption déterminée, la désolation fondra sur le désolé. »

Bible d’Ostervald 1744

« Il confirmera l’alliance avec plusieurs pendant une semaine ; et à la moitié de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation ; et sur l’aile des abominations viendra le désolateur, jusqu’à ce que la ruine qui a été déterminée fonde sur le désolé. »

Bible King James Autorisée 1611

“And he shall confirm the covenant with many for one week: and in the midst of the week he shall cause the sacrifice and the oblation to cease, and for the overspreading of abominations he shall make it desolate, even until the consummation, and that determined shall be poured upon the desolate.”

Versions basées sur les Manuscrits d’Alexandrie

Bible de Jérusalem (catholique) 1968

« Et il consolidera une alliance avec un grand nombre le temps d’une semaine ; et le temps d’une demi-semaine il fera cesser le sacrifice et l’oblation, et sur l’aile du Temple sera l’abomination de la désolation jusqu’à la fin, jusqu’au terme assigné pour le désolateur. »

Bible J. N. Darby 

« Et il confirmera une alliance avec la multitude [pour] une semaine ; et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; et à cause de la protection des abominations [il y aura] un désolateur, et jusqu’à ce que la consomption et [ce qui est] décrété soient versés sur la désolée. »

Bible Louis Segond 1910

« Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur. »

Bible Synodale 1971

« Ce chef conclura une alliance ferme avec plusieurs autres princes pendant une semaine. Pendant la moitié d’une semaine, il fera cesser les sacrifices et les oblations. Le destructeur célébrera, sur l’autel même, son culte abominable, jusqu’à ce qu’un arrêt de destruction fonde à son tour sur le dévastateur ! »

Bible du Semeur

« L’oint conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une septaine et, à la moitié de la septaine, il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Dans le Temple sera établie l’abominable profanation, et cela durera jusqu’à ce que l’entière destruction qui a été décrétée s’abatte sur le dévastateur. »

Bible en Français Courant 1982

« Pendant la dernière période de sept ans, il imposera de dures obligations à un grand nombre de gens. Au bout de trois ans et demi, il fera même cesser les sacrifices et les offrandes. Ce dévastateur accomplira ses œuvres abominables avec rapidité, jusqu’à ce que la fin qui a été décidée s’abatte sur lui. »

Bible New King James Version 1982

“Then he shall confirm a covenant with many for one week; but in the middle of the week he shall bring an end to sacrifice and offering. And on the wing of abominations shall be one who make desolate, even until the consummation, wich is determined, is poured out on the desolate.”

Quelles différences remarquez-vous, à première vue ? Tout d’abord, vous noterez la grande similitude entre les versions fondées sur le Texte Reçu, par contraste avec la diversité incohérente des versions fondées sur les manuscrits d’Alexandrie. Cela est principalement dû au fait qu’il y a de fortes différences d’un manuscrit à l’autre, si peu nombreux soient-ils. Cependant, une constante ressort. On voulait tellement dissocier « l’alliance » de Jésus-Christ, afin qu’on ne reconnaisse pas qu’il s’agit de l’alliance que Dieu a faite avec Abraham et que Jésus-Christ a confirmée par Son sacrifice, qu’on a changé l’article défini « l’ » par « une ». Évidemment, certaines versions sont allées beaucoup plus loin dans l’effronterie.

Si vous le voulez, nous allons passer en revue chaque version de ce passage afin de voir si nous ne pourrions en retirer quelque édification. Commençons par savoir, à partir des versions du Texte Reçu, ce que dit le verset.

Si je voulais réécrire ma propre version en français moderne, en redonnant aux symboles leur signification intrinsèque et en capitalisant sur les événements historiques, voici à peu près ce que cela donnerait :

« Et notre Seigneur Jésus-Christ confirmera l’alliance, que Dieu passa jadis avec Abraham, avec ceux appelés à faire partie de Son Église. Il le fera à la fin de la dernière semaine, i.e., la soixante-dixième, et, au milieu de la semaine, soit à la fin de Son ministère, il mettra fin aux sacrifices et aux offrandes d’animaux par Son propre sacrifice suprême ; puis, parce que les abominations se seront répandues, Il désolera Jérusalem jusqu’à la ruine totale, tel qu’il avait été déterminé auparavant, en Se servant du désolateur romain, Titus, en l’an 70, qui tomba à bras raccourcis sur le peuple judéen. »

Je ne doute pas un instant que certains de mes lecteurs auront des récriminations à formuler et des réserves quant à cette interprétation, qui demeure une interprétation d’homme, bien sûr. Mais à la lumière de toute la documentation et de la recherche biblique que j’ai effectuée jusqu’à maintenant, la signification de ce verset m’apparaît de plus en plus clairement. Si quelqu’un possède une meilleure vision des choses, je lui serai redevable de me communiquer son savoir. 

Maintenant, voici mon appréciation des versions du Texte Reçu :

Bible David Martin 1855

« Et il confirmera l’alliance à plusieurs dans une semaine, et à la moitié de cette semaine il fera cesser le sacrifice et l’oblation ; puis, par le moyen des ailes abominables qui causeront la désolation, même jusqu’à une consomption déterminée, la désolation fondra sur le désolé. »

La version Martin est la seule qui écrive « dans une semaine » au lieu de « pour » ou « pendant ». À cause du contexte général et des autres versets qui se rattachent directement au verset (voir par exemple Galates 3:17), il m’apparaît clairement que « dans » est la préposition la plus appropriée. Pourquoi ? Pour deux raisons. 1) L’alliance dont il est question ne peut être limitée dans le temps et donc, on ne peut pas, par l’emploi de la préposition « pour », ou par le mot « pendant », lui donner une limite de temps d’une semaine, et 2) dans le texte original, il ne semble pas y avoir de précision sur la préposition à adopter. Comme indice de cela, regardez la version de J. N. Darby où la préposition « pour » est entre parenthèses, signifiant par là que la préposition ne se trouvait pas dans le texte sur lequel il travaillait, fût-il d’Alexandrie. Si la préposition à employer avait été dans le texte original, il n’y aurait pas eu autant d’interprétations différentes d’une version à l’autre.

Dans la seconde partie du verset de cette version de David Martin, nulle mention d’un désolateur. La version de la King James parle d’un « il » dans « he shall make it desolate » et le contexte l’attribue bien plus volontiers au Christ/Dieu qui, à cause des abominations commises par le peuple de Judée — voir ici les pharisiens, les sadducéens, etc. et leur culte talmudique et cabalistique — se servira de l’Empereur romain pour disperser les Judéens et mettre Jérusalem en ruine, ce que d’autres prophéties avaient préalablement prédit.

Bible d’Ostervald 1744

« Il confirmera l’alliance avec plusieurs pendant une semaine ; et à la moitié de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation ; et sur l’aile des abominations viendra le désolateur, jusqu’à ce que la ruine qui a été déterminée fonde sur le désolé. »

Vous constaterez comme moi, je crois, qu’il n’y a que des différences mineures et négligeables. Il est évident que la version d’Ostervald et la David Martin proviennent des mêmes textes originaux. C’est un peu comme si deux traducteurs devaient mettre en français, chacun de leur côté et sans consultation mutuelle, la même édition d’un best-seller anglais. Les différences seraient insignifiantes et n’attaqueraient nullement le sens de chacune des phrases de l’édition originale. Les deux versions seraient même fort utiles pour les passages un peu plus obscurs, comme dans la Bible, où des images et des symboles sont utilisés à profusion.

Bible King James Autorisée 1611

“And he shall confirm the covenant with many for one week: and in the midst of the week he shall cause the sacrifice and the oblation to cease, and for the overspreading of abominations he shall make it desolate, even until the consummation, and that determined shall be poured upon the desolate.”

Le même phénomène précité s’applique ici. J’ai plus d’une fois trouvé utile d’avoir la version anglaise de la King James de 1611 pour la comparer avec les deux versions précédentes. Certains versets s’éclairent d’une nouvelle lumière. Ici, nous en voyons un exemple dans le passage où il est écrit “…and for the overspreading of abominations he shall make it desolate”. Il est clair qu’après le sacrifice de Christ, les abominations se sont outrageusement répandues et que cela a poussé Christ ressuscité à accomplir ce qu’Il avait déjà prédéterminé dans l’Ancien Testament, à savoir que l’attitude du peuple israélite lui amènerait la ruine en l’an 70. Prophétie accomplie.

Passons maintenant aux versions tirées des manuscrits d’Alexandrie.

Bible de Jérusalem (catholique) 1968

« Et il consolidera une alliance avec un grand nombre le temps d’une semaine ; et le temps d’une demi-semaine il fera cesser le sacrifice et l’oblation, et sur l’aile du Temple sera l’abomination de la désolation jusqu’à la fin, jusqu’au terme assigné pour le désolateur. »

Cette version est une mouture moderne de la Vulgate dont les annotations avaient été rédigées par le Jésuite espagnol et Juif talmudique Francisco de Ribera, père du Futurisme. Remarquez les changements subtils. « Une alliance » au lieu de « l’alliance » ; « le temps d’une semaine » au lieu de « dans une semaine », mais ensuite, un élément apparaît qui ne devrait pas s’y trouver. Lisez : « …et sur l’aile du Temple sera l’abomination… ». Un petit b est mis à côté du mot « Temple » pour référer à une note de bas de page qui se lit comme suit : b) « du Temple » ajouté. L’auteur de cette note comptait bien à la fois se protéger et espérer que les lecteurs ne prendraient pas la peine de vérifier. Que dit donc Dieu de ceux qui ajoutent des mots à Sa Parole ? Voyez Deutéronome 4:2 ; Apocalypse 22:18-19 et d’autres passages condamnant ces malfaçons. Le but de cet ajout est des plus manifestes. On cherchait à associer ce verset à 2 Thessaloniciens 2:4 où il est écrit, en parlant de « l’homme du péché » qu’il ira « jusqu’à s’asseoir comme dieu dans le temple de Dieu… ». Sauf qu’il ne s’agit pas d’un temple de pierres et de bois ! Et que le mot « Temple » n’est pas dans le texte original de ce verset du livre de Daniel ! Commencez-vous à voir le plan malicieux ? En outre, la compréhension de la tournure française est compliquée, la clarté en ayant été brouillée à souhait.

Bible J. N. Darby 

« Et il confirmera une alliance avec la multitude [pour] une semaine ; et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; et à cause de la protection des abominations [il y aura] un désolateur, et jusqu’à ce que la consomption et [ce qui est] décrété soient versés sur la désolée. »

John Nelson Darby était un agent catholique dans le monde protestant et il avait des idées jésuitiques à défendre. Trouvant la Bible Version King James Autorisée 1611 embarrassante et problématique, il en concocta une en se servant des « originaux catholiques » et en se basant donc sur les textes des manuscrits d’Alexandrie. À son époque, toutefois, i.e., vers les 1860, il était risqué de trop s’éloigner de la version King James. Il ne pouvait qu’y aller en douceur dans ses changements, afin de ne pas trop perdre de crédibilité et éveiller la critique. Mais c’était un pas de plus dans la corruption. On pouvait faire croire à un verset qui parlerait de l’Antichrist régnant dans la dernière semaine de la fin, quelques 2 000 ans après la soixante-neuvième. Cela paraissait plausible et faisait taire les soupçons pesant sur la papauté.

Bible Louis Segond 1910

« Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur. »

La version de Louis Segond est la bible la plus répandue dans le monde chrétien français. C’est dans cette version que l’on a adapté les fameuses Références Scofield, de triste réputation. À « il fera une solide alliance », une petite note, minuscule, est attachée, où il est dit, dans l’étroite colonne centrale : « ou il confirmera l’alliance ». Cela montre que Scofield et les traducteurs en langue française étaient parfaitement conscients du changement qu’ils effectuaient, mais qu’ils en prenaient la responsabilité ! Autre changement alors que l’on troque « à » pour « durant » dans « durant la moitié de la semaine ». Cela n’a l’air de rien, mais le sens est transformé. Ensuite, on y va carrément avec « le dévastateur qui commettra des choses abominables » ainsi que tout le reste du verset qui est complètement changé, de manière à ce que l’on n’y comprenne pas grand chose, si ce n’est pas strictement rien. Vous noterez la progression dans les modifications, d’une version plus ancienne à une version plus récente.

Bible Synodale 1971

« Ce chef conclura une alliance ferme avec plusieurs autres princes pendant une semaine. Pendant la moitié d’une semaine, il fera cesser les sacrifices et les oblations. Le destructeur célébrera, sur l’autel même, son culte abominable, jusqu’à ce qu’un arrêt de destruction fonde à son tour sur le dévastateur ! »

À partir d’ici, on commence vraiment à ne plus s’y reconnaître. Les changements deviennent plus importants. C’est l’exemple d’un verset traduit avec une idée préconçue (et fausse !) en tête. Il est impossible de confondre « Ce chef » avec le Christ. Il faut bien que ce soit l’Antichrist, non ? D’autant plus que ceux avec qui il fait alliance sont « plusieurs autres princes pendant une semaine » ! Le reste du verset est à l’avenant. Les sacrifices et les oblations sont maintenant arrêtées pendant une semaine seulement. Ensuite, d’où viennent le destructeur et l’autel ? Pas de l’original, en tout cas. Le verset se termine dans la même foulée que les autres versions fondées sur les manuscrits corrompus. 

Bible du Semeur

« L’oint conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une septaine et, à la moitié de la septaine, il fera cesser le sacrifice et l’offrande. Dans le Temple sera établie l’abominable profanation, et cela durera jusqu’à ce que l’entière destruction qui a été décrétée s’abatte sur le dévastateur. »

En plus d’être falsifié, ici, le verset est écrit en un français régionaliste où le mot « septaine » ne sera pas compris de tout le monde. Vous y retrouvez le classique « une alliance » et, comme dans la version de Jérusalem, « le Temple ». Après l’expression « dans le Temple sera établie l’abominable profanation », une note de bas de page est attachée, se lisant comme suit : « Dans le Temple… profanation; traduction incertaine. Autres traductions : le dévastateur s’en prendra au Temple abominable ou le dévastateur ira jusqu’au bout des abominations. C’est à cette abominable profanation que Jésus fait allusion en Mt 24.15. » Je suppose qu’on laisse le soin au lecteur d’essayer de s’y retrouver dans tout cela… Je lui accorde la Palme du verset le plus nébuleux.

Bible en Français Courant 1982

« Pendant la dernière période de sept ans, il imposera de dures obligations à un grand nombre de gens. Au bout de trois ans et demi, il fera même cesser les sacrifices et les offrandes. Ce dévastateur accomplira ses œuvres abominables avec rapidité, jusqu’à ce que la fin qui a été décidée s’abatte sur lui. »

Voici ma version favorite ! Je lui octroie la Palme d’Or du verset le plus trafiqué ! Bien malin celui qui pourra soupçonner la vérité à partir de ce verset ! Impossible d’y retrouver le ministère de Christ et Son sacrifice. Du travail fignolé ! On tient d’emblée à spécifier, de manière fort subtile et judicieuse, que les dernières années de la fin des temps sont « la dernière période de sept ans », le tout écrit de façon à soulever la controverse. « Il imposera de dures obligations » ne peut s’appliquer qu’à un Antichrist lors de la dernière période de sept ans ! Comment pourrait-on deviner qu’il y a confirmation de l’alliance faite avec Abraham ? De plus, ce dévastateur est si abominable qu’il ira même jusqu’à faire cesser les sacrifices et les offrandes. Et ici, c’est maintenant ce dévastateur qui accomplira ses œuvres abominables… avec rapidité en surplus ! Où voit-on cela dans le texte original ? Cette version se situe fort loin du Texte Reçu. Cela vous donne une idée de la progression « rapide de l’abomination » des trafiqueurs de versets bibliques ! 

Bible New King James Version 1982

“Then he shall confirm a covenant with many for one week; but in the middle of the week he shall bring an end to sacrifice and offering. And on the wing of abominations shall be one who make desolate, even until the consummation, wich is determined, is poured out on the desolate.”

La version New King James essaie de se faire passer pour une version rajeunie, mais tout aussi précise et fidèle que la Bible King James Autorisée 1611. Mais c’est de la poudre aux  yeux. Les petites manipulations nécessaires à la fausse doctrine du Futurisme ont été apportées subtilement. Peu de gens font la différence et il devient facile de les leurrer. C’est le but recherché par les éditeurs de cette version, la Thomas Nelson Publishers, qui est dirigée par les Jésuites Illuminati

Je n’ai pas en main les dernières éditions des bibles Bayard et Louis Segond 2001. Il y a beaucoup trop de versions nouvelles qui sortent régulièrement et inutilement, sauf si l’on veut faire beaucoup, beaucoup d’argent. Si vous possédez vous-mêmes d’autres versions, faites le test de Daniel 9:27. Ce pourrait être intéressant et révélateur.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Tagués avec : , , , ,